Mon compte
    True Justice 2: Violence Of Action
    note moyenne
    2,9
    6 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur True Justice 2: Violence Of Action ?

    2 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    0 critique
    2
    2 critiques
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,5
    Publiée le 5 octobre 2014
    Violence Of Action serait en fait le sixième épisode de la saison 2 True Justice, crée par l'ami Steven. Mais un épisode visiblement rallongé puisqu'il fait une heure trente contre soixante minutes pour un épisode standard. Je n'ai pas vu toute la série, seulement quelques épisodes et Violence Of Action n'a pas grande différence avec les DTV habituels que nous pond Seagal. Les concepteurs sont les mêmes. Le cascadeur Lauro Chartrand à la réalisation qui avait signé le pas trop mal Rendez-vous en enfer, Keoni Waxman au scénario, un yes-man de Seagal, auteur de quelques uns de ses pires films : Dangerous Men, Maximum Conviction et Force of Execution. J'attends d'ailleurs le prochain : A good Man qui devrait pas tarder. Pour accompagner l'ex Casey Ryback sur le terrain, les seconds couteaux ne m'étaient pas inconnus pour les avoir vus dans certains DTV avec Snipes ou Lundgren : Lochlyn Munro et Darren Shahlavi qui ont des gueules mémorables. Après sur le film précisément, je n'ai pas grand-chose à en dire tant il surfe sur les précédents DTV qu'a pu tourner Seagal. Des combats réalisés par des cascadeurs car cela fait bien quelques années qu'il ne lève plus trop la jambe et se contente juste de faire acte de présence lors des dialogues, des méchants à chaque fois albanais ou russes avec de vrais gueules de méchants, les habituelles scènes de boîte de nuit avec les strip-teaseuses aux seins siliconés, une caméra atteinte de Parkinson. En somme, il n'y a pas la moindre originalité dans ce produit qui se destine avant tout aux fans les plus acharnés de Steven Seagal. Et il y en a.
    nielrowbooks
    nielrowbooks

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 640 critiques

    2,5
    Publiée le 21 février 2014
    On continue de creuser le filon lequel ne délivre que du même métal. Un léger mieux concernant la réalisation si l'on compare à ce qu'on nous a forgé jadis et naguère. Point d'or cependant. Ceci dit les inconditionnels de Steven Seagal seront ravis puisqu'ils sont inconditionnels.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top