Mon AlloCiné
    Farinelli
    note moyenne
    3,0
    900 notes dont 54 critiques
    répartition des 54 critiques par note
    11 critiques
    15 critiques
    10 critiques
    12 critiques
    6 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Farinelli ?

    54 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6370 abonnés Lire ses 10 761 critiques

    2,5
    Publiée le 12 juin 2009
    Le cinèaste Gèrard Corbiau poursuit son exploration du monde de la musique avec "Farinelli", èvocation du plus grand castrat de tous les temps! Pour ressusciter cette voix unique, l'èquipe du film a misè celles d'un contre-tènor et d'une soprano en faisant appel à l'informatique! Le rèsultat est troublant car, au-delà de la prouesse technique, ces sonoritès dègagent une èmotion et une fascination voisines de celles qu'elles suscitèrent à l'èpoque! Au-delà de la performance technique, on est frappè par cette voix sublime et l'on ressent le même envoûtement que le public du XVIIIe siècle qui s'enthousiasma face à Farinelli, être tourmentè à la beautè androgyne que campe Stefano Dionisi! Une oeuvre moderne et belle...
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2247 abonnés Lire ses 3 154 critiques

    1,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Difficile de trouver plus poussiéreux qu’un vieux film français qui en plus a décidé de s’empêtrer dans la reconstitution historique, genre dans laquelle notre septième art national excelle en médiocrité. Certes, ce n’est pas le pire, mais ce n’est pas pour autant que ça le rend agréable à regarder.
    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    3,5
    Publiée le 22 octobre 2020
    "Farinelli"; le célèbre film musical Italo-belgo-français réalisé par le cinéaste belge Gérard Corbiau, sorti en 1994.
    Adaptation assez libre de la biographie du castrat italien du XVIIIe siècle Alessandro Moreschi dit "Farinelli", réalisée par un spécialiste du genre. Gérard Corbiau signe son premier long métrage en 1988 avec "Le Maître de musique", un film avec le chanteur d'opéra belge José Van Dam.
    Il signera également le Roi Danse en 2000, autour de la vie du compositeur baroque italien : Lully
    A l'instar des autres films, Farinelli est une magnifique reconstitution historique, magnifiques décors, magnifiques costumes, belle photo et superbes pièces musicales. La voix de Farinelli est reconstituée en mixant la voix du contre-alto américain Derek Lee Ragin et de la soprano polonaise Ewa Godlewska.
    Un film moins poussif que les autres, "Farinelli" à moins de retenues, est plus rythmé, plus offensif, plus dérangeant, autrement dit, un peu moins ennuyeux que les autres films de Corbiau.
    Cependant, tout comme dans "Le roi Danse", on retrouve un jeu d'acteur souvent sur-joué et un peu trop "affecté".
    C'est toujours un peu lourd. mais c'est toujours très beau.
    C'est la marque de Gérard Corbiau.
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    5,0
    Publiée le 6 janvier 2011
    Sublime , un film tout en musique qui nous fait découvrir un grand non de l'histoire de la musique .
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 652 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    2,5
    Publiée le 6 avril 2011
    Artistiquement intéressant avec cette reconstruction de voix d'un castrat, Farinelli reste néanmoins bien en-dessous d'un Amadeus et ne réussira de ce fait qu'à combler les amoureux du genre.
    basbi
    basbi

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 201 critiques

    2,5
    Publiée le 22 octobre 2007
    Film très touchant .
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 13 avril 2013
    Non mais, qu'est-ce qui leur a pris de lui donner le Golden Globe du meilleur film étranger? "Farinelli", et c'est triste à dire, se résume à une pâle adaptation de la vie du célèbre castrat, qui ennuie autant qu'il énerve. Gérard Corbiau, fan de musique classique (le bonhomme a réalisé plusieurs téléfilms à ce sujet), ne sublime pas son histoire tant le scénario est catastrophique de même que la réalisation qui est simplement lamentable. Il est loin (en fait, pas tellement) le temps du "Roi danse", seul film que je considère comme valable de la part de Corbiau. Disons que "Farinelli" aurait pu être un film réellement intéressant, si le réalisateur n'avait pas romancé la vie du castrat. Au final, à la place d'un vrai film à connotation historique qui parvient à passionner pleinement, on se retrouve devant une comédie de moeurs à laquelle Farinelli et son frère s'amusent à sauter la plupart des donzelles qui rôdent à leurs fesses et qui partagent leurs émois avec fièreté. La seule chose potable du film réside en la musique, très belle et très réussie, seuls moments ou on apprécie le long-métrage (pour un temps trop limité malheureusement). Hélas, la qualité d'un film ne se résume pas par la qualité de la bande son et il n'y a trop rien à sauver de ce "Farinelli", pas même la prestation des acteurs qui se révèle être assez plate (notamment Stefano Dionisi qui campe un Farinelli fade passant son temps à se plaindre). Le scénario est aussi sans queue ni-tête, notamment concernant les buts métaphysiques des personnages, qui sont simplement incohérents. Ainsi, la première partie filme les frères exercer leur art puis ba*ser, et enfin la seconde partie s'accentue sur les malheurs de Farinelli qui se brouille avec son frère pour des caprices de star qui pète plus haut que son c*l, puis ses amours. Le film de Gérard Corbiau est un raté complet (sauf par rapport à la musique), un long-métrage ennuyeux à souhait qui déprime. Un sous-"Amadeus" (d'ailleurs honte à moi de comparer "Amadeus" à ce navet) qui n'attend qu'une chose: qu'on l'oublie à tout jamais.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 3 141 critiques

    1,0
    Publiée le 16 février 2013
    Beau travail de costume et de couleur, juste dommage qu'il n'y ait pas un scénario qui donne envie de suivre le film.
    PLV : aux amateurs de musiques anciennes
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 1 674 critiques

    1,0
    Publiée le 19 avril 2014
    Le destin des castrats de l'Europe moderne baroque (et a fortiori celui de Farinelli, considéré comme l'un des plus grands de tous les temps) est un phénomène réellement fascinant. Fallait-il pour autant en tirer une oeuvre si plate et poussiéreuse ? Car "Farinelli", réalisé en 1994 par Gérard Corbiau et acclamé sous une pluie de prix n'est qu'une énième biographie longue et ennuyeuse, transpirant l'académisme pompeux. Tout ce suit comme dans le plus monotone des mélodrames ; grandeur, décadence, dispute, triangle amoureux, secret d'enfance... Et, fait quand même flagrant, malgré l'énorme potentiel du sujet de départ, aucun instant d'émotion n'est à retenir dans cette oeuvre réalisée sans panache. Les acteurs ne sauvent pas non plus ce constat tant ils sont tous à côté de la plaque, à commencer par Stefano Dionisi dans le rôle principal, avec ses mimiques conjuguant faux et insupportable. Un peu d'innovation n'aurait pas été de trop. Le film à récompenses par excellence.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 16 avril 2008
    wouahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh j'en ai des putains de frissons c'est terrible quelle beauté incroyable, j'en ai encore des frissons, je suis sous le choc ce film est d'une beauté effroyable ...
    Rien à dire, un des plus beau film musical que j'ai vus dans ma vie !
    peterglycol
    peterglycol

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 45 critiques

    5,0
    Publiée le 18 mars 2013
    L’interprétation est béton, la réalisation, bien que classique et sage, est agréable, et le scénario très bien écrit. Ce film n'à rien a envier aux deux autres grands du genre "Amadeus" et Ludwig van B".
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 851 abonnés Lire ses 3 936 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2019
    Ce qui fait la force de ce film c'est la voix interprétée en playback avec un talent extraordinaire par Stefano Dionisi, ce qu'on entend est un mixage entre une voix de contreténor et celle d'une soprano colorature (pour les aigus) et le résultat est extraordinaire. La distribution est dans l'ensemble plutôt bonne, mais c'est la douce et charmante Elsa Zylberstein qui s'impose discrètement comme l'un des meilleurs éléments. Sinon que dire, il paraît que tout cela est en très grande partie romancée, ce qui en soit n'est pas critiquable, le scénariste a tous les droits y compris de ne pas respecter la vérité historique, encore faut-il ne pas tomber dans le n'importe quoi, comme le rôle impossible que l'on fait jouer à Haendel, ou la présence du petit garçon handicapé. Ajoutons que les dialogues sont bien trop écrits, que certaines scènes qui se veulent symboliques tombent à plat comme la fuite des chevaux blancs, il ne va pas rester grand-chose sauf que Dionisi et son playback éblouit le film et tente de nous en faire oublier ses lourds défauts
    DarioFulci
    DarioFulci

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 408 critiques

    2,5
    Publiée le 23 février 2012
    La vie du castra Farinelli, dont la voix fascinait les cours d'Europe. Le scénario a la bonne idée de ne pas raconter cette histoire de façon académique comme tant de biopics le font. Tout repose sur un traumatisme fondateur, encore une fois, mais sans l'employer à tire larigot dans la trame dramatique. Le conflit entre les deux frères paraît aussi schématique. Mais le reste séduit surtout pour la reconstitution des fameux concerts avec cette étonnante voix dont le timbre a pu être retrouvé. Le gros point noir est à chercher du côté de la mise en scène, désespérément plate et incapable de mettre en valeur décors ou acteurs. Un inconvénient d'autant plus ennuyeux que le charismatique personnage principal, Farinelli, exerçait une véritable fascination sur ses contemporains. La photo n'est pas non plus à la fête: une tonalité majoritairement marron qui donne un aspect téléfilm daté à l'ensemble. Un peu plus de rutilance à ces niveaux aurait donné au film une cohérence en adéquation avec l'époque et le sujet.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 789 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mai 2012
    Gérard Corbiau parvient, à travers son évocation du célèbre castra du 18ème siècle, a nous faire pleinement profiter de la puissance musicale de ce chanteur à l’allure androgyne. Autant que la reconstitution informatique de son intensité vocale, c’est le travail fait sur ses relations houleuses avec son entourage qui n’ont pour base que son talent artistique, cette fameuse voix puissante qui est tour à tour qualifiée de source de jouissance et d’arme de mort, qui donne corps à ce personnage atypique. Le parcours de ce géant aux pieds d’argile est mis en scène au cœur d’une splendide reconstitution d’une période empêtrée dans ses propres traditions, faite de décors et de costumes d’une pure qualité esthétique ainsi que de personnages à qui leur ambigüité donne une effrayante véracité.
    Captain fantastic
    Captain fantastic

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 285 critiques

    2,5
    Publiée le 27 mars 2015
    Petite déception pour ma part !! Je l'avais vu plus jeune et j'avais trouvé ca moyen et je me suis dit qu'avec l'âge j'apprécierais forcément mais en fait le film m'a laissé la même impression. Quelques scènes savoureuses mais dans l'ensemble un ennui profond et des acteurs plus que moyens !! Décidemment ca n'accroche pas avec Corbiau !!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top