Notez des films
Mon AlloCiné
    Pulp Fiction
    note moyenne
    4,5
    89986 notes dont 3528 critiques
    répartition des 3528 critiques par note
    2418 critiques
    701 critiques
    123 critiques
    148 critiques
    85 critiques
    53 critiques
    Votre avis sur Pulp Fiction ?

    3528 critiques spectateurs

    Sebmagic
    Sebmagic

    Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juillet 2008
    Voilà LE film culte de Quentin Tarantino, souvent considéré comme l'un des meilleurs films de tous les temps. Personnellement, je comprends parfaitement cet engouement, car Pulp Fiction est absolument parfait, et depuis 1994, on a rarement fait mieux. Je n'arrive pas à lui trouver de défauts, si ce n'est que Tarantino aime bien accumuler les références à plein d'autres films et que certaines idées ne sont pas entièrement de lui. Néanmoins, le réalisateur nous a créé quelque chose d'extraordinaire, avec un scénario passionnant, raconté de façon peu ordinaire, ainsi que l'ensemble des artifices et techniques dont Tarantino est le maître (à savoir les dialogues et les situations insolites). En plus de tout ça, le casting est complètement dingue, avec une superbe brochette d'acteurs tous excellents. Bruce Willis, John Travolta, Samuel L. Jackson, Uma Thurman, Harvey Keitel, Christopher Walken et Quentin Tarantino lui-même nous offrent 2h30 de pur bonheur. Le premier atout de ce film est son scénario et la façon dont il est monté. Basé sur le système d'un flashback, le film n'est pas linéaire et on assiste à plusieurs chapitres qui ne sont pas placés dans l'ordre chronologique. Ca n'empêche pas de comprendre l'histoire très facilement. Le film est centré autour de trois histoires différentes, qui se recoupent toutes plus ou moins avec le personnage de John Travolta, Vincent Vega, ainsi que Marsellus Wallace qui semble être à l'origine de tous leurs problèmes. On a donc trois scénarii parallèles, tous passionnants, drôles et inventifs. Jamais Tarantino n'aurait été aussi inspiré en matière de dialogues, de situations insolites et d'humour. De plus, il parvient à nous offrir un film de gangsters sans jamais prendre parti, ni jamais tomber dans le moindre manichéisme gentils/méchants. Un scénario en béton pour ce film qui ne nécessite même pas de deuxième visionnage tant il est compréhensible. Toutes les références et toutes les techniques de Tarantino sont superbes, il a regorgé d'incroyables idées pour ce film qui est d'une inventivité folle. Avec un scénario très riche, très drôle et complètement passionnant, il est clair que le réalisateur a révolutionné le film de gangsters. En utilisant encore le principe d'une même scène vue sous différents points de vue, on rentre dans le film du début à la fin. Les 2h30 passent à une vitesse hallucinante et notre première réaction lors du générique de fin est "j'en veux encore !". Le casting impressionnant est parfait. Notamment John Travolta, je l'ai déjà dit, qui est à la fois drôle et original. C'est d'ailleurs ce film qui m'a permis d'apprécier cet acteur que je ne pouvais pas supporter avant. Samuel L. Jackson signe avec brio sa première collaboration avec le cinéaste, et tout son talent est superbement exploité pour créer un personnage un peu taré sur les bords mais terriblement intelligent, ayant systématiquement un avis sur tout et qui ne peut pas s'empêcher de l'exposer. Et sa façon de réciter systématiquement le même passage de la Bible lorsqu'il a l'intention de tuer quelqu'un est délirante. Uma Thurman est magnifique et géniale dans un rôle qui lui va comme un gant. Tarantino nous montre encore clairement son fétichisme des pieds avec une scène où l'actrice apparaît pieds nus. Bruce Willis est fidèle à lui-même, c'est-à-dire à la fois époustouflant, drôle et impliqué. Il est assez bon de le voir dans des rôles un peu moins "sauveur du monde", aisance qu'il confirmera plus tard avec Sixième Sens et Incassable. Harvey Keitel est propre, carré et très crédible en donneur d'ordres. Quentin Tarantino et Steve Buscemi font chacun une apparition sympathique dans des rôles très secondaires. Enfin, on retrouve également Tim Roth qui est une fois de plus épatant. Ce qui est fort avec Tarantino, c'est qu'il nous présente une quantité impressionnante de personnages qui sont tous à la fois principaux et secondaires, chacun ayant un grand rôle. Il parvient à rendre absolument tous ses personnages atypiques et intéressants, ce qui nous permet de ne pas nous ennuyer. On peut d'ailleurs faire la même remarque à Kill Bill. Ces personnages en apparence sérieux se révèlent être assez amusants et on a toujours du mal à les prendre au sérieux, ce qui leur donne des traits de caractère jubilatoires. Voilà donc pour ce film qui restera (à mon avis) culte très longtemps. On ne se lassera pas de le voir encore et encore parce qu'on passe un très agréable moment. Le film est qui plus est drôle et assez fin, bien loin de la plupart des films. En fait, Pulp Fiction n'appartient à aucun genre, puisque le seul mot pouvant le définir serait "Tarantinesque". Un OVNI du cinéma qui nous affirme que ce réalisteur s'impose comme l'un des meilleurs de toute l'histoire du cinéma et qui mérite complètement sa Palme d'Or à Cannes en 1994.
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 206 critiques

    5,0
    Publiée le 28 février 2011
    En 1994, le festival de Cannes décerne la palme d'or (milles fois méritées) à ce pulp fiction, le deuxième film de Quentin, cette décision étant huée par la foule, Tarantino leur répond avec un doigt d'honneur... Aujourd'hui cette histoire nous fait bien rire car maintenant, pulp fiction est considéré comme le meilleur film de Tarantino, et assurément un des plus grands films des années 90 ; c'est dire si le film m'intéressait ! Après visionnage, tout s'explique : Chaque détails est culte dans ce film !!!!!! les dialogues, toutes les scènes, les personnages, incarné par une foule de grosses têtes : Bruce Willis, le boxeur (qui se fait violer avec son boss...), John Travolta, ce rôle des plus exellents (un des mes personnages préférés) ayant totalement relancé sa carrière, Uma thurman, qui fut reprise par Tarantino dans le désormais culte kill bill (volume 1 et 2), Samuel Jackson, à sa bonne époque (dans les mêmes années on put le voir dans die hard 3, après pulp fiction), et donc exellent, un tout petit rôle pour Tim Roth (qui 14 ans plus tard dans l'incroyable hulk de 2008 (pour ceux qui ne savent pas calculer) a toujours la même gueule), mais plutôt appréciable dans une scène d'ouverture énorme, qui nous met tout de suite dans l'univers de Quentin, et en parlant de lui autant dire que lui aussi fait une apparition comme à certains de ces films, aussi admirable, dans la dernière partie du film, qui fait partie des meilleures (l'intervention de Wolf (tant qu'il y a John Travolta c'est bon !!!). Pour rajouter une chose : tout ce casting n'a pas servi à rien ; j'en viens à vous expliquer ce qu'est pulp fiction : c'est tout simplement le film culte par exellence où il est impossible de trouver le défaut, et ça même en creusant et en propsant toutes les possibilités : "des longueurs" : si vous appelez des dialogues de légende des longueurs, alors c'est un défaut (petite parenthèse pour ceux qui ne connaîtrais pas Quentin Tarantino sachez que pour lui les dialogues sont une grosse part du film (la preuve c'est que touts les films de lui que j'ai vu aurait perdu beaucoup d'étoiles sans dialogues), ce qui explique le soin qu'il met aux répliques, aspect de pulp fiction dont je vous parlerai plus tard) ; "de la violence gratuite" : vous n'avez jamais vu un Tarantino ? Vous n'aimez pas l'humour noir ? Vous n'aimez pas l'érotisme dans une oeuvre d'art ? Impossible de lui reprocher quoi que ce soit, du grand art... Ensuite, parlons du scénario divisé en trois hisoires ("Vincent Vega et sa femme", "la montre en or", et "wolf") qui, bien sûr s'entremêlent, une disposition qui met à l'aise le spectateur, jusqu'à ce qu'il découvre un scénario déjanté dans touts les sens du terme, où tout part en vrille, et finalement le film ne raconte rien ; mais encore une fois : pouvons-nous faire passer ça pour un défaut ? Surtout qu'il y a une vraie mise en scène : c'est simple, le film au lieu de dure 2h20 et il passe comme s'il durait 5 minutes tellement on est pris dans cette mise en scène qui elle aussi part dans tout les sens : ça débute par la fin, on alterne scène de violence avec scènes de danse, de pur humour noir, où tout smplement scènes... cultes, et de ça, on est servi : l'overdose de Mia, John travolta qui..........(on préférera ne pas le dévoiler pour la surprise) en sortant des toilettes...etc. Vous l'aurez compris, si on peut reprocher à Tarantino le fait que ses films n'ai pas un synopsis, un concept original (kill bill est l'exemple : au vu du synopsis on peut croire à une vengeance classique), on enlève ça de notre répertoire quand on découvre l'intrigue énorme qu'il y a derrière ; pulp fiction fait partie des films de gangsters/malfrats que Quentin a réalisé à ses débuts (son premier film, reservoir dogs, pulp fiction et son troisième, harry Brown), l'intrigue s'y adapte donc : drogue, meurtres en série, un peu de religion, et a sa série d'objets insolites (j'avoue, je cite le derrière de la boîte du DVD) : montre en or (qui a sa belle histoire), voiture ensanglantée, etc. Pulp fiction nous délivre donc un scénario atypique, déjanté, et incroyablement efficace : en gros, c'est du lourd ! Ajouté à cela, on a les répliques cultes, toutes traversant l'écran souvent sous un bon éclat de rire, la bande-son, culte elle aussi, et qui magnifie la scène de la danse avec Travolta (Vincent Vega si vous préférez) et Mia Wallace, ça au niveau des musiques, c'est le perfect !!!! conclusion : tout a été déjà dit sur pulp fiction : c'est énorme, c'es gros, c'est lourd ! Pulp fiction s'instaure déjà comme l'un de mes films préférés, et il y a de quoi : musiques, dialogues, scènes, scénario, personnages, cultes, cultes, cultes, cultes, cultes, cultes, cultes, cultes, cultes et cultes !!!!! pulp fiction casse vraiment trois palmes à un canard et en plus en garde une pour lui très mérité !! Et c'est sur ce magnifique jeu de mots que je finirai d'écrire sur ce film, mais je sais que j'ai oublié certaines choses, le film est énorme.
    JulienAllard
    JulienAllard

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 387 critiques

    5,0
    Publiée le 29 novembre 2015
    Pulp Fiction, film culte par excellence et chef d'oeuvre Palme d'or en 1994. Et c'est amplement mérité ! Pourquoi ? Sans doute car il incarne l'apogée du style de Tarantino : - les dialogues sans rapports avec l'intrigue sont juste excellents comme ceux sur les cheeseburgers entre autres ; - les références cinématographiques foisonnent ; - la bande son est aux petits oignons (Misirlou, Surf Rider,...) ; - la violence est assez importante; - la structure scénaristique est non linéaire ce qui donne un certain charme supplémentaire; - les "méchants" sont les personnages principaux. En dehors de ces différents aspects, les acteurs et la réalisation sont excellents. Dans mon Top 10 all time, rien que ça !
    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,5
    Publiée le 14 mars 2014
    Un casting de rêve pour un film exceptionnel. Pourquoi épiloguer sur un monument du cinéma ? Tout le monde l'a vu et tout le monde sait a quel point c'est bon ! Déjanté, on ne se lasse pas. Un scénario tordu, une BO fournie et des acteurs investis, que demander de plus ? Mentions spéciales à L. Jackson et Willis, vraiment convaincants dans leurs rôles respectifs !
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 203 critiques

    5,0
    Publiée le 26 septembre 2007
    Le film le plus célèbre de Tarantino et son meilleur, voilà ce qu'est Pulp Fiction. Réalisé en 1994, 13 ans déjà, ce film a reçu la palme d'or à Cannes remise par Clint Eastwood, récompense entièrement méritée car le film a acquis un statut de culte que personne ne songerait à lui enlever. Intemporel, Pulp Fiction, qui désigne des histoires fantastiques publiées sur du mauvais papier, est une série de séquences, de tableaux, mettant en scène des gangsters qui ont tous un point commun, celui d'être de parfaits loosers, ne désirant que de se faire aimer. 3 histoires mettant en scène 3 couples : Tim Roth-Amanda Plummer, Samuel L.Jackson-John Travolta, que Tarantino ressucite par la même occasion, Bruce Willis et Maria de Madeiros. Des tranches de vie, dont il est impossible de dire vers laquelle irait notre préférence, qui n'auraient rien à voir en apparence mais qui grâce à la construction en puzzle qu'affectionne Tarantino les fait se croiser, se mêler, s'entretuer. Ajoutant à ce casting déjà impressionnant, ses habituels complices Walken et Keitel, Tarantino signe avant tout un vrai film romantique à la BO survitaminée, pompée par Besson pour son Taxi, aux dialogues percutants, saupoudrés par de grands numéros d'acteurs. Cocktail d'humour, de violence sèche, de drogue, Tarantino nous offre, 2h25 durant ce qui pourrait effrayer mais à aucun moment on ne voit le temps passer, un vrai bonheur de cinéphile avec des clins d'oeil à sa filmographie à venir (Willis choisissant un sabre pour venir en aide à Marcellus). Un must si l'on apprécie un tant soit peu le cinéma ou pour comprendre l'univers d'un réalisateur audacieux désormais incontournable.
    bolt
    bolt

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 789 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mai 2008
    LE chef d'œuvre incontestable de Q.Tarantino. Son film le plus aboutit et le plus géniale. J'ai tout apprécié dans ce film (le montage, les acteurs, le scénario, le délire, les répliques...) bref, le seul regret que j'ai quand je vois ce fil c'est de constater que sont réalisateur n'a pas réussi à faire mieux depuis.
    Thibox_
    Thibox_

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 265 critiques

    5,0
    Publiée le 31 janvier 2013
    Comment faire un chef d'oeuvre? Vous prenez des acteurs d'une justesse imparable, un scénario innovant avec des scènes emblématiques et cultes, une réalisation parfaitement maitrisée et une pincée d'humour: vous avez "Pulp Fiction".
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 2 068 critiques

    5,0
    Publiée le 25 juin 2016
    Quel film, mais quel film ! Le génie de Tarantino par excellence. Sans doute son film le plus culte (et ce statut est amplement mérité). Les dialogues sont géniaux d'absurde, les effusions de sang sont mémorables, … bref on retrouve déjà les codes de Quentin Tarantino. Le scénario, volontairement décousu, rajoute un petit plus à ce film. Le film est vraiment drôle, que ce soit les dialogues, les situations … John Travolta, Uma Thurman, Bruce Willis, Tim Roth, Harvey Keitel jouent extrêmement bien. Mais c'est Samuel L, Jackson qui leur vole la vedette dans ce film. Quelle classe absolue ! Samuel L. Jackson est absolument dingue dans ce rôle de Jules Winnfield et son récital d'Ezechiel 25 : 17 est culte. Il aurait vraiment du remporter un Oscar pour ce rôle. À noter l'apparition de Christopher Walken ou de Quentin Tarantino dans des rôles complètement loufoques (à l'image du film). Film complètement fou, signé Tarantino.
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 2 119 critiques

    5,0
    Publiée le 24 décembre 2013
    Le film est un délice, ne serait-ce que par cette façon de jouer avec les codes des films de série B, cette manière d'accentuer le grotesque des situations, avec des dialogues calibrés et une ribambelle d'acteurs de haut vol. Pulp Fiction est à la fois hommage et parodie, et reste réjouissant à chaque visionnage. Grand moment.
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 767 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juin 2013
    Pulp Fiction, quel film ! Le meilleur film de Quentin Tarantino. Quand Jules et Vincent croise la route de plusieurs personnage comme celui de Tim Roth ou Ving Rames en passant par Harvey Keitel et Uma Thurman, que dire ! Une claque cinématographique, une claque, qui a obtenu (et qui le mérite clairement sans discuter) la palme d'or du Festival de Cannes 1994. Ouahou, à voir.
    Louis-Auxile M.
    Louis-Auxile M.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 369 critiques

    2,0
    Publiée le 21 août 2012
    Se voulant drôle et anticonformiste, déjanté et rocambolesque, "Pulp fiction" est surtout cahotique, lourd et insensé. Les acteurs tentent désespéremment d'user d'un panache auquel ils ne connaissent pas grand-chose, et la réalisation maquille en dynamisme jovial et coloré son manque cruel de subtilité, de naturel et de pertinence. Western des temps modernes, "Pulp Fiction" est une ôde à l'américanisme ambiant, mais ne ravira que les spectateurs faussement exigeants. Regardez le comme un pur divertissement tout-à-fait superflu, et sans vous laisser impressionner par les noms écrits sur l'affiche. La notoriété aussi parfois relève avant tout d'une pure fiction.
    VodkaMartini
    VodkaMartini

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 410 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Tarantino le cinéphile ne serait-il pas meilleur réalisateur que Tarantino le ciénaste, par hasard? En revoyant "Pulp Fiction" dix ans après, la réponse est indubitablement oui. Epargné alors par sa manie actuelle d'élever des autels à sa propre gloire, Tarantino joue la carte du ludique et du trop plein assumé, offrant une sorte d'énorme version cinématographique de votre dessert préféré, dont la lecture peut se faire à différents niveaux, sans jamais toisé le spectateur du haut d'un ésotérisme cinéphilique. Gourmand et généreux. Et à l'opposé de son cinéma actuel.
    Amaury F
    Amaury F

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 151 critiques

    4,5
    Publiée le 22 juillet 2015
    Haaaa, Pulp Fiction, sa BO inoubliable, son casting d’exception (John Travolta, Samuel L. Jackson, Uma Thurman, Bruce Willis et j'en passe), ses scènes d'anthologie et ses dialogues mémorables signés Quentin fucking Tarantino. Une palme d'or controversée et un film culte que l'on ne se lassera jamais de revoir.
    Marty08
    Marty08

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 388 critiques

    5,0
    Publiée le 25 juin 2011
    La première fois que j'ai vu ce film, j'étais sorti de ma vision totalement désorienté, car je n'avais jamais vu de films comme ça. Et surtout je ne m'attendais absolument pas à ça. Tout choqué, je me suis rendu compte que j'avais adoré, et j'ai décidé de la revoir la semaine suivante. Pour ce qui est du film, c'est super bien rythmé, les dialogues peuvent paraître très primitifs mais ce qui fait le charme des personnages principaux. L'humour est irritant, et comme c'est Tarantino, il faut bien une ou deux scènes hard pour pimenter le tout. Dés le début, le film désoriente car il n'a y pas d'histoire précise ou plutôt, si, mais les acteurs s'en fichent, ils vivent leur vie. Cette histoire racontée dans le désordre et sous différents angles, garde aujourd'hui tout son charme, grâce à Tarantino, raconteur d'histoire à chapitres. L'un des seuls.
    Hammerstorm
    Hammerstorm

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 518 critiques

    5,0
    Publiée le 13 mars 2014
    Pulp Fiction est un chef d'oeuvre, c'est le meilleur Tarantino avec Reservoir Dogs. C'est violent, drole, fascinant, et furieusement addictif! Une bombe de fraicheur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top