Mon compte
    The Dark Knight Rises
    note moyenne
    4,3
    60778 notes dont 5343 critiques
    répartition des 5343 critiques par note
    1869 critiques
    1812 critiques
    724 critiques
    472 critiques
    239 critiques
    227 critiques
    Votre avis sur The Dark Knight Rises ?

    5343 critiques spectateurs

    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 838 critiques

    2,0
    Publiée le 25 janvier 2013
    Désolé pour les millions de fans mais faut vous réveiller, un réalisateur peut faire une merveille et se louper après, Nolan ne fait pas exception, la preuve, il nous livre ça une "suite", oui une banale suite de film qui a bien marché, Dark knight était un leurre, tel Terminator 2, il a réussi à relancer la franchise, à faire du bon avec Begins, mais là il cède à la facilité, à l'empressement des majors, il ne finit pas en beauté en tout cas.
    Pourquoi ? Le rythme avant tout, 1h voir 1h30 pour que le film démarre, en attendant ça fait long devant l'écran, si on rajoute les considérations politiques et métaphysiques ça en deviendrait presque grave chiant. Ne rappelons pas que Bane est avant tout un catcheur plein de muscles et sans cervelle. Je veux bien que Nolan s'éloigne des comics pour faire son œuvre perso, mais là c'est le jour et la nuit. Quand à sa Ligue des ombres c'était déjà pas mon kiff dans "Begins", là c'en est que plus lourd. Que dire de Catwoman ? Elle ne ressemble à rien de comparable aux Catwoman connues, tant mieux tant pis selon le cas. Là c'est juste une petite voleuse de grandes fortunes, qui se veut un peu Robin des bois, mais sans le charisme. Dire que certain préfère Anne à Michelle, sans doute le privilège de la nouveauté, l'une ne résistera pas au temps, de l'autre on parle toujours...
    A part ça Alfred et Gordon sont quasiment absents, dommage, Batman n'est guère plus présent, puis le côté héros démotivé est trop vu ces derniers temps, ça devient le seul moyen de faire un anti héros. Quoi d'autre ? Des ellipses incroyables, vous avez vu spoiler: Catwoman s'entretenir avec Bane pour livrer Batman ? Ou la Ligue se renseigner pour obtenir tant d'infos ?
    . Même si on passe ça on ne peut se taire quand on voit tout ce que la Ligue sait sur Batman alors que tout est censé être plus que secret, genre le repaire connu de Batman et Lucius seulement, mais les méchants spoiler: savent tout dessus et font une base juste en dessous, sans parler de leurs moyens techniques alors qu'ils n'ont pas l'air d'avoir d'argent, puis Gordon poursuit des gars et tombe sur leur base...

    Entre ellipses, raccourcis trop faciles et lourdeurs le film est bien bancal, même pas rattrapé par les scènes d'actions. Pour les prestations des acteurs c'est très moyen, Bale semble ne pas y croire, Cotillard n'est pas extra mais sa spoiler: mort n'est pas la pire que j'ai vu au cinéma
    et Robin a du mal à jouer des expressions avec son visage inexpressif. Pour le reste la musique est sympa (bien que répétitive parfois), le twist final est pas mal mais connu pour ceux qui suivaient les aventures du héros, le scénario se perd et se complique pour rien, les décors sont pas au top, trop d'obscurité sans doute et les dialogues sont très inégaux, tantôt collant au film, tantôt niais.
    Au final c'est dommage, Nolan aurait pu finir en beauté s'il n'avait pas cherché à innover par tout les moyens, quitte à tirer le tout par les cheveux (l'avion et le noyau gardé par bonté d'âme, la Wayne qui coule dans tous les sens du terme...), et ça ne vaut pas la moyenne tant on s'ennuie trop longtemps en se disant que le réalisateur a cherché à faire un film intelligent alors qu'il ne pouvait pas.
    galary
    galary

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 47 critiques

    0,5
    Publiée le 30 septembre 2012
    Il faut apprendre à Christopher Nolan l'art de l'ellipse. Son film est explicatif, lent, long, ennuyeux, traversé de moments vraiment ridicules (grâce notamment à Marion Cotillard, en roue libre).
    Seul point positif : Anne Hathaway en Catwoman.
    Rendez-nous des Batman par Tim Burton!
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 206 critiques

    4,5
    Publiée le 1 septembre 2012
    The Dark Knight Rises ne pouvait pas survivre à l'attente phénoménale qui l'a précédée, crééant le phénomène rien que pour l'évocation de son précédent volet, The Dark Knight (j'ai envie de traiter Christopher Nolan de paresseux pour un titre qui agrémente celui du précédent d'un seul verbe, mais ce titre est au final parfaitement affublé au film comme je l'expliquerai plus tard), The Dark Knight, film qui a marqué les foules en changeant totalement l'appréhension de la représentation cinématographique du super-héros, en le plaçant dans un univers réaliste et urbain, et dans une Gotham City représentant une ville en crise qui ressemble à beaucoup d'autre, et faisant de ce fait un des premiers long-métrages super-héroïques abordés non comme un film de super-héros, mais comme un film AVEC un super-héros. Ainsi, Batman Begins, premier épisode, représente, ou en tout cas se considère comme un très bon film qui faisait un essai déjà plutôt réussi de la transposition de Batman dans un environnement et des thématiques ancrées dans le réalisme, et The Dark Knight se présente comme un véritable thriller criminel qui a fait décoller le travail de Nolan au rang de véritable phènomène cinéphile. Et la première chose à dire pour se mettre en contexte avec The Dark Knight Rises, c'est ce qu'il représente. Eh bien tout d'abord, on peut être surpris, et c'est peut-être là d'où vient le grand nombre de critiques envers le film (évidemment un des films les plus attendus des dernières années n'a pas pu éviter des déceptions), mais Nolan a fait le choix de nouer un grand nombre de liens avec Batman Begins, outre ses liens évidents avec son précédent opus, The Dark Knight, des liens qu'il tient en grande partie par son statut de suite (oui, mes critiques sont toujours remplies de faits plutôt évidents), même s'il ne s'agit clairement pas d'une suite directe puisqu'elle se passe huit années après les évènements de The Dark Knight, et nous montre dès le début un Bruce Wayne vieilli, ayant abandonné son costume de l'homme chauve-souris qui le placerait de toute façon comme un meurtrier fugitif. Et puisqu'on parle du scénario, autant dire que celui-ci tisse encore moins de liens avec The Dark Knight, non pas pour son histoire, mais pour sa construction, pas exempt de défauts. En effet, à vouloir vraiment boucler une boucle formelle dans la trilogie, l'histoire aligne un peu trop de "comme par hasard" dans le scénario qui passe facilement pour des facilités, mais ne gêne en rien le rythme et l'efficacité de la mise en scène que gagne aussi grandement ce TDKR. En effet, Nolan enchaîne les combats intenses (mention spéciale pour le premier combat entre Bane et Batman, silencieux, violent et bien sûr intense), les séquences fortes (ici on retiendra entre autre les dialogues émouvants entre Alfred et Bruce Wayne, la scène de l'escalade, la mort de Marion Cotillard (non je rigole (c'est pas drôle mais bon, laissez-moi rigoler...))) et les scènes à grand spectacle (ici on peut citer la scène du stade, magnifié par sa mise en scène qui n'est pas sans égaler la scène de l'hôpital de The Dark Knight, le prologue assez impressionnant, et la bataille finale), pour un tout vraiment intense, avec l'impression d'avoir vraiment vu quelque chose de dense. Avant de retourner sur le scénario, parlons d'ailleurs des scènes d'action, bien chorégraphiées (avec en plus l'aide d'une Catwoman toujours bien élastique pour les high kicks) des fois spectaculaires, toujours excellement bien gérées...etc. Pour revenir au scénario, il exploite plutôt bien le procédé du "reveil" du chevalier noir, reste toujours intéressant et gère une quantité impressionnante de personnages avec brio. On a donc les acteurs habitués, un Christian Bale auquel on s'intéresse beaucoup au départ mais qui disparaît un peu trop de l'écran durant la deuxième moitié du long-métrage, un Gary Oldman parfait, et des nouveaux convaincants (à part notre frenchie...). Enfin, à vouloir s'approcher vraiment beaucoup de Batman Begins, The Dark Knight Rises, comme ayant attrapé le "virus Batman Begins", finit par en attraper un défaut : celui d'offrir un scénario avec des choses probables et d'autres peu probables, et finit par s'emmêler un peu dedans. Alors, au final, comment peu-on considérer The Dark Knight Rises ? Moi je le considèrerai comme une sorte de grande épopée, avec une construction en plusieurs actes, une histoire et des thématiques vraiment denses, beaucoup de personnages, une bataille finale très préparée...etc. C'est une des raisons pour laquelle j'ai beaucoup aimé ce film, parce qu'il a beau beaucoup s'éloigner de ce qu'on pouvait s'attendre pour la suite de The Dark Knight, on peut tout de même avouer qu'on aurait du mal à imaginer meilleure conclusion à cette saga... Conclusion : Imparfait, risqué, ultra-attendu, beaucoup critiqué, mais assurément un film dont la réussite est une excellente chose.. Et un fait.
    Adé R.
    Adé R.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 15 juin 2013
    Ce film m'a profondément bouleversé et provoqué énormément d'interrogations.
    spoiler: Question : Comment peut on décéder si "spontanément" sans blessure apparente, sans saignement, ni gémissement, ni même un dernier râle de souffrance? (merci Marion) Question : Depuis quand Batman a-t-il le don de téléportation? ( du Moyen Orient à l'intérieur d'un Gotham assiégé ) Question : Comment peut resté toujours aussi bien rasé et coiffé après 8 ans de dépression ET 5 mois de prison pire qu'un Midnight Express?! (les prisonniers n'ont pas accès au soleil mais certainement au rasoir et au coiffeur) Question : Comment le corps humain peut il reconstituer un cartilage? Ou alors, faire des pompes et des abdo ont une capacité régénératrice? (merci à Nolan pour le réalisme apporté à ce personnage de Batman. A moins que Batman ait des super pouvoirs de régénérations?, DC comics doivent être contents ) Question : Comment Batman réussit-il, même avec un pilote automatique, à s'éloigner suffisamment, sans être vu, du souffle d'une bombe atomique? ( Nolan à décidément le don de téléportation sur ses personnages) Et merci pour cette feinte du regard d'un Batman déterminé au sacrifice, contemplant l'horizon avec Ô combien de profondeur... Tout ça pour finir dans un p'ti resto chicos au coté de sa greluche, pardon, de Catwoman) Question : Comment la "Catwoman" apprend-elle à conduire parfaitement la Bat-moto en l'espace... de 10 secondes? (c'est vrai que c'est très commun une batmoto ont apprend à en conduire dès la primaire) Question : Comment C. Nolan a-t-il obtenu ce super pouvoir de l'ellipse temporelle? (jamais vu un film aussi décousu à part peut être les derniers films de van damme) Question : Comment Robin se retrouve exactement à l'endroit précis ou échoue Gordon? (heureux hasard puisque 5 secondes avant, un des bad guy dit qu'ils ne pourront jamais retrouver son corps, car trop d'embouchures de sorties d'égouts) ( encore un coups du super pouvoir d'ellipse à la Nolan? ) Question : Le cinéma n'est il donc plus capable de créer une catwoman digne de ce nom depuis la prestation de Michelle Pfeiffer? (Quoi que celle de ce film à de mignonne petites oreilles, un brushing et un rouge à lèvre toujours parfait, même dans un gotham chaotique, merci Babyliss) Question : Comment Bane se déplace d'un endroit à un autres? (on ne le voit jamais dans un véhicule, il se contente d'être toujours au bon endroit... téléportation vous avez dit??) Question : comment peut-on à ce point rabaisser un super méchant comme l’épouvantail?


    Fait : Toutes ces questions sont dans le désordre, normal, difficile d'être cohérent après autant d'ellipse temporelle. (Encore ce foutu super pouvoir de Nolan qui a frappé)
    Fait : A tous ceux qui y ont vu un chef d'oeuvre de critique politique, sachez que ce film provoque des pertes de mémoire à long terme ( les ellipses temporelles dans la vraie vie, ça perturbe )
    Fait : Rassurez vous, il y a pire comme Batman, voir Batman & Robin... mais celui ci vient juste après.

    Mais pour être sérieux, il n'y a aucune description de la psychologie des personnages dans ce film. Nolan se contente de nous lancer quelques miettes avec des scènes de 2min (à peine) sur le passés des protagonistes alors qu'on les voit presque plus souvent que le Batman. Et j'insiste (lourdement) mais ces ellipses temporelles sont vraiment une horreur. Ça en devient presque risible à quel point le film est décousu.
    Ce film n'a aucun style. Si The Dark Night mérite d'être qualifié de chef d'oeuvre, celui ci ne mérite que le titre de faire valoir.

    Dédicace aux bon acteurs des Batman : Keaton, Pfeiffer, Devito, Carrey, Nicholson, Ledger, Lee Jones (parce c'est Tommy Lee Jones ) et quelques autres...

    Preuve que ce n'est pas avec un budget astronomique qu'on fait un bon film.
    Blackshadow74
    Blackshadow74

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 318 critiques

    0,5
    Publiée le 17 février 2015
    ce film est dun chiant ya tellement de longueurs tellement dincoherence je vais pas spoiler jecrirai un pavé franchement il ma decu jai bien cru quil finirait jamais...
    Le Loubar
    Le Loubar

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 147 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juin 2018
    Une conclusion juste parfaite. The Dark Knight Rises, ultime volet de la trilogie The Dark Knight de Christopher Nolan, se déroule huit ans après la fin de The Dark Knight où Batman a raccroché ; cependant, Bruce Wayne, qui se terre seul au fond de son manoir tel un ermite, va recevoir la visite impromptue d'une cambrioleuse, Selina Kyle, qui lui annonce qu'une tempête se prépare pour Gotham.. D'autre part, le commissaire de police Jim Gordon va se retrouver blessé par balle lors d'une altercation avec une armée souterraine dirigée par un mercenaire masqué, Bane, qui a six mois auparavant kidnappé le physicien Pavel en simulant un crash d'avion. Ce film a une énorme valeur sentimentale pour moi car c'est la suite de The Dark Knight qui est sans doute mon film préféré, et j'ai eu la chance de le découvrir à sa sortie au cinéma. Et bien pour moi The Dark Knight Rises est extraordinaire, c'est un pur moment de cinéma. Commençons par le scénario du film ; dans la lignée du précédent opus, on retrouve un héros déchu, meurtri par son échec, ce qui est assez rare dans ce genre de grosses productions spoiler: (le moment où Bruce se fait virer de sa propre société, où sa première apparition où il porte bouc et canne)
    . C'est véritablement un film sur les conflits internes de Bruce Wayne, brassant les thèmes de peur enfouie et de dépassement de soi. En effet, toute la douleur que Bruce encaisse va lui permettre de "rise", renaître de ses cendres spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître)
    . D'ailleurs, le film utilise énormément de symboles : que ce soit spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence
    ou spoiler: le cauchemar de Bruce où il aperçoit Ra's al Ghul, son ex-mentor
    , il est clair que Nolan aime mettre en scène son film de façon très concrète. D'ailleurs, The Dark Knight Rises finit par être un véritable film de guerre où une cité supposée décadente par un dictateur extrémiste va se relever et se battre, aidée par un ange protecteur spoiler: (la fin du film où la masse de policiers charge l'armée de Bane, avec juste au-dessus la Bat qui vient de donner les premiers coups, magnifique)
    . D'ailleurs, parlons de ce fameux terroriste, le mercenaire masqué, Bane. C'est un vilain de comics qui se hisse sans peine au même niveau que la prestation incroyable d'Heath Ledger en Joker. Tout d'abord, il est ultra-badass : à travers sa voix spoiler: (le speech qu'il fait à Gotham devant la prison de Blackgate)
    , son costume spoiler: (d'ailleurs la scène du début où il est torse nu est incroyablement impressionnante tant on voit la masse corporelle que Tom Hardy a acquise pour le rôle)
    , sa manière de tenir sa veste des deux mains avec les pouces dirigés vers le haut, ... Mais surtout, comme dans les deux précédents films c'est un méchant incroyablement intelligent spoiler: (il a orchestré un coup d’État en Afrique pour procurer des droits miniers à John Daggett, s'allie à lui pour mettre en œuvre le plan de Ra's al Ghul, puis s'en débarrasse lorsque celui-ci ne lui en est plus d'aucune utilité)
    , calculateur spoiler: (l'idée d'instaurer l'espoir en les habitants de Gotham pour que leur mort n'en soit que plus implacable et que Batman constate l'étendue de son échec, véritable héritage de la Ligue des Ombres, "I'm Gotham's reckoning")
    et surtout dépourvu de tout sentiment humain spoiler: (lorsqu'il tue ses deux hommes de main)
    . D'ailleurs l'idée de lui faire porter un masque sur la bouche et non ses yeux en fait non seulement le némésis parfait de Batman mais également un véritable être dépourvu d'émotion puisqu'on ne peut jamais voir s'il sourit ou s'il est en colère.. spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 0
    La puissance du personnage est très bien représentée, Nolan le filmant beaucoup en contre-plongée et offrant des moments véritablement incroyables : spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 1
    D'ailleurs un point qui le différencie de Ra's al Ghul et du Joker est le fait que spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 2
    Bref, Bane est un méchant absolument implacable, terrifiant et riche en répliques cultes spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 3
    . Maintenant que j'ai essayé de saisir les différents aspects du héros et du méchant principal, parlons des autres personnages. Catwoman (ou plutôt "The Cat", Selina Kyle n'ayant pas de vrai pseudonyme) est très réussie, charmante et badass, et n'est jamais complètement d'un côté ou de l'autre spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 4
    mais a une véritable relation avec Batman, les deux éprouvant un vrai respect l'un pour l'autre spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 5
    . Elle est véritablement talentueuse dans ce qu'elle fait : spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 6
    Bref j'accroche complètement à cette version de Catwoman et à sa psychologie. Il y a également Alfred qui est ici à bout de forces tant le sort de son fils de substitution le préoccupe spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 7
    et la relation entre les deux hommes atteint ici ses limites émotionnelles spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 8
    . Le personnage de Jim Gordon est ici plus creusé que jamais ; il a une véritable influence sur la ville de Gotham spoiler: (la scène où il réussit l'ascension du puits car la peur lui a donné des ailes, que beaucoup trouvent ridicule mais qui en fait représente toute la souffrance du personnage qui lui permet de renaître) 9
    , est courageux spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 0
    , et surtout considère bien Batman comme un idéal et non comme un homme spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 1
    . Lucius Fox est dans la lignée des précédents opus, charismatique et brillant. John Blake est un personnage très intéressant car il illustre à la fois une projection plus jeune de Batman spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 2
    et l'un des derniers à croire en ce héros déchu spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 3
    . L'idée qu'il soit un homme plutôt jeune est intéressante car il voit en Gordon une sorte de figure paternelle spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 4
    et est encore plus proche des garçons de l'orphelinat spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 5
    . Miranda Tate est sûrement le personnage le moins intéressant du film spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 6
    Pour parler de la réalisation du film, Nolan est fidèle a lui-même en livrant encore une fois un véritable bijou. Les scènes d'action sont colossales et très bien filmées spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 7
    et la photographie du film est absolument parfaite, perfection probablement due à l'utilisation massive de caméra IMAX lors du tournage spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 8
    . Toutes les images sont d'une densité irréprochable : spoiler: l'énorme logo en forme de chauve-souris fait à base d'essence 9
    . Le cadrage est absolument parfait, millimétré, offrant des plans d'une beauté incontestable : spoiler: le cauchemar de Bruce où il aperçoit Ra's al Ghul, son ex-mentor 0
    The Dark Knight Rises est clairement l'épisode de la trilogie qui joue le plus la carte du blockbuster (par exemple l'utilisation de la Bat, que beaucoup ont jugée irréaliste) et ce n'est pas pour déplaire car ce film est rythmé de bout en bout, on ne s'ennuie jamais, et Nolan a réussi le pari fou de concilier vision d'auteur et divertissement grand public. Pour parler du casting, encore une fois c'est juste monstrueux. Christian Bale est selon moi le meilleur acteur à avoir incarné Batman, il joue à merveille tant la souffrance que le courage, et certaines scènes m'ont fait véritablement pleurer spoiler: le cauchemar de Bruce où il aperçoit Ra's al Ghul, son ex-mentor 1
    . Tom Hardy est monstrueux dans son rôle de Bane, il crève l'écran et nous donne des frissons du début à la fin du film. Anne Hathaway est juste parfaite dans le rôle de Catwoman, sexy et féline, et Joseph-Gordon Levitt joue également à la perfection le personnage de John Blake. Michael Caine nous donne des larmes en Alfred lors de ses dialogues, il est juste parfait, comme Gary Oldman en Gordon qui joue à la perfection, et Morgan Freeman toujours aussi juste et élégant en Lucius Fox. Pour parler de Marion Cotillard, et bien j’admets qu'elle est clairement en-dessous de tous ces excellents acteurs (et même en-dessous de son rôle dans Inception) mais je ne trouve pas qu'elle fasse si tache que ça dans le film spoiler: le cauchemar de Bruce où il aperçoit Ra's al Ghul, son ex-mentor 2
    . De plus, le film est parsemé de seconds rôles tous aussi brillants, comme Aidan Gillen (l'agent de la CIA au début), Ben Mendelsohn (John Daggett), Burn Gorman (Philip Stryver), Matthew Modine (le policier Foley), ... La bande originale d'Hans Zimmer est absolument magique, le thème de Batman est recyclé de façon brillante (morceaux Despair et Rise) mais un thème dédié à Catwoman apparaît (morceaux Mind if I cut In et Nothing Out There) et un autre pour Bane, composé de percussions régulières et de choeurs de fans enregistrés spécialement pour l'occasion (Gotham's reckoning, Imagine the Fire). La musique est toujours parfaitement montée avec l'image, offrant des séquences débordantes en émotion spoiler: le cauchemar de Bruce où il aperçoit Ra's al Ghul, son ex-mentor 3
    . Ce film est pour moi un chef-d’œuvre qui n'a rien à envier aux deux précédents, il procure un lot gigantesque de larmes et d'émotions, de moments épiques et grandioses. C'est une fin absolument parfaite pour cette trilogie dédiée à Batman, bref, merci Monsieur Nolan.
    damien t.
    damien t.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 203 critiques

    5,0
    Publiée le 3 juin 2013
    Le meilleur Batman de tous les temps, un film monumental et époustouflant. Tom Hardy est exceptionnel dans le rôle de Bane.
    Matt A
    Matt A

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 109 critiques

    5,0
    Publiée le 15 septembre 2013
    Film démentiel. L'intrigue du film se pose de manière cohérente tout en évitant le surplus d'action. Le grand final avec la bataille Batman-Bane est juste dantesque. Par contre Marion Cotillard dans ce film... :/ je lui donne l'oscar de la mort la plus pourrie du cinéma américain. Ce film est le plus grand film de Batman et des supers héros avec Man of Steel
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 15 mai 2013
    The Dark Knight Rises... Une suite et fin à la hauteur de ce que nous a servis précédemment Nolan. Un personnage principal encore plus aux prises avec ses doutes, complètement détruit psychologiquement au début du film puis physiquement par Bane. Notre Batman doit se battre une dernière fois pour sauver sa chère Gotham City du quasi chaos dans lequel elle est plongée...
    Un film qui nous sert de très belles scènes, un bon scénario, un Christian Bale qui convient toujours parfaitement au rôle de Bruce Wayne, un très bon Joseph Gordon-Levitt dans le rôle en quelque sorte de l'héritier de Batman, et une magnifique BO signée Hans Zimmer! Seul petit bémol: "la mort" de Marion Cotillard... :) Mais ça ne gâche pas le film donc tout va bien!

    Un excellent film mais tout de même en dessous de "The Dark Knight" qui lui, est vraiment un pur chef-d'oeuvre! A voir!
    Game-Of-Television
    Game-Of-Television

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 164 critiques

    4,5
    Publiée le 6 décembre 2015
    Oh, Christopher... ton film était l'un des plus attendus de tous les temps cette année là pourquoi diable ne pas l'avoir amélioré d'avantage sérieusement? ... Ma déception est très grande vis à vis de ce dernier Batman qui clôture la trilogie si bien commencée après deux bombes comme Begins ou The Dark Knight. Ce feu dévastateur plonge dans un classicisme inattendu pour clore en beauté la suite ou Gotham a été mis à feu et à sang par le Joker, justement c'est sa son problème. Des incohérences, des scènes vraiment tirées par les cheveux, un final pas aussi époustouflant qu'annoncé, un film assez grand public pour et pas beaucoup de Batou à l'écran. Le film se centre sur la psychologie de Bruce Wayne, l'idée est plutôt bien trouvée et bien mise en avant, mais ce n'est pas suffisant on peut aller encore plus loin. Bane, digne successeur du Joker maintenant regretté s'en sort correctement malgré qu'il n'ai aucune expression faciale hormis le regard, il est supprimé tellement à l'arrache que ça en est déprimant. Un manque de noirceur, un manque d'émotion, un manque de spectaculaire, une Marion Cotillard ... catastrophique dans le dernier acte, risible et inoubliable qui laisse une trace salissante sur le final du film (bravo Nolan d'avoir gardé cette scène comme telle...) mais surtout un twist final assez couillu (mais meilleur que celui d'Iron Man 3 par exemple, évidemment). Pour Catwoman (surnom même pas mentionné dans un Batman au passage...) s'en tire bien et dévoile une Anne Hathaway sexy et féline (mais encore très loin de Michelle Pfeiffer dans Batman Returns), le plus incroyable c'est que tout arrive comme un cheveu sur la soupe: ça va trop vite, des fois sans développement et ça ne se savoure pas à tout les coups. Bref, un final correct qui est sauvé par ses points forts, notamment la bande originale (plus épique que jamais, malgré des mélodies bruyantes à la limite du commercial), la meilleur performance de Christian Bale et Michael Caine, le premier face à face Bane/Batman légendaire (bien qu'un peu mou, Batman à la base est plus rapide). Pourquoi faire dérouler l'histoire seulement huit ans après mystère, d'ailleurs je trouve que la convalescence de ce cher Bruce se remet vite (même trop vite, prothèse pour la jambe, psychologie ou vertèbre en soin...) sur pied. Sinon, le film n'est pas avare en scènes impressionnantes: L'intro aérien, la course-poursuite nocturne, le premier combat contre Bane... Why do we Fall? Ce passage de la résurrection et la conquête de la peur est particulièrement secouante je dois l'avouer, TDKR ne remplit pas toutes ses promesses malheureusement, plus je le regarde plus je lui reproche des choses c'est plutôt triste. Pour ma part, le moins bon de sa filmographie, mais correct dans l'ensemble, regardez-le en V.O. si possible.
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 495 critiques

    4,5
    Publiée le 15 avril 2013
    Nous sommes plongés directement dans le vif du sujet avec un prologue qui demeurera, vraisemblablement, comme l’une des meilleures scènes de la trilogie. Intelligent, bien filmé, prenante et surtout nous présentant l’adversaire de Batman dans le film : Bane. De par cette scène, on remarque que Christopher Nolan s’est amélioré dans sa manière de filmer les scènes d’actions. Et il faut le dire, dans The Dark Knight Rises, il y en a beaucoup. C’est d’ailleurs l’un des gros points forts du film : ses scènes d’actions. Autant cette année, Avengers avait mis la barre très haute, autant TDKR n’a rien a envié au contraire. Christopher Nolan ne fait pas tout exploser pour le plaisir de tout faire exploser, les scènes d’actions ont toujours un but, une raison. Elles sont efficaces, parfois sobres mais jamais fades. Pendant 2h44, on reste scotché à notre siège et nous passons un agréable moment. Ce qui est l’un des buts recherchés. De ce fait, Christopher Nolan prouve, une fois encore, qu’il sait tenir sa caméra et que d’un point de vu « technique », il s’est encore surpassé. Bien évidemment le film possède des scènes plus posées. J’en viens donc au rythme du film, à sa mise en scène et au scénario. Alors que dire concernant le scénario ? Et bien, celui-ci a de quoi nous désarçonner car il très classique dans la forme ainsi que dans le fond. La structure est un mélange de The Dark Knight, de Begins et d’Inception. Autant, nous pouvions saluer un scénario bien écrit, intelligent, avec de belles trouvailles, solide pour The Dark Knight, autant ici, les frères Nolan et David S. Goyer ont écrit un scénario par moment bancal. Christopher Nolan tombe, par instant, dans la facilité scénaristique. C’est ce que l’on peut se dire, la première fois que l’on voit le film. Car au second visionnage, les défauts connus, en les analysant, on se rend compte qu’il n’y a pas tant de défauts et d’incohérences que cela, qu’il faut souvent chercher la petite bête pour les trouver. Et peut-être est-ce là aussi un des points faibles du film, il faut, pour certains, un second visionnage pour apprécier tout l’étendu de l’histoire. Malgré tout, au niveau du rythme du film, celui-ci est maintenu du début à la fin. On reste dans le film sans décrocher un instant. La mise en scène est toujours autant maîtrisée. Au niveau des enjeux, il y en a beaucoup que Christopher Nolan met sur le tapis mais arrive à tous les résoudre au bon moment pour éviter que cela traîne en longueur. Concernant les thèmes que Mister Nolan aborde, ceux-ci sont toujours aussi bien traités et inténant parlons du casting. Il y avait été fait comme reproche le fait que Christian Bale soit trop en retrait dans The Dark Knight, et bien ici ce n’est pas le cas. De manière logique, le film tourne autour de lui et plus particulièrement autour de Bruce Wayne plus que de Batman. Un Bruce Wayne meurtri, abattu, perdant l’envie de se battre, bref, au fond du trou. Christian Bale est parfait dans ce rôle et touchant. Il va de même pour Michael Caine en Alfred. Les échanges que les deux protagonistes ont dans le film se révèlent être des scènes très fortes et très émouvantes. Gary Oldman en commissaire Gordon, toujours parfait. Morgan Freeman, pareil. Venons au « nouveaux ». Tom Hardy confirme tout le bien que l’on peut penser de lui et la talent dont il sait faire preuve pour donner vie à Bane, l’adversaire de Batman. Dans ce rôle, il est charismatique, flippant, bestial et froid. C’est un tout autre méchant que Le Joker. Le Joker étant une « agent du chaos » qui aime pourrir l’âme de chaque personne, baignant dans la folie mais toujours avec « intelligence ». Bane est froid calculateur, manipulateur. Maintenant, concernant Anne Hathaway, on pouvait avoir des craintes à son sujet. Et bien, c’est une excellent surprise et une excellent Catwoman, un jeu tout en nuance, prouvant que Christopher Nolan ne s’est pas trompé en la choisissant. Ce n’est pas comme une certaine Marion Cotillard (et oui il m’arrive parfois de tirer dans l’ambulance), ce n’est pas qu’elle est mauvaise, c’est juste qu’elle manque de charisme naturel et paraît presque fade. N’oublions pas Joseph Gordon Levitt, parfait dans son rôle. Au niveau de la bande-son, celle-ci est toujours aussi conclure, The Dark Knight Rises n’est pas peut-être pas aussi excellent que The Dark Knight, bien que le titillant par instant, mais il se révèle une excellente conclusion pour cette trilogie.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 27 juillet 2012
    Ce film est juste un chef d'oeuvre ! Les musiques sont à pleurer j'en ai eu des frissons le combat final est juste incroyable la musique aussi est juste prenante j'en avais les larmes aux yeux durant le combat contre BANE, puis le rebondissement final est juste incroyable je ne m'y attendais pas une seule seconde ! Tom Hardy dans sont rôle de BANE est juste incroyable (quel corps miam) et pour BATMAN plutôt absent mais très efficace quand il est là est juste énorme.

    La fin du film qui clôture cette trilogie est juste superbe, je suis sortie de la salle les larmes aux yeux gorgé d'émotion et de frissons. Le film en lui même est long, le début surtout mais quand tout commence à bouger tout devient juste epic ! Ce film restera à jamais dans ma mémoire comme étant LE chef d'oeuvre de la trilogie bien que BANE ne sera JAMAIS aussi epic que le JOKER mais il restera un méchant incroyable même si il est un peu loin du comic (sauf à la fin) mais ça n'engage que moi.

    La scène final est juste incroyable pendant un moment dans le film je me suis posé des questions sur un certain personnage... et en réalité à la fin j'avais raison sur son compte.

    Et pour finaliser mon opinion du film, je retourne le voir car il y a tellement de choses énorme dans ce film que j'en ai oublié les précédentes, ce film est sombre, torturé, et vraiment surprenant (pour le dénouement final)

    Voilà merci et bonne journée

    PS : je me pose une question, si le légendaire acteur heath ledger (le JOKER) n'était pas décédé, vous croyez que le sénario de DARK KNIGHT RISES aurait été différent (comme des apparition du JOKER par heath ledger ?) Qui sait ...
    batouki
    batouki

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 17 critiques

    1,5
    Publiée le 9 janvier 2014
    Quand je vois que ce film est dans le top 10 des meilleurs films sur Allociné pour les notes des spectateurs. Certains spectateurs préfèrent donc ça à TITANIC? à SHUTTER ISLAND? Aux Batman de TIM BURTON? On a vu le même film? Il y avait une version longue? Ca me rend fou. Avant, il y a 4-5 ans, pour découvrir des films supers, je regardais la rubriques des meilleurs films. Mais maintenant c'est terminé... dommage.

    Quand je vois toutes les critiques de personnes qui prétendent que cette Bérézina est un chef d'oeuvre (oui, un chef d'oeuvre), je me dis qu'ils sont payés pour mettre ces critiques! Ce film reprend TOUS les clichés du cinéma Américain.

    C'est d'une niaiserie sans nom,d'une incohérence phénoménale. On voit clairement que Nolan a été pressé par l'échéance et qu'il a du faire ça à l'arrache en comblant avec des scènes bidons. En témoigne la scène pitoyable avec la mort de Cotillard qui n'a rien à faire dans ce genre de superproduction. J'ai bien aimé les films de Nolan mais c'est de la daube. D'ailleurs la promotion à outrance avant la sortie du film a bien montré qu'ils en avaient besoin. On voit au final que ce tapage est bien rentré dans la tête des spectateurs qui aiment le film avant d'aller le voir. Certains spectateurs du moins.
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 1 590 critiques

    5,0
    Publiée le 16 juin 2013
    Le scénario de « dark knight rises », d'une rare complexité, peut décontenancer le spectateur insuffisamment attentif... Mais il ne faut pas s'y tromper, cet épisode est tout à fait à la hauteur de ses prédécesseurs, il est même encore plus noir et désespéré. Cette fois, les scénaristes ont décidé de placer Gotham city et son défenseur au bord du gouffre, menacés par une bombe atomique et une armée de terroristes dopés aux amphétamines. Le suspense est total jusqu'au terrible combat final. Encore une fois, la réalisation est somptueuse ; Techniquement et artistiquement le film est absolument parfait et les acteurs sont géniaux. Le batman a vraiment trouvé sa place dans la galerie des super héros, il se situe même parmi les meilleurs. Aucune faute ni aucun temps mort dans cette trilogie vraiment très réussie, bravo.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 4 juin 2015
    Monumental. Aprés deux Premiers Épisodes incontournable et au succès planétaire, le réalisateur Christopher Nolan met la barre encore plus haut avec ce Troisième et Ultime Volet qui conclut en apothéose la Trilogie Mythique du justicier Masqué. Pour Commencer le Scénario est toujours aussi Passionnant en parvenant a boucler de façon satisfaisante certaines choses laisser dans les précédents films tout en n'oubliant pas ses nombreux coups de théâtres qui laisse sans voix. Ensuite la Réalisation est Somptueuse tout comme l'inoubliable BO du compositeur Hans Zimmer qui livre des themes musicales a la fois Envoûtante et Frissonnante qui colle a merveille a cet épisode. Ajouter a cela des Séquences D'Actions Épiques et Titanesque accompagné d'Effets Spéciaux éblouissantes ainsi qu'une Poignée D'Emotion et D'Humour rempli de dialogues d’Anthologies sont également au rendez vous.Enfin le Casting est Fabuleux avec le retour de Christian Bale qui incarne un Batman plus Vulnérable et Tourmenter qui est seconder néanmoins par des alliés de toujours tels que Alfred,le Commissaire Gordon et Lucius Fox dont l'interprétation de Michael Caine,Morgan Freeman et Gary Oldman est impeccable, ajouter a cela l'arriver Remarqué de nouveaux arrivants tels que l'imposant et Charismatique Bane qui est remarquablement interpréter par Tom Hardy qui parvient a surpasser les précédents adversaires de l'Homme Chauve Souris sans oublier l'arriver fracassante de la séduisante mais dangereuse Catwoman qui est incarner avec brio par l'actrice Anne Hattaway et pour finir quelques seconds couteaux au top tels que Joseph Gordon Levitt,Marion Cottillard,Matthew Modine et Aidan Gillen qui contribuent beaucoup a la réussite du film. En Résumer, The Dark Knight Rises est une réussite totale en étant a la fois Noir,Spectaculaire et Saisissant en apportant une Conclusion impériale a l'une des meilleurs sagas de Supers Héros du Cinéma a découvrir sans modération.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top