Mon compte
    Mad Max: Fury Road
    Note moyenne
    4,2
    39404 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Mad Max: Fury Road ?

    2 102 critiques spectateurs

    5
    575 critiques
    4
    778 critiques
    3
    290 critiques
    2
    192 critiques
    1
    131 critiques
    0
    136 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Chevalier du cinéma
    Chevalier du cinéma

    229 abonnés 338 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 24 mai 2015
    Trois ans après un tournage semé d’embuches, le tant attendu Mad Max : Fury Road, quatrième opus de la franchise culte crée par le réalisateur australien George Miller, débarque enfin dans les salles obscures après une présentation hors-compétition au 68ème Festival de Cannes où il était l’un des films les plus attendus. Et donc désormais, la question que tout le monde se pose est bien évidemment que vaut ce quatrième volet de cette saga qui débuta en 1979 ? Pour faire simple, et on ne va pas y aller par quatre chemins, ce Mad Max : Fury Road est bel et bien cette grosse claque à vous décoller la mâchoire que l’on fantasmait tous devant les bandes-annonces. Avec ce film dément, George Miller modernise et réinvente un genre qu’il avait lui-même inventé, le film d’action post-apocalyptique, et prouve qu’à l’âge de 70 ans il en a encore sous le capot et confirme ainsi son statut de réalisateur visionnaire. Dans un monde désertique ravagé par la violence et la sauvagerie où toute civilisation a disparue, Max Rockatansky, homme brisé et hanté par un lourd passé, estime que le seul moyen de survivre est de rester seul. Cependant, après s’être fait enlevé et emprisonné dans une immense cité, il se retrouve embarqué dans la fuite d’un petit groupe qui parcourt la Désolation à bord d’un véhicule militaire piloté par l’Imperator Furiosa. Ensemble, ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s’est fait voler son bien le plus précieux et le plus irremplaçable. Enragé, le Seigneur de guerre envoie alors tous ses hommes traquer les rebelles impitoyablement afin qu’il récupère sa propriété. Trente années. Cela faisait trente ans que le légendaire Guerrier de la Route n’était pas réapparu sur les écrans de cinéma après le décevant troisième volet intitulé Mad Max au-delà du Dôme de Tonnerre sorti en 1985 qui avait enterré pour de bon la franchise motorisé. Et il faut dire que ce troisième film de la mythique saga post-apocalyptique de George Miller avait fâché un très grand nombre de cinéphiles et d’admirateurs des deux précédents épisodes, entrés dans l’Histoire du cinéma. Totalement à côté de la plaque en termes d’ambiance et de style, ce troisième Mad Max est encore aujourd’hui le film le plus mal aimé de cette franchise et avait donc conclu la trilogie de manière très décevante malgré un certain succès commercial. Depuis cet accident de parcours, plus aucune nouvelle de ce personnage emblématique du cinéma d’action et d’anticipation, comme s’il errait indéfiniment sur les routes sans jamais s’arrêter pour nous donner des nouvelles. Mais c’était sans compter de la volonté de George Miller de relancer et de réinterpréter sa saga avec Mad Max : Fury Road, quatrième opus de cette franchise, qui sort enfin en salle et permet donc à la fois au personnage de Max Rockatansky et à son créateur de revenir sur le devant de la scène de manière fort spectaculaire. L’année 2015 sera en effet marquée par le retour d’un ancien cinéma, tout droit venu des années 1980 et 1990, symbolisé par les retours de mythiques franchises de ces glorieuses années allant de Mad Max à Star Wars en passant par Terminator et même Mission : Impossible ou Jurassic Park. Et les hostilités s’ouvrent donc avec le retour de la franchise du Guerrier de la Route, un retour déjà mémorable et qui fut surtout acclamé par la critique après sa présentation au Festival de Cannes. Le nouveau film de George Miller est un succès critique juste impressionnant, qui a su conquérir à la fois la presse et les spectateurs. Il aurait été difficile d’imaginer un tel succès pour un film qui connut une si longue gestation, l’idée d’un quatrième Mad Max remonte à peu de temps après la sortie du troisième, et également un long tournage qui débuta en 2012 et qui nécessita une fois terminé de nouvelles prises de vues et des cascades supplémentaires, pour sortir finalement trois ans plus tard. Mais ce parcours chaotique et très long dans la création du film peut désormais être applaudit et justifié car Mad Max : Fury Road est tout simplement une véritable claque et du jamais vue dans l’univers du cinéma d’action et même dans le cinéma tout court. Après une campagne promotionnelle savamment menée avec des trailers tous plus déments les uns que les autres qui faisaient monter l’excitation comme jamais, le film se révèle être au final encore plus impressionnant, et heureusement, que ses bandes-annonces. Mad Max : Fury Road c’est très simple, il s’agit d’une longue course-poursuite étalée sur deux heures de film, le tout entrecoupé de quelques pauses pour laisser place aux dialogues et aux développements des personnages. Car dans ce film d’action pure il y a en effet très peu de dialogues et le langage cinématographique ne s’exprime en fait qu’aux travers des scènes d’action démesurées brillamment orchestrées par un George Miller qui revient au sommet de son art sans aucun doute après des films plus familiaux tels que Happy Feet. Si vous allez voir Mad Max : Fury Road en voulant voir un film d’action avec un vrai scénario complexe et original, et bien désolé mais ce film n’est pas totalement fait pour vous car il a entièrement été conçus comme une longue course-poursuite pleine de rage et de fureur dans le désert, un film quasi-muet qui se regarde comme une expérience cinématographique purement visuelle et sonore. Oui il y a un scénario mais celui-ci reste assez minimaliste tout en soulevant quand même des idées intéressantes comme la survie dans un monde sauvage, l’existence de plusieurs peuples gouvernés par des sortes de dictateurs, le retour à une ère primitive avec l’esclavage et où les femmes ne sont destinées qu’à donner la vie,… bref ce quatrième Mad Max est le plus aboutit, non pas dans son scénario, mais dans la représentation de l’univers post-apocalyptique développé depuis le second épisode sorti en 1982. Mad Max : Fury Road est en fait une bande-dessinée mise en image pour le cinéma, c’est un film punk et complètement barré avec des visions de pure folie destructrice et une ambiance visuelle à la fois délirante et dérangeante incarnée par le bad guy Immortan Joe, au look crade et badass, ainsi que par toute son armée infernale de War Boys qui sont totalement aliénés et dérangés. C’est sans doute le film d’action le plus furieux et enragé qu’on ait vu depuis très longtemps, un trip halluciné bourré d’images scotchantes toutes plus impressionnantes les unes que les autres, il y a quand même un War Boy qui joue de la guitare-électrique avec un lance flamme sur un camion uniquement destiné à balancer de la musique rock, c’est pour dire le degré de folie qui émane de ce film démentiel. Et là où l’on attendait au tournant ce quatrième Mad Max c’était pour ses scènes de courses-poursuites qui s’annonçaient comme du jamais vue. Et c’est bel et bien le cas, de quoi renvoyer au bac à sable la saga Fast & Furious. George Miller livre ici les scènes d’action les plus spectaculaires et inventives de l’année 2015 et même depuis très longtemps, enchaînant dans un montage ultra rapide et efficace des séquences de poursuites enragées et jouissives impossibles à arrêter, de quoi nous rendre totalement assommé et épuisé à la fin de la séance après ce choc cinématographique. La dernière poursuite, sans doute la meilleure de tout le film, est un condensé d’adrénaline et de jouissance juste inimaginable si on n’a pas vu le film, un morceau de bravoure déjà culte dans l’Histoire du film d’action, plein de tension, de violence, d’explosions et de tôles froissées. L’histoire du film ne se déroule donc pas seulement dans les scènes de dialogue mais surtout dans ses scènes d’action qui racontent à elles seules et donc visuellement cette course-poursuite effrénée plus que démentielle dans un immense désert. De plus le film s’accompagne d’une superbe bande-originale signée Tom Holkenborg et Junkie XL, parfaitement bruyante et assourdissante, qui achève de rendre l’ambiance de Mad Max : Fury Road complètement folle et démesurée. Et il faut dire que le film commence d’une manière fort brillante et très accrocheuse, rien que le logo Warner Bros customisé, les bruits de moteurs, les voix off donc celle de Max très grave et notre héros de dos, face à l’immense désert, montre toute la portée iconique et forte de ce film mais aussi l’incroyable renaissance de cette mythique franchise cinématographique, une claque je vous dit. George Miller est de retour c’est sûr, à l’âge de 70 ans, le réalisateur australien livre son film le plus impressionnant de sa filmographie mais réinvente et modernise surtout sa franchise car Mad Max : Fury Road est à la fois un film hommage à la trilogie originelle avec par exemple toutes les scènes d’action tournées en décors naturels et en prises de vue réelles, ce qui confère au film un sens du spectaculaire dément, mais c’est aussi un blockbuster contemporain comme on en a l’habitude de voir de nos jours mais qui possède un plus, une certaine aura de film d’auteur car George Miller étant à la fois à la réalisation, au scénario et à la production de son film. Mad Max : Fury Road est donc une œuvre unique car faisant renaître une franchise trente après son dernier film, la modernise et étend encore plus son ambiance et son style post-apocalyptique et réussit à nous prendre aux tripes avec seulement un langage visuel incarné par les formidables scènes d’action. Mais la grande nouveauté très plaisante de ce Mad Max 4 c’est la présence de personnages féminins. Car en effet on pouvait se demander comment le réalisateur allait réussir à faire exister des personnages féminins dans un film de bolides pilotés par des hommes. Et à la grande surprise, le long-métrage de George Miller est qualifié de féministe car donnant les rôles essentiels de l’intrigue à des actrices. Le personnage qui incarne le mieux cette représentation féministe du film c’est bien sûr celui de l’Imperator Furiosa dans lequel Charlize Theron, complètement métamorphosée avec crâne rasé et bras bionique, est parfaite et joue brillamment ce personnage de guerrière badass et forte. Finalement elle est autant le personnage principal que Max qui est pendant une bonne partie du film relégué au rang de second rôle avant qu’il ne devienne le héros mythique que nous connaissons depuis 1979. Et donc l’autre nouveauté et réussite du film c’est le fait d’avoir changé d’acteur principal pour mieux réinventer cette saga et l’emmener vers d’autres aventures. Et celui qui a eu la chance de remplacer l’inoubliable Mel Gibson et de donner son visage à ce héros badass et culte du cinéma n’est autre que l’excellent acteur britannique Tom Hardy qui succède ici parfaitement à Mel Gibson, tout en ne le faisant pas oublier, et réussit à s’imposer surtout physiquement dans ce film où il parle peu, à l’image du personnage, et ce qui permet de confirmer que Tom Hardy est véritablement le seul acteur qui pouvait reprendre le rôle tenu par Mel Gibson dans la trilogie originale. Grave, badass, charismatique et fort, la version Max Rockatansky par Tom Hardy est une des plus grandes réussites de ce film. Ensuite il faut dire que le reste du casting est très bon, Nicholas Hoult est totalement méconnaissable et complètement déjanté, Hugh Keays-Byrne est de retour dans la saga, celui qui interprétait Toecutter, le méchant du premier film, revient dans le rôle d’Immortan Joe, sans doute le meilleur méchant de la saga, et enfin il y a les présences de Rosie Huntington-Whiteley et de Zoë Kravitz qui jouent deux des femmes d’Immortan Joe qui apportent cette touche de féminité et d’humanité dans ce film ravagé par la sauvagerie et la violence. Bref, que dire de plus à part que Mad Max : Fury Road tient toutes ses promesses, qu’il est quasiment un chef-d’œuvre du genre, oui pas complètement car il faut avouer que même en étant fan du style, les vingt ou trente premières minutes sont assez déroutantes tant l’univers est spécial et déjanté avec ces personnages totalement tarés et dérangeants ce qui fait qu’il faut bien s’accrocher pour bien rentrer dans l’univers de George Miller. Ceci pourrait expliquer que certains n’arriverait pas à voir ce film tant il est unique et original même en reprenant un style déjà inventé dans les précédents volets de la saga. En tout cas même si ce n’est pas un chef-d’œuvre après le premier visionnage pour moi (pas encore en tout cas) c’est sans doute LE chef-d’œuvre de son réalisateur qui a mis tout son talent dans un film qui lui tenait très cœur pour ainsi repousser les limites du cinéma d’action et réinventer magnifiquement la franchise Mad Max. Véritable opéra plein de folie, de rage et de puissance, Mad Max : Fury Road constitue donc l’un des meilleurs blockbusters de l’année et figurera sans doute parmi les meilleurs films de l’année tout confondus c’est sûr. Ce film c’est l’uppercut que l’on attendait tous, une bombe dont l’explosion s’étend sur une durée de deux heures et qui ravage tout sur son passage dans amas de bruit et de fureur, ne laissant derrière lui que des cendres, de la poussière, des flammes, de la sueur, de la tôle froissée et des spectateurs sonnés. Oui, le phénomène Mad Max est bel et bien de retour. What a lovely day !!!!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 25 mai 2015
    Fiuuuu. Le simple fait de repenser au film accélère mon rythme cardiaque! Qui a dit que les suites et les remakes étaient forcément des daubes commerciales et sans saveur? Le contre exemple est parfait, et cela essentiellement lié au fait que le réalisateur ne change pas. On y retrouve la fougue des années 80-90 avec ses scènes d'action à plan large, fluides et sans artifice. Exit la caméra secouée des films actuels que les mauvais réalisateur utilisent pour cacher leur médiocrité. Ici le spectateur doit en prendre plein la tronche et ça marche. La VO et la bande son vous scotchent au plafond. Les acteurs sont extrêmement convaincants et on déprime, désespère pour y croire encore avec eux. On agrippe son siège pendant les 30 premières minutes avant de souffler au premier temps mort. ET là encore, ce répit est parfaitement amené. On se rend compte qu'on vit au même rythme que les personnages, profitant des moments d’accalmie pour mieux faire connaissance avec les protagonistes. L'intrigue reste cohérente, on suit l'histoire de Furiosa avec un Max embarqué malgré lui dans un périple assourdissant et visuellement parfait spoiler: qui finalement nous ramènera au point de départ : parfaite représentation du fatalisme du post apocalyptique cher à Miller
    . On rit du comique de certaines mises en scène extrêmes (le guitariste pyrotechnique par ex) et on frissonne de stress durant les scènes d'action où n'importe qui peut mourir à chaque instant. C'est épique, grandiose, merveilleusement bien mis en scène. Le montage est incisif, la découpe brutale et en même temps fluide. Chaque temps fort de l'action et chaque détail sont agréablement lisible et malgré ce déchainement de brutalité visuelle on en sort nullement fatigué contrairement à un avenger 2. Une leçon pour les réalisateurs actuels qui devraient aller se rhabiller avec leurs artifices numériques et leur plans serrés avec caméraman sur shaker.
    Blegh182
    Blegh182

    23 abonnés 45 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 3 août 2016
    Excellent film, une histoire simple mais diablement efficace, des effets spéciaux grandiose, un monde post apocalyptique splendide et une grand divertissement
    PsychoHead
    PsychoHead

    40 abonnés 219 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Le meilleur film de 2015 que j'ai vu au ciné.
    Ultra fun, haletant, visuellement superbe.
    Une B.o génial et des acteurs géniaux.
    Un grand film 5/5
    Vincent T.
    Vincent T.

    22 abonnés 134 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 11 mars 2016
    En 1979, Mad Max devenait un film culte pour toute une génération, révélait Mel Gibson et réinventait le cinéma d’action, rien que ça. Avec Fury Road, c’est l’acteur britannique Tom Hardy qui reprend le rôle de Max accompagné par Charlize Theron.

    Dès les premiers plans du film qui font place à un déferlement visuel et sonore, on entrevoit l'ambition de cette nouvelle saga et on comprend assez vite que le film tiendra toutes ses promesses.

    Dans ce western post-apocalyptique signé George Miller, on y retrouve les différents enjeux propres au genre : la rédemption (Tom Hardy), les rêves brisés (Charlize Théron) et la construction du héros (Nicholas Hoult) mis en scène dans un paysage sublime (désert de Namibie).

    Aussi brillant que le film soit, sur fond de contrôle des ressources naturelles, manipulation de masse et torture des plus fragiles, Mad Max Fury Road est avant tout LE film de course poursuite de ces 30 dernières années, épuisant, fascinant et surtout novateur dans sa mise en scène, on suit durant 2 heures dans un schéma typique, 4 courses-poursuites entrecoupées de pauses qui font avancer le récit (nous permettant de respirer) et le tout encadré de décors marquants où chaque lieux possède son univers, sa musique et sa photographie soignée (le desert mélangé aux véhicule motorisés nous donne des plans somptueux). Visuellement hallucinante, la scène de la tempête de sable nous en met plein les yeux.

    On n’oublie pas la bande originale enragée composée par Junkie XL, une musique complètement folle qui vient rythmer à merveille les images d’explosions, les plans vertigineux, les morceaux de bravoure et les plans-séquences maitrisés qui nous font apprécier le grand spectacle.

    Malgré le peu de dialogue, les personnages sont traités de manière intelligent. Charlize Theron joue le rôle d'une femme brisée venant en aide à des mères porteuses (film féministe ? non, humaniste). Déjà avec Monster (2003), elle nous avait montré l'etendu de son talent, mais elle continue à nous surprendre. L'acteur anglais le plus doué de sa génération joue le héros discret mêlant ses émotions à travers ses regards et grognements (Bronson, Warrior, Quand vient la nuit).

    Tom Hardy a signé pour une franchise en cas de succès du premier film, bref on attend la déclinaison de la franchise et on peut patienter (enfin) à une nouvelle fresque gigantesque.

    Les films américains à gros budget, avec des effets spéciaux et de l'action à foison

    ne manquent pas, (Avengers, Fast and Furious ou même Transformers) mais avec ce blockbuster novateur, brillant et fait de fureur, on touche enfin en 2015 à ce grand moment de bonheur qu’on attend au cinéma.
    Joker42
    Joker42

    10 abonnés 172 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 17 octobre 2015
    Ce film est fou! Cela fait de longs mois que j'attendais ce "Mad Max - Fury Road", un nom qui résonnait dans ma tête comme le chant de toutes les promesses cinématographiques de cette année 2015. N'en déplaise aux fans de Star Wars et des Dinosaures. Et il y très très peu de films qui ont généré autant d'attente, voire d'impatience chez moi. Pas même "The Dark Knight Rises" que je pensais indétrônable sur ce point. Alors donc, bercé par les Mad Max 1 et 2 (oui je n'ai pas vu le 3 car les critiques m'en ont dissuadé), un casting prometteur, les affiches de toute beauté et ces bandes-annonces époustouflantes, chauffé à blanc, je me suis rué aujourd'hui dans la salle obscure... et j'en ais pris plein la tronche! Avant même de parler du fond, j'ai été frappé par la beauté visuelle de ce Mad Max. Les couleurs et les lumières sont magnifiques, les paysages sont sublimes et les plans... quels plans! tout au long du film c'est juste comme un gout sucré dans la bouche : on les déguste, on les savoure. Pour le reste c'est purement déjanté, un vrai festival de trouvailles artistiques, mécaniques avec des personnages au physique et aux tronches à dormir débout! Quant à l'action, il y en a à la pelle, surtout durant la première heure de film. Certaines cascades sont justes incroyables, l'action est parfois jubilatoire et les presque 2 heures de films on ne les voit pas passer. Les engins sont monumentaux et tellement bien faits! Quant aux personnages, Mad est ici toujours aussi énigmatique et aussi peu bavard. Tom Hardy est convainquant sans non plus exploser à l'écran comme on aurait pu l'attendre, étant donné ses prestations dans d'autres films comme Warrior ou Branson. Le personnage d'Immortan Joe est lui plus décevant car d'une, le mec est handicapé et de deux, il est assisté durant tout le film. Ce n'est pas un personnage à la dimension d'un "Joker", car ses traits de caractères ne sont pas beaucoup développés. En revanche Charlize Théron est impeccable dans son rôle de nana "dominante". Pour conclure "Mad Max - Fury Road" renverse tout pour le moment niveau Road Movie et niveau film d'action en cette année 2015. Amateurs de neurones, de poésie et de costumes cravates, passez votre chemin.
    Paul F.
    Paul F.

    9 abonnés 246 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 19 mai 2015
    Film grand guignolesque au scénario inexistant. Surtout ne pas faire le rapprochement avec les premiers opus, parce qu’alors là c’est la catastrophe. Les pauvres acteurs que sont Tom Hardy et Charlize Theron nous servent une tronche de quinze mètres de long pendant tout le film avec des dialogues quasi-inexistants. On est loin loin de l’époque Mel Gibson, ça c’était un « aigle de la route », les cascades de l’époque étaient vraiment à tomber, ici c’est un foutraque d’explosions et de bastons ridicules. Je ne sais pas dans les autres salles mais moi j’ai eu droit à des applaudissements, le pompon ! A peine 2 étoiles.
    Bardon de Kater
    Bardon de Kater

    12 abonnés 67 critiques Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 16 mai 2015
    Voir pendant 2 heures, un réalisateur talentueux n’être capable de nous montrer que des pantins sautillants dans un méga jeu d'auto tamponneuses a quelques chose de pathétique.
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    382 abonnés 1 025 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 14 mai 2015
    Voilà que sort enfin Mad Max Fury Road, le blockbuster le plus messianique de la saison, celui qui doit donner la fessée tant attendue à une moisson de franchises mécanisées. Pourtant avant d'en profiter il faudra s'acclimater. Le délire punk motorisé de Miller atteint des sommets et frise le ridicule. Puis on finit par être pris dans ce souffle épique, de séquences d'action mythiques et on devient vite accro. Du grand art. Pour en savoir plus, lisez notre critique complète:
    Furiosa Fury
    Furiosa Fury

    26 abonnés 68 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 22 mai 2015
    J en ressort a l instant et mon dieuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu c est un véritable chef d oeuvre ! Je retourne le voir demain soir illico !!!
    Miller ma vraiment bluffé la ! je ne pensait pas qu il avait autant garder la main
    Cette réalisation de toute beautée !
    Cette BO de fou pendant tout le film !
    La scène a l intérieur de la tempête de sable !
    Le guitariste de flammes !
    Charlize Theron quel charisme elle a dans le film !
    Et le duo Max/Furiosa fonctionne a la perfection !
    Des cascades plus impressionnante les unes que les autres sans quasiment aucun effets numériques a l ancienne !
    Le film est tellement bon ( dans son genre ) qu on en oublie presque le retour de Max en lui même
    C est tout simplement le meilleur premier film de l année 2015 que je vois au ciné !
    Et c est en voyant des films comme celui ci que je me dis que mon amour pour le cinéma ne faiblira jamais, merci Mr Miller.
    piri p.
    piri p.

    3 abonnés 33 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 14 mai 2015
    L'introduction du film ressemble à du (mauvais) Jean-Pierre Jeunet nous montrant des personnages
    ridicules et une scène d'évasion aux images accélérées proche du cinéma muet burlesque mais en
    moins drôle. La suite n'est pas mieux, surenchère d'effets spéciaux, pas vraiment d'histoire ni dialogues,
    juste une suite d'explosions, de bagnoles qui se retournent et une multitude de faces grimaçantes que
    sont les méchants. A mi chemin entre Waterworld et Mad Max 3, personnages creux et sans envergure
    ni histoire, que fait Hugh Keays byrne dans cette galère, lui l'inoubliable toecutter du premier volet ?
    Quand à Tom Hardy, il est ici insipide, sans saveur, quasi absent. Il n'y a encore bien que Charlize Theron
    dans le rôle de la guerrière Furiosa qui arrive à remonter un peu le niveau.
    Ou est l'esprit de Mad Max 1et 2 ? Pas dans ce film en tout cas.
    Stormtrooper62
    Stormtrooper62

    37 abonnés 401 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 26 janvier 2017
    V8 vrombissants, de la sueur et du muscle ! Que dire de ce volet qui m'a agréablement surpris. On retrouve enfin l'esprit de la franchise qui nous avait tant manqué depuis le 2 (le 3, je le compte pas). Ceux qui aiment l'action seront servis avec des course poursuites dans ces terres désolées, en compagnie de Tom Hardy (qui fait un très bon Max) et de la badass Furiosa (Charlize Theron).
    Kinops
    Kinops

    16 abonnés 193 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 18 mai 2015
    Mad Max - Fury Road : Une dinguerie ! Que c'est bon de retrouver cet univers déjanté, George Miller nous emmène une fois de plus dans ce monde post-apocalyptique où règne la loi du plus fou. Dès les premières secondes, l'histoire nous entraîne dans une déferlante d'action de plus en plus intense. Si l'on retire les quelques scènes d’accalmie, le film est un enchaînement de courses-poursuite toutes aussi barges les unes que les autres, magistral. J'ai rarement vu une introduction aussi explosive et une première partie de film aussi intense. L'intrigue est somme toute assez classique, mais l'ambiance générale, les personnages et les scènes d'action sont tellement excellents que l'histoire se suffit à elle-même. Max est de retour et il n'est pas très content, mais malheureusement il y a un petit point faible au film (il en faut bien un et c'est le seul que j'ai trouvé), c'est que le personnage de Max n'est pas assez exploité, il se retrouve un peu en retrait pour laisser place à Furiosa, guerrière déterminée, incarnée par une Charlize Therone méconnaissable, mais fichtrement douée. Son personnage et son histoire personnelle sont mis en avant dans le film, au détriment de Max, même si celui-ci est présent tout du long et qu'il occupe une place importante dans le déroulement de l'intrigue. Tom Hardy reprend d'ailleurs à merveille le rôle de Max, lui donnant un côté un peu plus dangereux et énigmatique. Côté réalisation, c'est du pur bonheur, l'ambiance détraquée et malade est bien présente, les personnages hauts en couleur et complètement barges le sont aussi, tout comme les véhicules extravagants et monstrueusement efficaces (mention spéciale pour la voiture guitare, du grand délire comme je les aime). L'action est très rythmée, très fluide, un régal pour les yeux. La musique est furieusement bonne, un aspect presque viscéral, collant parfaitement à l'univers. Petit mot maintenant sur la technologie Laser Ultra et Dolby Atmos, cette fois-ci (contrairement à la séance du Hobbit 3), j'en ai eu pour mon argent. Le laser offre une qualité d'image exceptionnelle, d'une grande fluidité et netteté. La 3D est la meilleure que j'ai pu voir, autant sur la profondeur que sur les effets hors écran, tripler la luminosité de l'écran grâce aux lasers permet d'éviter tout assombrissement avec les lunettes, si bien qu'on ne remarque même plus qu'on en porte. Le système de son est magistral, ça pète dans tous les sens et on a vraiment l'impression d'être en plein milieu de l'action. Ce qui donne un cachet supplémentaire au film et aux nombreuses scènes d'action et que la totalité est réellement tournée, que l'utilisation d'effets numérique est limitée. Les cascades folles que l'on voit sont vraiment réalisées et s'en retrouvent d'autant plus impressionnantes. Vous l'aurez compris, j'ai plus qu'adoré ce nouveau Mad Max, j'ai pris mon pied durant 2 heures de folie, de dinguerie à la sauce punk et de vrombissement de moteurs lancés à 200 à l'heure en plein dessert. Tout y est pour un pur moment de divertissement où la folie des personnages prend le dessus sur toute rationalité et que rien d'autre ne compte que la survie. Du grand défouloir géant, puissant, détraqué et ô combien jouissif. Il y a tellement de choses à dire sur ce film, mais je ne voudrais pas gâcher le plaisir de le découvrir. À voir absolument au cinéma, c'est LA grosse claque du moment et ça va être dur de faire mieux !!
    Dark Maul 05
    Dark Maul 05

    21 abonnés 189 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 25 mai 2015
    Quel film de dingue ! C'est le bordel le plus total dans ce désert infini. Tout le monde se bat pour de l'eau et du pétrole, et comme on le dit dans le film: "Tout le monde est devenu fou !".
    Ce quatrième volet de la saga "Mad Max" est plus un remake qu'une suite. Dans ce film, Max se retrouve capturé par un groupe qui parcourt la Désolation. Et ce groupe est poursuivi par un seigneur de guerre, complètement fou, qui envoie tous ses hommes pour traquer les rebelles.
    Personnellement, je trouve que ce quatrième volet est tout simplement un chef d'oeuvre ! George Miller a fait un boulot de malade. Dans la trilogie avec Mel Gibson, c'était déjà chaotique, mais ici, c'est complètement dingue. Et c'est ça qui est génial ! "Fury Road" multiplie les scènes d'actions qui sont plus folles les unes que les autres.
    Et le réalisateur a aussi fait du très bon boulot en choisissant Tom Hardy pour reprendre le rôle principal. Cet acteur, qui a notamment interprété Bane dans "The Dark Knight Rises", est juste au top dans ce rôle. Cela lui convient à merveille.
    On ne peut pas oublier non plus Charlize Theron qui n'a pas eu peur de se raser les cheveux pour la cause. Et c'est encore une très belle performance de sa part. Elle interprète ici l'impératrice Furiosa qui a soif de vengeance et de rédemption.
    C'est donc un excellent duo d'acteurs qui nous accompagne pour ce voyage dans le désert et dans ce monde apocalyptique.
    Bref, "Mad Max: Fury Road" est tout simplement l'une des plus grandes réussites de l'année. Un film époustouflant qui dégage une puissance rare et qui nous en met plein la vue. Foncez le voir !
    Top of the World
    Top of the World

    54 abonnés 153 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 27 octobre 2015
    Après une deuxième vision, je suis encore plus élogieux concernant ce quatrième épisode de la saga. L'esprit des deux premiers volets est encore présent (je n'ai pas vu le troisième) mais cet opus a beaucoup plus d'ampleur; George Miller vise ici le grand film épique, un peu façon "Metropolis" du XXIème siècle, et son univers complètement horizontal répond d'ailleurs brillamment à celui, vertical, de Fritz Lang. Le film est très impressionnant dans sa manière d'alterner des séquences d'action d'une frénésie stupéfiante et des scènes moins spectaculaires mais d'une tension que n'aurait pas renié Sergio Leone (la rencontre entre Max et Furiosa). Mais le plus important réside dans la mythologie foisonnante créée par Miller, celle d'un monde où les survivants sont condamnés, pour la plupart, à vénérer un tyran tout juste humain, à voir la mort comme une récompense (leur comportement kamikaze me fait penser à celui des djihadistes) et à bricoler un langage grâce à ce qu'il reste de notre civilisation disparue (Nux ne sait pas ce qu'est un arbre mais évoque un improbable McFestin). J'émettrais quand même un bémol sur les apparitions traumatiques de la fille de Max, assez superflues, mais le film demeure étonnamment féministe, saisissant d'inventivité et puissamment interprété par Charlize Theron et Tom Hardy, parfaitement rustre. Déjà culte !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top