Mon compte
    Coup de tête
    note moyenne
    3,9
    4263 notes dont 196 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 196 critiques par note
    63 critiques
    87 critiques
    37 critiques
    9 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Coup de tête ?

    196 critiques spectateurs

    SebD31
    SebD31

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 553 critiques

    5,0
    Publiée le 20 février 2008
    Une comédie féroce qui dénonce l'hypocrisie, mené avec entrain par un Patrick Dewaere déchaîné. Incontournable!
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 791 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juin 2016
    Trincamp, ses autochtones, son usine, son café, son stade et son club de football amateur... Avec Coup de tête, Jean-Jacques Annaud propose une comédie satirique sans concession sur le vedettariat et l’hystérie collective qui peut en découler. Ce film autour du football est parfaitement interprété par un casting au diapason de Patrick Dewaere et brillamment dialogué par Francis Veber. Un scénario original et un cinéma social et populaire mais surtout irrévérencieux, belliqueux et cynique. Plus de détails sur notre blog ciné :
    cinephile74
    cinephile74

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 175 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2010
    Bien que le film ait réalisé par J.J. Annaud, on reconnait immédiatement le ton satirique et la verve de Francis Veber qui officiait alors au scénario.

    Portrait au vitriol des notables d'une petite commune, cette excellente comédie plaira même aux plus farouches détracteurs du ballon rond.

    Les comédiens se montrent très à leur aise, Dewaere en tête, bien aidé par de truculents personnages secondaires interprétés par des têtes connues (Michel Aumont, Jean Bouise, Paul Le Person...).
    oneosh89000
    oneosh89000

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 554 critiques

    3,0
    Publiée le 13 juillet 2011
    Au vu de ce film totalement délirant, on penserait à du Blier. Scénario et dialogues de Francis Veber d'un abracadabrantesque jouissif malgré quelques péripéties et situations très grosses. Si l'on s'attend à un film sur le football, il n'en sera rien, Jean Jacques Annaud développant son personnage de fou à lier joué par un Patrick Dewaere en grande forme. Ses répliques font mouche à chaque fois ("Je lève mon verre au tas d'ordures qui m'entoure... et il y a de quoi remplir une sacrée poubelle !") toutes fameuses. En bref , une bonne comédie sympathique.
    rogertg2
    rogertg2

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 762 critiques

    5,0
    Publiée le 15 avril 2008
    Un excellent film qui nous montre la veulerie et la bétise incommensurable de la plupart des supporteurs des équipes de football, illustrée encore récemment par la fameuse banière "anti-ch'tis" lors du dernier match P.S.G.-Lens. Patrick Dewaere est formidable, même s'il en fait parfois un peu trop, et tous les autres acteurs sont à leur place.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 279 abonnés Lire ses 2 180 critiques

    5,0
    Publiée le 30 novembre 2018
    Une pancarte surplombant le stade indique Larousse. Nature et animaux. Ou comment la bestialité s’avère être la seule réponse possible à l’injustice humaine, le seul moyen adéquat pour essuyer un affront et reconquérir, tant bien que mal et paradoxalement, une forme de dignité humaine. Il est passionnant de constater à quel point la thématique du glissement culture/nature obsède Jean-Jacques Annaud si bien qu'elle se retrouve dans chacune de ses œuvres ; l’occasion de faire entendre ce cri primal enfoui au plus profond de l’être et qui ne demande qu’à sortir. Le réalisateur choisit le milieu sportif comme microcosme représentatif de l’hypocrisie sociale et change son incroyable histoire en récit de vengeance tantôt burlesque tantôt glaçant, ces deux dimensions s’entremêlant à de nombreuses reprises pour faire voler en éclats les barrières morales de bienséance bien plus sournoises que les comportements qu’elles sont censé proscrire. Il y a ici une lutte des classes doublée d’une lutte de l’individu marginal face au groupe : la montée en puissance, les retournements scénaristiques, tout sonne juste malgré la constante dissonance morale. Notre héros – ou anti-héros – s’apparente, devant l’hôtel bien nommé, à Napoléon et à son coup d’Etat après une chute sur l’île d’Elbe : il joue si bien le jeu social qu’il est capable de le dépasser et d’imposer sa loi. Voici venir le justicier solitaire et peu loquace au son du sifflement (Pierre Bachelet devenu entre-temps Ennio Morricone), engagé malgré lui dans un véritable western sportif. Annaud s’amuse à sans cesse désamorcer ses effets, construisant un vaste crescendo pour mieux l’achever en pétard mouillé. Surtout, il capte la réalité du football mieux que personne, son caractère magnifiquement populaire, ses assemblées dans les bars, ses galères, ses cars accidentés, ses supporters. En refusant d’esthétiser à outrance le football lors des séquences de match, Jean-Jacques Annaud restitue un savoir-vivre et un art à part entière aujourd’hui en voie de disparition. Il peint une chronique douce-amère – voire très amère – d’un sport rongé par les intérêts d’un tiers enrichi, mais animé d’une âme qui vibre malgré tout sous le maillot des fidèles. Coup de cœur.
    Arlette et les mécanos
    Arlette et les mécanos

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 486 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2012
    Une satyre drôlissime sur le rapport entretenu par les habitants d'une petite ville de province avec le club de foot local. On se régale face aux personnages de ce microcosme ridiculisés par Jean-Jacques Annaud, la nature humaine en prend plein son grade ! Jubilatoire !
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 919 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juillet 2010
    Quel pied ! (vous aurez remarqué le subtil jeu de mot). Ce film est une formidable comédie écrite par Francis Veber à l'époque où de vrais cinéastes adaptés ses scripts (malgré tout le respect que j'ai pour l'auteur, il n'a rien d'un grand réalisateur). Film à la fois jouissif et cathartique car, au fond, qui n'a jamais rêvé de faire ce que fait Patrick Dewaere pendant la scène du dîner ? L'acteur excellait véritablement dans les rôles de rebelles blasés, ici à coup de mine déconfite et de commentaires vachards en voix off. Certainement avec "A Mort l'arbitre" le meilleur film sur le milieu du foot, très long du plus que nullisime "Trois zéros"
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 19 mai 2007
    Dewaere offre tout son talent d'acteur cynique au service de cette satire du monde du foot, drôle de bout en bout, par son interprétation en général. Souvent de façon très académique, mais non moins rythmée, la mise en scène de Jean Jacques Annaud révèle ses bons instants comiques à la Veber, et ce ton très personnel dans les relations du footballeur avec ses dirigeants, principalement pendant le dîner, tordant, vers la fin du film. Mordant et incisif!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 20 février 2008
    Très bonne surprise, Jean-Jacques Annaud signe une oeuvre attachante, sensible et qui ne souffre d'aucun temps mort. Patrick Dewaere, après "Serie noire" de Corneau, nous livre une préstation incroyable, hilarante avec un personnage mal aimé qui sera renvoyé de son équipe de foot à la suite d'une faute sur Bertier, le chouchou du président du club de Trincamp. De plus, il est licencié, et décide de faire des petits boulots comme plongeur dans un restaurant. Un soir, il est mis en garde à vue pour le soi disant viol d'une femme dont on ne connaitra l'identité que plus tard dans le film. Il est donc envoyé en prison où il sera rappelé deux mois plus tard par le président du club pour jouer un match important. La cause de cet appel est un accident de voiture qui a causé l'interdiction à de joueurs de jouer ce match. Après une tentative de fuite, Perrin se fait rattraper et est contraint de jouer. Il marquera deux buts plus ou moins involontaires et trouvera une grande popularité dans son village alors qu'auparavant il était considéré comme un moins que rien. Une comédie où Deweare nous impressionne, avec son jeu survolté, et rien que pour cela, "Coup de tête" vaut le coup d'oeil. Du grand cinéma.
    David D.
    David D.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 148 critiques

    4,5
    Publiée le 3 janvier 2011
    Un des films français les plus réussi, grâce à un Dewaere au sommet (ce qui est vertigineux quand on songe que c'est peut-être le meilleur acteur français moderne) et des seconds rôles parfaits. On rit beaucoup, on réfléchit tout autant, bref, on se régale, de bout en bout.
    OuaisOhHeinBon
    OuaisOhHeinBon

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 397 critiques

    4,0
    Publiée le 15 avril 2008
    Grossier au départ, ce film ne se révèle comique qu'une fois la première demie-heure passée
    pour s'achever dans un bouquet final très amusant, quoiqu'un peu Lafontainien.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 26 janvier 2008
    Le seul film contemporain de Jean-Jacques Annaud qui est vraiment une bombe atomique. Des dialogues sympas, des acteurs géniaux (le regrétté Patrick Dewaere en tête) et une mise en scene superbe font de ce film, un film culte. on passe vraiment un bon moment en regardant ce film. Un film qui devrait passer plus souvent à la télé!!!!
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 4 septembre 2010
    Diatribe burlesque et émouvante d'un monde où la corruption est généralisée. Coup de tête, sans être exceptionnel, parvient à mêler astucieusement la dénonciation -au caractère, certes, bien prosaïque- et l'humour plus ou moins subtil. Quoiqu'il en soit ce mélange, simple mais au combien réel, prend une envergure toujours grandissante. Un film intéressant.
    yann9rcnm
    yann9rcnm

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 577 critiques

    3,5
    Publiée le 29 avril 2011
    Jean Jacques Annaud nous livre ici une satyre d'un club de foot et d'une ville passionnee par son petit club de foot. Ce scenario ecrit par Francis Veber (a qui on doit tous les Pignon) est assez plaisant. Le debut est un peu long à se mettre mais des scenes cultes , la force de l interpretation de Dewaere et des seconds roles (le president...) nous font passer une superbe seconde partie de film. Un bon moment
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top