Mon compte
    Coup de tête
    note moyenne
    3,9
    4163 notes dont 196 critiques
    répartition des 196 critiques par note
    63 critiques
    87 critiques
    37 critiques
    9 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Coup de tête ?

    196 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6574 abonnés Lire ses 10 793 critiques

    5,0
    Publiée le 28 avril 2021
    Ebouissante satire du petit monde qui entoure les onze joueurs du rectangle vert! Même sans être fan du ballon rond, on adhère à cette formidable ètude de moeurs, c'est inèvitable! Humour fèroce, souci du dètail, mise en scène totalement maîtrisè, personnages cyniques et sans scrupules, dialogues cultes...Avec "Coup de tête", Jean-Jacques Annaud signe son meilleur film, drôle et juste à tous les niveaux! C'est simple, on ne s’ennuie pas une seule seconde et on se laisse emportè par cette èquipe de l'AS Trincamp, sous les cris dèchaînès des supporters! Dans ce portrait acide et corrompu jusqu'à la moelle, Patrick Dewaere (fougueux joueur n°9) nous règale et les seconds rôles, tels que Jean Bouise, Michel Aumont ou Maurice Barrier, sont parfaitement dirigès! Avec aussi la belle et subtile France Dougnac, disparue bien trop vite en 2018! Bref que du beau monde dans cet incontournable des 70's malgrè les magouilles politiques! La mèlodie inoubliable composèe par Pierre Bachelet fait le reste! Mythique...
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 899 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    COUP DE TETE est incontestablement le chef d'oeuvre de Patrick Dewaere (avec Les Valseuses et Série Noire), à la fois comédie irrésistible parsemée de dialogues savoureux et critique acide indémodable d'une certaine bourgeoisie de province !
    Ce film démontre aussi à quel point cet acteur de génie manque cruellement à un cinéma français en plein renouveau...
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 388 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2009
    Jean-Jacques Annaud, encore à ses débuts, imprime sur pellicule l'excellent scénario de Francis Veber... Résultat : un parfait divertissement du dimanche soir, intelligent et rafraîchissant, porté par un Patrick Dewaere au sommet de son Art. A priori, Coup de Tête est un film qui - à l'instar de notre antihéros veberien - ne paye pas de mine : ainsi, la photographie nébuleuse jure avec la précision de l'écriture de l'auteur. Plus proche d'une oeuvre de Veber que d'un film d'Annaud - et donc davantage narratif que véritablement visuel, Coup de Tête possède son lot de dialogues jubilatoires et de situations cocasses. A l'image de cette ritournelle sifflée qui peuple le métrage, François Perrin n'a l'air de rien mais se montre peu à peu coloré et plein de caractère. En définitive, Coup de Tête est un incontournable de la comédie française, un objet culte qui se regarde avec un franc sourire. Et puis c'est une brillante critique des politiques régionales et sportives. A re-découvrir absolument.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2676 abonnés Lire ses 5 229 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juin 2012
    Deuxième film de jean-Jacques Annaud est aussi le dernier (1979) qui soit un film dont l'histoire est contemporaine. Le film est un véritable pamphlet qui dénonce les coups bas, les sous de tables, privilèges et autres passe droit dans le milieu du sport et, surtout, du football. Patrick Dewaere, au sommet, interprète à la perfection cet homme simple, parfois rustre mais qui ne mérite nullement ce qui lui arrive et qui se montre au final plus intelligent que prévu. Les seconds rôles ne sont pas en reste avec des gueules bien connues. Chaque partie offre son moment avec des dialogues percutants et des scènes succulentes ; celle où il explique son projet de viol au routier est vraiment sublime. Un très beau et très bon film, sans baisse de régime. Une satire parfois acide parfois plus léger mais qui frappe juste.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 1 678 critiques

    4,5
    Publiée le 30 mars 2014
    une comédie psychologique dramatique avec un acteur au top
    une satire sociale notamment sur le monde sportif
    DEWAERRE éblouissant crève l'écran
    des situations cocasses et des moments de réflexions
    du bon cinéma
    Virginie T
    Virginie T

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 292 critiques

    5,0
    Publiée le 12 mars 2011
    Comédie cynique très sympathique. Et puis Dewaere, je l'adore !
    Les seconds roles sont très bien aussi.
    Un km à pied, ça use, ça use ...
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 1 674 critiques

    2,0
    Publiée le 9 novembre 2010
    Il s'agit du deuxième long-métrage de Jean-Jacques Annaud qui lui a permis d'obtenir la reconnaissance du métier ; après la colonisation, "Coup de tête" s'attaque cette fois-ci au milieu du football. Le film se présente comme une comédie satirique montrant les magouilles qui entourent le sport et comment un joueur va se trouver embourgeoisé et piegé dans ce milieu. Mon avis est assez mitigé et c'est dommage vu que le sujet était vraiment intéressant. La mise en scène fait grandement défaut ; elle est académique, sans aucun dynamisme, on sent Annaud plutôt classique ici ne faisant preuve d'aucune inventivité. On aurait esperé un peu plus de mordant et même les dialogues de Francis Veber ne sont pas toujours prenants. Il a bien sûr quelques scènes sympas mais il y a surtout Patrick Dewaere. L'acteur est formidable ; il peut piquer de gros excès de colère ou être d'un cynisme ravageur mais garde toujours la même densité. A voir pour lui.
    JulienAllard
    JulienAllard

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 387 critiques

    4,0
    Publiée le 16 mai 2014
    Une très bonne satire du milieu du football. Une comédie noire et originale. A voir !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2296 abonnés Lire ses 3 158 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mai 2021
    Oui, François l'affirme.
    Stéphanie et lui se sont bien déjà rencontrés par le passé.
    C'était lors de son anniversaire à elle. Une réception avait été donnée au luxueux Hotêl Napoléon.
    Ce soir-là François était au sommet de son élégance.
    Chemise et veste blanches. Cravate et pantalon noirs.
    L'ensemble était parfaitement assorti. La coiffure soyeuse. Le regard séducteur.
    « On aurait dit James Bond » avoue même François, se souvenant d'ailleurs de lui face à un miroir, s'amusant à prendre la pose, le sourire gauguenard et deux droits dressés tout contre lui, faute de Walter PPK.

    ...Mais François a beau raconter la chose avec une certaine émotion dans la voix que Stéphanie - elle - ne s'en souvient pas.
    François comprend. Mieux que ça : il sait pourquoi.
    Il sait pourquoi personne ne l'a vu ce soir là, quand bien même était-il aussi bien habillé que tous les autres invités à cette réception.
    Personne n'a pris la peine de le considérer tout simplement parce que ce soir-là il était serveur alors que les autres étaient servis.
    Ce soir là il n'était rien juste parce qu'il était « de l'autre côté du buffet »...
    ...Du mauvais côté.

    Cet échange qui a lieu au milieu du film - et qui, par bien des aspects est tout ce qu'il y a de plus anodin - dit au final beaucoup de ce qu'est ce « Coup de tête ».
    « Coup de tête », c'est l'histoire d'une farce qui traite de l'arbitraire social ; de cette absurdité du lancé de dés initial qui conditionne tout le reste mais qu'on s'efforce de transformer par une mascarade ridicule où chacun croit pourtant y tirer son compte.

    Aussi, celles et ceux qui ne voudraient voir dans ce film qu'une simple dénonciation du monde du football passent selon moi à côté de l'essentiel ; à côté de tout le reste.
    Le football n'est qu'ici que la gigantesque roulette qui permet de révéler toute la supercherie de l'ensemble.
    Un jour un coup du sort peut faire d'un pestiféré une idôle ; d'un patron un valet ; et d'un esclave un roi.
    Alors chacun s'efforcera-t-il d'adapter son rôle en fonction de la nouvelle donne, avec la même hypocrisie sociale que lors de la distribution précédente.

    Or c'est clairement dans ce petit jeu cynique que la patte de Jean-Jacques Annaud se faire sentir.
    Jusqu'alors invisible par sa réalisation plutôt ordinaire, c'est dans ce parfum sulfureux qu'il devient possible de reconnaître son oeuvre.
    J'avoue d'ailleurs tout particulièrement apprécier ce François Perrin bien plus sur la brèche que ce qu'il peut l'être d'habitude sous la seule plume de Francis Veber.

    Le Perrin veberien se réduit souvent à n'être qu'une victime qui subit d'abord mais qui finit par être sauvé par un monde finalement pas si méchant.
    Rien à voir avec ce Perrin là que ce monde ne pourra pas sauver.
    Un Perrin qui n'est d'ailleurs pas si gentil que ça.
    Le Perrin d'Annaud est un Perrin tel que ce monde l'a fait. Un Perrin en colère. Un Perrin aigri.
    Lui aussi il marque des buts mais s'il se fait virer c'est parce que la star du club local en a décidé ainsi.
    Lui aussi pourrait convoler d'amour avec la première de bal mais s'il est l'éternel figurant - quand bien même est-il plus beau et plus doux - c'est uniquement parce qu'il est le prolo de service qui ne pèse rien face à un pourtant petit assureur.
    Et dans ce monde où les petits, au lieu de se serrer les coudes entre eux, ne font que soutenir les forts quelques soient leur identité du moment, Perrin n'a rien à espérer.
    Alors Perrin pourrait céder à tout instant. Il pourrait voler, violer, brûler, détruire...
    Au fond il pourrait devenir celui qu'on a voulu qu'il soit...

    Mais c'est là tout l'intérêt de ce Perrin par rapport à tous les autres.
    C'est que le Perrin d'Annaud, au lieu de jouer du coup de pied a su jouer du "Coup de tête".
    Lorsque la roulette a tourné hasardeusement, le faisant passer un temps de l'autre côté du banquet, ce Perrin là a su régaler à sa façon, en renversant la table plutôt que se servir dessus.
    A partir de là plus besoin d'agir. L'absurdité de cette société fera le reste. Et en plus tout cela sur le ton amusé d'un Pierre Bachelet s'il vous plaît !
    ...Un Pierre Bachelet qui, comme souriant de la puérilité de ce monde d'hommes en culottes courtes, a su agrémenter cette belle farce grinçante d'une ritournelle simpliste mais entêtante jusqu'à l'amusement.

    Alors certes, ce "Coup de tête" est bien moins dense qu'un "Dîner de cons", bien moins rocambolesque qu'une "Chèvre" et aussi bien moins bon-enfant et gai/y-luron qu'un "Placard".
    Néanmoins il contient en lui une truculence comique qui le distingue des autres farces wéberiennes et qui en fait son charme : c'est ce charme de l'humour révolutionnaire ; cet humour qui rappelle aux futilités de tous et de chacun - y compris de celles du héros - et qui nous soulage par une bonne vieille remise des compteurs à zéro.

    Comme quoi, la farce sociale, ça a aussi ses vertus comiques...
    ...Et ça nourrit autant qu'un bon buffet.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3667 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    4,0
    Publiée le 24 septembre 2008
    Plus fort et plus percutant que "Dupont Lajoie", ce "Coup de tête" s'avère être un véritable bonheur dans sa critique virulente critique des hypocrites et des opportunistes sans scrupule. Si l'on a connu Jean-Jacques Annaud plus brilland dans sa mise en scène, il aura en revanche rarement aussi alerte en matière de dialogues percutants et de personnages exécrables mais joussifs. Car si le trait peut paraitre un peu appuyé et assez ménichéen, le film n'en demeure pas moins subtil à bien des égards. Car ces personnages, aussi mesquins soient-ils, n'en demeurent pas moins très importants dans la construction du récit, et leurs répliques souvent délectables, qui plus est interprété par trois acteurs irrésistibles : Paul Le Person, Michel Aumont mais surtout l'immense Jean Bouise, qui nous livre une nouvelle fois une de ces prestations dont il a le secret. Mais si la critique reste virulente, cohérente et percutante jusqu'au bout, Annaud et Brach n'en oublient pas pour autant de raconter une histoire au fond assez tragique mais qu'ils ont réussi à rendre férocement drôle. Dans le rôle principal, Patrick Dewaere est excellent et signe sans aucun doute l'une de ses meilleures prestations, l'excès dont il fait preuve collant parfaitement avec le personnage. Bref, un film drôle, acerbe et intelligent : on en redemande. Une claque!
    JamesDomb
    JamesDomb

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Comment qualifier ce "petit" film dans la carrière du grand Jean-Jacques Annaud ? Probablement qu'il s'agit de l'un de ses meilleurs films, peut-etre meme le meilleur. Coup de tete c'est avant tout Patrick Dewaere. Un acteur cassé psychologiquement, mis en concurrence directe avec son ami Gérard Depardieu qui obtient alors tous les roles. La tendresse, la violence, le charme de Dewaere explosent dans ce deuxième film d'Annaud. Coup de tete est le résultat gagnant de deux immenses talents combinés, celui de JJ Annaud et de son scénariste-dialoguiste, le grand Françis Veber. En avance sur son temps et indéniablement documenté sur les dessous du football, Annaud et Veber mettent au premier plan les mesquineries, la médiocrité des maires, organisateurs, entraineurs et les petites gens qui du jour au lendemain portent en triomphe un individu qu'ils avaient le jour d'avant trainé dans la boue, mais chose rarissime en France, sans vulgarité. Autour de Dewaere s'agite la creme du cinéma français à savoir Jean Bouise (césar du meilleur second role), Paul LePerson, Robert Dalban...Petit film devenu culte, Coup de tete c'est une réalisation alerte, des dialogues inoubliables et savoureux, une musique signée Pierre Bachelet qui reste ancrée dans la mémoire de tous les cinéphiles...la scène du diner où le personnage de François Perrin remet ses invités à leurs places est anthologique et la fin où il les laisse en "frustration de vengeance" l'est tout autant. Quand on pense à Coup de tete on pense à Dewaere, la tete rentrée, marchant dans la rue sur le sifflement de Pierre Bachelet et passant devant ceux qui l'ont accusé d'un viol qu'il n'a pas commis. Un type de tous les jours, à peine trente ans qui ne demandait rien à personne mais qui jouait tout simplement au foot...Un mec à la sensibilité à fleur de peau qui fera le gros dos pour faire peur à ceux qui lui barrent le chemin mais qui finalement préférera les contourner pour mieux les déstabiliser : l'immense Patrick Dewaere.
    Jean-philippe N.
    Jean-philippe N.

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 925 critiques

    4,5
    Publiée le 30 mai 2014
    Non seulement "Coup de tête" est un excellent film, mais ce qui le rend encore plus savoureux, c'est qu'il serait absolument irréalisable aujourd'hui, hypocrisie, langue de bois et copinages commerciaux obligent. Le film le plus récent (à ma connaissance) autour du foot est "Les seigneurs" (2012) qui, malgré un casting composé de quelques supposées pointures comiques du moment, est aux antipodes de cette irrévérence ayant fait la gloire de la scène et du cinéma français des 70'. Dieu sait qu'en ce moment, quelques volées de bois vert ne seraient pas du luxe. Ce n'est pas l'ancien compère de P. Dewaere, à savoir G. Depardieu devenu l'ombre de lui-même (c'est une image!) qui contredira mes nostalgiques regrets d'ex soixante-huitard anarchiste anti bourgeois...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 juin 2010
    Un de mes films préférés ! Le casting est juste exceptionnel avec en tête l'inoubliable P. Dewaere. Il fait un sans faute dans son personnage rejeté puis adulé.

    Sa performance a largement contribué au succès de ce film mais aussi grâce à l'excellente musique (désormais culte) signé Pierre Bachelet. Dewaere forever ....
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    4,5
    Publiée le 27 octobre 2012
    "Coup de tête" est pour moi le meilleur film de Jean-Jacques Annaud (et pourtant un des moins ambitieux, comme quoi ! ).
    Patrick Dewaere est parfait en marginal injustement accusé de viol.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 22 août 2013
    Une belle leçon de cynisme et de vengeance offerte par le très grand Patrick Dewaere, confronté à une bande de faux culs cupides et idiots. Sur fond de football amateur, "Coup de tête" est une petite merveille du cinéma français, un film à la fois grinçant et subtil, qui n'hésite pas à dénoncer intelligemment la magouille, qu'elle soit dans le foot ou ailleurs, les petits arrangements entre amis et le caractère très vite réversible de l'honneur et de la gloire (hier, t'étais une merde, demain, tu seras un dieu et inversement). Une oeuvre bardée de répliques truculentes ("j'entretiens 11 imbéciles pour en calmer 800..." entre autres) et accompagnée par les sifflotements de Pierre Bachelet. A voir absolument même si vous êtes allergiques au ballon rond. Génial.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top