Mon AlloCiné
    Terreur aveugle
    note moyenne
    3,5
    87 notes dont 23 critiques
    répartition des 23 critiques par note
    2 critiques
    7 critiques
    9 critiques
    4 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Terreur aveugle ?

    23 critiques spectateurs

    Cocobusiness
    Cocobusiness

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 382 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2007
    Bon suspense autour de la jeune et jolie aveugle (en cause, un accident de cheval) dont l’ami et voisin fermier et éleveur de chevaux est toujours amoureux. Un serial killer, dont on ne voit que les jambes, les bottes et la gourmette jusqu’au dénouement final, extermine tous les habitants d’une demeure, oubliant temporairement la jeune femme. La course folle de Mia Farrow pour sa survie est assez palpitante, et alterne avec des moments plus calmes (ouf !) quand son Steve la prend dans ses bras. On ne peut pas ne pas penser à Audrey Hepburn dans Seule dans la nuit (1967, de Terence Young).
    jfharo
    jfharo

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 232 critiques

    2,0
    Publiée le 13 mai 2011
    Un triller lent et agacent à l'instar de Mia Farrow .
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2004 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    3,0
    Publiée le 10 octobre 2013
    Richard Fleischer fait partie de la liste assez longue de ces réalisateurs crées par le système de l'Âge d'or hollywoodien et qui vaut mieux que ça injustement oubliés ou du moins considérablement sous-estimés. Or loin d'avoir été un tâcheron qui se contente de filmer le plus platement possible ce qu'on lui disait de filmer, c'était au contraire un très bon et très solide artisan à l'aise dans beaucoup de genres, et qui a même su parfois mettre une patte bien personnelle à ses réalisations en particulier dans le domaine du thriller...
    Ici c'en est un... Le réalisateur de "L'Étrangleur de la place Rillington" décide de placer sa mise en scène sous le signe de l'intelligence. L'héroïne jouée par Mia Farrow est aveugle et il joue beaucoup sur ça.
    Les deux premiers tiers où le spectateur devine et ensuite voit les actes du psychopathe alors que la protagoniste ne peut que difficilement deviner et bien évidemment pas du tout voir créent un malaise habilement exploité.
    Mais la réalisation réussit aussi en quelque sorte à aveugler le spectateur en filmant fréquemment en contrebas mais surtout en ne montrant que le minimum de l'apparence physique de l'assassin et principalement ses bottes ; d'ailleurs on peut trouver dommage qu'à la fin le visage de l'assassin soit révélé de manière frontale alors qu'au final celui-ci n'a aucune importance dans l'histoire, la façon d'amener la résolution étant ici plus intéressante que la résolution elle-même...
    C'est dommage car c'est la seule erreur de ce thriller autrement redoutablement efficace.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 571 abonnés Lire ses 3 556 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2019
    Quand il embarque à nouveau pour l'Angleterre dans le but d'y réaliser "Terreur aveugle" à partir d'un scénario proposé à la Columbia par Brian Clemens, le producteur/scénariste de la série télévisée "Chapeau melon et bottes de cuir", Richard Fleischer est déjà un vieux routier d'Hollywood ayant à son actif depuis 1940 où il fit ses débuts à la RKO, plus de trente films entrepris dans des genres aussi divers que le film noir, de guerre, d'aventures, ou le western. S'il a acquis à l'image de Robert Wise, la réputation d'un solide faiseur capable de tenir un budget mais aussi de venir à la rescousse de projets mal embarqués, il n'en démontre pas moins un tropisme pour l'évocation de l'affrontement permanent que se livrent le bien et le mal au cœur de l'âme humaine. En effet, dès les années soixante, il a plongé sa caméra au tréfonds de l'âme humaine à travers des films d'un pessimisme affirmé comme "Le génie du mal" (1959), "L'étrangleur de Boston" (1965) ou "L'étrangleur de la place Rillington" (1970) qui déjà l'avait emmené en Angleterre. Il récidive avec "Terreur aveugle" mais en changeant radicalement son approche esthétique et narrative. Dans les trois films précités, l'intrigue prenait forme à partir de la personnalité de l'assassin passée au crible par la caméra de Fleischer. Deux jeunes bourgeois infatués et nihilistes dans "Le génie du mal", deux psychopathes célèbres interprétés par Tony Curtis et Richard Attenborough tous les deux à contre-emploi dans les deux films suivants. C'est ici du point de vue d'une victime potentielle (Mia Farrow) d'un tueur jamais présent à l'écran autrement que par ses bottes lustrées, que Fleischer se livre à un exercice de style qui visiblement l'a fortement inspiré. Un tueur jamais présent à l'écran on l'a dit mais aussi une victime aveugle qui devra tout d'abord appréhender la menace qui la guette pour ensuite tenter de la fuir avec les moyens dérisoires dont elle dispose. Le tout se passant dans une vaste maison bourgeoise isolée dans la campagne du Berkshire. C'est l'occasion pour Fleischer de mettre à l'épreuve toute sa technique en allant gambader sur les terres du grand Alfred Hitchcock dont il utilise une partie des procédés en les dégraissant de leurs effets dramatiques (notamment sonore) pour les insérer dans un quotidien auquel peut facilement s'identifier le spectateur. Un spectateur fortement sollicité car souvent en avance sur la fragile Mia Farrow qui passe souvent à côté en la frôlant, de l'horreur qui a dévasté la famille qui l'a accueillie après un tragique accident de cheval. Formidable directeur d'acteurs, Fleischer a trouvé un solide renfort avec Mia Farrow qui n'a pas eu très loin à chercher pour trouver son inspiration, sortant juste de "Rosemary's baby" (Roman Polanski, 1968) qui l'a propulsée au rang de star. Alliant sobriété narrative et visuelle à un suspense haletant, "Terreur aveugle" qui se trouve à tort dans l'angle mort de la filmographie foisonnante de Richard Fleischer démontre que décidément rien ne semblait hors de portée de ce réalisateur qui est très justement réhabilité depuis une dizaine d'années.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 526 critiques

    4,0
    Publiée le 29 janvier 2019
    Attention, c’est à la fois un film au suspense exceptionnel et un film d’horreur auquel s’ajoute une intrigue pour identifier un tueur fou aux bottes de cow-boys. Pour être prenant cela l’est, à condition évidemment d’apprécier ce genre cinématographique que les non amateurs n’ont aucune raison aller voir. Dans leurs cas, toute critique n’a d’ailleurs aucun sens. Les cinéphiles aimant ce genre seront ravis, avant tout par ce que c’est Richard Fleischer qui est derrière la camera et que cela se ressent souvent. Les extérieurs sont superbes, l’intérieur de la maison est à la fois un effroi et un plaisir. Mia Farrow y fait son plus grand rôle de composition, elle ne ménage pas sa peine. Quelques plans sur elle sont d’une douceur émouvante et d’autres sont une souffrance. Ces films sans profondeur, basés sur des images fortes sont souvent laids à regarder, leur point faible est la mise en scène. Fleischer à été séduit par ce scénario qui fait la part belle au cinéma muet, quelques, cartons auraient d’ailleurs pu suffire. Jamais il n’aurait pu filmer de cette façon si l’héroïne n’avait pas été aveugle, il a du immédiatement le ressentir et ne pas en avoir la crainte de l'échec.
    Gdek
    Gdek

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 450 critiques

    4,0
    Publiée le 23 juin 2009
    Bien mais l'âge du film lui fait perdre une partie (une grosse partie) de sa crédibilité. Réservé aux cinéphiles avertis.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 4 mai 2014
    La pauvre Mia Farrow a bien des malheurs dans ce film de Richard Fleischer. On attend vraiment que son long calvaire prenne fin et on souffre pour et avec elle. Le film n'est pas mal fait et, même si la trame est assez simple, le suspense est au rendez-vous. Mia Farrow, bien jeune encore, est parfaite dans le rôle. On a presque l'impression, grâce à son jeu tout en sensibilité, d'être dans la peau d'une aveugle, de partager son effroi. Quant à ce tueur dingue aux bottes étoilées, il flanque vraiment la pétoche !...
    thor
    thor

    Suivre son activité Lire ses 46 critiques

    3,0
    Publiée le 24 décembre 2020
    Un bon petit thriller,mais il y a un quelque chose qui m agace,je ne sais pas quoi, mais il manque quelque chose pour rendre le film meilleur.M.Farrow s en sort tres bien dans ce role.A voir une fois et on passe a autre chose.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top