Mon compte
    L'Ivresse de l'argent
    note moyenne
    3,1
    363 notes dont 63 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 63 critiques par note
    4 critiques
    10 critiques
    20 critiques
    18 critiques
    9 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur L'Ivresse de l'argent ?

    63 critiques spectateurs

    arnaud1996
    arnaud1996

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 169 critiques

    2,5
    Publiée le 5 février 2013
    ça n'avance pas, parfois on se demande "à quoi bon ce film, le message à passer" ?
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 4 février 2013
    Encore un retour du Festival de Cannes 2012 avec cette Ivresse de l’argent réalisée par un Im Sang-soo dont on sait qu’il n’est pas avare de mauvais mots sur la classe sociale dirigeante sud-coréenne. Ce dernier projet ne change pas la donne.
    La suite est par là : http://critiqueconnection.wordpress.com/2013/02/04/livresse-de-largent/
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2343 abonnés Lire ses 3 158 critiques

    0,5
    Publiée le 28 avril 2013
    Moi qui me plaignais régulièrement que depuis la crise, les distributeurs n'osaient plus nous servir du cinéma sud-coréen, eh bien voilà un film qui m'a bien cloué le bec. Alors certes, comme tout bon film coréen qui se respecte, le soin apporté à l'image dans cette "Ivresse de l’argent" est très poussé... Mais bon... Niveau écriture et narration on atteint vraiment le fond du fond... Franchement, rarement j'ai vu au cinéma un script aussi didactique et inanimé. C'est limite si les personnages ne déballent pas les intentions de l'auteur pour chacun d'entre eux, sans artifice ni effort : « Bonjour madame. Je suis le héros qui entre dans une grande entreprise mais n'entend pas perdre son intégrité. – Ah cela tombe mal. Je suis la vieille sénile qui va vous corrompre tellement qu'au bout de 2h vous aurez retourné votre veste ! – Mais pourquoi faire cela ? – Parce que le capitalisme c'est mal et ça corrompt même les meilleurs ! Et vous pouvez me faire confiance à ce sujet : c'est un personnage binaire qui vous le dit. » Bon, c'est vrai je caricature beaucoup, mais au final, au niveau de mon ressenti, c'est à ça que j'ai eu le droit. Alors après, certains diront que je suis sûrement bien sévère à mettre un zéro pointé à un film qui est juste rigide plutôt que malhonnête. Certes, c’est peut-être vrai. C’est d'ailleurs ce que je me suis dis durant les vingt premières minutes. Mais bon, après plus d'une heure à ce régime, j'avais déjà dépassé de loin mon seuil de tolérance. Franchement, un tel niveau de fadeur, c'est juste insupportable. Alors peut-être y en aura-t-il encore quelques uns qui sauront se satisfaire d'un film qui parle coréen et qui présente de belles images, mais pour ceux qui veulent autre choses à l'écran que des acteurs indigents qui récitent des textes de manière monocorde le tout filmé par une mise en scène totalement désincarnée, alors "l'ivresse de l’argent" risque de vous refiler une sacrée gueule de bois.
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 1 058 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juin 2014
    Sur des thèmes très proches de ceux développés dans The Housemaid, la corruption du pouvoir, la dialectique du maître et du valet, la liaison entre sexe et pouvoir, le réalisateur coréen nous offre un drame quasi shakespearien, épuré, plein de violence et de cynisme. On a toutefois un peu de mal à ne pas croire à une présentation caricaturale, à une charge manichéenne, tout en distinguant dans la réalisation du film, une certaine part d'admiration et d'envie pour ce monde de pouvoir, beauté, sexe et argent. Les acteurs sont parfaits.
    lucilius_caesar
    lucilius_caesar

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 3 février 2013
    4 étoiles pour ce film qui, malgré quelques lenteurs, déroute! Si le film frise parfois la caricature, il vaut néanmoins la peine d'être vu. Plein de retenu, le cinéaste offre de belles images, des plans bien cadrés et un scénario "réaliste" (si l'omet que c'est un film à charge). Voilà un film qui prend son temps (ce qui est rare) pour exposer les hésitations de Youngjak, le "héros" sans cesse humilié, qui, au fur et à mesure qu'il grimpe dans la hiérarchie de l'entreprise, se lie davantage à cette famille enivrée, aveuglée par l'argent. Alors que certains essaient de sortir de ce monde et le mettent en garde, Youngjak s'y enfonce toujours plus.
    Tourné à Hollywood, ce film aurait été rapide, palpitant et plein de suspens; mais il ne nous aurait sans doute pas dérouté. Ça aurait été un film à "suspens". Ici, le film est calme, rythmé par des motifs visuels. Le film est un peu lent, c'est vrai, mais l'on finit par apprécier cette lenteur qui déroute, pèse sur l'atmosphère et permet de se concentrer sur ce qui compte vraiment: les différents personnages qui se débattent et ce (ceux) qui les tue(nt). Cette lenteur ajoute au suspens et au réalisme (auquel bien des blockbusters ont définitivement renoncé...), et l'on se surprend finir à l'aimer. (De ce point de vue là, ce n'est pas sans rappeler le cinéma japonais). En sortant, on se dit que plus rapide, le film aurait été fade.
    A ceux qui ont aimé la bande-annonce : vous apprécierez sans doute le film, car elle en reflète assez bien l'ambiance.
    Bref, à ceux qui veulent goûter à autre chose que les comédies populaires, blockbusters américains ou film d'auteurs européens: laissez-vous tenter!
    Cecile M
    Cecile M

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 86 critiques

    1,5
    Publiée le 5 février 2013
    La bande annonce est tellement vendeuse que je suis allée voir ce film sans vraiment me poser de question - Erreur - l’esthétique est travaillée c'est sûr mais pas suffisant, le film est long et clairement chiant, le scénario est mauvais à souhait !
    belle performance de torse toutefois
    alex7584
    alex7584

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 78 critiques

    3,5
    Publiée le 1 février 2013
    La qualité de la mise en scène et la beauté de la photographie compensent les longueurs de ce film qui dénonce les travers de l'âme humaine...!
    Florent F.
    Florent F.

    Suivre son activité 18 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 1 février 2013
    Une bande annonce prometteuse pour un film soporifique, horriblement mal joué, qui n'en finit plus de ne plus finir...
    Un amoncellement de clichés en une pyramide chancelante, du début à la fin, qui finit par s'écrouler de manière magistrale, au summum du mauvais goût ruisselant de "bons sentiments" mal amenés et peu crédibles. Une vraie déception, en somme...
    Manu711
    Manu711

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 850 critiques

    4,0
    Publiée le 30 janvier 2013
    Peut-être que je vais m’emballer dans ma critique, mais à chaud, j’en ressors vraiment content. Je ne m’attendais pas à un grand film, juste quelque chose de bien sans plus. Et bien j’ai eu un truc qui se situe un peu entre les deux : vraiment pas mal du tout, sans être un chef d’œuvre. Mais ça vaut le coup d’œil. D’autant plus que c’est pas tous les jours non plus qu’on a l’occasion de voir un film sud-coréen.

    Alors au début on ne comprend pas tout, l’intrigue tourne autour de presque 10 personnages, et pour mieux garder leur ambigüité, rien ne nous est trop expliqué. Alors on est un peu paumé. Mais fort heureusement les premières ficelles sont rapidement tirées et posent ainsi la base du scénario de ce film : on va voir avoir droit à une ribambelle de secrets et de vengeances (ben oui, c’est un film sud-coréen) à l’intérieur même de l’une des familles les plus riches du pays.

    Plus ça avance et moins on est vraiment surpris en fait, il faut dire que c’est assez manichéen dans l’approche. Mais c’est tellement bien foutu que ça passe. La réalisation d’Im Sang-soo est très léchée, se permettant même de solides travellings, ou bien même d’autres séquences avec une caméra vraiment libre et qui contribue donc à nous immiscer dans l’histoire volage que nous sommes en train d’assister.

    Ce film manque peut-être un tout petit peu de folie, mais les relations sont tellement ambigües entre les personnages que j’en suis ressorti vraiment charmé, et par moment presque hypnotisé par les acteurs, tous vraiment corrects dans leurs rôles. Alors s’il n’y a pas de retournements de situation majeurs (bien qu’un petit jumpscare assez inutile mais rigolo finalement), le film parvient à compenser l’intérêt qu’il suscite grâce à une forme très efficace.

    Je ne parlerai pas de chef d’œuvre, mais on tient là un film très honnête, parfois malsain, souvent drôle (je commence à adorer cette ambiance sud-coréenne et l'absurdité de certaines situations), tout en gardant ce côté touchant et intrigant (quelle écriture) des personnages. Do-nui Mat est également une sacrée critique de cette haute société coréenne qui vit dans l’abondance et la luxure et qui – renfermée sur elle-même – se retrouve finalement assez malheureuse. On pourrait en venir à disserter sur la définition du bonheur mais passons, il est tard et ce n’est pas le sujet. Une vraie bonne surprise qui vaut le coup d’œil.
    missfanfan
    missfanfan

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 706 critiques

    3,5
    Publiée le 29 janvier 2013
    Le film que je devais voir se jouais dans un salle minuscule alors au niveau horaire celui-ci me correspondait ,j'ai donc changé mon fusil d'épaule ,décidément le cinéma asiatique ne laisse pas indifférent esthétiquement et visuellement ce film est froid mais les acteurs sont très bons et l'histoire tient la route mais ce film doit être réservé quand même à un public averti
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 887 abonnés Lire ses 3 514 critiques

    3,0
    Publiée le 28 janvier 2013
    Après son chef d'oeuvre Le vieux jardin (2007) et l'étrange The housemaid (2010), Im Sang-soo nous revient avec ce nouveau film encore une fois en compétition cannoise l'an passé. Il reste dans la même veine que le précédent, tant sur le plan de la mise en scène (toujours impeccable) et de l'esthétisme (luxueux, beau mais froid) que du scénario (l'argent et les rapports patrons/employés). On frise une fois encore l'exercice de style. Les personnages sont toujours aussi peu sympathiques...
    La suite sur : http://lecinedefred2.over-blog.fr/article-l-ivresse-de-l-argent-114810091.html
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1517 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 27 janvier 2013
    C'est l'histoire d'un homme travaillant pour une famille riche et puissante et qui en découvre un peu plus au fil du temps sur les secrets, les magouilles, les cachotteries et les désirs de ses employeurs. Ce n'est pas une histoire originale mais Im Sang-soo sait la traiter avec un sens aigu de la mise en scène, dans des décors aussi propres qu'aseptisés, bénéficiant d'une photographie impeccable qui met en valeur ses acteurs, tous excellents. La beauté de l'image vient en contraste avec les vices cachés d'une famille d'ordures que le réalisateur dépeint en faisant un parallèle avec les grandes puissances coréennes actuelles, n'hésitant pas à être assez radical dans son message. Reste malheureusement beaucoup de longueurs, surtout vers la fin où il y a bien vingt minutes de trop.
    Fauve Z.
    Fauve Z.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 27 janvier 2013
    Encore une fois conquise, le thème est accrocheur j'adore énormément la façon dont cela est filmé, de bons acteurs dont certain que nous avons pu voir dans ces anciens films.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 823 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    1,5
    Publiée le 27 janvier 2013
    Comme dans ses premiers films où il dénonçait déjà avec cynisme les abus de la classe dirigeante, Im Sang-Soo parvient à créer un malaise chez son spectateur. Mais là où son discours social se faisait, dans The housmaid notamment, à travers une mise en scène intimiste, ici tout est filmé à travers un regard froid et aseptisé qui donne davantage de place à la beauté plastique des décors qu’aux personnages eux-même. L’inhumanité de ces individus est bien dérangeante mais leur manque de profondeur, peut-être lié à leurs interprétations désincarnées, et la mise en suspens continuelle du conflit sous-jacent font perdre son mordant à cette étude des dérives du capitalisme coréen.
    gemini-hell
    gemini-hell

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 395 critiques

    2,5
    Publiée le 30 janvier 2013
    Im Sang-soo promène une caméra sinueuse et scrutatrice pour illustrer son scénario vénéneux qui décrit une élite en proie aux vicissitudes de l’argent. Le problème majeur avec ce film est que l’on s’attarde davantage sur les qualités indéniables de sa mise en scène, sur les décors luxueux dans lesquels évoluent les personnages plutôt qu’à l’histoire proprement dite que l’on apprivoise non sans peine. Sexe, magouille et pognon : comment des sujets pareils peuvent-ils être traités avec autant de froideur et susciter autant d’ennui ? Le film trouve un relatif regain d’intérêt dans sa seconde moitié mais le mal est déjà fait. Il faut néanmoins admettre la qualité de l’ensemble de la distribution.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top