Notez des films
Mon AlloCiné
    American Nightmare
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "American Nightmare" et de son tournage !

    Retrouvailles

    Quatre ans après Little New York, première réalisation de James DeMonaco sur la pègre new yorkaise, Ethan Hawke retrouve le cinéaste pour leur seconde collaboration. DeMonaco a également scénarisé le film Assaut sur le Central 13 réalisé par Jean-François Richet, dans lequel jouait Hawke.

    Bay & Blum

    Pour American Nightmare, le producteur Jason Blum (via sa société Blumhouse Productions) - qui a notamment accompagné plusieurs gros succès au box office comme Paranormal Activity, Insidious ou Sinister - s'est associé à la firme de Michael Bay (Platinum Dunes). Ethan Hawke, qui tient l'affiche de American Nightmare, était aussi la star de Sinister. On ne change pas une équipe qui gagne !

    Changement de titre

    Avant de s'intituler American Nightmare (surnom donné à cette expérience nocturne où toutes les activités criminelles sont permises), le film s'appelait Vigilandia.

    Gros succès !

    American Nightmare a remboursé son modique budget de 3 millions de dollars avec les seules séances du soir d'ouverture, le 7 juin 2013, aux Etats-Unis… En un week-end, il a rapporté plus de 30 millions de dollars de recettes.

    Idée de départ

    C'est une expérience personelle qui a implanté l'idée de départ du film dans la tête du scénariste et réalisateur James DeMonaco. En effet, ce dernier était en voiture avec sa femme, lorsqu'un chauffard peu prudent l'a presque embouti : "Quand nous sommes repartis, ma femme m’a dit : ‘Si seulement on avait droit à un meurtre, une fois par an.’ Ça m’a choqué (...). Et ça n’est pas sorti de ma tête", raconte-t-il. Ce n'est que quelques années plus tard qu'il a décidé de faire le film, se rendant compte, lors d'un séjour au Canada, de la différence de degré de violence des événements relatés dans les journaux de ce pays par rapport aux Etats-Unis. Il a donc voulu s'intéresser à la fascination que semblent avoir ses compatriotes pour la violence.

    Inspiration politique

    Lorsque James DeMonaco a réalisé American Nightmare, il avait en tête les tristes constats qui ont suivi le passage de l'Ouragan Katrina, notamment l'inaction des politiques par rapport à cette tragédie : "Notre film s’intéresse aux problèmes de classes. D’une certaine manière, ma réflexion a été influencée par l’ouragan Katrina et l’absence de réaction de notre gouvernement face aux problèmes de la pauvreté dans notre pays", déclare-t-il. Il revendique la dimension de fable moraliste de son film.

    Anticipation

    Même si le réalisateur a tenu à éviter de faire basculer American Nightmare dans la science fiction ou le fantastique, il en a fait un film d'anticipation, puisque l'action se déroule dans un futur très proche, en 2022, plus précisément dans la nuit du 21 au 22 mars.

    A propos du protagoniste

    James DeMonaco indique, à propos du personnage de James Sandin campé par Ethan Hawke : "James représente l’apathie de la Nouvelle Amérique. Il vend des systèmes de sécurité aux riches, et il adhère complètement à la propagande, ce qui lui profite bien et l’a rendu riche", explique-t-il, Hawke poursuivant : "James Sandin se considère comme un type bien. Et, petit à petit, il prend conscience qu’il est à côté de la plaque, que les choses sont beaucoup plus compliquées qu’il ne croyait."

    Game of Nightmare

    Lena Headey, qui joue dans le long métrage la mère de la famille assiégée, est surtout connue du grand public pour son rôle récurrent dans la série à grand succès Game of Throne, où elle incarne Cercei Lannister. Dans American Nightmare, la comédienne est brune et joue une femme "immunisée contre les émotions", selon ses dires, et "devenue indifférente au tournant qu’a pris la société et à sa propre participation dans ce nouveau système. Elle est moralement opposée à la Purge (...) mais elle la considère comme un mal nécessaire et a essayé de l’accepter."

    En tenue de "purgeurs"

    Le metteur en scène désirait que les tueurs, menés par un chef de gang nanti aux airs d'Alex, célèbre héros kubrickien d'Orange Mécanique, semblent tout droit sortis d’une fraternité d’étudiants : "Pour eux, la Purge est une sorte de monstrueuse fête d’Halloween pour laquelle ils revêtissent masques et costumes", précise James DeMonaco. A ce propos, la chef costumière Lisa Norcia explique : "Nous les avons habillés comme pour Halloween. Ils ont revêtu leur costume de tueur. Nous les avons affublés de ce masque de femme, et de haches, de machettes et de mitrailleuses."

    Trouver LA maison

    Il n'a pas été simple de trouver la maison idéale pour tourner le film : "Le genre de maison que je souhaitais n’est pas évident à trouver à Los Angeles. Je ne voulais pas qu’elle ressemble à une maison de L.A., mais à une maison du Midwest qui serait représentative d’une classe de nouveaux riches susceptible d’avoir été engendrée par ce nouvel ordre social", raconte James DeMonaco. Finalement, l'équipe a déniché la perle rare à Chatsworth, en Californie : une maison de 900 mètres carrés !

    Guide robotisé

    Charlie, le fils, interprété par Max Burkholder, l'un des héros de la série Parenthood, s'est fabriqué un robot télécommandé, baptisé Timmy. Le jouet sert de guide au spectateur et il devient un artifice lui permettant d'être témoin, à travers le point de vue de Timmy, des événements de la nuit.

    Un air de contre-utopie

    L'atmosphère d'American Nightmare devait contenir la dimension contre-utopique dont se rapproche son contexte narratif, et en rendre compte de manière esthétique. Ce qui passe notamment par les costumes. Lisa Norcia, chef costumière, explique qu'elle s'est orientée vers des vêtement simples, classiques, sobres, pour développer cette idée de dystopie.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • En Passant Pécho (2021)
    • The Dig (2021)
    • La Mission (2020)
    • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
    • Malcolm & Marie (2021)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    • The Lost City of Z (2016)
    • xXx (2002)
    • Le Tigre blanc (2021)
    • Le Sens de la fête (2017)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Seules Les Bêtes (2019)
    • Tarzan (2016)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • There Will Be Blood (2007)
    • Avatar 2 (2022)
    • Fast & Furious 9 (2021)
    • Songbird (2021)
    • Monster Hunter (2020)
    • Tenet (2020)
    Back to Top