Mon compte
    Sex Addiction
    note moyenne
    2,5
    69 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Sex Addiction ?

    8 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    4 critiques
    2
    3 critiques
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3 909 abonnés Lire ses 7 critiques

    2,0
    Publiée le 16 septembre 2021
    Pourtant, l'addiction au sexe, je trouve que c'est un sujet vraiment intéressant, comme l'avait démontré Steve McQueen avec l'impressionnant (et profondément déprimant) « Shame ». Malheureusement, dans les moins beaucoup moins expertes de Mora Stephens, le constat n'est pas exactement le même. Déjà, la réalisation n'est clairement pas à la hauteur : sa diffusion sur NRJ12 était un signe qui ne trompe pas et dans le rendu visuel comme l'utilisation de la musique, les plans pesant parfois huit tonnes afin de bien nous faire comprendre ce qu'on cherche à exprimer, et ce tout en donnant l'impression de vouloir être subtil : tout un programme.

    Dans l'absolu, l'histoire pourrait se tenir à peu près : la chute d'un homme brillant en prises avec ses démons est un grand classique du Film noir. Mais les actions du héros sont parfois tellement peu crédibles (surtout lorsque vous êtes marié à Lena Headey...) qu'on a beaucoup de mal à s'intéresser à lui et son potentiel destin politique, se demandant comment quelqu'un d'aussi intelligent peut commettre de telles erreurs. Alors j'ai bien compris que ce sont justement les questions soulevées : la perte de contrôle, l'aspect irrationnel du truc, d'accord. Encore fallait-il vraiment travailler sur le scénario tant celui-ci manque d'habileté, sombrant même parfois dans le racolage facile.

    Dommage, donc, car Stephens avait réussi à réunir un joli casting où Patrick Wilson se montre souvent à son avantage, quelques seconds rôles, notamment Richard Dreyfuss, faisant bonne impression (à noter, d'ailleurs, que l'aspect politique est sans doute plus réussi que le côté « sexuel » : pas forcément bon signe), le dénouement, aussi lourdaud soit-il, évitant au moins de se vautrer dans la bonne morale comme on pouvait le craindre. Bref, un potentiel très mal exploité pour un film de seconde zone, faute de talent à de trop nombreux postes-clés.
    Shiwamada
    Shiwamada

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 547 critiques

    2,5
    Publiée le 10 mars 2020
    On est ici devant un spin-off d'House of Cards, avec un candidat au Sénat qui a un penchant pour les escort-girls, ce au détriment des impacts sur sa femme et sa carrière. Lorsque l'agence est démasquée par le FBI, il est donc obligé de faire disparaître toute trace et de s'enfoncer dans ses mensonges. Au final, si vous avez vu la saison 1 de la série de Fincher, vous avez déjà vu ce film (celui-ci étant sorti un an après, la référence est en plus évidente). Tous les éléments qui auraient pu être intéressants ou des ressorts efficaces : l'enquête du FBI, les personnes derrière l'agence, un vrai rôle pour Dianna Agron... ne sont pas explorés et au final l'histoire se résume à un couple d'opportunistes, prêts à tout pour cacher leurs secrets et faire souffrir leur partenaire "par amour". Une bonne interprétation mais un scénario beaucoup trop léger... et malheureusement déjà vu.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 233 abonnés Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 30 septembre 2015
    la politique et le sexe ont souvent inspiré les réalisateurs et pas toujours avec réussite. Ce petit film qui met en scène un carriériste marié incapable de contrôler ses pulsions ne révolutionne en rien le genre et ni le peu d'empathie qu'il suscite ni le traitement linéaire et sans surprise ne permet de sauver le spectateur de l'ennui. peu d'intérêt...
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 14 novembre 2019
    Le parcours typiquement américain d'un procureur qui se voit ouvrir un avenir politique de sénateur, porté par une ambition personnelle mais peut être aussi et surtout de son entourage social, professionnel et familial dont au premier chef sa femme. Parcours typique que l'on a du mal à intégrer en France mais qui est classique aux États Unis avec les groupes de soutien et lobbying divers. Grande importance de l'image et surtout intrusion et confusion de et dans la vie personnelle et familiale surtout pour tout ce qui concerne la sexualité et l'infidélité, l'image publique devant être blanche comme neige. Ici ce personnage remarquablement interprété par Patrick Wilson va tomber dans l'addiction pulsionnelle et maladive des escort girls de luxe, d'abord un peu par curiosité dans le cadre d'une enquête puis comme une véritable dépendance maladive. Enquêtes de certains médias, relations compliquées mais aussi ambiguës avec son épouse qui est mue par son ambition et son statut social et qui est prête à s'accommoder avec souffrance de cette situation pour ne pas lâcher son ambition, son projet, à travers son mari et une Lena Headey parfaite comme d'habitude. Des escort girl irrésistibles dont la sublime et sensuelle Alexandra Breckenridge, la première et la plus marquante, pour un film qui sans être exceptionnel décrit parfaitement une face de la vie sociale et politique américaine tout autant que l'addiction pulsionelle sexuelle, maladie aujourd'hui reconnue. Un traitement cinéma moyen qui peut par moments être proche du téléfilm mais brillamment interprété.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 339 abonnés Lire ses 10 critiques

    1,5
    Publiée le 23 septembre 2021
    Vous avez envie de ces thrillers sexuels des années 1990 dans lesquels des personnages puissants sont entraînés dans des situations sordides magnifiquement mises en scène qui menacent de détruire leur carrière et leur famille. Bienvenue à Sex Addiction qui a été fadement renommé de Zipper pour les États-Unis. Patrick Wilson qui a le plus beau faux sourire de l'industrie du cinéma joue le rôle de l'ambitieux procureur Sam qui a les yeux sur le congrès. Malheureusement il a aussi les yeux sur les femmes et il est prêt à risquer son mariage avec la suspecte Jeannie (Lena Headey) afin d'arriver à ses fins avec une Escort-girls. Pendant ce temps George (Richard Dreyfuss) le prépare à la vie au sommet tandis qu'un journaliste rusé fouille dans sa vie privée. J'ai trouvé la performance de Patric Wilson plutôt faible. Est ce une bonne histoire non pas vraiment. Le fait de briser les vitres d'une voiture à l'aide d'une batte de baseball semble tout à fait forcé de plus et cela n'est pas justifié par les scènes précédentes qui ressemblent plus à une acceptation du plaisir qu'à une rage. Quel était le but de ce film je suis encore et toujours perplexe. Si vous voulez voir un bon film sur la dépendance au sexe je vous recommande plutôt Men, Women & Children qui est un film sous-estimé à mon avis...
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 4 novembre 2017
    Zipper qu'on pourrait traduire par braguette, c'est mal filmé dommage mais le film distille une bonne tension. Évidement toute ressemblance avec des personnes ou des événements existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.
    Fred B.
    Fred B.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 506 critiques

    3,0
    Publiée le 15 février 2021
    Vu le 13/11/2019.
    Ziiper: Je ne comprends pas trop pourquoi ce film doit sortir prochainement alors qu'il est sorti en 2015 sous le nom de "Sex Addiction" et c’est d'ailleurs sous ce titre que je l'ai vu le mois dernier à la TV, ça n'a rien d'un inédit, il doit y avoir une confusion avec ce Zipper dont je ne connais même pas le titre.
    Bref, le film est assez bon dans l'ensemble, y'a de jolies scènes avec de très belles actrices mais indépendamment de ça, le film montre bien comment un homme se laisse prendre par le système des Escort girl et qu'il devient petit à petit dépendant de ses rdv secrets, vide le compte en banque de son ménage, met en péril sa carrière professionnelles, manque de perdre son épouse trahie et devient complètement accroc, comme à une drogue.
    Bon, la morale finale est assez médiocre je vous le dis de suite, si vous avez un peu de morale ça ne vous plaira pas...
    Ma note est du coup assez moyenne, Patrick Wilson et Lena Headey étant assez justes dans leur rôles respectifs
    Philippe H.
    Philippe H.

    Suivre son activité Lire ses 37 critiques

    3,5
    Publiée le 10 juin 2017
    Une bonne histoire, très crédible et très bien interprétée.
    Je n'ai pas pu m’empêcher de penser à un de nos hommes politiques très connu pour ses frasques sexuelles .
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top