Mon compte
    Red Road
    note moyenne
    2,9
    252 notes dont 57 critiques
    répartition des 57 critiques par note
    7 critiques
    20 critiques
    7 critiques
    14 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Red Road ?

    57 critiques spectateurs

    al111
    al111

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 346 critiques

    4,0
    Publiée le 16 décembre 2006
    Comme il est question de surveillance vidéo, on pense un moment à Caché, de Haneke. Dans un style très différent, Andrea Arnold distille une atmosphère angoissante, avec une mise en scène au scalpel, d’une précision et d’une efficacité étonnantes. Les décors sont réduits au minimum, réalistes, cafardeux. Très peu de personnages également, ce qui monopolise l’attention du spectateur sur l'héroïne, meurtrie, ambiguë, pas attachante et à laquelle pourtant on ne peut qu’être attaché, puisque seul son point de vue est montré.
    C’est d’ailleurs toute la force et la limite du scénario, qui repose sur une sorte de mensonge, ou au moins une vérité cachée, et qui fait passer les autres personnages pour ce qu’ils ne sont pas. Au final, on peut se sentir floué par cette déformation de la réalité, et l’émotion voulue ne prend pas, en partie à cause de cela. Mais c’est aussi ça, le cinéma : mettre en doute ce qu’on voit. En ce sens, le film peut être pris pour une charge contre la télé-surveillance, ou bien n’être qu’un brillant exercice de style. Au spectateur de juger.
    Dominique V.
    Dominique V.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 217 critiques

    4,0
    Publiée le 16 février 2007
    C'est un film âpre et sans concession ni fioriture dans un Glasgow que l'on ne doit pas voir sous son meilleur jour, mais qui est passionnant, juste, vrai.
    Les dizaines d'écrans de vidéo surveillance que l'héroïne surveille chaque jour montrent une ville déshumanisée et terrible.
    Vous l'avez compris ce n'est pas une comédie, mais c'est un très beau film, remarquablement joué et qui raconte une histoire "vraie". A voir en VO si possible (accent écossais!). A éviter aux dépressifs cependant.
    legallyblond
    legallyblond

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2014
    Magnifique premier film d'Andrea Arnold, à 45 ans (rien ne sert de courir, il faut partir à point). Impressionnant tout ce qu'elle invente, affronte et ose, à partir d'une idée de polar classique et d'un scénario dont elle n'a pas peur de tirer le meilleur. ça pourrait être glauque et ça ne l'est pas, la fin est bouleversante et tous les acteurs extraordinaires.
    dura-lexx
    dura-lexx

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 205 critiques

    2,5
    Publiée le 20 décembre 2006
    Sur un sujet difficile, ce film est d’abord une sorte d’énigme pour le spectateur. L’héroine est un personnage
    mystérieux et solitaire, qui n’a pas d’amis, ne sort pas, et ne se confie à personne. On découvre donc peu à peu, par
    bribes et par petits indices, l’histoire de cette femme, et celle de cet homme aperçu sur une caméra de surveillance.
    Un soin particulier est apporté à la photo, graphisme et lumières (voyez l’affiche) sont particulièrement mis en valeur,
    dans un environnement qui pourtant s’y prête peu (les sordides banlieues de Glasgow). Kate Dickie est très bien, et on
    retrouve avec plaisir l’excellent Martin Compston, qu’on avait connu dans le « Sweet Sixteen » de Frears. Certaines
    scènes meriteraient l’interdiction du film aux moins de 12, voire 16 ans.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 4 février 2007
    Ce film est très intéressant, très habile et pour bien des raisons. Tout d'abord, on se rend compte que le scénario ne tient pas à grand chose: une vulgaire histoire de vengeance personnelle. La réalisatrice arrive, avec brio, à créer un suspens, elle révèle petit à petit au spectateur le mystère qui plane sur cette femme obsédée par cet homme qu'elle retrouve par hasard à son travail, sur son écran de vidéosurveillance. Ce qui est aussi intéressant c'est qu'à plusieurs reprises l'actrice agit comme si elle était une caméra, elle se retrouve spectatrice-témoin, en l'occurence dans la scène où elle débarque à la petite fête. Parti pris réaliste, tableau social éprouvant, cadrage imparfait, mise au point oubliée, scènes de sexe crues...Beaucoup d'éléments que l'on pourrait rapprocher du "dogme". En bref, je considère ce film comme une très bonne surprise, j'attends impatiemment le prochain film de cette réalisatrice.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 20 novembre 2011
    Le film, portrait social pas franchement folichon, est honnête mais ne convint jamais, la faute à sa lenteur. Pourtant reste une fin assez inattendue, dans son traitement du moins.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 27 février 2008
    Il n'y a que dans les films écossais ou irlandais que je ressens une telle impression épurée, presque glauque...
    Un film simple, et pourtant si puissant ! Des personnages cassés par la vie, essayant tant bien que mal de s'en sortir. Des personnes qui tissent des liens malsains mais finalement logiques...
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 17 mars 2008
    Bon film mais qui casse pas non plus des briques... Cependant, de bons acteurs et une histoire touchante. Mais peut être un film trop réaliste dans son approche...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 décembre 2006
    Il s'agit d'un film très fort en émotion qui monte en intensité jusqu'à un dénouement superbe. La direction de comédiens est impressionnante, l'héroine est constamment juste et l'approche de son personnage est joliment nuancé. Le film met un peu de temps à se mettre en place mais c'est pour mieux cerner les personnages et les comprendre. La photographie est également superbe, l'ambiance sonore envoutante et la caméra portée amène beaucoup de réalisme à ce drame poignant.
    choffelfrederic
    choffelfrederic

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 50 critiques

    1,0
    Publiée le 28 janvier 2010
    "Red road", d'Andrea Arnold montre l'histoire d'une jeune femme écossaise qui travaille dans la vidéo-surveillance de quartiers difficiles. Au hasard de ses écrans, elle retrouvera le chauffard drogué qui quelques années auparavant a tué son mari et son enfant...
    Ce film, prix du jury à Cannes, aurait pu être excellent. Tout y était : acteurs compétents, scénario solide... Le film commençait bien : angoisse, mal de vivre, voyeurisme, frustration sexuelle, la recette des films actuels qui marchent. Malheureusement, la quasi heure et demie restante ne fait que nous présenter l'actrice principale sous toutes les coutures (il a dû être difficile de classer les plans!), un coup les yeux, un coup la bouche, deux coups le nez, un coup les fesses, nous amenant à penser que le cinéaste manque très vite d'idées et qu'il comble ce manque en embellissant son héroïne avec sa caméra ; ça, au moins, c'est réussi.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 19 mars 2007
    Un mur d'écrans de surveillance. L'oeil de Jackie est rivé à ce qui s'y passe et attire son attention. Tension, mouvement de caméra, on suit celui-ci, on traque celle-là. Quotidien de sa fonction, répétitif des situations, comme si nous-mêmes regardions par le trou de la serrure et nous prenions au jeu.
    Et puis, il y a cet homme sur un des écrans, un homme dont le spectateur ne sait rien et qui réveille l'intérêt, voire la peur de Jackie. Qui est-il? Pourquoi ne le lâchera-t-elle plus dès cet instant, jusqu'à le suivre dans son quartier, dans son immeuble, dans son appartement? C'est comme une variante du jeu du chat et de la souris, comme l'impression d'un étau qui se referme, comme une motivation profonde et confuse qui emplit cette femme et ne lui laisse plus de répit, pas plus qu'à nous d'ailleurs.
    Un film qui ne laisse pas indifférent, qui prend à la gorge, interroge sur ce qui est bien, ce qui est déviant, ce qui est admissible, ce qu'on ne peut intégrer, surtout quand la souffrance est là qui échafaude ses pièges. Surprenant dans le rythme qu'il engage, dans la traque que nous suivons et que nous cautionnons d'une certaine manière parce que nous aussi, nous regardons!
    lejeff64
    lejeff64

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 262 critiques

    1,0
    Publiée le 7 juillet 2008
    Sujet de nombreuses fois abordé, mais ici il ne l'est pas forcemment de la meilleur façon.
    La réalisation est lente et on s'ennuit dès les premiers instants.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 13 décembre 2006
    Une vision d'un monde ultra sécurisé qui n'est pas loin de Big Brother. La relation qui se noue, dans un duo maudit, entre l'homme et la femme, est particulièrement vertigineuse. Andrea Arnold ose le malaise, l'inconfort, la provocation, et surtout l'ambiguïté psychologique de son personnage, qui se met en danger, vacille constamment, tout en gardant son sang-froid et une maîtrise implacable de la situation.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 30 septembre 2008
    Un drame sans fards, sordide au possible. Et puis, faut quand même le dire, pour ajouter au côté sordide du film: l'héroïne est vachement moche !!!
    octavio87
    octavio87

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 200 critiques

    4,0
    Publiée le 17 décembre 2006
    Tres beau premier film , l'ambiance est semblable aux films de Ken Loach ( Sweet Sixteen notamment) , dans un Glasgow assez austere , drame subtilement mis en scene , et riche en emotions , tout s'eclairant à nos yeux de minutes en minutes ; certes quelques longueurs par moment , mais n'oublions pas que c'est une premiere réalisation , saluée par le prix du Jury à Cannes et ce à juste raison..
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top