Mon compte
    Tir groupé
    note moyenne
    3,0
    182 notes dont 24 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 24 critiques par note
    6 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    5 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Tir groupé ?

    24 critiques spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1273 abonnés Lire ses 4 028 critiques

    3,0
    Publiée le 2 août 2017
    Un polar violent très années 80 que Tir groupé, qui est sans doute un des plus connus du genre aussi.
    Court, le film a une tendance un peu trop vive pour l’ellipse. Le film alterne entre l’enquête du héros, celle de la police, et les flash-backs sur la vie du héros avec son amie. C’est un peu beaucoup pour un film d’ 1 heure 20, qui passe très vite, et aurait pu être mieux dégrossi. Tout est un peu simple, notamment sur les progrès de l’enquête, et les flash-backs un peu naïfs auraient pu être mieux fichus. Malgré cela, Tir groupé n’ennuie pas, et bien que l’action ne soit pas si présente, il y a quelques passages marquants et un côté roide qui saura plaire aux amateurs. Pas génial, mais assez carré pour divertir.
    Le casting est attrayant. Une charmante Véronique Jannot, qui rappelle aussi qu’elle peut être une actrice talentueuse, un Gérard Lanvin qui appréciait ces rôles musclés et s’en tire bien, un Michel Constantin à l’aise en commissaire de service, bien qu’il ne force pas son talent, et quelques gueules abonnés aux seconds rôles pour camper les méchants, voilà de quoi séduire a priori. Les interprètes sont bons, les personnages un peu léger en terme d’écriture mais corrects, bref, rien de mémorable, mais un casting qui fait le boulot.
    Sur la forme c’est du polar urbain typique. Ambiance grise, morne, triste, violence qui explose parfois de façon soudaine et un peu lourde, mise en scène nerveuse pas très fouillée mais efficace, dans l’ensemble Tir groupé est correct, mais ce n’est pas le genre de film dont on retient spécialement l’esthétique. C’est gris et pas gai, et c’est bien rendu, c’est déjà une bonne chose dans un film qui aborde une thématique grave.
    Tir groupé est un métrage sombre, violent, qui se défend, bien qu’il ne soit pas non plus une réussite mémorable. Pour ma part le métrage aurait mérité une durée plus conséquente pour réellement dégrossir tout, et spécialement la façon dont le personnage de Lanvin évolue. 3
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6822 abonnés Lire ses 10 845 critiques

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2012
    Pour son premier long-mètrage derrière la camèra dont il signe ègalement le scènario, Jean-Claude Messiaen multiplie avec ce "Tir groupè" les sèquences marquantes! En effet, personne n'oubliera la scène by night du train de banlieue opposant l'èmouvante Vèronique Jannot aux loubards Roland Blanche, Jean-Roger Milo et Dominique Pinon ou ce regard que porte Gèrard Lanvin à Michel Constantin dans le final! Avec son sens de la ville et de la nuit, le metteur en scène de "Ronde de nuit et de "La baston" (deux excellents films au passage) transforme ce qui aurait pu n'être qu'une simple histoire de vengeance individuelle en un chemin de croix d'une douloureuse et redoutable mèlancolie! Gèrard Lanvin, Vèronique Jannot et Michel Constantin sont les tristes hèros de ce polar âpre, violent, souvent dur, tirè malheureusement de faits divers authentiques! Une rèussite du genre où les acteurs (y compris les seconds rôles) sont constamment justes...
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,0
    Publiée le 5 février 2014
    Un petit polar sur fond d'amour et de vengeance, deja en 82 ça devait être classique aujourd'hui ça se ressent encore plus .
    Néanmoins les acteurs sont excellents surtout Gérard Lanvin au top de sa forme, le coté vengeance n'est pas virulent mais reste très correct .
    Le gros point positif de ce film est son plan final très percutant .
    A l'époque ce film fut aussi un succès au box office avec le million dépassé, aujourd'hui il est presque passé dans les oubliettes ce qui est dommage car dans son genre il est efficace .
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 2 841 critiques

    3,5
    Publiée le 10 novembre 2015
    Plus un drame qu'un véritable polar, Tir groupé, est un film à l'ambiance pesante et même angoissante parfois, et aux acteurs, "premiers" comme "seconds" rôles très bons.
    Jean-François S
    Jean-François S

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 635 critiques

    2,5
    Publiée le 21 février 2010
    Ca se laisse regarder pour l'histoire tiré d'un fait divers authentique qui s'est passé dans les années 80. Mais ça a terriblement mal vieillit ! Les acteurs pourtant connus jouent très mal et la mise en scène fait preuve du plus grand m'en foutisme. Aujourd'hui on en ferait à peine un téléfilm.
    criston
    criston

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 306 critiques

    5,0
    Publiée le 2 mars 2008
    Un très bon film comme je les aime,avec beaucoup d'actions,et de très bons acteurs.L'histoire ma captiver du début à la fin.Il y'a une bonne musique.Bref un film que j'adore et que je vous conseille de regarder.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 3 167 critiques

    3,0
    Publiée le 23 mars 2013
    une histoire bien menée par des acteurs efficaces.
    PLV : un bon policier
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2720 abonnés Lire ses 5 797 critiques

    3,0
    Publiée le 9 avril 2017
    Tir groupé est une sorte de Justicier dans la ville version française mais en moins virulent et marquant, Missiaen a réalisé quelques polars dans les années 80 qui n'ont rien de fameux il s'en tire encore le mieux avec Tir groupé. Un homme qui veut venger la mort de sa fiancée (la scène de l'agression est réaliste et sordide) et ce film a le mérite de montrer une certaine réalité et ne jamais juger ses personnages. L'ensemble de Tir groupé est un petit polar efficace mais inégal, les 30 dernières minutes sont les plus réussies, la fin abrupte est pas mal trouvée. Même si Tir groupé n'est pas le meilleur film du genre au moins ce type ce cinéma existait à une époque en France.
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 223 critiques

    2,5
    Publiée le 14 décembre 2011
    un petit film agréable sans grande prétention, où Gerard Lanvin tient bien la tête d'affiche !!!
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 616 abonnés Lire ses 3 625 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2018
    Jean-Claude Missiaen fait partie de ces réalisateurs français à l'immense culture cinéphilique tels François Truffaut, Jean-Luc Godard, Eric Rohmer, Claude Chabrol avant lui, Bertrand Tavernier de la même génération ou encore Olivier Assayas plus récemment dont
    l'approche artistique est consubstantiellement enrichie par leur connaissance historique et encyclopédique du 7ème art. A l'orée des années 1980, il accède à la mise en scène après avoir goûté à l'assistanat auprès de Raymond Rouleau et de Jacques Mauclair puis avoir été un attaché de presse reconnu pour le compte de la Universal puis des Artistes Associés en France. C'est en fanfare que s'effectuent ses débuts avec un polar tout à la fois stylé et abrupt qu'une partie de la critique bien pensante de l'époque a tôt fait d'assimiler à une resucée de la saga «Un justicier dans la ville» initiée par Michael Winner en 1974 qui en est alors à son troisième épisode. Charles Bronson avec Michael Winner tout d'abord puis avec Jack Lee Thompson a en effet contribué avec quelques autres à créer un sous-genre du film policier désormais nommé «revenge movie» qui a sculpté jusqu'à la caricature, la fin de carrière déclinante de l'homme à l'harmonica de Sergio Leone ("Il était une fois dans l'Ouest", 1968). La promotion de l'auto-défense systématique dérivant progressivement jusqu'à l'élimination préventive reprise par Peter Hyams dans «La nuit des juges » (1983) et souvent évoquée dans la saga des «Dirty Harry» a pour longtemps relégué des réalisateurs et acteurs comme Don Siegel, Michael Winner, Ted Post, Charles Bronson ou Clint Eastwood dans le camp des réactionnaires bas du front. L'assimilation à cette catégorie de ce nouveau venu n'ayant pas froid aux yeux était tentante. Le scénario de «Tir groupé » écrit par Jean-Claude Missiaen lui-même relate sans aucun doute le parcours d'un jeune homme décidant de se faire justice lui-même après l'assassinat de sa fiancée (Véronique Jeannot) dans une rame de métro mais le titre du film ajouté au personnage de l'inspecteur de police interprété par Michel Constantin montre une volonté affirmée de s'éloigner du discours facile consistant à mettre en avant l'incurie et la corruption de l'institution policière qui caractérise la production hollywoodienne citée plus haut. A la lumière d'une vision du film plus de trente ans après sa sortie, on ne peut que constater la vision nuancée de son réalisateur mais aussi sa conscience aiguë de l'insécurité croissante dans les grands centres urbains qui fait avec le recul figure de prophétie funeste encore renforcée par la musique jazzy crépusculaire d'Ivan Jullien et Hubert Rostaing. Les superbes images nocturnes du grand chef opérateur Pierre-William Glenn soulignent l'aspect déshumanisé d'une architecture en pleine évolution qui contraste avec les images pittoresques d'un marché des puces de la Villette qui n'ont plus rien à voir avec celles de ce début du XXIème siècle. Malgré cette polémique destinée à entraver son exploitation commerciale, «Tir groupé» a été un réel succès qui a permis à Jean-Claude Missiaen de tout de suite enchaîner avec «Ronde de nuit» où Gérard Lanvin devenue une vedette formait un duo avec Eddy Mitchell alors présentateur respecté et adulé de «La dernière séance» qui faisait découvrir aux téléspectateurs de FR3 les séries B hollywoodiennes des années 1940 à 1950. Le scénario sans doute moins fort et reposant trop sur la complémentarité du duo précité n'a pas permis au film de trouver complètement son public. Continuant dans le genre policier qu'il affectionne, Jean-Claude Missiaen réalise un an plus tard «La Baston» qui sera un échec après que la distribution du film ait été gravement compromise. Ce deuxième "faux pas" met en route la machine à broyer qui n'épargne que les réalisateurs choyés par la critique intellectuelle ce qui n'était pas le cas de Jean-Claude Missiaen qui avait eu le tort de prendre celle-ci à rebrousse-poil avec son «Tir groupé». Un changement radical de genre et de style pour mieux s'adapter aux goûts du moment aurait-il permis à Jean-Claude Missiaen d'obtenir son sauf-conduit ? Impossible à affirmer.
    yannick R.
    yannick R.

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 965 critiques

    4,0
    Publiée le 14 février 2011
    Un film choc qui démontre avec beaucoup d'efficacité la violence urbaine et la justice individuelle, tout en révélant l'acteur hors normes qu'est Gérard Lanvin (c'est son premier rôle humain)... La scène de l'assassinat dans le train est à la limite du soutenable.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 430 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    2,0
    Publiée le 28 avril 2015
    (...) Ce dernier obéit à une espèce de mécanique un peu trop voyante qui empile les circonstances tragiques sans trop d'originalité comme par exemple le fait que le héros demande sa copine de rester et que cette dernière refuse, grimpant dans le train qui l'emmène vers la mort avec le sourire tandis que le héros boude et refuse de lui dire "Je t'aime" ce qu'il regrettera bien évidemment par la suite à grands coups de cris rageurs et de coups de poings dans le vide. L'enquête piétine bien évidemment (enfin, c'est ce que crois le héros car le scénario nous montre toutes les avancées des enquêteurs), il veut se venger, il rejette ses amis qui veulent le réconforter et il passera à l'action sur un coup de tête. C'est mal écrit dans le sens où tout est fait pour emmener cette issue tragique mais au mépris de toute vraisemblance ou bien de construction dramatique. Comme je l'ai dit, l'enquête progresse bien mais Antoine est tellement aveuglé par son désir de vengeance rapide qu'il n'écoute rien. Et quand il passe à l'action, difficile d'y croire. Je comprends les intentions du réalisateur mais c'est tellement peu subtil et mal exécuté que ça en devient un peu risible. (...) Au delà de ça et malgré de bonnes prestations de la part des acteurs, y compris Lanvin quand il ne hurle pas sa haine de manière démesurée, les scènes d'action sont correctes sans plus, faisant la part belle à la violence graphique et sans aucune réflexion sur cette dernière. La scène de l'agression manque également le coche, complètement ratée et ne remettant jamais en cause les témoins ou bien l'état d'esprit d'une société lâche, sans parler du fait qu'elle s'avère ridicule avec les loubards qui voient les flics dans le wagon d'à côté mais l'un d'entre eux aura tout de même le temps de frapper plusieurs fois l'héroïne, qui hurlera tant et plus sans pour autant que les policiers, à 2 mètres de là, n'interviennent. Sans oublier sa mise à mort, ridicule au possible. Le tout obéit à la même logique de scénario mal travaillé, l'arrivée des flics servant juste d'excuse aux scénaristes pour faire descendre les loubards du train afin de précipiter le drame. Les policiers présents dans le train ne seront plus montrés par la suite, nouvelle preuve que les scénaristes n'en avaient pas besoin pour autre chose que ça. En conclusion, un film d'action mou, bâclé au niveau du scénario, nauséabond au niveau de l'idéologie et jamais percutant. La critique complète à lire içi
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 3 145 critiques

    1,5
    Publiée le 9 juin 2021
    Un polar des années 80 au scénario bien creux et sans grand intérêt, excepté un casting plutôt séduisant.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 1940 abonnés Lire ses 4 730 critiques

    2,5
    Publiée le 26 mai 2013
    Quand Lanvin décide de faire son Charles Bronson, sa propre justice... Gérard Lanvin qui joue le rôle d'Antoine, dans polar et drame pour avoir perdu celle qui l'aime et cette femme n'est autre que l'actrice Véronique Jannot, tuée par trois loubards dans un train de banlieue. Bonne prestation pour elle surtout au moment du drame, ou mon coeur c'est noué de dégout à voir cette bande de loubards s'en prendre à elle, la scène est sacrément réaliste et fait froid dans le dos. Il y à la bonne tête d'emploi pour un flic, je parle de l'acteur Michel Constantin. Le film en lui-même est bon, l'histoire dans son ensemble manque un brin de raideur, mais Gérard Lanvin porte tout le film j'en demandais pas mieux. Tir groupé rend hommage au Jean Gabin. Le film se termine sous une fin net et comme je le souhaitais.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 291 abonnés Lire ses 3 967 critiques

    1,0
    Publiée le 18 octobre 2020
    Mouais, un vigilante à la française assez mal fichu, qui n’apporte rien de neuf d’un point de vu scénario et qui est au point mort niveau artistique. Dommage parce qu’il y a quelques seconds rôles interprétés par quelques vraies gueules du cinéma français mais la direction d’acteur semble aux abonnés absents, Michel Constantin est celui qui s’en sort le mieux dans tout ça. Je me suis juste amusé avec les tenues ultra ringardes que portent les différents personnages, à ce niveau c’est une plongée vertigineuse dans le pire des années 80.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top