Mon compte
    La Tête haute
    note moyenne
    4,0
    6357 notes dont 423 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 423 critiques par note
    77 critiques
    217 critiques
    82 critiques
    33 critiques
    10 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur La Tête haute ?

    423 critiques spectateurs

    NarnoNarno
    NarnoNarno

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 514 critiques

    4,5
    Publiée le 22 février 2016
    Récit dur et réaliste, telle une plaie ouverte et purulente qu'on a du mal à soigner malgré une batterie de traitements à disposition, contexte (ou condition) social où l'avenir s'assombrit aussi vite qu'il s'éclaircit, comme un serpent au venin incurable qui se meurt constamment la queue: "La Tête Haute" est sans concession, brut, désespéré, d'un optimisme vain et malmené mais toujours vivace. Car si tout semble être une impasse, le film ne perd jamais le nord et sa porte de sortie vers le meilleur. E.Bercot réalise son "Polisse" (film où elle était actrice et scénariste) en nous livrant un film vrai, brut, vif, percutant, au plus près de ses personnages et au sujet très documenté. Sa mise en scène se débarrasse d'ellipses et de clichés pour aller à l'essentiel et privilégier un constant réalisme. En émotivité qui alterne retenue et explosivité, le film est poignant, froid, désespérant et désespéré comme il peut aussi être touchant et encouragé par une utopie positive, accidentée mais accessible. Violent des les faits, violent dans ses mots, les dialogues sont bruts et punch. R.Paradot, incroyable révélation, joue un écorché vif, impulsif et particulièrement touchant: son interprétation est bluffante, habitée, si naturelle. Et derrière, mais pas si loin, le trio Deneuve/Magimel/Forestier oublie son statut star aux vestiaires, joue sans fard ni paillettes et apporte encore plus de charisme à un film qui n'en manquait pourtant pas. "La Tête Haute" mérite entièrement son titre tant il vise haut et juste par sa pugnacité, sa pudeur et sa véracité, au service d'un cinéma rare, viscéral et réaliste.
    Selingues G
    Selingues G

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 935 critiques

    5,0
    Publiée le 7 février 2016
    Film fort grâce à son jeune acteur principal qui pour son premier grand rôle.
    L'histoire est très réaliste dans cette plongée en athmosphère trouble et surtout on suit la vie de ce jeune délinquant qui est juste très impressionnant.

    Les acteurs y sont parfaits et les rebondissements de scénario finalisent parfaitement cette histoire forte et dure car le spectateur prend comme le personnage le poids de ces décisions et sa trajectoire qui est donc directement dans le mur. Et si on doit l'avouer, on peut dire que Benoit Magimel est juste très bon et Catherine Deneuve égal à son mythe.

    Emmanuelle Bercot réalise une superbe docu-fiction. Pour moi La tête Haute est une des plus belles réussites françaises depuis longtemps. Parfait.
    Gwen R
    Gwen R

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 508 critiques

    3,5
    Publiée le 17 janvier 2016
    le film repose sur son acteur magnétique ( même si il ne joue peut-être pas réellement mais est juste lui-même).Il agace , énerve ou émeut. Le film met l'accent sur le rôle de l'éducation, l'irresponsabilité des parents ; je trouve bien de ne pas tomber dans l’angélisme ( de gauche?) mais il manque un petit quelque chose pour faire de film-documentaire un grand film.
    Nico591
    Nico591

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 800 critiques

    4,5
    Publiée le 17 janvier 2016
    Drame bouleversant et poignant qui raconte le parcours initiatique d'un jeune en difficulté interprété par un acteur amateur prodigieux qui crève l'écran. A la fois réaliste et percutant, le film marque par son authenticité et la force de ses acteurs Benoit Magimel et Catherine Deneuve, tous les deux impériaux dans leurs rôles. Par contre le personnage de Sara Forestier est un brin caricatural dans la représentation d'une certaine classe sociale. Pour le reste, c'est du grand cinéma français poignant et brillamment écris et mis en scène.
    DestroyGunner
    DestroyGunner

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 804 critiques

    4,5
    Publiée le 16 janvier 2016
    Très grand film. Acteurs tous magnifiques, scénario tendu, une histoire à laquelle on veut croire (même si la fin me laisse dubitatif, feignons d'y croire pour le message optimiste qu'elle donne) et qui est probablement très vraisemblable dans la description du milieu de l'éducation judiciaire et de la justice pour enfants (même si on imagine que ce n'est pas toujours pareil). La réalisation est pour beaucoup dans cette formidable réussite.
    zhurricane
    zhurricane

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 335 critiques

    3,0
    Publiée le 15 juillet 2016
    Un bon film, grâce au casting. Les 2 jeunes acteurs sont très bons. Ainsi que Sara Forestier dans un rôle ingrat (on pense à la fille qu'elle aurait pu devenir après son rôle dans l'esquive). Magimel est aussi très bon. Le film a le défaut de ses qualités, il est cru, et sombre. J'aime l'aspect tendre qui s'en dégage, mais le film fait preuve de trop d'immobilisme, ça n'évolue pas trop. En tout cas, c'est un film qui rend hommage au courage et à la patience des éducateurs.
    Jérémy J
    Jérémy J

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 653 critiques

    4,5
    Publiée le 29 décembre 2015
    un film très émouvant, mené par un acteur novice mais talentueux. Une Histoire touchante, le seul bémols, un Benoît Magimel qui est bien en dessous de ses compère, et c'est bien dommage.
    THE-CHECKER
    THE-CHECKER

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 25 décembre 2015
    Très beau film superbement interprété (Paradot, Deneuve, Magimel et Forestier fabuleux) , La tête haute aborde de plein fouet la délinquance juvénile et ses causes sans jamais verser dans le misérabilisme ni les bons sentiments plombant généralement ce genre de sujet. Un équilibre savamment tenu tout le long d'un métrage ne vendant au final ni faux espoirs ni défaitisme.
    joevebulle
    joevebulle

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 463 critiques

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2015
    Excellent film sur un sujet difficile. Après Momy, où la mère s'investit à fond pour sauver son fils voici l'opposé. Dans la tête haute, la mère a décroché, si tant est qu'un jour elle a accroché. Alors bien que, malgré tout optimiste, le film finisse sur quelques notes un peu trop tendres , celui-ci reste assez dur. La juge est compréhensive jusqu'à l'excès, mais ça passe. Le film est bien rythmé et Rod Paradot dans le rôle de Malony est stupéfiant de réalisme (pour un coup d'essai, c'est un coup de maître). Catherine Deneuve dans le rôle de la juge, est, comme à son habitude, un peu trop appliquée.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 678 critiques

    3,5
    Publiée le 4 décembre 2015
    Un film réaliste (le jeu d'acteurs) et qui est une belle leçon de vie. Il parlera aux éducateurs, aux jeunes en perdition et aux parents impuissants. Certes c'est classique sur la forme, c'est un drame social du style Polisse, comme on en voit souvent dans le cinéma français, mais sur le fond ça dit beaucoup de choses ! notamment sur l'éducation.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 339 critiques

    1,0
    Publiée le 2 décembre 2015
    Projeté en ouverture du dernier festival de Cannes, la proposition est de suivre la vie du jeune Malony de ses 6 ans à ses 18 ans dans son errance entre bureau du juge aux enfants, centre fermé et prison…
    Emmanuelle Bercot revendique un film social sur les enfances brisées et les adultes qui essaient de les accompagner vers la reconstruction (juge et éducateur). Bercot co-scénariste de « Polisse » se saisi d’un sujet proche de celui de « Mommy » de Dolan et y insuffle la même énergie que ce dernier… et que Maïwenn avec laquelle elle a travaillé sur « Polisse » et « Mon roi ». Mais voilà tout est surligné au possible, appuyé, chargé et d’une maladresse desservant totalement son film. Chargés, ce sont déjà les pauvres qui bien sûr réside en banlieue, mais ont aussi les cheveux gras, les dents pourris, ont ni conscience ni bon sens ; et sont en plus illettrés, guidés uniquement par leurs pulsions… La note est salée. Statistiquement ces gens existent mais cumulant autant de tares, ils sont si peu nombreux que cinématographiquement la sortie de route est violente. Stéréotypes et scénario d’une faiblesse incroyable alternant les scènes d’hystéries sans pause, c’est consternant. Malony, être associable et psychologiquement dérangé, trouve le moyen de faire un gosse avec une jeune fille bien de sa personne. Et là, c’est le clou, de la science-fiction ; on se demande même comment il est possible que la fille fasse tout pour garder le môme vu le taré de père qu’il va se trimballer… L’amour est aveugle, mais là, on en reste sans voix. Et puis le voilà, notre Malony heureux père illettré, délinquant multi récidiviste avec un gosse et un job super sympa… Et ce happy end moralement dangereux autour de l’enfant médicament, c’est tragique. Et montrer que malgré une enfance aussi violente tout peut rentrer aussi facilement ; c’est irresponsable car du domaien d’un rêve de Bisounours. Mais de qui se moque-t-on !!! En avant-première à Cannes, toutes ces niaiseries ont peut-être été avalées comme des couleuvres par un parterre de bourgeois déconnectés des réalités… On est loin de « Rosetta » palmé en 1999. Mais lorsque ce public est ton quotidien, l’approche est différente.
    Et pour finir, l’interprétation de Deneuve est catastrophique, livrant du appris récité. Heureusement l’énergie de Rod Paradot, le jeune débutant jouant Malony, et la mise en scène de ses nombreux pétages de câbles sauvent ce qui reste sauvable… c’est-à-dire si peu d’un film aussi navrant
    gnomos
    gnomos

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 588 critiques

    1,5
    Publiée le 23 novembre 2015
    Je suis déçue par ce film car, à la lecture du synopsis, je pensais voir un film réaliste, voire naturaliste, à la Zola, version contemporaine. Mais la fin est déjà dans le titre du film, et cette fin n'est pas réaliste du tout, c'est probabilité zéro. Et que penser de cette administration, qui ne s'occupe que du gosse en oubliant complètement sa mère au passage. Et pour le coup, j'ai trouvé que Sara Forestier offrait une bonne composition, d'un personnage certes extrême, mais qui existe sûrement, même la dentition style décapsuleur y est. Et sinon, il y a cette éducatrice dévouée et gauchisante, qui va jusqu'à mêler sa propre famille à ses cas sociaux, mais qui ferait ce genre de choses, à moins de ne pas aimer ses enfants ? Bref, autant d'invraisemblances m'ont saoulée, sans compter que le film devient assez ennuyeux tout de même, au bout d'un certain temps. Sinon, le jeune acteur est très bon, mais ce n'est pas suffisant pour moi. Bref, pour ma part, c'est un ratage, je préfère relire l'Assommoir pour la énième fois.
    Macaron16
    Macaron16

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2015
    Alors que le dernier James Bond est sorti avec un budget de $400 millions, il est toujours réconfortant de voir que de petits bijoux continuent à se faire avec des moyens bien plus limités. La Tête Haute fait partie de ces minuscules diamants qui sortent bien polis après un travail de tailleur de pierre. Vu de l’extérieur, le thème de la Tête Haute - les douze années de délinquance d’un jeune dunkerquois - n’est pas glamour. On trouve dans ce énième film sur la délinquance juvénile les mêmes ingrédients : le manque d’instruction, de l'inconstance, de l'ignorance, des drogues diverses, une famille démembrée, une pauvreté culturelle et matérielle désespérante. Rod Paradot, qui dit avoir eu une enfance calme, excelle dans le rôle de cette petite frappe que la société s’évertue pourtant à vouloir sauver mais qui ne peut s’empêcher d’exploser, de honnir, de bannir, de rejeter tous ceux qui lui veulent du bien. Mais dans la Tête haute, il y a aussi, de cette mère incapable d'élever ses deux enfants orphelins de père, un amour intense, un amour qui ne sait pas éduquer, qui ne sait poser ni repères, ni limites, ni interdictions, mais un amour très réel, et de son fils, le délinquant, un amour plus grand encore pour son embryon de famille. Les limites, les remontrances, les interdictions, c’est une juge coriace jouée par une Catherine Deneuve momifiée, éternelle grande actrice, qui les pose. Et le délinquant les cherche, lui à qui sa mère n’a jamais rien interdit. J’ai découvert Emmanuelle Bercot dans mon Roi. Elle n’y jouait pas un rôle, elle était le personnage principal. Avec la Tête Haute, elle réussit le même tour de force mais de l’autre côté de la caméra, sa direction d’acteurs est éblouissante, elle arrive même à insuffler, à la fin, tout à la fin, une lueur d’espoir.
    brotherfunk .
    brotherfunk .

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 20 novembre 2015
    bon sujet. bien traité .
    Les acteurs sont très bien dans leur rôle respectifs .
    mise à part deneuve qui joue un juge trop clément par rapport à la réalité . ... ce qui contribue à desservir l'histoire au point que je ne mets que 2etoiles.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 3 617 critiques

    4,5
    Publiée le 16 novembre 2015
    Scotchant ! Un film qui bouscule les bien pensants, traduisant et mettant en image un condensé d'une jeunesse devenue "no limit" dans le rapport aux autres.
    Un film à la fois simple dans la forme (dénoncer et montrer) et sacrément complexe sur le fond (quelles solutions ?).
    En tous les cas, le "film clichés" que ces gens (dits humanistes) dénoncent comme défense, ces donneurs de leçon, pourvoyeurs d'excuses à cette partie de la jeunesse qui va à vau-l'eau, semblent être irrités :)
    Un excellent film et de superbes interprétations (excepté Deneuve). 4.5/5 !!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top