Mon compte
    Snowden
    note moyenne
    4,0
    6996 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Snowden ?

    404 critiques spectateurs

    5
    48 critiques
    4
    169 critiques
    3
    124 critiques
    2
    47 critiques
    1
    12 critiques
    0
    4 critiques
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 915 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 21 novembre 2016
    Edward Snowden, l'un des personnages américains les plus controversés de la dernière décennie... Par le réalisateur du prenant Savages, Oliver Stone donne un biopic tout à fait regardable, mais qui manque cependant de caractère... C'est avec une certaine froideur et une certaine lenteur que le film nous transporte dans cette affaire en traitant les révélations faites par Snowden spoiler: sur la collecte illégale d'informations par la NSA, sous prétexte de lutte antiterroriste.
    L'histoire d'Edward Snowden en est une captivante, et d'apprendre les origines de ce personnage et son amour pour son pays nous amène à poser un regard différent sur sa vie. spoiler: Les images de l'interrogatoire avec le détecteur de mensonges sont très efficaces.
    On aurait apprécié néanmoins, voir le cinéaste Stone remettre un peu en question les valeurs mises à l'avant par son sujet. car là, c'est un peu formaté... Il a choisi une facture visuelle plutôt chargée et multiplie des effets superflus, mentionnons cette séquence lors de laquelle spoiler: - Snowden s'avance dans la lumière jusqu'à ne devenir qu'une silhouette fantomatique -.
    Précisons aussi que les nombreux déplacements dans le temps finissent par devenir laborieux. Un rythme souvent long... Mais la distribution des acteurs est remarquable et sauve la mise ! Joseph Gordon-Levitt se débrouille assez bien dans la peau de ce geek mordu d'informatique. Même si on est d'abord surpris par ce choix artistique, le résultat s'avère plutôt réussi. Le comédien a su bien dépeindre de l'intelligence du protagoniste. Shailene Woodley se démarque bien de son compagnon en transmettant toute sa gamme d'émotion, cela la change bien de Divergente... Rhys Ifans est très sérieux sous ces airs de directeur... Avec également un lot de seconds rôles plaisants (Nicolas Cage, Scott Eastwood, Zachary Quinto...). Enfin, Snowden est un drame biographique trop bavard et assez confus dans l'ensemble. On aurait aimé être plus secoué par cette histoire vraie mais cela reste passable ! Un peu partagé...
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 228 abonnés Lire ses 3 887 critiques

    0,5
    Publiée le 17 novembre 2016
    Pourquoi faire un tel film ? Quel est l'intérêt ? Il y avait le sympathique Citizen Four qui avait l'immense avantage d'être un documentaire et de montrer la réelle interview de Snowden... pourquoi préférer la copie ? pourquoi préférer le truc mis en scène, totalement faux, avec des acteurs qui n'ont rien fait de leur vie et sans doute pas ce qu'a pu faire Snowden ?

    Bref, Debord parlait de la société du spectacle comme de la société où le faux remplace le vrai et c'est exactement ça. Et ce n'est pas le fait de raconter la vie sentimentale avec platitude qui va rendre le tout plus intéressant. On sait déjà ce que raconte le film, ce que dit Snowden, il y a déjà eu un film, quel intérêt de venir nous parler de ce qu'on connaît déjà... Et si les américains sont trop cons pour voir un film documentaire qui a obtenu chez eu l'oscar du meilleur docu... ben putain... on ne peut rien pour eux...

    Tant pis, c'est des détraqués, ils sont perdus... et s'ils préfèrent regarder du faux et bien tant pis pour leur gueule, ils ont ce qu'ils méritent.

    Le film est insupportable dès les premières secondes où l'on voit l'insupportable JGL entrain de faire un rubikcube à une main alors que la journaliste l'attends... c'est quoi ce cliché ? Le film n'a aucune qualité d'écriture... c'est sans doute pas le traitement du génie qu'avait pu faire Fincher dans The Social Network, ni la même intelligence du traitement de tout ce qui est informatique...

    En vrai je n'ai même rien à dire tant ce film est bateau, convenu au possible, il n'y pas d'idées de cinéma, ou alors une, pour être juste avec le film, lorsqu'il se fait engueuler par un gars qui prend tout l'écran et lui est tout petit, mais JGL joue tellement mal qu'il est statique et ne véhicule rien...

    Rien que le fait que ce film existe témoigne du fait qu'il y a un problème dans les films qui sont financés... parce que le film ne propose même pas un angle ou une réflexion inédite sur le sujet... rien du tout...

    Poubelle !
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 2 380 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2017
    "Big Brother is listing you". Du nom du donneur d’alerte qui secoua les services de surveillance et de renseignements américains en juin 2013, et plus encore l’opinion public par ses fracassantes révélations, « Snowden » est un sujet en or pour Oliver Stone. Ce biopic politiquement engagé s’avère aussi intéressant qu’effarant sur le sournoiserie du monde qui nous entoure et qui nous espionne allègrement dans l’ombre des ordinateurs. George Orwell l’avait prédit, les "Maîtres du Monde", eux, l’appliquent sans ménagement bafouant ainsi une liberté qui en perd toute sa signification. L’inquiétude est de mise et fait froid dans le dos au point de se demander, sans tomber dans la paranoïa pour autant, si les quelques lignes de cet avis personnel finiront sur un disque dur de la NSA. Qu’Edward Snowden soit ici remercié pour son courage et son héroïsme à travers l’excellente interprétation de Joseph Gordon-Lewitt et le retour en force de son réalisateur.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 476 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 24 décembre 2016
    Difficile de crier au grand retour de O. Stone mais en tous les cas, il reste indéniable qu'il a trouvé le sujet adéquat pour son talent et sa verve. Biopic impressionnant et ultra-documenté sur l'un des plus gros scandales de notre époque, cette dénonciation virulente fonctionne à plein régime en dépit d'un regard forcément trop partisan mais s'attachant à certains faits. Les acteurs sont tous excellents et le film file à un bon rythme malgré ses 2h14 au compteur. Sa narration éclatée se justifie pleinement et on reste souvent scotché à l'écran face à la maestria visuelle de Stone et son directeur photo A. Dod Mantle. Un film engagé donc, qui nous plonge dans les arcanes des services secrets modernes, ne s'abaissant jamais à la provocation facile mais préférant nous ouvrir les yeux, nous instruire, nous faire réfléchir sur un monde sous surveillance. Et Stone de ne jamais s'abaisser à faire de l'anti-américanisme mais plutôt de traiter des maux de ce pays qu'il aime tant (comme son héros) mais dont les gouvernements font n'importe quoi, au nom d'idéaux pourtant louables. D'autres critiques sur
    Leo .B
    Leo .B

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 75 critiques

    4,0
    Publiée le 5 janvier 2017
    Aller ont change (qu'a moitié). Pour "Snowden" Oliver Stone a fait fort. Le réalisateur a repris du service, mais cette fois sans coup de feu, sans soldats ni explosions. Oui, devant des écrans, des conversations de hackers, des données et surtout une affaire globalement civile et médiatique. Et il y arrive à merveille. Si bien qu'il a transformé un possible documentaire palpitant uniquement pour les passionnés, en un "thriller"/biopic très immersif, pour tout type de spectateur. J'ai l'impression que quand Oliver Stone sort un film, ce n'est pas un film, c'est un dossier. Qui se rappelait vraiment d'Edouard Swoden au jour d'aujourd'hui ? Qui en parle encore ? Et surtout, qui savait la moitié de ce qui est dit dans ce film ?
    Un excellent biopic et un bon thriller. Ce qui nous donne : un bon film à regarder que vous soyez intéressé par la sécurité mondiale comme par, qui peut voir votre historique.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 3 357 abonnés Lire ses 5 541 critiques

    3,0
    Publiée le 3 novembre 2016
    Après son thriller "Savages" (2012), petit intermède inoffensif mais bien foutu le réalisateur renoue avec le thriller politico-financier avec le potentiel pamphlétaire qui lui ont permis de signer ses meilleurs films. Oliver Stone signe un thriller intéressant mais trop didactique et sans tension. Mais le fond du problème reste en suspens et jamais vraiment approfondit. Néanmoins la thématique et les effets médiatiques encore brûlants font que le film reste assez prenant et interroge à minima le spectateur.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 832 critiques

    3,5
    Publiée le 2 novembre 2016
    Oliver Stone s'attaque à Edward Snowden, rendu célèbre à la suite de ses révélations sur les dispositifs de surveillance illégaux utilisés par les principales agences de renseignements? Même si la réunion de ces deux figures n'a rien de bien surprenant, il est difficile d'y rester insensible. Le sujet est aussi présent aujourd'hui qu'il ne l'était en 2013, et Oliver Stone avait l'occasion de retrouver les cimes qu'il a souvent touché. Pas que ces derniers films manquaient d'intérêt (malgré un mineur Savages), mais plutôt de cette rage que Stone imprimait sur ses chefs-d'œuvre. Même si Citizenfour (le documentaire de Laura Poitras) est déjà passé par là avec brio, le personnage de Snowden avait encore beaucoup de chose à raconter. Le film éponyme choisit donc de coller aux basques du lanceur d'alerte, de son entrée dans les services secrets à sa "trahison" il y a trois ans. Avec pédagogie et un sens évident du rythme, le film a le mérite de rendre intelligible la complexité de la situation. Citizenfour avait déjà ouvert la voie, mais Stone veut rendre le propos accessible à tous, et il y arrive sans mal. On échappe pas à certains dialogues évidents, mais à aucun moment ils n'entament le récit. D'une part car la mise en scène ne s'éparpille pas, et les acteurs rivalisent d'excellence. Joseph Gordon-Levitt est magistral en Snowden, Shailene Woodley épate en Lindsey Mills (la petite-amie de Snowden), et Rhys Ifans compose un inquiétant "mentor".
    Avec ce film, Oliver Stone retrouve un peu de sa superbe. L'art et la manière sont beaucoup plus palpables que sur ses derniers longs. Mais la rage qui caractérisait ses plus grands films et parvenait à les hisser au sommet est encore trop discrète. Plus que jamais la voix et la vision de Stone sont nécessaires en des temps plus que troubles. Le souci d'informer et si possible d'éveiller les consciences est toujours présent. Et c'est déjà pas mal. Mais l'audace de bousculer est beaucoup plus contenue. Ce qui est tout à fait compréhensible après tant de films aussi complexes que furieux. Mais j'ai tout de même le sentiment que le réalisateur aurait pu faire de Snowden un film encore bien meilleur. Certaines pistes narratives ne dépassent pas l'esquisse (notamment concernant le personnage de Nicolas Cage, par ailleurs parfait). Il y avait matière à raconter beaucoup d'histoires avec un tel sujet. Oliver Stone a choisi la plus directe. En ce sens, il remplit l'objectif sans problème. Mais il aurait pu le transcender.
    Star Forever
    Star Forever

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 85 critiques

    5,0
    Publiée le 1 octobre 2016
    Du très grand cinéma ! Un Biopic magnifique, prenant, qui tient en haleine du début à la fin. A ne surtout pas rater. C'est pour des moments comme cela que l'on aime le cinéma !
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 357 abonnés Lire ses 2 588 critiques

    3,5
    Publiée le 13 avril 2020
    Oliver Stone signe un biopic très efficace et très professionnel à défaut d'être original. Il met en avant les fraudes de son gouvernement qu'il adore malmener et une histoire prenante et passionnante de ce lanceur d'alerte exfiltré en Russie. Joseph Gordon Lewitt est très convaincant, mais Oliver Stone reste trop terre à terre pour donner une véritable épaisseur au monde virtuel qui reste à l'état précaire. Snowden demeure très intéressant grâce à sa dimension d'information qu'on ne peut remettre en doute, mais Stone veut tout montrer et aurait d'avantage réduire son long métrage. Reste un final touchant, un peu pathos, mais qui fonctionne parfaitement.

    https://www.justfocus.fr/cinema/critique-de-snowden-de-oliver-stone.html
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 521 abonnés Lire ses 1 913 critiques

    1,0
    Publiée le 8 novembre 2016
    "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Edward Snowden" - (?), par Oliver Stone. En fait, vous saviez déjà tout de ce que le réalisateur vous donne à voir dans ce long pensum illustratif (2 h 15...), dans l'aspect "grand public" du propos (la vie et l'oeuvre du célèbre "lanceur d'alerte", toujours réfugié dans la Russie de Poutine, pourtant liberticide, voire épouvantable au global, selon la doxa en vigueur à l'Ouest, après le refus français de l'abriter - comme Julian Assange d'ailleurs...). Quant à la "valeur ajoutée" (la technique, par le menu), n'y ai pas du tout goûté personnellement, imperméable que je suis aux beautés de ladite ! Une étoile pour JGL, qui fait une bonne prestation (même si peu ressemblant à ES, physiquement).
    Cinemaniakmontreal
    Cinemaniakmontreal

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 103 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2016
    Retour d’Oliver Stone avec un biopic de qualité sur Edward Snowden. Un film qui peut sans doute avoir des conséquences sur nos vies malgré ce qu’en pense son réalisateur ! ♥♥♥♥

    Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.
    Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée.
    En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication.
    Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

    Oliver Stone est un maître dans la réalisation sur grand écran de projets politiques et il faut bien admettre que cette nouvelle fiction, Snowden, est dans la lignée de ses grandes réussites du passé JFK, Nixon ou encore Wall Street. Lui qui essayait encore de mettre en chantier un projet de biopic sur Martin Luther King se vit proposer par le producteur Moritz Borman une fiction écrite par Anatoly Kucherena en partie inspiré de son expérience avec Edward Snowden, Time of the Octopus. Après l’avoir rencontré à Moscou le projet était officiellement lancé avec l’aide du journaliste Luke Harding et du roman à la Dostoïevski, déjà écrit par Kucherena.

    L’implication d’Edward Snowden a été déterminante dans le processus de création du film : « Je ne peux pas vous révéler exactement ce que Ed nous a confié. Il faut malheureusement que cela reste un mystère. Je crois que la seule solution, c’est qu’Ed écrive un livre un jour. Mais dans une histoire dont les faits de base ne seront jamais ni confirmés ni infirmés par la NSA, toute l’authenticité possible a été apportée grâce à l’aide de Snowden », explique Oliver Stone. « La NSA est un monde encore relativement inconnu et il était extrêmement précieux d’avoir son témoignage sur la façon dont les gens travaillent, se comportent et interagissent. Rien n’aurait été possible sans l’implication d’Ed. Oliver aurait refusé de le faire sans sa participation et moi aussi », ajoute le scénariste Kieran Fitzgerald.

    Le film est donc un mouvement en plusieurs actes relatant les quelques quinze dernières années de la vie du, sans doute, plus célèbre Geek après Steve Jobs. Si le film d’Oliver Stone n’a rien à voir avec celui de Danny Boyle, il réserve toutefois de très bons moments à l’instar de la relation que le personnage principal entretient avec sa conjointe. On sent que le réalisateur américain en cherche ni à éclipser le documentaire de Lola Poitras (Citizenfour) ni non plus à trop vouloir jouer la caricature de personnage ayant déjà existé (la dame de fer). La ressemblance de Joseph Gordon Levit est faible avec le protagoniste ? Peu importe l’ensemble se tient dans un biopic de bon calibre.

    Et le résultat est réussi puisque le film finit sérieusement par nous remettre en question quant à l’avenir du monde. Il ne brosse pas uniquement le portrait d’un délateur; il aborde aussi de manière très pessimiste les effets pervers du web et des technologies reliées. Avec pour conséquence une certaine envie de tout en l’air…Un peu comme Snowden lui-même parti se ressourcer loin des réseaux.

    Pourtant Oliver Stone semble résigné concernant le fait qu’un film puisse éveiller les consciences et changer les choses :« J’en suis arrivé à un point où je continue à faire ce que je fais mais sans m’attendre à des retombées spectaculaires. Je suis très content que ce soit une histoire qui tienne la route du point de vue dramatique. On la suit, si on la suit, et elle permet de se rendre compte que ce monde nous est dicté, nous est imposé. Et c’est ce qu’on peut espérer de mieux. Mais franchement, je ne crois pas que les films changent quoi que ce soit. Ils sont oubliés avec le temps… plein de gens ont déjà oublié. John Oliver a fait un sketch à ce sujet : les gens ne connaissent pas Snowden : « C’est pas le type de Wikileaks ou je ne sais quoi ? », déclare le cinéaste. (…) « Le prix qu’il a payé est énorme et cela montre une chose, c’est qu’on est toujours aussi buté, je veux dire, notre gouvernement. On gracie plein de crapules, mais les gens qui nous rendent service… ceux-là, on leur fait vivre un enfer. Tout ce que je peux dire, c’est que toutes les saloperies qu’on fait laisseront une trace. Et au bout du compte, s’il y a des historiens dans les temps futurs, ils les découvriront, ils sauront quel empire nous sommes devenus et ce ne sera pas flatteur », déplore le réalisateur.

    Fort dommage
    lavie44
    lavie44

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 431 critiques

    5,0
    Publiée le 28 septembre 2016
    Je ne sais pas dire si mon engouement après cette avant première tient au sujet que traite le film mais je viens de voir un excellent film.
    Plus de 2 heures ou je n'ai pas vu le temps passer.
    Les acteurs sont bon.
    Les images réel rendent ce film vraiment captivant.
    À voir absolument.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 28 septembre 2016
    Vu en avant première : très bon film, approuvé par Snowden d'ailleurs. Il retrace son histoire jusqu'à nos jours, avec une ouverture sur le monde actuel. Il donne à réfléchir et se faire sa propre opinion, qu'on soit pour ou contre. Joseph Gordon Lewit, un acteur que j'apprécie, endosse vraiment bien le rôle. On ne tombe pas (trop) dans le cliché du geek. J'ai néanmoins un doute sur cette version peut-être un peu romancée et manichéenne, à confronter avec le dossier réel. On ne voit pas passer les 2h15. Allez le voir :)
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 880 abonnés Lire ses 1 716 critiques

    3,0
    Publiée le 5 novembre 2016
    Le poil à gratter Oliver Stone est de retour avec la mise en images d’une affaire qui a défrayé la chronique il y a à peine trois ans. Un sujet brûlant d’actualité et véritablement passionnant que celle de l’histoire du lanceur d’alerte Edward Snowden qui révéla au monde que les services secrets américains bénéficient de logiciels surpuissants leur permettant d’épier et d’écouter n’importe qui sur la surface du globe.

    Le metteur en scène n’a rien perdu de sa verve contestataire pour dénoncer les dérives de son pays avec virulence. Ici, les gouvernements républicain et démocrate en place durant les années 2000 en prennent pour leur grade dans leur course au renseignement pour contrer le terrorisme, vue comme un prétexte fallacieux pour espionner l’ensemble des citoyens du monde y compris les citoyens américains. Ces excès pratiqués par les services secrets (NSA et CIA en tête) sont parfaitement retranscrits dans le film et en constituent son versant le plus intéressant.

    On comprend comment, des strates les plus élevées de la diplomatie mondiale jusqu’à nos foyers anodins, l’atteinte à la vie privée est mise en branle par les nouvelles technologies et la façon dont le gouvernement américain les utilisent en bafouant les lois les plus élémentaires. « Snowden » est d’ailleurs peut-être l’un des films qui nous montre cela avec le plus de réalisme et tire la sonnette d’alarme avec une acuité féroce. On sort de la salle perturbé par quelque chose dont on se doutait déjà beaucoup.

    Cependant, l’aspect thriller est moins pertinent car le vocabulaire utilisé est très complexe pour qui ne touche pas à des notions poussées d’informatique et l’intrigue est parfois nébuleuse (les tenants et les aboutissants de la partie à Genève sont abscons par exemple). Quant au personnage de Snowden, la narration utilisée pour parcourir sa vie est quelconque et on aurait aimé qu’elle s’attarde davantage sur la dernière partie, celles des révélations et de l’après, trop survolée ici. En résulte, un film utile à défaut d’être palpitant et tout à fait réussi.
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 529 critiques

    3,5
    Publiée le 14 novembre 2016
    Un bon Oliver Stone, pour une biopic relevée, somme toute assez classique dans son traitement mais qui évite les temps morts. Joseph Gordon-Levitt est convaincant en as de l'informatique. A la vision du film, on se demande juste où et comment Edward Snowden a développé ses qualités informatiques pour être opérationnel aussi rapidement.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top