Mon compte
    La Haine
    note moyenne
    4,1
    29380 notes dont 734 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 734 critiques par note
    306 critiques
    272 critiques
    68 critiques
    46 critiques
    19 critiques
    23 critiques
    Votre avis sur La Haine ?

    734 critiques spectateurs

    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 569 critiques

    4,5
    Publiée le 10 août 2012
    La grande force de La Haine est d'avoir réussi à prendre le pouls au cœur des cités avec une justesse pour le moment sans équivalence au cinéma. Kassovitz gars de la rue, ça se sent. Pas de fausses familiarités avec le vocabulaire (bien évidemment ça a vieilli, le verlan c'est plus trop d'actualité, mais comme un bon vieux Suprême NTM, quand il y a l'aisance et le naturel, ça passe tout seul), une bonne mise en scène à la hauteur de la banlieue, sans s'étendre sur les barres du quartier ; des acteurs crédibles qui donnent l'impression de ne pas jouer (Vincent Cassel inclus), ni misérabilisme, ni jugement, simplement une photo de la vie en cité, faite de galères, de haine incompréhensible entre jeunes et forces de l'ordre, et surtout d’énormément d'ennui, tout ça à quelques minutes de Paris. Un film unique car enfin réalisé par quelqu'un du milieu (et non pas un bobo des beaux quartiers qui pense bien faire) et qui a en plus de ça du talent. Chapeau Kassovitz.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 283 abonnés Lire ses 1 506 critiques

    5,0
    Publiée le 31 juillet 2007
    Je comprend, après l'avoir visionné, pourquoi tant de gens parlent de ce film sur la banlieue.
    N'y cherchez surtout pas un divertissement, il s'agit d'un quasi-documentaire, une immersion totale dans le monde de ces jeunes de banlieues, sans partis pris, une vision très objective, et disons-le, très lucide sur le monde des cités.
    Ici, pas de manichéisme, seulement une suite d'évènements de la vie presque ordinaire de trois potes de banlieue, qui traîne comme ils peuvent leur désespoir et leur malheur quotidiens, entre arnaques et petites combines, face-à-face avec les forces de l'ordre.
    Je comprends le talent de réalisateur de Mathieu Kassovitz car l'exercice était périlleux et il évite la facilité de romancer le dure réalité, une vision réaliste, sans effets de style (le noir & blanc y est pour beaucoup), de manière crue.
    Un film que certains ministres ferait bien de voir, vrai didacticiel de la banlieue.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 30 mars 2007
    Alignant un casting d'acteurs français connus et reconnus, s'appuyant sur un thème d'actualité et sur un scénario douteux, Mathieu Kassowitz nous pond un film bouffi de prétentieux et antipathique au possible. La langage vulgaire des banlieues, les situations grotesques et caricaturales et la vision de Said Taghmaoui et Vincent Cassel en train de jouer à la racaille pendant 1h30 rendent la vision du film extrêmement pénible et l'expérience franchement désagréable. En noir et blanc, pourquoi pas, pas trop d'images violentes, pourquoi pas, mais raconter une journée du quotidien des cailleras modifiée par la découverte d'un flingue, non, la, à moins de trouver une suite de péripéties plus franches, ce n'était pas possible. Etant donné que ce n'est même pas le cas, ce bon Kassowitz, malgré très certainement de bonnes intentions, se gauffre lamentablement dans tout ce qu'il entreprend, hormis une petite scène de suspense où Cassel le pointe avec le pistolet en question. Donc on a droit tout le long à des lascars qui emmerdent le monde encore plus que d'habitude, tout ça parce qu'ils ont une arme à feu (et encore l'un d'entre eux n'est pas d'accord. Vous saviez pas que les lascars gentils existaient ?). Petite apparition de Vincent Lindon en moustachu déprimé et alcoolique, de Benoit Magimel en petit voyou, de Philippe Nahon en chef de la police... tout ça pour ça ? 3 césars et un prix de la mise en scène ? Grosse démagogie ou d'aussi grands noms à eux seuls peuvent remporter les louanges ? A chacun de voir. En attendant, le médiocre Banlieue 13 et le pathétique la Mentale, dépassent très nettement l'oeuvre de Kassowitz pour ce qui est dans la vie dans les banlieues. (réalité ou fiction. On notera ici qu'il vaut encore mieux en rester à la fiction. Besson aura au moins compris ça.)
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 688 critiques

    4,5
    Publiée le 26 novembre 2014
    Je ne suis pas le premier à le dire mais ce film fait l'effet d'un coup de poing, j'ai été en apnée pendant 1h30, presque incapable de dire s'il s'agissait d'un docu ou d'un film. Ce qui est frappant c'est la facilité avec laquelle Kassovitz arrive à capter la réalité des banlieues, à montrer la réalité de jeunes désœuvrés, perdus entre l'absence d'avenir, l'incompréhension avec la police et la résignation. Mais le tout est fait sans concession, le film ne cherche pas à victimiser, à les présenter comme des saints, ils se battent, s'énervent pour rien, parlent mal, volent, n'ont que peu de respect. Le personnage de Hub par exemple semble être la raison du groupe, mais pas tant que ça au final. Idem avec la police, on voit des flics compréhensifs, qui doivent juste faire leur boulot, et d'autres qui se prennent pour des cowboys.
    On suit la journée de ses 3 jeunes, on alterne entre le drame, la tension, le repos, le comique. Le film brasse un peu toutes les tensions qui peuvent exister, il arrive à un tour de force, celui de capter la réalité des banlieues en ne montrant qu'une suite d'évènements sur une journée. D'ailleurs, comment ne pas faire le parallèle avec les émeutes de 2005, c'est là qu'on voit que le film avait tout compris.
    J'ai dit que Kassovitz ne fait pas de concession, il ne fait pas de politique, et cela se ressent jusque dans sa réalisation. Le parti pris du noir et blanc, des caméras posées, des mouvements de caméras exagérés, il se permet tout, et ça donne un incroyable chaudron à idées. Des fois ça ne fonctionne pas, des fois c'est poussé à 200% et on y croit comme le plan qui amène sur le pistolet.
    La Haine c'est la preuve que le cinéma français fait des choses géniales. Un film à voir absolument.
    adicte
    adicte

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 700 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2011
    Un pur chef d'œuvre! Le génie de Matthieu Kassovitz mis au service de la dénonciation sociale. Une vraie bombe qui n'a (et qui n'aura) pas de précédent. Impossible de faire mieux. Il est drôle, juste, fin, émouvant, angoissant. Chaque détail, chaque scène est travaillée et filmée à la perfection. Les dialogues sont ahurissants de spontanéité et de réalisme. Des scènes d'anthologie. Mais qui n'a pas aimé la Haine??
    Les critiques d'Adél
    Les critiques d'Adél

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 388 critiques

    4,0
    Publiée le 27 février 2016
    Pour son deuxième long métrage en tant que réalisateur, Matthieu Kassovitz nous plonge au cœur des violences au sein d'une cité, le tout en noir et blanc du début à la fin.
    Après une nuit d'émeute, Vinz, Saïd et Hubert se retrouvent et vont vivre leur journée d'une manière bien particulière. Attendant des nouvelles de leur ami Abdel Ichah, dans le coma à cause d'un passage à tabac de la part d'un policier, les trois amis nous entraîne au sein de leur cité et de leurs vies, aussi chaotique et différentes soit-elles.
    Vincent Cassel, Saïg Taghmaoui et Hubert Koundé sont excellents et parfaitement crédibles. Doté d'une mise en scène forte et réaliste, le réalisateur dénonce le malaise des banlieues et les bavures policières.
    La fin ouverte est excellente, choquante et inattendue et Matthieu Kassovitz nous livre un dénouement qui marque les esprits. "La Haine" se révèle donc être vraiment bon, même si les dialogues sont parfois compliqués à comprendre et que l'humour est assez noir.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 7 septembre 2015
    C'est un gros trip qui mélange tout ce qui ne va pas ensemble: délinquants par Kassovitz avec Cassel, musique d'Isaac Hayes sur fond noir et blanc...je n'ai rien trouvé d'esthétique, ni rien de touchant. J'ai du mal à saisir l'intérêt même du film qui est bancal, le scénario ne tient pas debout. Je ne comprends pas qu'un jeune délinquant qui fait tout pour tuer un policier, je ne comprends pas sa naïveté à certains moments et ses choix. Ça sonne comme si elle voulait être reconnue en tant que "bon copain" pour vengeance mais c'est tout l'inverse qu'elle fait dans les actes. Le côté noir et blanc n'a également aucun sens, assez beau dans le fond mais de mauvais goût par rapport à l'ambiance tragique du film. Bref du Kassovitz, sûrement un film qui ne peut être compris que par de gros intellos, au vue de sa prime au festival de Cannes....
    pfloyd1
    pfloyd1

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 732 critiques

    5,0
    Publiée le 10 février 2013
    Jusque là tout va bien ...Dans son genre,c'est un chef d'oeuvre. Appuyé d'une réalisation parfaite , l'image en noir et blanc "dramatise" et authenticie bien plus la vraie vie chez certains jeunes de banlieues perdus , sans avenir.Les acteurs sont criant de vérité et joue aussi naturellement que possible à un point que l'on oublie que l'on regarde un docu...,un film.Quelques scenes amusantes et salaces font sourire , voir rire le spectateur qui ne perd pas une miette de ce superbe film d'un réalisme epoustouflant.Rien à dire , je signe.
    Kinops
    Kinops

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 193 critiques

    4,5
    Publiée le 5 juin 2013
    La Haine : Boulversant, c'est le seul mot que j'ai trouvé sur le moment pour résumer ce film. C'est l'histoire de 3 potes de la cité qui vont vivre une journée banale mais comme le montre si bien le film, "l'important c'est pas la chute. C'est l'atterrissage ". Emmené par 3 excellents acteurs, Vincent Cassel est monstrueux, surtout dans cette scène face au miroir, mythique autant que l'originale. Saïd Taghmaoui et Hubert Koundé sont tout aussi incroyables. Il arrive qu'on rigole, qu'on stresse mais il arrive également que l'on soit scotché comme pris aux tripes. Cette lente descente aux Enfers fait froid dans le dos et rend le tout extrêmement intensif. Alors certes il faut aimer le genre de films et les personnages qui vont avec, mais il fait partie de ces films que l'on n'oublie pas de sitôt et qui nous marque. Je suis encore tout choqué de la fin qui fait l'effet d'un pétard dans l'estomac !! Film à voir, on en ressort pas indemne !
    Bonus : Citation qui résume assez bien le film : "C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien... Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage. "
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 2 858 critiques

    2,0
    Publiée le 21 décembre 2011
    Le sujet du film à savoir le racisme et la vie dans les banlieues est vraiment intéressant. Mais à mon sens le film devient trop vite caricatural, et la "haine" est justement trop présente! Dommage.
    Petergun_1
    Petergun_1

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 107 critiques

    0,5
    Publiée le 27 mai 2007
    La haine : tout un programme, Mathieu Kassovitz qui connait tout des cités naturellement est bien objectif pour nous dépeindre la vie misérable de voyous dont le maniement de la langue française est du même niveau que leurs agissements lorsqu'ils brulent les voitures, pillent les magasins et violent nos fille au nom d'une pseudo rebellion populiste qui n'a pour seule ouvrage que de créer une vrai haine mais pas celle du film celle de ceux qui commettent ces actes. Donc le thème et le scénario du film se résument au titre.... et la critique aussi : la haine... Hereusement M kassovitz s'est rattrapé par la suite dans ces réalisations et interprétations...
    yannick R.
    yannick R.

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 966 critiques

    5,0
    Publiée le 22 décembre 2008
    Tres bien structuré cela montre la vrai vie des banlieues, un film poignant et à tout point de vu.
    Victor D
    Victor D

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 397 critiques

    5,0
    Publiée le 3 octobre 2013
    Encore un film qui a au moins un décennie mais qui, hélas, est toujours dans valable aujourd'hui. C'est l'histoire de trois jeunes de banlieue pendant une journée. Les acteurs principaux sont excellents en particulier Vincent Cassel, c'est drôle de le voir en banlieusard alors que maintenant il joue souvent l'élégance française dans les films américains. Tout le reste du casting est de même avec beaucoup de grands noms du cinéma. La mise en scène, primé à Cannes, est magnifique, osée et original, on comprend pas toujours au début des plans la position de la caméra mais il toujours un événement qui nous dit que c'est le bon choix. Le noir et blanc permet d'enjoliver la cité. Bref, un grand film du cinéma français.
    Arthur A.
    Arthur A.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2013
    Rien a redire .Film parfait. la plupart des gens ne comprennent pas que ce film parlent d'une époque antérieurs le langage vulgaire et peu développe de ces jeunes haineux attire irrémédiablement la haine on tombe dans un cercle vicieux et le film se déroule comme une tragédie grecque un événement inéluctable arrive on le prévoit et a chaque seconde du film on espère que cette événement sera repousser pour la fin il ne vous reste plus qu'a voir ce chef d'oeuvre :)
    eldarkstone
    eldarkstone

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 1 464 critiques

    4,0
    Publiée le 17 février 2013
    Une bombe cinématographique, sur une réalité terrible et dramatique, d'une jeunesse perdue entre haine et questionnement, interprété ici par un trio d'acteurs excellents !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top