Mon compte
    Ceux qui restent
    note moyenne
    3,3
    1224 notes dont 230 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 230 critiques par note
    59 critiques
    94 critiques
    13 critiques
    33 critiques
    23 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Ceux qui restent ?

    230 critiques spectateurs

    cinéfyl
    cinéfyl

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 134 critiques

    3,5
    Publiée le 20 février 2016
    Pour ses debuts derriere la camera ,Le Ny brosse avec pudeur et simplicité le portrait de 2 etres qui vont lentement se rapprocher : une belle histoire d'amour un brin amorale mais tres originale par son contexte hospitalier.Le sujet de depart etant suffisament lourd par lui meme ,la jeune realisatrice a eu l'intelligence d'occulter volontairement certains persos (les 2 conjoints et les medecins) et d'aerer son recit en y implantant quelques pincées d'humour (le bébé qui marche) qui contraste avec d'autres d'une extreme violence emotionnelle (les multiples engueulades beau père/fille ou celles apres la mort de Cecile notament).Toute cette description du quotidien des non-malades n'aurait pas le meme impact sans la richesse d'un casting meleant acteurs reconnus (Lindon magnifique en mari perdant pied face a une dynamique Devos un poil nunuche mais capable d'un sacré talent dans l'emotion) et seconds roles epatant (Jappain campe une Valentine a fleur de peau ou la vendeuse du kiosque)
    nestor13
    nestor13

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 222 critiques

    2,5
    Publiée le 24 septembre 2007
    Il y a bien quelques petits moments d'émotion dans "Ceux qui restent", mais ils sont trop furtifs. Ce film avec Emmanuelle Devos et Vincent Lindon mais sans moustache peine en effet à véritablement toucher le spectateur. Même si le parti pris de la réalisatrice est de nous laisser à la porte de la véritable souffrance pour s'attacher à la relation de ceux qui restent dans le couloir. Mais malheureusement, la greffe ne prend pas. D'autant que je n'ai pas vu l'intérêt de ce personnage d'ado rebelle post-pubère qui est un cliché dont on commence à se lasser. En revanche, j'ai été interpellé par l'aspect "microcosme" dépeint dans l'hôpital où les visiteurs de connaissent et se reconnaissent à force de venir au chevet des malades. Un peu comme dans l'aéroport de "Stand-by" ou dans la laverie de "Tom est tout seul". Une des qualités de ce film devant lequel j'ai l'air de faire la fine bouche mais qui ne m'a pas réellement ennuyé non plus. Soyons honnêtes : pour sa première réalisation, Anne Le Ny n'a pas fait du mauvais travail.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 14 février 2013
    On tourne en rond, on a encore une impression de déjà vu et cela se termine par une pirouette.
    Oui, c'est sobre, oui c'est bien joué, mais pfuuuuu....
    Le cinéma français tourne en rond autour de son nombril existentiel, cela devient lassant !
    Claude DL
    Claude DL

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 229 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mars 2010
    Petit film manquant un peu de crédibilité, et c'est son principal défaut. Comment croire en effet que deux visiteurs d'un hôpital, un homme et une femme, puisse penser à batifoler dans une ambiance pareille, chacun et chacune ayant un conjoint alité gravement malade ? D'ailleurs, Emmanuelle Devos, pourtant habituellement très talentueuse, ne semble pas y croire elle-même. Film qui ne marquera pas la mémoire.
    SansCrierArt
    SansCrierArt

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 366 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2007
    Contre toutes attentes, "Ceux qui restent" est drôle, très drôle et intelligent.
    Bourré de bonnes idées tant dans la mise en scène que dans le scénario. Juste dans la peinture des personnages et l'écriture des dialogues.
    Mais cela essentiellement dans la première heure. Ensuite, tout s' essouffle. Le film perd son rythme, ce qui m'avait tant plut jusque là disparait. L'histoire semble hésiter, comme pour mieux exprimer le vide ressenti par ceux qui restent. Le problème c'est que vient aussi l'ennui.

    Les interprètes jusqu'aux seconds rôles, sont excellents. Emmanuelle Devos et Vincent Lindon sont parfaits dans leurs personnages que tout oppose. Elle extravertie un peu fofolle qui se déçoit face à la maladie. Lui droit comme un i, exemplaire en vieux routard face au mal. Elle qui veut choisir la vie et lui comme sacrifié volontaire jusqu'au bout.

    "Ceux qui restent" est un film remarquable qui au souvenir de sa dernière demi-heure se transforme en bon film. De ces films qui parce qu'ils ne tiennent pas jusqu'au bout l'excellence qu'ils se sont imposés au démarrage, finissent par, injustement, décevoir un peu.
    Vladimir.Potsch
    Vladimir.Potsch

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 389 critiques

    2,5
    Publiée le 3 septembre 2007
    Anne Le Ny a voulu marquer sa première réalisation de certains partis pris un peu innatendus, histoire de marquer les esprits. Ainsi, le fait, pour le spectateur, de rester à la porte de la chambre des malades... C'est en fin de compte assez frustrant même si on comprend que la réalisatrice veut cantoner son film à la relation entre "ceux qui restent". La confrontation des deux personnalités des personnages de Vincent Lindon et Emmanuelle Devos est plus stimulante, et leur "couple" fonctionne bien, ce qui rend le film visible. Dommage que pour pimenter cette histoire, un rien limitée, Anne Le Ny ait écrit quelques scènes de confrontations générationelles déjà vues et se soit complu parfois dans un humour en dessous de la ceinture.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 17 septembre 2007
    Film insipide, on s'ennuie ferme. Le film vaut uniquement pas son interprétation mais les acteurs croient-ils vraiment à cette histoire.
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 250 abonnés Lire ses 3 109 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mars 2010
    Un bon petit film, même si il est parfois un peu exaspérant. Le personnage de Devos n'est pas touours bien câlé. La bande- son laisse parfois à désirer. Mais le scénario est assez original et certains dialogues sont assez percutants. Le sujet est assez "dérangeant" . Les rapports entre Lindon avec sa belle fille sont bien vus. Par contre le final en "queue de poisson " est très énervant, et laisse sur sa faim. On aurait aimé pouvoir cerner un peu mieux la psychologie des personnages.." Un certaine "touche" mais peut mieux faire..
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 août 2007
    Anne Le Ny reprend le couple Vincent Lindon / Emmanuelle Devos, deux ans après "La Moustache", véritable pénétration dans l'esprit tourbillonnant d'un schizophrène. Ici, il s'agit d'une romance légère dans un contexte lourd qui raccroche les deux personnages principaux à leur réalité, morose et culpabilisante. La mise en scène de ce premier long-métrage est soignée. Toutefois, si le choix de Vincent Lindon se révèle fructueux, celui d'Emmanuelle Devos me paraît fort hasardeux. Le Ny prend même le risque, assumé, de détruire toute la crédibilité de son personnage féminin, qui se voulait plus insouciante et plus jeune, quand Devos a un âge proche de celui de son partenaire et joue en gravité constante. "Ceux qui restent" à ses défauts, qu'on oublie néanmoins bien rapidement devant cette narration prenante.
    camray54
    camray54

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 010 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2009
    Un bon film très bien interprété par un duo de qualité.
    Guiciné
    Guiciné

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 051 critiques

    5,0
    Publiée le 6 septembre 2007
    Film Magnifique, d'une grande intelligence aux émotions à fleur de peau. Les dialogues sont d'une justesse absolue et d'une grande beautée, les acteurs sont tous superbe, tout est d'une grande sensibilité sans jamais tombé dans un pathos, malgré le côté assez austère du propos. La musique de B.Thiriet est très inspirée et superbement utilisée, on sort de la projection totalement bouleversé. Du très grand cinéma et un très grand film.
    benzinemag.net
    benzinemag.net

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 257 critiques

    1,0
    Publiée le 5 septembre 2007
    En prenant le parti de ne jamais montrer les malades (la caméra s’arrête toujours à la porte de la chambre ), Anne Le Ny propose un film sans pathos, assez pudique mais qui pourtant ne prend pas. Sans doute à cause de dialogues trop écrits, trop faciles, de répliques qui sonnent souvent faux, de personnages secondaires ratés et assez caricaturaux (la belle-fille, la sœur de Bertrand…), de situations trop répétitives, d'un scénario un peu faiblard, et un final assez maladroit. Le film devient seulement intéressant sur la fin, quand Bertrand doit gérer sa solitude... un peu tard pour convaincre.
    Dommage, j’aurais aimé aimer ce film plutôt sincère mais qui n’a pourtant rien de captivant, ni de bouleversant comme pouvait l’être par exemple le film "Haut les coeurs !" de Solveig Anspach.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 346 critiques

    4,5
    Publiée le 4 septembre 2010
    Deux conjoints de cancéreux (Bernard et Lorraine) en phase critique se rencontrent lors de leurs longs passages dans un hôpital. Oulala, y’fait pas envie ton film, c’est pas glamour comme histoire. Et bien détrompez vous, tous deux se refusent d’entrer dans une histoire d’amour alors que leur conjoint est très malade, mais prennent plaisir à se retrouver à la machine à café, à la cafet de l’hopital,… Ce film démontre que la vie est plus forte que tout ; malgré la culpabilité des accompagnants d’être bien vivant. Tout deux, dans le malheur, trouvent énormément de moments de partage, de rire, d’amour… de vie alors que la mort les guette.
    Anne Le Ny réalise le tour de force de ne jamais tomber dans le pathos ; jamais, elle essaie de nous tirer la larme ; la preuve, on rit plus que l’on ne pleure dans ce film. Cette réussite tient surtout au fait qu’elle ne nous montre jamais les conjoints malades, la caméra s’arrête toujours à la porte de la chambre. Pas besoin de montrer des cancéreux pour comprendre la souffrance des accompagnants. Vraiment bon ce film et pas traumatisant. Et cerise sur le gâteau, Lindon est bon et pas larmoyant ; exploit, surtout que le rôle pouvait s’y prêter. Et puis, Emmanuelle Devos, dans un rôle inhabituelle pour elle, est magnifique ; pourtant je ne suis pas fan.
    « Les invités de mon père » sorti cette année m’a donné envie de voir le premier film d’Anne Le Ny ; j’attends avec impatience le prochain… Quelle justesse dans la mise en scène et les dialogues… Jamais elle ne cède à la facilité.
    Le premier plan, en vue plongeante, est esthétiquement réussi ; une vraie peinture.
    cristal
    cristal

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 789 critiques

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2007
    Anne Le Ny,jusqu'alors cantonnée aux seconds rôles devant la caméra,semble vouloir se rebeller contre son statut de 'sous-exploitée' en signant un premier long-métrage en concurrence direct avec ce que les grands cinéastes de notre pays font de mieux.Rivalisant sans peine avec
    Philippe Lioret,dont on retrouve vraiment l'esprit pudique et tout en légèreté,mais avec une mise en scène encore plus assurée que ce dernier,la réalisatrice signe un très beau film sur l'amour et la mort,sur deux êtres aussi opposés psychologiquement que proches dans cette
    même période charnière qu'ils traversent douloureusement.Il y a Bertrand (Vincent Lindon,absolument remarquable),meurtri,défait par le drame
    et incapable de gérer les crises adolescentes de sa belle-fille,et Lorraine (Emmanuelle Devos,toute aussi juste),plutôt fraîche,et qui,sous un masque amusé,cache une fragilité presque insoupçonnable.Le talent des deux acteurs réside surtout dans la façon d'exprimer les deux
    facettes opposées de leurs personnages pour qu'ils se rejoignent l'un dans l'autre,et ainsi créer une étrange et chaleureuse symbiose.Ils
    sont splendides d'un bout à l'autre,déchirent littéralement l'écran de par leur naturel.Leur relation,on en pleurerait presque grâce à eux.Du
    côté réalisation,ô surprise car le thème est franchement délicat,Anne Le Ny impressionne.Jamais une minute on aurait pu croire que la mise en
    scène ne se vautrerait pas dans la complaisance d'un téléfilm cable-satellite.Car elle est une d'une grande vérité,d'une immense émotion.Une
    émotion créée à partir d'une vraie et belle pudeur et d'une approche sensible de ses personnages.Sans tomber dans la retenue lourdingue,le
    film vise juste.La caméra se place là ou il faut,capte ce qu'il faut,pas plus.A hauteur d'êtres humains.Difficile,mais jamais
    misérabiliste.On pourra tout juste reprocher à certains moments quelques infîmes longueurs vers la fin,un peu trop traînée et dont la conclusion est trop suspendue,mais cette histoire pleine de
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 919 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mars 2010
    Film touchant et tout en pudeur, on ne voit à aucun moment les conjoints malades. L'histoire se concentre sur les personnages de Lindon et Devos, tous les deux très bons dans des rôles pas faciles. On ressent bien les multiples sentiments qui les animent, la peur de perdre un proche, les moments de découragement ou de désespoir, la culpabilité, la volonté de vivre malgré tout... Fin malheureusement un peu bancale.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top