Notez des films
Mon AlloCiné
    Steve McQueen: The Man & Le Mans
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Steve McQueen: The Man & Le Mans" et de son tournage !

    Deux termes significatifs

    "The Man", c'est Steve McQueen qui au tout début des années 70 sort d'une décennie de succès immémoriaux : Les Sept Mercenaires, La Grande Evasion, L'Affaire Thomas Crown, Bullitt... Le Mans, qui est une course automobile de 24 heures en France qui fascine l'acteur, désireux depuis 1962 de faire le film ultime sur l'art de la vitesse. Le documentaire prend le parti de retracer la passion dévorante de McQueen pour la discipline en parallèle du tournage du film, sorti en 1971 sur les écrans français.

    Avant le documentaire, le film

    Affaire de passion pour Steve McQueen, Le Mans connut une production pour le moins compliquée. L'acteur, en pleine crise de paranoïa aigüe et au pic de sa popularité, exerça sur l'équipe une influence envahissante, se déclarant autant acteur que réalisateur. John Sturges, à la tête du film, quitta le plateau 6 semaines après le début de la production et cessa toute collaboration avec son fidèle partenaire de l'écran. Désireux de concentrer tous les efforts sur la sensation de vitesse, McQueen refusa toute élaboration scénaristique au profit d'une approche documentaire. Les producteurs durent éloigner l'acteur du contrôle qu'il exerçait sur le tournage, celui-ci blâmant en retour son plus vieil ami du milieu, Robert Relyea, ici producteur exécutif. Après le tournage, Steve McQueen ne revint jamais à la conduite automobile.

    Passer des pages à l'écran

    L'idée de construire un documentaire autour de Steve McQueen et de sa passion automobile vint d'Andrew Marriott, producteur de documentaires sportifs qui découvrit le livre A French Kiss with Death, relatant l'expérience éprouvante du tournage de Le Mans. Il fit appel au binôme composé de John McKenna et de Gabriel Clarke pour réaliser ce qui devait être au départ un reportage télévisuel. Quatre ans plus tard et des accords entre les intervenants naissants, le téléfilm devint un documentaire cinématographique.

    Un fils sur les traces du père

    Le documentaire fait intervenir Chad McQueen, fils de l'acteur Steve McQueen, qui revient sur l'expérience d'un tournage qu'il vécut avec un oeil d'enfant. 35 ans après la mort du légendaire interprète, l'équipe a posé ses caméras un mois après l'édition 2014 des 24 heures du Mans, sur le même bitume, localisée dans le département de la Sarthe. C'est en ces lieux qu'est organisée chaque année Le Mans Classic, compétition faisant concourir des automobiles de collection. Le fils put, grâce aux soins de l'équipe, conduire une Porsche 911, véhicule identique à celui que conduisait le paternel dans la scène d'ouverture du film Le Mans.

    Le monde du Mans, lieu de rencontres

    Afin d'obtenir un maximum de regards différents sur leur objet d'études (Le Mans), John McKenna et Gabriel Clarke établirent une liste très précise d'intervenants utiles à leur projet et firent le tour de l'Europe pour les rencontrer. Ensuite, ils filmèrent sans discontinuer les 24 heures du Mans en 2014 et firent même revenir le fils de Steve McQueen lors de l'évènement, ponctué pour l'occasion de conférences avec une presse curieuse. En troisième étape, des proches de l'acteur défunt rencontrèrent les deux documentaristes à travers les Etats-Unis.

    Le fruit des recherches pour un McQueen au micro

    Après de longues recherches, l'équipe du documentaire parvint à mettre la main sur plus de trois heures de vidéo d'époque, centralisées autour du tournage du film. A cela se rajouta des heures d'échanges avec Steve McQueen et un précieux sésame que tout le monde, jusqu'au fils de l'acteur, croyait disparu : les rushes originaux du tournage. Afin d'éviter d'imposer leur regard sur le tournage d'un projet aussi personnel à McQueen, les documentaristes prirent le parti de laisser la voix de l'acteur apporter la lumière auditive sur une expérience de tournage tendue.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • En Passant Pécho (2021)
    • La Mission (2020)
    • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
    • Malcolm & Marie (2021)
    • The Dig (2021)
    • Monster Hunter (2020)
    • Mortal Kombat (2021)
    • There Will Be Blood (2007)
    • xXx (2002)
    • Tarzan (2016)
    • Fast & Furious 9 (2021)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Avatar 2 (2022)
    • La Faille (2007)
    • Manchester By the Sea (2016)
    • Independence Day : Resurgence (2016)
    • Première année (2018)
    • The Suicide Squad (2021)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    Back to Top