Mon compte
    Le Garçu
    note moyenne
    3,2
    171 notes dont 18 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 18 critiques par note
    2 critiques
    8 critiques
    3 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Le Garçu ?

    18 critiques spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1992 abonnés Lire ses 3 829 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2010
    Un film rempli de moments de pure beauté, des moments simples et vrais comme seul Pialat peut en offrir à ses spectateurs. Depardieu, le petit Antoine Pialat, Géraladine Pailhas sont géniaux, une oeuvre forte qui transpire la sincérité et la vérité. Dommage que les meilleurs scènes (le trio réuni) ne fassent pas l'intégralité du film. Voir Depardieu s'attendrir devant l'enfant qu'il aime et dont il désir l'amour c'est d'une immense beauté.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1287 abonnés Lire ses 4 039 critiques

    3,0
    Publiée le 3 février 2016
    Un Pialat, le dernier des films du réalisateur d’ailleurs, toujours aussi typé, un peu plus savoureux que mes précédentes expériences, mais qui reste toujours assez moyen.
    Si le film est plus savoureux, c’est sans doute grâce aux acteurs. Pialat s’entoure de professionnels, et indéniablement c’est un plus par rapport à ses premiers films. Depardieu est solide, convaincant, sobre et pertinent, héritant d’un rôle pas forcément des plus simples et auquel il apporte charisme et subtilité. Face à lui Géraldine Pailhas. Charmante, assez fine dans sa prestation aussi, ça tient la route. A noter aussi le naturel très bien saisi par Pialat du jeune Antoine. Globalement, malgré une volonté de réalisme toujours propre à Pialat on sent que les acteurs jouent, et c’est bien mieux que la réalité déformée par le surjeu ou un faux naturel qu’avait saisi le réalisateur dans Passe ton bac d’abord ou A nos amours.
    Formellement c’est du Pialat. Le film fait assez vieux, il fait plus années 80 que 1995 ! Sûrement à cause d’une photographie grisâtre pas très agréable bien qu’elle colle parfois à l’ambiance morose de certaines scènes (mais pas toutes, et le film est pourtant entièrement grisâtre !). Les décors sont réalistes, et originaux, notamment pour la partie auvergnate du film, peu vue au cinéma. La mise en scène de Pialat est pertinente, le réalisateur saisissant bien les émotions des personnages, s’attachant à eux. Dommage que la bande son soit encore une fois pas très recherchée, et face elle aussi désuète par rapport à l’année du film.
    Le scénario reste assez quelconque, toujours le souci d’un réalisateur qui refuse la narration classique et la fluidité. Des ellipses non-dites gênantes, une fin des plus abruptes et des plus frustrantes, un rythme inégal, des rebondissements peu clairs (avec les femmes de Depardieu notamment), on évite cependant les situations caricaturales qu’affectionnent généralement Pialat ! En tout cas, comme dit au début, le jeu des acteurs nous les rend moins caricaturales qu’elles auraient pu être.
    Dans l’ensemble Le Garçu n’est pas un film vraiment décevant. Clairement c’est le Pialat que j’ai trouvé le plus digeste jusqu’à aujourd’hui. Des acteurs solides, un réalisme sensible mais teinté d’une joie mélancolique, triste parfois, le tout pas forcément servi au mieux, mais de façon suffisamment correcte pour plaire à l’amateur du genre. Je donne 3.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 3 171 critiques

    1,0
    Publiée le 17 février 2013
    l'amour père fils qui est l'objet du film est peu crédible par ces images.
    PLV : Depardieu apte à ne pas se limiter à un rôle
    halou
    halou

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 1 530 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2008
    Film touchant, mais Gérard, pourquoi allez faire autant de nanar?
    Damien S
    Damien S

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 241 critiques

    1,0
    Publiée le 24 mars 2020
    Il ne se passe strictement rien dans ce film. 1h30 de langueur, de néant! À voir juste pour la jolie interprétation surprenante de Dominique Rocheteau. Un film qui m'a vacciné à jamais de Pialat.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juin 2009
    Ce n’est certes pas le meilleur des films de Pialat, mais c’est le dernier, et c’est son testament. Tout y est : le couple qui se déchire interminablement (Nous ne vieillirons pas ensemble), l'enfance (L’Enfance nue), la mort d’un des parents (La Gueule ouverte), les rapports père-enfant (À nos amours) et, comme toujours, le quotidien (Loulou, Police)... et la vie qui n’est que la mort en chantier. Depardieu est monumental et Dominique Rocheteau (oui oui, l’ange vert !) est plus que surprenant... À voir ou à revoir.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6899 abonnés Lire ses 10 891 critiques

    3,5
    Publiée le 24 janvier 2021
    L'ultime film de Maurice Pialat ne pouvait qu'être beau, touchant et taillè dans la vie dans ce qu'elle a de plus dènudèe! Peut-être parce qu'il se voulait plus paisible que les prècèdents longs-mètrages du cinèaste même s'il y avait cette peur irraisonnèe de la mort.! Le Garçu" n'est ni plus ni moins qu'un testament pour son fils Antoine! Là on ne triche pas! Nous sommes dans le jeu pur de la paternitè et de la filiation où l'intrigue importe peu! Un risque dans la mesure où Pialat s'y remet en question par rapport à l'amour qu'il porte à son fils...et vice-versa! Douloureux quand on le revoit vingt-cinq après : la mort brutale du père, les souffrances de trop aimer son fils et de le voir s'èchapper [...] Gèrard Depardieu est une fois de plus remarquable et ne cache rien de lui! On en oublie presque tout le reste : la mère, son amant et les maîtresses."Le Garçu" est loin d'être un Pialat achevè, il faut juste le remonter pour y dèceler toute sa fragilitè...
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 258 abonnés Lire ses 2 532 critiques

    3,5
    Publiée le 31 août 2020
    Du 100% Pialat, ce film sans véritable scénario, à la fois mélancolique, impudique, délicat, sensible et réaliste. Ce drame, coécrit et mis en scène par Maurice Pialat, nous offre une belle photographie, une mise en scène dépouillée et efficace. S'il nous offre de très belles scènes sur des dialogues parfois impertinents, il nous propose aussi quelques séquences très anecdotiques.
    Antoine Pialat (le petit garçon de quatre ans, fils du réalisateur), débordant de naturel, est adorable ; Géraldine Pailhas est aussi très convaincante ; quant à Gérard Depardieu, il se révèle, comme toujours, génial dans un rôle à la hauteur de sa folie et de son talent.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 899 critiques

    2,5
    Publiée le 4 mai 2019
    Pialat écrit des dialogues, dit-il. Curieuse pratique que de recréer ce qui se dit au plus proche de la réalité. Pour son dernier film, Pialat a poussé le vice jusqu’à faire jouer son fils dont on est incapable de dire s’il était acteur ou garçon ignorant de ce que les caméras faisaient autour de lui.

    « Autour », c’est d’ailleurs bien le mot, car les scènes tournées avec Antoine Pialat donnent l’impression qu’il est le cœur de l’attention, la genèse de toute improvisation, et malgré la qualité du travail de Depardieu et Géraldine Pailhas, ils passent pour secondaires. Par ailleurs, la spontanéité que le gamin génère n’est pas égale dans des plans dont il est absent, et qui jurent par ce contraste mais aussi par l’écriture radicalement différente.

    Le résultat, c’est que chaque scène paraît être le passage obligatoire d’un pan de l’histoire à un autre, réglée par des acteurs à la grâce et au talent comparable aux figurants de chez Mocky (ça veut dire « nuls ») avec lesquels tout le monde compose heureusement pour constituer cahin-caha un truc qui tienne la route. Et puis ça, c’est réussi, malgré toute l’ostentation avec laquelle Pailhas cache sa nudité à… personne, puisque seule la caméra se tient devant elle.

    Bijou d’interprétation, Le garçu est plus expérimental que dramatique, plus familial du côté des acteurs que du spectateur. Pialat a osé pousser, une dernière fois, le bouchon de sa marginalité plus loin, s’en retournant au pays auvergnat avant de quitter les caméras. Familialement exaltant, il est emporté par le fils du réalisateur et… personne ne suit vraiment.

    septiemeartetdemi.com
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 17 septembre 2009
    Plus que jamais, Pialat s'efface et fait oublier la présence de la caméra, plongeant ainsi le spectateur dans l'intimité de ses personnages avec force et réalisme. Encore une fois, l'impossibilité d'aimer ou d'être aimé est au centre du film. Depardieu y campe un personnage qui va et vient sans cesse dans sa vie, ne pouvant s'accrocher aux êtres qui lui échappent (son père, son fils et sa femme). Au-delà de ce thème, très présent dans Van Gogh (dans lequel la jeune Marguerite accuse le peintre de n'aimer personne), Pialat filme avec génie le doute, la colère, le desespoir ou bien les joies (fugaces) quotidiennes. Il conclut ainsi en beauté sa filmographie, avant de s'éteindre huit en plus tard, en 2003.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2010
    Une fois encore, Pialat frise l'excellence en croquant à travers l'oeil exercé de sa caméra le portrait de ce trentenaire à la fois sensible, cruel, égoïste, généreux et terriblement humain. Comme nul autre auparavant, ce "Garçu" se nourrit du personnage même de ¨Pialat, comme si Depardieu incarnait ici l'image renvoyée de son miroir. Le talent de l'acteur, placé ici entre les mains de son maître spirituel, semble ici infini, éclatant au grand jour à chaque scène où il apparaît. Qu'on ne s'y trompe pas, Pialat aura bien donné à Depardieu ses meilleurs rôles.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 28 janvier 2007
    Film un peu trop décousu de pialat n'atteignant pas la perfection narrative de ses meilleurs ("la gueule ouverte" ou "van gogh"), mais sauvé par l'émotion qu'il dégage et la complicité des comédiens. Un chef-d'oeuvre quand même...
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 9 881 critiques

    2,0
    Publiée le 10 février 2021
    Le Garçu offre l'évidence mais le réalisateur Maurice Pialat ne fait qu'insinuer et ne laisse jamais ses acteurs trouver quelque chose d'original et de frais. La caméra semble se fatiguer à suivre les mêmes personnes partout et même le charme de Gérard Depardieu ne suffit pas à sauver ce film plutôt creux. Les acteurs sont toujours seuls et leurs maniérismes dépendent de la réaction immédiate avant qu'ils jouent. Le dialogue semble tellement improvisé et nous commençons à l'accepter comme une écriture vraiment irréaliste. La jeune star Antoine Pialat s'offre un Pialat et rien de dramatique ne vient de son personnage. Il ne fait qu'exposer ses qualités et joue bien ce qui explique pourquoi il est si beau et irrésistible...
    Le comptoir du cinéphage
    Le comptoir du cinéphage

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 351 critiques

    2,5
    Publiée le 23 décembre 2009
    de tres belle scene émaille ce film. depardieu est touchant en père désemparé avec son petit garcon. Un peu ennuyeux quand meme.
    raphaelK
    raphaelK

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 401 critiques

    4,5
    Publiée le 29 novembre 2017
    Maurice Pialat sait manier le tragique et le trivial, l'émotion et la cruauté, et c'est ce qui rend ses films si vivants, si justes, si vrais. C'est particulièrement visible dans cette oeuvre magnifique hantée par la peur, celle de la mort, de l'incompréhension, de la solitude mais qui paradoxalement est aussi l'une des plus apaisées et douces qu'il ait réalisées.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top