Notez des films
Mon AlloCiné
    96 Heures
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "96 Heures" et de son tournage !

    La première fois

    96 Heures marque la première collaboration entre deux pointures du cinéma français : Gérard Lanvin et Niels Arestrup (lauréat 2014 du César du meilleur second rôle pour Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier). C'est également la première fois que Frédéric Schoendoerffer dirige ces deux acteurs.

    Une première

    C'est le premier film que Frédéric Schoendoerffer réalise sans en signer également le scénario. Celui-ci confie que sortant du tournage d'un film d'action, il a eu envie de réaliser ce huis clos lorsqu'on lui a proposé le scénario : "Tout a commencé par un appel de mon agent, en décembre 2012, me disant que Michèle et Laurent Pétin voulaient me rencontrer. Je suis allé les voir un vendredi, je m’en souviens très bien. Ils m’ont dit qu’ils avaient envie de travailler avec moi, et m’ont proposé deux scénarios. Dès le lendemain, j’en ai lu un, que j’ai trouvé « bof ». Le dimanche matin, j’ai lu le second, qui m’a tout de suite captivé, et dans la foulée, vers 13h ce dimanche-là, je les ai appelés pour leur exprimer mon intérêt. Ce qui m’a plu, c’était ce concept d’une garde à vue à l’envers. Moi, je sortais d’un film de poursuite, alors ce huis clos entre deux personnages qui seraient forcément incarnés par deux grands comédiens, ça m’a donné envie."

    Lieux de tournage

    La maison qui a servi de décor au tournage fait plus de 1 000m² ! Une aubaine pour Frédéric Schoendoerffer qui confie avoir pu utiliser de longues focales et ainsi réaliser de nombreux plans. De plus, même si l'ensemble du film se déroule en huis clos, les nombreuses pièces de la maison ont permis de changer de décors tout en restant à l'intérieur.

    Niels Arestrup et les costumes

    Pour préparer un rôle, les comédiens ont besoin de différents éléments comme les costumes. Niels Arestrup avait envisagé son personnage comme un homme élégant. Plusieurs costumes sur mesure avaient alors été confectionnés. Mais finalement, trois jours avant le début du tournage, l'acteur changea de direction et décida de tourner avec ses propres vêtements. Un changement de perspective qui a tout de même dû coûter quelques euros à la production...

    Esthétique

    Frédéric Schoendoerffer se confie sur le choix du matériel de tournage et le choix esthétique donné au film : "Avec Vincent Gallot, mon chef opérateur, on a fait une image de film de genre. C’est-à-dire qu’il ne faut pas avoir peur des noirs, et qu’on a des blancs qui éclatent. On voulait que l’image soit douce, et qu’on voit très bien les peaux. On a choisi de filmer en numérique et en 4K. Notre caméra était la F65 Sony, à laquelle on a ajouté des objectifs anamorphiques, qui sont ceux dont on se sert pour filmer en cinémascope, cela donne à l’image une qualité de flou incroyable."

    Pas d'improvisation

    L'improvisation sur le tournage de 96 Heures n'a pas eu sa place. Frédéric Schoendoerffer considère cela comme une perte de temps et comme un exercice inutile sur un plateau : "Improviser, si c’est inventer les dialogues au moment du tournage, je n’y crois pas du tout."

    Enfermé...

    Le titre du film, 96 Heures, fait référence à la durée maximale possible d'une garde à vue ! "Il y avait déjà le temps de cette garde à vue, le temps qu’indique la montre de Gérard Lanvin, il y avait le tableau La Persistance de la mémoire avec Les montres molles de Dali, mais le film n’est pas seulement la course contre la montre d’un truand contre un flic. C’est aussi une réflexion sur le temps, celui qui reste à deux hommes qui sont à l’automne de leur vie", explique Frédéric Schoendoerffer.

    L'ombre d'Olivier Marchal

    Si le scénario de 96 Heures peut faire penser à un film qui aurait pu être réalisé par Olivier Marchal, ce n'est peut-être pas une coïncidence. En effet, le réalisateur, Frédéric Schoendoerffer, a réalisé quatre épisodes sur la première saison de Braquo. Il a également été acteur dans MR 73Gérard Lanvin a quant à lui joué dans le récent Les Lyonnais réalisé par Marchal.

    Préparation des personnages et ambiance...

    Gérard Lanvin se remémore les différentes étapes du tournage, de la préparation à l'ambiance sur le plateau : "Je n’avais pas à préparer grand-chose. Mais je devais veiller à la crédibilité de ce que j’allais jouer. La moindre faille, le costume qui ne va pas, la menotte en trop, ça suffit pour vous empêcher de vous concentrer sur le jeu. C’est en préparation qu’on travaille tout ça, car quand on prépare, on est déjà en train d’interpréter le rôle dans sa tête. (...) On ne se parlait pas, surtout Niels et moi, car on s’était beaucoup parlé avant, donc sur le plateau, on arrivait pour jouer en étant déjà les personnages. Niels était dans sa concentration, dans son rôle, on arrivait prêt à se lâcher. On n’a pas souvent dépassé les cinq ou six prises."

    Homonyme

    A noter qu'Olivier Marchal s'apprête à entamer le tournage de "Borderline", un téléfilm pour France 2 autour de la mise en examen de Michel Neyret, l'ancien numéro deux de la police judiciaire de Lyon. Le film devait au départ s'intituler... 96 heures !

    Retrouvailles

    Comme souvent dans les polars français, plusieurs personnes qui ont travaillé sur 96 heures se connaissent bien de par d'autres projets. Pour ne citer que celles-ci, Niels Arestrup et Slimane Dazi avaient tous les deux participé au film de prison culte Un prophète (ils n'avaient pas de scène en commun). Frédéric Schoendoerffer retrouve quant à lui le comédien Cyril Lecomte après Truands et Switch.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Nobody (2021)
    • Mortal Kombat (2021)
    • Nomadland (2020)
    • Sans aucun remords (2021)
    • The Father (2020)
    • Le Chant du Loup (2019)
    • Demon Slayer - Kimetsu no Yaiba - Le film : Le train de l'infini (2020)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    • ADN (2020)
    • Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
    • MILF (2017)
    • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
    • Demain Tout Commence (2016)
    • Le Labyrinthe (2014)
    • Oxygène (2021)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • xXx (2002)
    • Fast & Furious 9 (2021)
    • Drunk (2020)
    • Play (2018)
    Back to Top