Mon compte
    Mad Max: Fury Road
    Note moyenne
    4,2
    39404 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Mad Max: Fury Road ?

    2 102 critiques spectateurs

    5
    575 critiques
    4
    778 critiques
    3
    290 critiques
    2
    192 critiques
    1
    131 critiques
    0
    136 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    tristan stelitano
    tristan stelitano

    46 abonnés 1 126 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 19 juin 2015
    Près de trente ans après la sortie du troisième volet de la franchise, le Guerrier de la Route revient avec cette renaissance ultra spectaculaire. George Miller signe un quatrième film de haut vole, un 400 à l'heure hallucinant et bluffant. Le scénario est parfait. Le cinéaste continue de prolonger avec efficacité ce fascinant univers apocalyptique, un monde dévasté sans foi ni loi, où seuls quelques gangs luttent pour l'essence et l'eau. Les personnages sont toujours originaux, les costumes kitsch sont aussi de la partie et nous avons encore et encore plus de bolides étranges et terribles. Le niveau de ce quatrième film est de loin supérieur au troisième épisode. Et encore mieux que le deuxième épisode. Max Rockatansky est cette fois-ci confronté à un culte de dégénérés. Un culte qui utilise des jeunes femmes, servant au chef de ce culte, de machine à procréer. Il aidera un groupe de femmes a s’échapper de cette secte qui sait lancé à leurs trousses. Avec l'aide de Furiosa, Max va livré un nouveau combat, plus intense que ses précédentes aventures, dans un déluge pyrotechnique qui assure au maximum. Mel Gibson laisse son personnage entre les mains de Tom Hardy. Le résultat est jouissif. Tom Hardy campe parfaitement le personnage. Charlize Theron livre une sublime performance d'actrice. Remarquable. Elle forme avec Tom Hardy un duo magnifique et efficace. On peut également félicité Nicholas Hoult d'avoir participer à l'aventure. Il très à l'aise dans son personnage. Très bonne prestation de l'acteur qui interprète " Le Fauve " dans X-Men : Days of Future Past. Les effets-spéciaux sont très beaux, réussis et bluffants. Les décors sont impressionnants, de vrai décors 100% naturelles. Cela se voit énormément à l'écran. Sa renforce encore plus le réel à l'histoire. Et oui, les maquillages sont authentiques, de vraies courses-poursuites à l'ancienne et très peu d'effets numériques. C'est du neuf avec du vieux. C'est totalement réussi. Au niveau de l'action, on retrouve la même immersion du deuxième film mais , à un niveau supérieur toujours si violent, furieux et diaboliquement efficace. De grosses cascades spectaculaires sont au cœur de ce grand film intense et dingue à souhait. Les musiques sont marquantes, très réussies. La mise en scène est impeccable, inventive et captivante. George Miller réussi à redonner vie à son mythe en créant un coup de fraicheur totale à la franchise. Une ré-invention prodigieuse de la saga ce quatrième épisode. Le monde dévasté, gangréné par la violence reviendra avec un prochain épisode. On peut s'attendre a quelques choses d'encore plus dingue. C'est ce que je souhaite." Mad Max : Fury Road " est un Grand Film spectaculaire. Il restaure l'essence même du mythe, ce grand tournant de la franchise qui continu de nous plongés dans cette immersion totale et jouissive dans l'action. George Miller a retenu toute notre attention. Sa leçon de cinéma a été fortement comprise. Un des meilleurs films de cette année.
    HamsterPsycho
    HamsterPsycho

    91 abonnés 1 180 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 mai 2017
    J'entends dire que le scénario est (trop) simple : en toute honnêteté, y a-t-il un seul Mad Max de la franchise qui soit d'une complexité hitchockienne ? Ne cherchons pas quelque part ce qu'en toute conscience on n'y trouvera jamais. C'est vrai que le scénario rappelle les précédents opus. Ca fait partie du charme, car Miller a bien montré qu'il est bien question de respecter tous les codes de la série : un Mad Max qui ne dit rien, qui s'impose par son corps, un rock décomplexé et destructeur, des chefs de guerre mégalo, un désert, des moteurs. Tout ça avec une superbe photographie et une excellente présence de Charlize Theron.
    Roger Cola
    Roger Cola

    28 abonnés 96 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 7 janvier 2017
    Tout le monde l'a dit avant moi, Mad Max Fury Road est tout simplement le meilleur blockbuster de ces dernières années. Caméra possédée et complètement folle, un côté "too-much" assumé faisant tout le sel du film, des personnages féminins forts, une claque visuelle toute les cinq minutes (le plan le plus marquant selon moi étant l'entrée dans la tempête de sable), une bande-son parfaitement raccord avec le film et de l'action survitaminée faisant passer les cascades de Fast And Furious pour de la chaude-pisse (même s'il est clair que les deux films ne jouent pas du tout dans la même catégorie), ainsi qu'un Tom Hardy continuant de confirmer ses talents d'acteur. Un film aux six oscars amplement mérité, et un film à voir absolument.
    François Martin-Chave
    François Martin-Chave

    220 abonnés 51 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 16 mai 2015
    Road trip apocalyptique "furieusement" efficace, Mad Max nous chorégraphie génialissimement deux heures et des brouettes de pure fuite en avant, avec un soin méticuleux à nous transformer dans un univers punk crypto-moderne bariolé, redynamisant ainsi une mythique franchise peu à peu ensablée, sous le soleil aride australien, au fur et à mesure des années.

    L’écueil peut-être, port-à-faux à une intronisation dans le culte du genre : le traitement trop superficiel des personnages.

    Affaires à suivre ...
    dougray
    dougray

    207 abonnés 1 904 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 12 avril 2017
    Depuis quelques années, Hollywood semble souffrir d’une terrible panne d’inspiration et, explosion des budgets oblige, se réfugie de plus en plus dans ce qu’elle croit être des valeurs sûres avec un public pré-constitué. C’est, ainsi, qu’on se retrouve avec des adaptations de comics à foison, des adaptations de livres pour ado en pagaille et des suites et/ou remakes des films cultes. Et, dans cette dernière catégorie, la réussite artistique fait souvent défaut. C’est, donc, peu dire que la mise en chantier du quatrième volet de "Mad Max" (qui a, longtemps, fait figure d’arlésienne) avait de quoi laisser pantois… surtout au vu des ses innombrables problèmes de production et sa sortie repoussée de près de deux années après le tournage. Ce serait oublier un peu vite que Hollywood est, également, capable de faire d’invraisemblables miracles. Et il a bien fallu une intervention divine pour que ce "Mad Max : Fury Road", malgré toutes ses casseroles et sans Mel Gibson, se transforme en l’une des sensations ciné de l’année (avec présentation à Cannes de surcroît) ! Je restais quand même méfiant vis-à-vis d’un film qui semblait valoir davantage par ses prouesses visuelles que par son intrigue. Les réactions des spectateurs sont, d’ailleurs, assez tranchées, certains criant au génie alors que d’autres hurlent contre une coquille clinquante mais vide. Et, après visionnage, je ne crie pas forcément au génie mais j’avoue me ranger plutôt du côté des fans. Car, "Mad Max : Fury Road" fait mieux que renouer avec l’esprit de "Mad Max 2" (le meilleur épisode de la saga avec son incroyable poursuite finale) et bouscule tous les codes du genre avec une mise en scène tout simplement démentielle. J’ai rarement vécu une expérience cinématographique aussi intense sur un plan visuel. George Miller se rappelle, ainsi, à notre bon souvenir (lui qui avait imposé Max comme un des plus grands anti-héros du 7art… avant de s’intéresser aux cochons qui parlent dans "Babe" et aux pingouins qui chantent dans "Happy Feet" !) et nous en fout plein les yeux. Le jusqu’au-boutisme de "Mad Max : Fury Road" est, d’ailleurs, terriblement rafraîchissant puisque le film n’a pas peur de se résumer à une simple (mais énorme) course-poursuite de 2 heures (ce qui est une réalité, l’intrigue n’étant pas plus compliquée que ça)… et consacre toute son énergie à magnifier cette course-poursuite, à grands coups de BO monstrueusement rock (Junkie XL est à la baguette… et le musicien iOTA campe un guitariste à lance-flamme génialement invraisemblable), de photo aux couleurs chaudes sublimissimes, d’ambiance crasseuse à souhait, de personnages au look plus flippant les uns que les autres et de séquences dantesques spoiler: (voir notamment la menace régulière des hordes qui approchent ou encore la traversée de la tempête de sable).
    Miller n’entend, ainsi, pas faire oublier que son scénario n’est pas d’une grande densité, il le revendique comme "victime collatérale" d’un spectacle ébouriffant de fun. Idem pour les personnages, dont le look a été bien plus travaillé que les motivations ou l’évolution spoiler: (on a droit au héros qui fuit son passé, à la traîtresse en quête de rédemption ou encore à l’illuminé embrigadé qui va se révéler)
    et qui, de ce fait s’intègre parfaitement à l’enfer ambiant sans prendre le pas sur l’essence même du film, à savoir ses multiples courses-poursuites. A ce titre, malgré l’incursion d’effets spéciaux numériques (pas forcément indispensables) qui font perdre un peu du charme old school (et terriblement réalistes) des cascades, il faut bien admettre que Miller a mis le paquet pour nous scotcher sur nos fauteuils avec un nombre de poursuivants impressionnants, des engins motorisés en tout genre tout simplement incroyables, des attaques de toute nature franchement énormes (ah les balanciers !)… le tout sur un rythme frénétique, renforcé par un nombre d’image par seconde modifié pour un rendu plus saccadé et haletant. Le spectacle est, donc, grandiose… mais il me parait un peu injuste de n’accorder aucun crédit au scénario et au casting. L’histoire a beau être simple, elle se permet, néanmoins, de creuser certains sillons inédits dans la sage, à commencer par l’aspect terriblement sectaire de la cité dirigée par le méchant Immortan Joe et son mode de fonctionnement, spoiler: (l’élevage de War Boys, leur croyances religieuses, le rôle des pondeuses, le rationnement de l’eau…)
    qui trouvent des échos évident dans notre société actuelle. Quant au casting, il réserve quelques contre-emplois intéressants (Charlize Theron en Imperator rasée et amputée, Nicholas Hoult incroyable en War Boy zélé, Josh Helman formidablement sadique…) et d’incroyables gueules de cinéma (Nathan Jones en fils débile, Richard Carter en Meunier cinglé mais surtout Hugh Keays-Byrne qui officiait comme fumier en chef dans le premier "Mad Max" et qui s’offre un retour inattendu avec ce nouveau rôle de salopard qui s’avère être le meilleur méchant de la saga). Paradoxalement, le seul défaut du film est peut-être… le personnage de Max ! Certes, faire oublier Mel Gibson (qui malheureusement, n’apparaît même pas en cameo), qui était fantastique dans ce rôle qui l’a révélé, n,’était pas forcément chose aisée. Est-ce pour cela que Tom Hardy a choisi de l’interpréter de façon aussi stoïque (là où Mel Gibson lui conférait un charme indéniable) et que George Miller a bridé le personnage au point d’en faire presque un second rôle, derrière l’Imperator Furiosa campée par Charlize Theron. C’est possible mais, dans ce cas, il ne fallait pas appelé le film "Mad Max" ! Le personnage manque, ainsi, clairement de consistance, pour ne pas dire d’intérêt… et j’aime à croire qu’un peu plus d’écriture (ou de jeu) n’aurait pas forcément nuit au film. L’éclatante réussite visuelle de "Mad Max : Fury Road" qui dispute le titre de meilleur épisode de la saga à "Mad Max 2") permet de se consoler largement de ce défaut… mais ne le fait pas oublier pour autant. Ce sera sans doute le point à corriger si, d’aventures, des suites devaient voir le jour…
    Starwealther
    Starwealther

    48 abonnés 1 161 critiques Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 2 avril 2021
    Suite de George Miller pour le très célèbre "Mad Max" avec Mel Gibson, monde post apocalyptique où il n'est plus question que de survie. Seulement l'attrait du premier opus n'est plus tout présent. Miller nous a pondu une suite de scènes d'action sans saveur, des courses poursuites éreintantes pour les sens et les nerfs. Les images défilent à la vitesse de la lumière, c'est insupportable. Epileptiques et autres migraineux, abstenez-vous c'est une abomination! Tout ce remue ménage est peut être moderne mais aucunement intéressant, une perte de temps.
    diki2
    diki2

    23 abonnés 312 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 mai 2015
    Ca faisait 30 ans que j'attendais cela après une première claque prise avec Mad max 2. J'ai donc tendu l'autre joue et j'ai drôlement bien fait.Je sors de la salle et j'ai en tête des plans dignes des dessins de métal hurlant, où des vikings sortis de la nuit des temps auraient troqué leur drakkars contre des engins carburant à la nitro. George Miller pousse très loin les délires visuels , un poil trop parfois mais on est chez les fous et la démesure est leur royaume. CA pourrait être lourdingue, ennuyeux à force de démonstration mais ca ne l'est pas. Le premier tour de force est d'avoir réinventé une histoire et réinventé une mise en image qu'on avait jamais vu auparavant avec un sens du rythme rarement égalé pour un film d'action. Le second est de voir poindre aux deux tiers du film une humanité portée par des femmes, elles mêmes porteuses d'espoir sans renier une seule seconde l'enfer mécanique érigé dans ce film au rang d'odyssée. Au delà du fun géant des cascades qui ont dû être coton à régler, Miller nous trame l'air de rien un film où les personnages sont tous habités par un sentiment unique : la rédemption . Seul sentiment survivant dans un monde post-apocalyptique qui continue à les faire avancer, ou rouler plutôt.

    Côté casting , que des bonnes surprises Charlize Theron en tête dans un rôle hyper physique et franchement crédible. Bravo elle m'a bluffé . Tom hardy n'est pas trop expressif mais a un rôle physique dont le jeu ne prête pas à étaler une palette d'émotion. De plus Miller a le bon goût de ne pas nous coller une histoire à l'eau de rose : ça tombe bien ça se mélange très mal avec le kerosene.

    Reste la tonalité générale du film : des gueules que Carpenter n'aurait pas renié, un humour parfois très acide sur certaines scènes tout a fait raccord avec l'image , le tout trempé dans une sauce qui fait plus la part belle aux femmes qu'aux muscles. Hé oui la femme est l'avenir de l'homme nous dit Miller et c'est la morale de cette fable destroy.

    Reste que quand vous reprenez votre bagnole au sortir du film , on comprend que rien ne vaut le ciné...
    Acidus
    Acidus

    611 abonnés 3 644 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 16 mai 2015
    Maintes fois annoncé et repoussé, ce quatrième Mad Max se faisait désirer. C'est donc avec un réel plaisir que l'on retrouve ce monde post-apocalyptique de sables et de cambouis où règne la violence et les tribus sauvages. Ce Fury Road demeure fidèle à l'univers développé dans le deuxième et troisième "Mad Max" mais George Miller, déjà réalisateur des films précédents, réussit à y insuffler une dose d'originalité et d'audace. Loin de se reposer sur ses lauriers, le cinéaste ne manque pas d'idées et cela se voit à la fois dans la mise en scène mais aussi dans l'écriture du long métrage. Entre punchlines efficaces, personnages déjantés, bolides impressionnants et photographie sublime, "Fury Road" propose tout ce qu'il faut pour maintenir constamment l'intérêt du spectateur. Les scènes d'action sont parfaitement exécutées et filmées et s'appuye sur des effets spéciaux à couper le souffle. Quant au Mad Max du XXIème siècle, Tom Hardy l'incarne de main de maître. On peut néanmons émettre une réserve concernant l'intrigue. Cette dernière ne consiste qu'en une accumulation de scènes d'action, bien foutues certes mais répétitives. Cette répétitivité se ressent durant la dernière partie du film. Mis à part cela, le rythme soutenu de ce "Mad Max: Fury Road" et son univers accrocheur font que l'on passe un excellent moment. Du grand spectacle certes mais qui n'en oublie pas la qualité.
    pfloyd1
    pfloyd1

    100 abonnés 2 024 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 26 septembre 2015
    Rare sont les remake réussi, nous le savons tous mais là , ouffff... Le Mad Max de notre jeunesse (avec Mel Gibson) est toujours présent et ne sera sans doute jamais remplacé, Fury Road réussi avec brillo à recréer l'univers (intact) post apocalyptique du monde fou de Mad Max. Tout y est , les personnages, les bolides, l'environnement et la poussière à outrance , rien ne manque. Largement plus violent que l'original, ici on ne surjoue pas et le "nouveau Mad Max , s'il ne ressemble en rien à celui de notre enfance, en a bien la stature...Max est de retour, pour de vrai !
    dagrey1
    dagrey1

    86 abonnés 655 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 18 mai 2015
    Choc visuel et technique, "mad max fury road" est un déluge d'actions, de bruit et de fureur filmé dans des décors grandioses. A la fois en en faisant l'héritier survitaminé de mad max 2 et d'un univers graphique démentiellement contemporain que ne renieraient pas les auteurs des clips de Marylin Manson, George Miller a eu l'intelligence de coller à son époque, sur tous les plans, pour accoucher de ce Blockbuster énorme et baroque (joueur de guitare...) porté par un script ramassé et moins simpliste qu'il en a l'air. En effet, derrière le sable et le sang, sont abordés les thèmes de l'eau, de l'esclavage, de la guerre et de la femme dans ce qu'il reste de cette société post apocalyptique. Derrière les formidables scènes d'action qui ont fait "blanchir les tempes de ses précédents films autant que les miennes", Mad max fury road est un film écolo mais surtout féministe. Et plus que tout merci à Tom Hardy, idéal dans le rôle de max en taiseux nihiliste et surtout à Charlize Théron en Impérator Furiosa qui ont réussi à apporter de l'émotion dans un film magnifiquement clippé qui se suffisait à lui même.
    yeuce
    yeuce

    28 abonnés 862 critiques Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 21 octobre 2015
    Ce film est complétement nul, se n'est qu'une suite de poursuite de bolides à travers des paysages désertiques, aucun scénario, des actrices qui se déplacent comme sur un podium de mode, bref une grosse daube américaine vendu à grand coup de spot publicitaire, A CHIER..........
    CDRIX C.
    CDRIX C.

    36 abonnés 274 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 24 septembre 2015
    George Miller vous présente son plus grand show ! Un ballet d'acrobaties, de pyrotechnie et de cascades cinématographique monumental. Imaginez les artistes du Cirque du Soleil dans 300 avec des courses poursuite plus spectaculaires que celles de Fast&Furious. Un film fou, possédé, frénétique. De l'action en continu qui ne laisse pas le temps aux mots (des acteurs donc quasi-muets). On se mange du sable plein la figure tout du long. On crève de soif sur cette terre aride où tout est mort. A 70 ans, George Miller rivalise largement avec Zack Snyder ou bien encore Frank Miller.
    laurentcmoi
    laurentcmoi

    15 abonnés 232 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 20 mai 2015
    Juste énorme ! Couillu, énergique, créatif il y avait longtemps qu'on ne nous avait pas transporté comme cela. Bravo !
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    1 163 abonnés 3 967 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 18 mai 2015
    Difficile de penser qu’un énième remake montrant des camions et une bande de gros cinglés se courir après peut concourir à Cannes. A soixante-dix ballets, George Miller réalise pourtant un film de malade ! Son désert est un personnage à part entière, ses voitures sont des engins terrifiants, ses cascades sont palpitantes, ses maquillages sont bluffants. Car contrairement à ce qu’on imagine, quatre-vingt pour cent des effets visuels ont été réalisés sans trucages informatiques. Durant deux heures, ce Mad Max : Fury Road nous transporte dans un univers inconnu, que les férus de films d’actions n’ont jamais vécus. Installez-vous dans une grande salle avec vos lunettes 3D et vivez cette expérience nerveuse, sans temps mort et complètement barrée.
    D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    pierrre s.
    pierrre s.

    348 abonnés 3 233 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 27 mai 2015
    Visuellement exceptionnel, ce nouvel opus est sans aucun doute le meilleur de la saga! Sans temps mort, Fury Road, nous en met plein la vue pendant deux heures.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top