Mon compte
    Elephant Man
    note moyenne
    4,3
    24058 notes dont 647 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 647 critiques par note
    416 critiques
    161 critiques
    47 critiques
    11 critiques
    11 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Elephant Man ?

    647 critiques spectateurs

    carbone144
    carbone144

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 624 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2006
    Un véritable chef-d'œuvre plein d'humanité sur une histoire vraie. John Hurt est vraiment éblouissant. On pleure parfois pour la vie cruelle vécue par le pauvre homme. Anthony Hopkins est remarquable et très touchant. L'image est d'un somptueux noir et blanc.
    Merveille pour le 2e film de David Lynch.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 1 096 critiques

    5,0
    Publiée le 10 novembre 2008
    Déjà ma 400ème critique, je ne peux que choisir un chef d'oeuvre pour l'occasion et quel film! Sans doute l'un des plus beau film en noir et blanc de tous les temps avec une atmosphère étrange et énigmatique si caractéristique du cinéma de David Lynch. Les plans léchés offrent une sensation de féérie avec une caméra flottante comme dans un rêve, Anthony Hopkins est dans l'un de ses plus beaux rôles. Cette oeuvre est un mythe à elle seule et marque de son empreinte le cinéma de l'étrange avec pour thème la tolérance de la différence. Vraiment unique et à voir à tout prix!
    Hollywood-Biographer
    Hollywood-Biographer

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 421 critiques

    1,0
    Publiée le 20 août 2009
    Il est pénible de regarder un film tel que celui-ci. Un film où la violence psychologique est poussée à l'extrême. Pour moi cette oeuvre cinématographique ne parvient pas à délivrer un message intéressant. J'ai surtout eu le sentiment d'assister au massacre psychologique d'un homme faisant office de bête de foire. L'histoire de l'homme éléphant aurait pu être traitée d'une façon différente.
    Valentin B.
    Valentin B.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 154 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juillet 2011
    Un bon et beau film qui retrace la vie de John Merrick surnommé "Elephant Man".
    Guimzy
    Guimzy

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 464 critiques

    5,0
    Publiée le 22 décembre 2012
    Émouvant, touchant, bouleversant, ce film de David Lynch retrace la vie de John Merrick, connu sous la nom de Elephant Man à cause de ses graves difformités physiques. Impressionné par cette défiguration, un chirurgien du nom de Treves achète cet homme afin de pouvoir l'examiner. Autrefois maltraité par son propriétaires, le chirurgien pense que John n'est qu'un idiot que l'on a élevé, mais il va vite se rendre compte du tort de ses préjugés. Elephant Man est sans doute un des plus beaux films qu'il m'ait été donné de voir, et le meilleur film réalisé par David Lynch. Doté d'une ambiance terriblement sombre, le film dispose d'une histoire intelligente, qui rend hommage au courage de cet homme, qui a dû vivre un terrible enfer à cause des ses difformités. Lynch s'appuie sur la vision qu'ont les hommes envers Elephant Man, c'est-à-dire une vision péjorative: ils le considèrent hideux, sans conscience, sans âme, juste comme une bête de foire, qui n'a que comme but d'attirer l'attention. Le film montre donc la noirceur des hommes, ce qu'ils peuvent considérer comme être une vérité absolue, alors qu'ils ont totalement tort: John Merrick dispose d'une intelligence et d'une très forte sensibilité, et ça le film le montre aussi. Anthony Hopkins joue sans doute ici son plus grand rôle avec Le silence des agneaux. On le sent gêné par Elephant Man, on le sent bouleversé tout comme nous les sommes, à la différence que lui, va tout faire pour aider John Merrick, et va essayer de lui mener une vie normale. Hurt quant à lui, est bouleversant et signe aussi ici l'un de ses plus grands rôles. Touchant, et émouvant, on est bizarrement très vite attaché à cet homme, comme si on le connaissait depuis longtemps alors qu'au début du film, nous nous faisions aussi des préjugés sur lui. Au fur et à mesure que le film avance on peut penser qu'Elephant Man finira peut-être par avoir confiance en lui, qu'il pourra mener une vie normale, mais est-ce vraiment possible ? Est-ce que les préjugés s'estomperont ? Cette question nous tourmente tout le long du film. Certaines scènes sont vraiment sombres, et démontrent une fois de plus la cruauté des hommes spoiler: - la scène où Merrick se prépare à rencontrer une femme de théâtre est vraiment bouleversante, les hommes et femmes qui s'acharnent sur lui en lui faisant boire du parfum, en se moquant de lui, en le forçant à faire ce qu'ils veulent faire, il n'y a pas à dire, j'en suis bouleversé rien que d'y penser -
    mais le film est doté d'une certaine humanité, et cette humanité, on la trouve chez le chirurgien et chez Elephant Man. Ce film est donc un formidable chef d'oeuvre, bouleversant et très touchant. il a quelque peu vieilli, mais ça n'enlève absolument rien au drame et à la noirceur du film. Je dois avouer que s'est sans doute le film qui m'a fait verser le plus de larmes. Bouleversant, Elephant Man est un grand chef d'oeuvre de David Lynch. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences.
    FMS-cinephile
    FMS-cinephile

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 195 critiques

    4,5
    Publiée le 9 septembre 2011
    Elephant man est un film culte réalisé par David Lynch en 1980 et volontairement retranscrit en noir et blanc pour apporter une ambiance particulière à l’atmosphère de ce film. En effet, ce film retrace l’histoire d’un Anglais John Merrick qui, en Angleterre à la fin du XIXe siècle qui attire l’attention d’un chirurgien du fait de son extraordinaire difforme, traité comme une « bête de foire » dans un cirque ou il est régulièrement battu. Cette histoire tiré de faits réels nous est racontée avec une telle force et un tel engagement qu’aimer ce film n’est qu’une simple formalité. La façon de filmer est admirable notamment le fait que durant les trente premières minutes, David Lynch nous parle de son aspect sans le montrer, car il est bien connu que moins l’on montre la chose, mieux c’est. Que ce soit dans « Les Dents de la mer » et dans le cinéma d’horreur avec également « Les Critters » ou dans le cinéma fantastique avec « E.T » et son début ou Steven Spielberg le décrit à travers Drew Barrymore enfant, sans qu’on le voit pour autant dès le départ. Ici, c’est un drame et ça marche aussi à merveille. Le casting est bluffant, notamment John Hurt (BAFTA du meilleur acteur pour ce rôle) interprétant John Merrick, l’homme éléphant lui apportant l’intelligence raffiné dont il dispose et le côté humain unique que revendique John Merrick à la fin du film. Quand à l’acteur principal, Anthony Hopkins (Hannibal, Le Silence des Agneaux, Le Rite) plus habitué pour ces rôles d’étranges homme solitaire que ce soit en cannibale connu de tous ou en père religieux, ici il interprète le chirurgien Frederick Treves, d’ailleurs pour information bien que ce personnage soit assez charismatique et bien développer, je n’ai même pas remarqué qu’il s’agissait d’Anthony Hopkins, honte à moi-même si dans ce film il semble méconnaissable ! Des références à Roméo et Juliette et quelques inspirations à « Freaks, la monstrueuse parade », de Tod Browning, Elephant Man est vraiment un film unique. L’on remarque également que les scènes demeurent très efficaces et riche en émotion notamment lorsque Frederick Treves présente John Merrick à sa femme et que celui-ci lui parle de sa mère « normale ». Ce film très « professionnel » a aussi reçu le césar du meilleur film étranger, le prix du meilleur film au festival du film fantastique Avoriaz, huit nominations aux oscars, quatre nominations au Golden Globes (meilleur réalisateur, meilleur drame, meilleur scénario, et meilleur acteur pour John Hurt). Néanmoins la fin est prévisible mais on lui pardonne pour l’émotion qu’elle procure chez le spectateur, de plus aucune transition n’est faite entre chaque scène mais tourner comme un film noir et blanc, cela ne choque pas du tout, ce n’est qu’une simple remarque. Tourner avec un budget de 5 millions de dollars il fit un carton réunissant près de 2 500 000 spectateurs en France lors de sa sortie. Une bande son travaillé, une mise en scène soignée, une leçon d’humaniste et de poésie, Elephant Man est un film touchant, culte, efficace, beau, bouleversant, un classique que tout cinéphile se doit d’avoir vu !
    Sebmagic
    Sebmagic

    Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mai 2011
    Culte de chez culte, magnifique de chez magnifique. Il était temps que je voie ce chef d'oeuvre du 7e art réalisé en 1980 par l'un des plus grands cinéastes : David Lynch. J'ai été captivé d'un bout à l'autre par ce film profondément humain et touchant, basé sur l'histoire vraie de John Merrick, un homme au visage et corps complètement difformes. Le film se situe à Londres et s'ouvre sur une scène qui calme dès le départ car on est directement plongés dans l'univers déjanté et psychédélique de David Lynch, presque terrifiant avec ces éléphants qui se frottent et une femme qui crie au ralenti. Très spécial, presque glauque mais au moins on sait à quel cinéaste on a affaire et ça fait plaisir. Bref, tout le film est bien sûr centré autour de cet homme, cet Elephant Man d'abord considéré comme une bête de foire, puis pris en charge par le Docteur Treves incarné par le génialissime Anthony Hopkins. C'est lui qui fait tout le début du film à lui seul, avec ses yeux emplis de compassion et de larmes également (la scène où il découvre The Elephant Man pour la première fois et pleure est déjà poignante alors qu'on entame juste le film). Bref, l'évolution de Treves est elle-même intéressante, lorsqu'il se demande s'il est bon ou mauvais et si inconsciemment il ne reproduit pas avec Merrick la même chose que l'injustice qu'il dénonce. Mais c'est bien l'évolution du "monstre" qui est passionnante, car l'Homme-Eléphant devient peu à peu John Merrick à nos yeux. Ce personnage qui est vu initialement comme un monstre au milieu d'humains va finir par devenir un humain au milieu de monstres, et rien que pour ça le propos du film est sublime. De même, l'avis de Treves concernant John est au départ hâtif, puisqu'il pense que Merrick est un "idiot", et qu'il est d'ailleurs mieux pour lui de ne pas avoir conscience de sa situation. Chose qui est démentie avec horreur lorsque ce dernier récite le psaume 23 avec perfection. Cette scène est évidemment magnifique, c'est d'ailleurs le passage clé du film, le moment où Elephant Man se dévoile et donne sa première opinion sur quelque chose. Pour la première fois de sa vie, il est autorisé à s'exprimer et ça rend vraiment ce déclic magnifique. Ce personnage est l'incarnation de la bonté et de la gentillesse, il n'éprouve pas la colère et semble penser qu'il mérite tout ce qui lui arrive, ce qui le rend des plus attachants et des plus humains, malgré son physique disgracieux. Le film fait un peu de place à l'horreur, avec un passage particulièrement moche et traumatisant, lorsque Bytes reprend possession de sa bête de foire et le martyrise comme sur un marché d'esclave, puis l'enferme dans une cage avec des singes terrifiants. On a également un grand nombre de scènes poignantes, notamment lorsqu'il se met à pleurer car il n'a "jamais été traité aussi bien par une jolie femme", et qu'elle se met à pleurer également. J'étais pas loin de pleurer moi-même, je crois. Autre scène d'anthologie, bien sûr (comment ne pas en parler ?), la célèbre réplique "Je ne suis pas un éléphant... Je ne suis pas un animal... Je suis un être humain, je suis un homme !" lancée aux londoniens qui tentent de le battre. Un summum d'humanité rarement égalé au cinéma. John Hurt, qui joue le rôle principal, est impressionnant. Bref, David Lynch nous a pondu un sacré chef d'oeuvre, sans oublier la fin des plus somptueuses, où John décide de partir au moment où il vient de se faire applaudir par la foule du théâtre, au crépuscule du jour le plus beau de sa vie. Il regarde la beauté de sa mère, lui pardonne de l'avoir abandonné et s'éteint avec l'un des suicides les plus poétiques et émouvants que j'ai pu voir. Bref, un film parfait.
    Laura D.
    Laura D.

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 20 critiques

    1,0
    Publiée le 8 novembre 2013
    On m'a tellement dit du bien sur ce film ! Et pourtant... Je me suis fait royalement chier quand je l'ai regarder, c'est mal fait et long, trop long.
    Le Français Glacé
    Le Français Glacé

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 328 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2017
    Elephant Man réalisé par David Lynch en 1980.
    *Les points que j'ai appréciés →
    • Le beau message donné
    • La superbe réalisation
    • Le choix du noir et blanc (pudeur du personnage notamment)
    • Les différentes émotions qu'on peut avoir durant le film

    *Les points que je n'ai pas appréciés →
    • Absolument rien

    *Conclusion →
    J'ai aimé, c'est réussi sur tous les points. 10/10.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 26 décembre 2012
    Un pur chef d’œuvre bouleversant, qui m'a marqué à jamais. Du grand cinéma. A voir impérativement !!!
    Samuel S.
    Samuel S.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 398 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2013
    Un pur chef d’œuvre bouleversant, qui m'a marqué à jamais. Du grand cinéma. A voir impérativement !!!
    FABULOEUF
    FABULOEUF

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 392 critiques

    1,0
    Publiée le 6 août 2007
    Un film très sombre, très éprouvant, très déprimant. Trop.
    La monstruosité d'Eléphant man révèle, la monstruosité morale des braves gens qui est la source de tous les maux. La monstruosité de l'être humain ordinaire, celui qui n'est ni tueur en série, ni Hitler, dans sa forme la plus crue, la plus insupportable.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 3 162 critiques

    2,0
    Publiée le 16 février 2013
    Il s'agit d'un biopic mais on décroche vite du personnage principal, la cause en est le réalisateur qui coupe des moments forts.
    PLV : Anthony Hopkins avant qu'il ne devienne Hannibal Lecter à vie
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    Un film qui ne laisse pas indifférent. Bouleversant.
    salepub
    salepub

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 37 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mars 2008
    ELEPHANT MAN fait partie de ces films qui hantent la mémoire à vie. Quatre étoiles largement méritées, car les louanges ne manquent pas, et on y trouve un petit peu de ces films auquels je donne quatre étoiles également, Tel FREAKS, la monstrueuse parade (1932 ted Browning), LA BELLE ET LA BETE (1946 jean Cocteau) JOHNNY GOT HIS GUN (1971 Johnny s'en va en guerre Dalton Trumbo). Film à revoir avec plaisir et à découvrir pour ceux qui n'ont pas eu la chance de le voir dans une salle noire...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top