Notez des films
Mon AlloCiné
    Life During Wartime
    note moyenne
    2,4
    258 notes dont 61 critiques
    répartition des 61 critiques par note
    9 critiques
    13 critiques
    10 critiques
    14 critiques
    10 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur Life During Wartime ?

    61 critiques spectateurs

    Zoumir
    Zoumir

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 986 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juin 2012
    Todd Solondz, un nom entendu plusieurs fois grâce à son film Happiness. Si j'avais su que Life during wartime reprenait les mêmes personnages dans une suite (qui n'en ait pas vraiment une car le film se suffit à lui même), j'aurais surement fait les choses dans l'ordre. Quoiqu'il en soit, cette première découverte du réalisateur est concluante car elle a éveillé une curiosité certaine pour ses autres oeuvres. A la fois caustique, glaçant et parfois hilarant, Todd Solondz nous emmène sur les traces de trois sœurs qui se démènent au milieu de leurs problèmes familiaux et nous dresse une palette de personnages tous plus paumés les uns que les autres mais aussi très touchants, foncièrement humains avec toutes les interrogations, leurs jugements et leurs absurdités. Une vie en tant de guerre qui permet d'apprécier des acteurs brillants et de découvrir un cinéma qui pourrait s'apparenter à celui de Wes Anderson. Comme chez le réalisateur de La famille Tennenbaum ou de A bord du Darjeeling Limited, la famille névrosée est ici au centre de l'histoire mais avec une dimension humaine beaucoup plus sombre de part les sujets traités (pédophilie, suicide pour ne citer qu'eux) mais aussi dans la façon de filmer, figée, à l'image de ces personnages qui restent bien souvent statiques face aux situations qu'ils subissent. Accompagné d'une bande son qui colle parfaitement à l'ambiance douce-très amère du film, on se laisse donc prendre au jeu, aussi triste soit-il et on se délecte des dialogues qui bien souvent font mouches. On accepte le malaise latent qui s'installe, astucieusement entrecoupé de scènes à l'humour ravageur. Un très bon film emmené par un casting impeccable qui fera à coups sûrs, pour peu que l'on soit sensible à son charme particulier, grincer des dents.
    nikolazh
    nikolazh

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 060 critiques

    1,0
    Publiée le 3 mai 2010
    Un film qui multiplie les protagonistes sans jamais s’en servir au final, qui tourne en rond, sans début ni fin... Faussement original en définitive... et en tout cas sans intérêt…
    jeremie747
    jeremie747

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 484 critiques

    1,0
    Publiée le 3 mai 2010
    Voilà un film tout à fait étrange. Chronique de la dépression extraordinaire, "Life during wartime" s'attache aux états d'âmes de personnages tous plus ou moins monstrueux en quête, sinon de bonheur, au moins de rédemption, de pardon ou tout simplement d'oubli. Sans pudeur, avec un goût de la provocation et un sens du sarcasme manifeste, Todd Solondz parvient dans certaines scènes remarquables à atteindre une justesse de ton et un humour proches des meilleures saynètes de "Coffee and cigarettes". Malheureusement, ces moments sont trop rares et l'ensemble s'avère d'un ennui mortel ; un ennui renforcé par la réalisation, talentueuse mais trop clinique, trop froide, trop calculée pour faire surgir le moindre frisson.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    2,5
    Publiée le 3 août 2010
    J'ai lu ci et là que Todd Solondz n'évoluait pas depuis le "choc" de "Happiness" : "Life During Wartime" qui en est la suite, dix ans après, me semble au contraire montrer une évolution - vers moins de cynisme, plus d'émotions - qui, malheureusement, ne porte pas particulièrement ses fruits ici. C'est que, faute d'une vraie profondeur de personnages qui continuent à réagir selon des stéréotypes (ou des anti-stéréotypes, mais c'est pareil) programmés par le scénario, les scènes "de cinéma" censées nous faire partager les souffrances d'une famille dévastée par la pédophilie paternelle s'avèrent d'une vacuité qui frôlent régulièrement l'ennui profond. Je ne croyais pas dire ça un jour, mais "Life During Wartime" donne surtout envie que Solondz retrouve la méchanceté gratuite de ses débuts.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    3,0
    Publiée le 2 mai 2010
    Même si on n'a pas vu "Happiness", ce deuxième épisode, "Life During Wartime" est compréhensible, pas forcément très clair et limpide mais on comprend rapidement les grandes lignes. C'est vraiment le genre de cinéma indépendant sympathique. Le sujet est grave mais le ton est très humoristique, un humour noir et cynique. Le thème est fort, c'est celui du Pardon. Peut -on donner et recevoir le pardon dans n'importe quelle circonstance ? Peut-on tout oublier ? Ce sont les deux questions qui structurent le film. C'est donc fort sans être prise de tête. Les acteurs sont très bons surtout Shirley Henderson qui joue Joy. Tous les personnages sont franchement dérangés aussi bien les adultes que les enfants et rendent ce film touchant et drôle.
    ANDRÉ T.
    ANDRÉ T.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 393 critiques

    3,5
    Publiée le 12 décembre 2015
    "Les chants désespérés sont les chants les plus beaux!" Encore un très beau film qui nous aide à réfléchir sur le Pardon....Est-il possible de tout pardonner? Ne vaudrait-il pas mieux, oublier ? Oublier sans pardonner ou bien pardonner sans oublier ? Les personnages sont complexes et pourtant, à l'emporte-pièce on pourrait dire, un peu rapidement: les hommes sont des pervers et les femmes complètement foldingues... mais non! Les relations sont toujours complexes, le film intelligent, les comédiens remarquables (Joy et Trish) et au détour d'une scène remarquable: Charlotte Rampling, inquiétante, souffrante.....comme la plupart des personnages....Le cinéma américain, c'est ça aussi, BRAVO!
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 435 critiques

    0,5
    Publiée le 4 mai 2010
    film qui tournent en rond q'u on s'y perd.
    annereporter94
    annereporter94

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 006 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2010
    Que dire de ce film sinon qu'il est complètement déjanté, qu'il ne respecte pas les codes de narration habituels, ce qui impose d'avoir l'esprit vif, car rien n'est commenté (pas de voix off explicative et tant mieux...). Un petit ovni qui, c'est évident, ne peut plaire à tout le monde...
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 1 783 critiques

    1,5
    Publiée le 23 juillet 2010
    Je ne suis pas arrivée à vraiment m'intéresser à cette galerie de "monstres" (de la vieille petite fille Joy collectionnant les amours improbables avec des "addicts" suicidaires à son ex-beau-frère pédophile qui vient de sortir de prison, en passant par ses deux soeurs elles aussi peu équilibrées... même les enfants sont "weird", spécialement Chloe qui carbure déjà aux anxiolytiques à 10 ans à peine), tout cela est vraiment "too much" et sent trop l'exercice de style. Cependant l'interprétation rattrape beaucoup la surcharge de cette contrition de groupe sur fond de guerre toujours ouverte pour le genre humain : excellente.
    Wallaert Antoine
    Wallaert Antoine

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 264 critiques

    2,0
    Publiée le 6 mai 2010
    Sur un ton incroyablement pédant et hésitant en permanence entre réflexion quant au saint thème du pardon et psychologisme à qui mieux-mieux, Life During Wartime suscite la plupart du temps l'agacement. On y voit donc défiler une galerie de personnages tous plus ampoulés les uns que les autres (exception faite du sublime et sous exploité geek sino-phobe), comme ce jeune ado pré pubère qui se révèle, de fait, grand théologue. Dans le genre satyre judaïque, A Serious Man vole autrement plus haut, et est, surtout, autrement plus drôle que cette "comédie familiale qui n'a peur de rien", et surtout pas de sa précieuse ridicule.
    jujulcactus
    jujulcactus

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 291 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    Todd Solondz est, à l'image des frères Coen, un adepte de l'humour noir et cynique : critique engagé de la société et notamment de la société américaine. Dans «Life durinfg wartime» il malmène sa gallerie de personnages décalés, une famille des moins conventionelle c'est le moins que l'on puisse dire avec au centre un jeune garçon et sa mère débordée, en mal d'amour mais extrèmement attachante campée par Allison Janney. A ces côtés une soeur-enfant hantée par ses amours passés, une autre soeur anesthésiée par le succès, un mari pédophile, un amant assez ... particulier , un fils complètement perdu, une fille bourrée aux médocs qui ne veut pas qu'on mange les bébés carottes (!) ... Faut-il que je continue ? ... Solondz sort du lourd, pourtant ça ne décolle presque pas, la BO intéressante plombe certains passages, les images très travaillées manquent parfois de charme, et l'histoire n'avance pas ... Du bon et du moins bon ... Le film se révèle être moins drôle et corrosif qu'il n'y paraît et possède quelques longueurs, intéressant quand il se resserre sur le personnage de Trish (Allison Janney se trouve être le véritable atout du film, ajoutant au film un peu de fraicheur et d'émotion), mais lassant lorsqu'il s'attarde sur les démences de Joy. Malheureusement avec une fin aussi brutale on sort de la salle en voyant davantage les mauvais côtés d'un film singulier qui assume son ton décalé du début à la fin. Une petite déception quand même ...
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    0,5
    Publiée le 28 avril 2010
    Too much "complaisant" and obvious, or maybe the subject 'll please deeply, of course, to the mass media and T. Solondz along with his glasses.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1075 abonnés Lire ses 3 366 critiques

    2,5
    Publiée le 17 mai 2010
    10 ans après Happiness, Forgiveness ? Il est beaucoup question de pardon et de rédemption dans le film de Todd Solondz, au titre évocateur, Life during Wartime. Même mise en situation que pour Happiness, en moins percutant, peut-être (L'effet de surprise ne joue plus), et plutôt inégal dans sa succession de saynètes à laquelle manque un fil conducteur solide. On rit jaune dans cette évocation terrible de l'American Way of Life qui épingle les valeurs familiales avec férocité, puisqu'elles sont fondées essentiellement sur une hypocrisie profonde. Une charge violente qui ressemble parfois à une parodie de feuilleton à l'eau de rose, avec ses images ultra-léchées, où l'on parle terrorisme, pédophilie et judéité avec un aplomb et une absence de tabous perturbants. Le film aurait pu être insupportable si Solondz n'y avait pas instillé un humour décapant et sarcastique. Plus perverse et noire, la vie.
    Cohle.
    Cohle.

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 012 critiques

    4,0
    Publiée le 26 mai 2010
    Film enjoué et prenant, il manque cependant un petit quelque chose qui nuit à son alchimie.
    Pulpski
    Pulpski

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 43 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2010
    La digestion douloureuse des maux d'une famille (mieux vaut regarder Happiness pour clarifier la situation) dans un contexte intellectuellement pré-apocalyptique. Les rapports filiaux et amoureux défectueux sont comparés aux rapports des Américains middle-class avec leur patrie, la guerre étant toujours en arrière-plan (même au figuré). L'auteur semble délivrer entre les lignes et avec une grande légèreté son diagnostic politique et social désespéré de la planète (Chine, Israël...). Le film reste moins corrosif, plus conciliant que Happiness (le prequel) et Palindromes (son avant-dernier en date) et, bien qu'il soit plutôt drôle, un peu ennuyeux à force de complexité et de suggestion.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top