Mon compte
    La Ballade du soldat
    note moyenne
    4,1
    52 notes dont 12 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 12 critiques par note
    5 critiques
    3 critiques
    4 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Ballade du soldat ?

    12 critiques spectateurs

    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2012
    Un joli moment de cinéma. De très jolies scènes - que ça soit sur le plan de la mise en scène, du scénario ou de l'esthétique - ponctuent régulièrement le film de Grigori Tckoukhrai. Histoire simple mais à la fois universelle, ce simple retour dans le pays devient un véritable périple, engrangé de moments forts pour le jeune homme.
    Le tout marche surtout grâce à une image très jolie et surtout, je pense, grâce à un travail sur la lumière très intéressante qui donne lieu à des scènes très belles et très intéressantes.
    Newstrum
    Newstrum

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 261 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2017
    Un beau film qui raconte la permission d'un soldat revenu du front pour aller embrasser sa mère avant de repartir au combat. Tchoukhraï, qui avait combattu à Stalingrad, filme les bas-côtés de la guerre et ce peuple qui résiste à l'arrière. C'est une ode à la fidélité, celle d'un fils (un peu idéalisé) pour sa mère. Emouvant, avec une très belle musique. Voir ma critique complète sur mon blog :
    foch1800
    foch1800

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 132 critiques

    5,0
    Publiée le 6 février 2012
    grand succès en URSS, c'est une très belle histoire d'amour dans la Russi chaotique de la WWII
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 899 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juin 2016
    Un film mignon et réjouissant qui a pourtant été représenté par les moyens rébarbatifs du vieux cinéma russe, et sur un thème tout sauf gai. Mais voilà, la cuteness (l'anglicisme a plus de force et démontre mieux ma pensée) se trouve dans toutes les situations et surtout dans le couple d'acteurs principaux, même si leur sur-jeu a de quoi amuser. On est durement rappelés à la réalité par une fin plus réaliste mais qui prouve aussi que le film n'a pas été tourné dans le but obstiné et unique de se faire pâmer les foules devant trop d'insouciance.
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 800 critiques

    3,0
    Publiée le 31 décembre 2016
    L’action débute quelque part dans l’anonymat du front de guerre russe. Suite à l’accomplissement d’un acte héroïque, Aliocha (Vladimir Ivachov) est autorisé à quitter pour six jours le front des hostilités. Une permission que le jeune soldat souhaite mettre à profit pour retourner chez lui, dans un village éloigné.
    C’est le récit de ce retour en terre natale que narre Grigori Tchoukhrai. Cette Ballade du soldat est jalonnée de rencontres fortuites avec d’autres personnages également en transit. In fine, c’est également la confrontation d’un simple soldat à une vie civile qui n’est pas toujours là où elle est espérée…
    La ballade du soldat n’est pas un film de guerre. Celle-ci n’est présente à l’écran que de façon sporadique. Grigori Tchoukhrai a détourné le champ de sa caméra de celui de la guerre pour mieux montrer l’envers du décor, celui d’un retour passionné et légèrement romancé à la vie civile où les désillusions sont également présentes.
    Film disponible depuis le 6 novembre en coffret DVD/Blu-ray chez Potemkine accompagné du Quarante et unième et Ciel pur, deux autres longs métrages majeurs du cinéaste russe.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 507 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 13 avril 2015
    Malgré sa peur de mourir, un jeune soldat russe reçoit six jours de permission suite à un acte de bravoure durant la Seconde Guerre mondiale. C'est alors qu'il va rencontrer une jeune fille et en tomber amoureux...

    C'est suite à la mort de Staline que l'URSS commence une période de dégel qui verra le cinéma se doter de nouvelles libertés et de voir en baisse les obligations de propagande, notamment dans les films de guerre. En 1959 Grigori Tchoukhraï se lance dans le portrait d'un soldat durant la Seconde Guerre mondiale et met en place un amour naissant lorsqu'il rentrera en permission. Pourtant tout commence de manière plutôt maladroite avec un début au cœur de l'armée guère intéressant et mal traité, notamment sur la vision du soldat, de l'héroïsme, de ses intentions et de la guerre.

    Mais assez vite Tchoukhraï en vient à la permission puis la rencontre du soldat avec cette femme. Là le film prend tout un autre sens et sa dimension émotionnelle, dramatique et humaniste ressort vraiment. Malgré une guerre omniprésente, c'est là qu'est l'essentiel, dans ce que va vivre, durant peu de temps, ce soldat. Tchoukhraï porte un regard tendre et mélancolique sur cet amour qui débute, lui donne de l'intérêt et met très bien en scène son évolution. L'émotion découle des personnages où, d'un simple regard (notamment celui de l'inoubliable Janna Prokhorenko), ils en disent bien plus que n'importe quel mot...

    Mais au-delà de cet amour, c'est la face cachée de la guerre que montre Tchoukhraï. Tous les blessés, les laisses pour-compte et dans l'ensemble ceux qui en subissent les plus fortes conséquences. La guerre dépasse le simple cadre du front, tout est horrible, que ce soit au cœur du combat mais aussi la séparation des familles , les blessés et bien évidemment toutes les conséquences engendrées. Il laisse planer un soupçon de morts et d'horreur tout le long du film et un climat désespéré sur cette relation au cœur même de la boucherie. Derrière la caméra Tchoukhraï capte à merveille les âmes de ces deux personnages, essayant de se protéger de la guerre via leur amour, et livre des plans marquants, à l'image des séquences dans le train lors de leur rencontre.

    Tchoukhraï montre avec émotion un amour naissant durant la guerre et jette un regard tendre sur cette rencontre malgré l'horreur de la guerre qui les entoure...
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 14 octobre 2010
    Film de Chukhrai(1959) considérée à sa sortie comme anti-soviétique et anti-populaire. le réalisateur qui avait combattu à Stalingrad a voulut raconter l'histoire d'un jeune soldat qui après un exploit militaire a la permission de rentrer chez lui voir sa mere.
    Oeuvre empreint d'humanisme, qui est le portrait d'un jeune russe qui à peine sortit de l'enfance découvre la guerre et donc la vie. C'est à travers ce garçon un hommage à cette génèration de soldat, à leurs craintes leurs espérances, et aussi à la mort qui est leur compagne.
    Le film est émouvant en montrant ce jeune homme qui est intelligent, sensible, qui commence à tomber amoureux, mais qui n'arrivera jamais à l'age de 20 ans.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 10 février 2011
    Un film simple et émouvant , des plans admirablement filmés et un jeu d'acteur tout en justesse...Un très bon film
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 21 avril 2014
    Le cinéma peut être beau simplement. Le cinéma peut être un puissant vecteur d'émotion. Le cinéma nous en montre toujours le plus lorsqu'il en montre le moins. Les émotions humaines n'ont pas besoin de superflu, ce film en est la preuve.
    DaftCold
    DaftCold

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 213 critiques

    3,5
    Publiée le 28 avril 2019
    J'ai adoré le film, mais qu'est-ce que la fin m'a déçue ! On s'attache énormément aux personnages, mais au final l'histoire s'en détache, au final une énorme partie de l'histoire ne sert à rien... Pourtant la réalisation est super, tout est très bien travaillé. Bref, grosse déception pour les choix du réalisateur.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 février 2014
    Aprés "l'enfance d'Ivan", le visionnage de "la ballade du soldat" appelle à une réflexion sur le cinéma en général.
    Le cinéma soviétique de cette époque arrive à retranscrire les émotions humaines de manière inégalée. Notre époque a un peu perdu le sens du cinéma me semble t'il.
    Dans ce film l'humain est au centre de tout, l'humain mis à nu, dans son intégralité. Le cinéma comme vecteur d'émotion, comme vecteur de message.

    Un film de guerre sans quasiment aucun coup de feu de tiré, et qui rend la guerre encore plus horrible.
    Ce film est aussi à mon sens une ode à ceux qui sont loin de chez eux.
    ariakipelov
    ariakipelov

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 129 critiques

    5,0
    Publiée le 22 décembre 2008
    Ce film est tout simplement une très belle histoire d'amour. C'est émouvant, triste, beau. On remarque parfois quelques paroles humouristiques qui peuvent nous faire rire, ça fait du bien dans le contexte du film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top