Notez des films
Mon AlloCiné
    Au Revoir Là-haut
    note moyenne
    4,3
    16490 notes dont 1218 critiques
    répartition des 1218 critiques par note
    550 critiques
    432 critiques
    140 critiques
    55 critiques
    26 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Au Revoir Là-haut ?

    1218 critiques spectateurs

    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 349 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 10 mai 2018
    A. Dupontel est l'un des cinéastes les plus passionnants en France en cela qu'il maîtrise parfaitement le langage cinématographique, restituant à chaque film un univers visuel riche, avec une patte bien à lui. S'emparant d'un sujet fait pour lui, il en tire un film incroyablement maîtrisé, d'une richesse visuelle qui ravit les yeux à chaque scène. Si on peut regretter le fait qu'il joue un des rôles principaux, ce qui n'était pas prévu au départ mais il a dû s'y plier afin que le film se fasse suite à une défection de dernière minute, le défaut majeur étant qu'il a fait du personnage un décalque de lui-même et de ses rôles précédents avec ses tics de jeu trop caractéristiques, le reste du film demeure brillant, stimulant, parfois étourdissant, avec comme toujours des mouvements de caméra virtuoses, gorgés d'envie de cinéma et de sens. Les acteurs sont au top, tout juste regrettera-t-on le trop peu de présence de M. Vuilermoz et de son personnage, mais il fallait bien condenser plus de 520 pages en moins de 2h, pour un résultat vertigineux, sans réel temps mort, émouvant et engagé. Du grand et beau cinéma, qui a bien mérité un large succès public et sa pluie de Césars. Le cinéma d'A. Dupontel a donc encore un bel avenir, et c'est tant mieux. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 2 524 critiques

    2,5
    Publiée le 27 janvier 2019
    Que dire devant un film aussi dérangeant, aussi inconfortable dont la mise en scène ultra technique, forcement laide, accentue tous les cotés artificiels ? Que dire devant ce même film intelligent, très peaufiné même parfois trop, respirant le soin des détails et l’esprit du superbe roman picaresque de Pierre Lemaitre ? Ce cinéma là n’est plus de ma génération aussi je ne suis pas en mesure d’être objectif. Je n’ai été sensible qu’aux dernières minutes et particulièrement à la magnifique séquence aussi belle qu’émouvante entre Edouard (sous le masque de Judex) et son père. Je trouve Dupontel particulièrement courageux d’avoir osé transcrire en film le Goncourt 2013 et aussi je trouve qu’il a superbement tenu le rôle qu’il n’avait pas choisit pour lui même. Je n’ai pas passé une bonne soirée n’aimant pas la dérision ni la méchanceté sur des sujets graves, les gueules cassées ont disparues aujourd’hui mais il n’y a pas une commune qui n’en ait pas gardé le souvenir…C’était trop tôt pour moi.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 250 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    au cinéma il ne faut pas bouder son plaisir et quand il y en a il faut en profiter à fond. là pendant presque deux heures tout est parfait que ce soit au niveau des costumes, des décors du jeu d'acteur du scénario de la musique. Dupontel nous offre une adaption soignée et pleine d'émotions la guerre de 14-18 fut une épreuve et on en découvre les retombées. magnifique.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 2 676 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mai 2018
    Brillant ! Albert Dupontel, célèbre surtout en tant qu’acteur, s’avère pourtant comme l’un des réalisateurs les plus ambitieux dans le cinéma français actuel. Jamais larmoyant, tenu par un humour très fin jamais envahissant, son mélodrame historique est porté par une formidable justesse de ton et des images sublimes.
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 052 critiques

    4,5
    Publiée le 5 octobre 2017
    Le génie baroque d'Albert Dupontel a trouvé dans le roman de Pierre Lemaitre, matière à nous parler de la difficulté des rapports humains et de quelques uns des sentiments les plus répandus, la méchanceté, la bêtise, l'âpreté au gain ou l'amour. Avec sa manière si personnelle et si attachante, il réunit quelques acteurs intemporels autour de lui, dans un théâtre d'ombres et d'explosions, dans des dialogues où la difficulté s'exprimer des idées simples crée des malentendus extravagants. L'empathie extrême du réalisateur pour ses personnages, même les plus laids moralement, finit par dégouliner sur le spectateur entré dans un film de guerre et finissant par aimer tout le monde dans un grand élan charitable, le seul vrai méchant de l'histoire s'étant puni lui-même. La qualité technique cinématographique est remarquable, du premier long travelling du chien dans la tranchée (des images anthologiques !) au travail sur l'image - colorisation à la façon des autochromes du début du siècle précédent - en passant par un montage intelligent et une direction d'acteurs toujours juste. Les récompenses vont je pense pleuvoir sur ce film et elles seraient plus que méritées.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 1 977 critiques

    4,0
    Publiée le 23 février 2020
    Un petit miracle du cinéma français, je ne connaissais pas l'oeuvre d'origine mais ce qu'en a fait Albert Dupontel est mémorable, sans aucun doute. Il maîtrise son sujet de bout en bout, entre envolées lyriques et réalisme prenant, son métrage est emprunt d'une certaine poésie, on navigue entre réalité et burlesque parfois mais toujours avec une main de maître. L'histoire est singulière et la reconstitution de l'époque formidable, Dupontel a su en outre s'entourer d'excellents comédiens, Nahuel Perez Biscayart en tête, lui n'est pas en reste d'ailleurs avec une partition une nouvelle fois particulièrement touchante. Pour une fois, la bande annonce n'était pas trompeuse, le produit final respectant parfaitement cette mise en bouche qui donnait véritablement envie, tout y est réussi. Ce nouveau long métrage de Dupontel apparait très personnel et d'une maîtrise sidérante, dommage que le rythme s'essouffle parfois avec quelques scènes moins palpitantes que d'autres mais le travail dans l'ensemble est formidable et le moment intense pour le spectateur, du grand art et une belle réussite pour Dupontel qui trouve un univers proche de JP Jeunet pour le coup. A voir !
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 2 435 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    Chef d ' œuvre oui yas pas d autres formule pour ce film. Enorme claque . Dupontel se bonifie . apres le drole mais tres bon 9 mois ferme. c est le film de la maturité pour mr Dupontel. Des scènes de guerres tres réalistes de l emotion et du rire car le roman est mis a la sauce de ce realisateur particulier. c est genial et le casting grandiose emmener par ce comedien argentin tellement brillant deja dans 120 battements par minutes. courrez y. moi j y retournerait pour ressortir a nouveau avec des etoiles pleins les yeux. MERCI ALBERT DUPONTEL un es grands films de 2017
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 2 273 critiques

    2,0
    Publiée le 22 octobre 2017
    Qu'est-ce qu'un grand film ? Un film qui en met plein les yeux en matière de décors, de mouvements de caméra (surtout les travellings avant et arrière !), de nombre de figurants ? Un film qui procure beaucoup d'émotion ou dans lequel règne une grande tension du début jusqu'à la fin ? Bien sûr, si on a tout cela à la fois, c'est sûr, c'est un grand film. Le problème avec "Au revoir là-haut", c'est que l'on n'a pas tout cela à la fois car, trop souvent, manquent et l'émotion et la tension. Certes, le premier quart d'heure est brillant : la vie dans les tranchées de la première guerre mondiale avait rarement été montrée de façon aussi impressionnante. Certes les 5 dernières minutes apportent enfin l'émotion qu'on avait vainement attendue jusque là. Mais, entre les deux ? Cette histoire d'arnaque aux monuments aux morts, menée par Edouard et Albert, deux rescapés des tranchées dont le sacrifice est loin d'avoir reçu une récompense quelconque, s'avère plutôt soporifique et sans grand intérêt. Face à eux, l'exécrable ex lieutenant Pradelle, celui qui les commandait lorsqu'ils étaient au front et qui s'est lancé lui aussi dans les arnaques, et Marcel Péricourt, le père d'Edouard, un grand patron capable de faire et de défaire les ministres : une satire aux petits pieds de la bourgeoisie et du capitalisme triomphant. Dupontel a choisi d'adapter le roman homonyme de Pierre Lemaître, Prix Goncourt 2013, en lorgnant vers le cinéma de Terry Gilliam et de Jean-Pierre Jeunet : un cinéma qui "se la pète" mais, finalement, souvent assez creux. Si le jeu des acteurs, dont l'argentin Nahuel Perez Biscayart, déjà repéré dans "120 battements par minute", n'est pour rien dans l'impression désagréable ressentie pendant la plus grande partie du film, on se doit d'ajouter que la présence permanente d'une musique insipide n'est pas faite pour arranger les choses.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 288 abonnés Lire ses 260 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2017
    Les acteurs qui sont passé derrières la caméra pour s’exprimer ne se comptent plus sur le bout des doigts, si le phénomène ne remonte pas à hier, on en compte un bon nombre qui ont au moins essayé une fois de raconter une histoire après avoir joué un rôle devant la pellicule : Clint Eastwood, Angelina Jolie, Kevin Costner, Ewan McGregor, Ben Affleck, Robert Redford ou encore Mel Gibson pour des résultats aussi variés qu’il y a de chiffre sur une roulette de casino. Albert Dupontel est l’un d’eux, et si son bilan en tant qu’auteur/réalisateur est légèrement partagé, ses films sont déjà bien plus construits que l’ensemble des navets de comédie française qui sortent sur une année. Il a le mérite de prendre son temps entre 2 films et d’avoir une bonne maîtrise de l’absurde pour faire rire, même si il peut aussi bien tomber dans un excès d’absurdité maladroit et un brin écœurant (Enfermés dehors) qu’être attachant (9 mois Ferme) ou amusant dans son propre délire (Le Créateur). Et le roman de Pierre Lemaitre semble bien se prêter au cinéma de Dupontel au vu de l’absurdité du synopsis et de la situation d’Albert et d’Edouard. Sauf que dans le cas présent, à l’inverse d’un 9 mois Ferme, l’absurde ici n’est pas mis au service de l’humour, en tout cas presque pas. L’utilisation dont fait Albert Dupontel de l’absurde est beaucoup plus réaliste et principalement employé à la reconstitution de la France d’après-guerre et à au retour à la vie quotidienne des soldats meurtri : Albert Maillard, aide comptable contraint d’effectuer des petits boulots misérables pour gagner sa croûte ainsi qu’à faire les poches des vétérans pour soulager son compagnon de guerre, et Edouard Péricourt justement la gueule cassée réduit à l’état de Junkie du début de 20ème siècle. Deux soldats pour lesquels la France n'éprouvent pourtant aucun respect alors qu'ils ont donné leurs vie à la patrie pendant 4 ans, et dont les morts sont pas forcément si respectés. On pourrait résumer ce film à ses 50 premières minutes qui sont très sobre et même bien plus émotionnel que l’ensemble des films du bonhomme. Pas sans qu’il n’y ait des scènes maladroitement imbriqué bien que très belle en soit (la première rencontre entre Louise et Edouard), mais l’aspect burlesque qu’on reconnait à ses films sont extrêmement réduit. Hormis lors des quelques passages avec le lieutenant Aulnay-Pradelle et à la fin de cette première moitié, le film prend son temps pour faire ressentir le trouble interne des anciens soldats à la fois d’un point de vue professionnel mais aussi intime lorsque l’on voit Albert croiser son ex femme durant un de ses petits emplois et que celle-ci lui rend son alliance. Par ailleurs Albert Dupontel s’est beaucoup bonifié en tant qu’interprète de ses propres films (surtout ici ou il se montre profondément touchant), il s’est aussi amélioré un peu plus à chaque film en tant que metteur en scène. Poussant un peu plus ses travaux sur 9 mois Ferme en terme de cadrage, et cumulant ici certains plans-séquences maîtrisés et très adroit en plus de la reconstitution de l’après première guerre mondiale et de la photo plutôt assombri dés l’ouverture en fondu d’image. Mais c’est surtout Nahuel Pérez Biscayart qui m’a beaucoup ému et qui parvient à faire passer beaucoup d’émotion en dépit des différents masques qu’il cumule, aussi bien du rire par-ci que du chagrin et de la colère par-là. Sans oublier qu’on pourra reconnaître à Au revoir là-haut, durant sa deuxième moitié, de conserver un contrôle de ton dés lors qu’Albert Dupontel instaure certaines touches d’humour à la fois absurde mais pourtant toujours cohérent dans leur contexte, même lors de l’immense escroquerie orchestré par Edouard. Le tout aidé par un bon travail musical de Christophe Julien, de Laurent Laffite (très bien dirigé ici) qui est très souvent mis à contribution pour les quelques passages destiné à faire rire ou sourire. Et le tout soutenu des rôles secondaires également très bien dirigé et bien écrit, notamment Niels Arestrup dans le rôle du père d’Edouard, Emilie Duquenne en tant que sœur d’Edouard ou encore la jeune Héloïse Balster également bien dirigée (et un petit rôle pour Kyan Khojandi de Bref et la voix française de Baymax dans Les Nouveaux Héros qui aura nous offrira un court mais sympathique moment de rire dans le dernier tiers). Au revoir là-haut, en plus d’être un excellent film français (vu l’avalanche de comédie de merde dont on nous gâte chaque année, ce n’est pas de refus) marque aussi un grand pas pour Albert Dupontel vers la maturité. Au fil de ses films il a gagné en sens du dosage avec son maniement de l’absurdité et du burlesque, et semble démontrer une vraie maîtrise pour ce qui est de varier le ton de ses récits. Bref, faut le voir pour encourager ce type de projet sincère à voir le jour, personnellement j’en reprendrais bien une seconde dose.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    4,0
    Publiée le 28 février 2018
    Une mise en scène talentueuse, une très belle retranscription de ces années (décors, costumes), une bande son de qualité qui viendra embellir les images, un scénario très original, des acteurs talentueux, de bonnes idées de scène, et une jolie dose de créativité (comme ce défilé de masques), Albert Dupontel frappe fort avec ce film maîtrisé en tout point, et viendra faire énormément de bien au cinéma français populaire.
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 607 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2017
    un scénario complexe et magnifique, une virtuosité de mise en scène étourdissante avec des trouvailles vertigineuses, le jeu grandiose de L Laffite est sublime en "ordure" et tous sont merveilleux de naturel tant la direction d'acteur est généreuse. on a envie d'applaudir à chaque scène - c'est du très grand cinéma français bravo bravo.
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 414 critiques

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Un film où s'entremêlent diverses émotions. Tout d'abord ce paysage de guerre, une bataille qui n'aurait jamais dû avoir lieu sans le machiavélisme d'un lieutenant, puisque un armistice avait été signé, laissant un terrain miné de corps sans vie et de blessés graves. Puis le retour en France avec d'un côté le chômage, la pauvreté, de l'autre un visage complètement déchiqueté par la guerre. Reste à ces deux amis de combat une amitié sincère qui fera que l'un et l'autre essaieront de se sortir du cauchemar. De très bons acteurs, un peu trop à mon goût de masques, de déguisements, mais une bonne réalisation et parfois un peu d'humour dans ce récit. A voir...
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 555 critiques

    4,0
    Publiée le 25 février 2018
    C'est simple : on avait plus vu une telle comédie dramatique depuis peut-être "Amélie Poulain". Sans atteindre non plus la magie et la poésie de l'incontournable film de Jeunet, "Au revoir là-haut" déborde de passion, d'inventivité formelle, et le sens de la mise en scène de Dupontel trouve ici toute sa pleine mesure dans cette intrigue loufoque et diablement originale; quoiqu'un tantinet brouillonne et emprunte de temps morts à mon humble avis. Le film parvient tout de même à être touchant avant tout grâce au personnage d'Edward royalement écrit et interprété et reste assez généreux dans son contenu. Le contexte des années folles est retranscrit remarquablement mais on sent aussi un parti pris qui veut contrebalancer un peu toute cette énergie démesurée avec un après-Guerre très misérabiliste pour les petites classes sociales. A voir.
    pfloyd1
    pfloyd1

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 650 critiques

    3,5
    Publiée le 15 avril 2018
    Véritable bonne surprise, Au revoir là haut est un coup de pied dans le cinéma dramatique français. Les décors sont somptueux, l'ambiance authentique des heures de la Première Guerre est fabuleuse, on s'y croirait, le spectateur est happé dans l'époque... Les acteurs sont eux aussi très bon avec une mention honorable pour Mr Dupontel qui crève l’écran, son film est une grande réussite . L'histoire, dramatique, mêlée d'émotions et de sourires est étonnante, presque magique. Reste une fin facilement devinable et une intrigue en demi teinte subjuguée par un récit "poétique" cousu de fil blanc, dommage. Un bon film qui mérite ses récompenses !
    T-Tiff
    T-Tiff

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 948 critiques

    4,0
    Publiée le 7 avril 2018
    Adaptation du roman éponyme de Pierre Lemaitre, "Au Revoir Là-haut" est réalisé par Albert Dupontel. Le roman de Lemaitre, qui avait obtenu le prix Goncourt, était une formidable réussite. Le film disposait donc d'un matériau initial assez solide sur lequel s'appuyer. Néanmoins, la difficulté était de transposée cette superbe mais complexe œuvre écrite, et notamment son univers d'après la Première Guerre mondiale. Le réalisateur y parvient avec brio. Albert Dupontel retranscrit très bien la France des années 20, ajoutant une touche très colorée. Les costumes et les décors sont vraiment très soignés. Le personnage principal, Edouard Péricourt, défiguré lors d'une dernière bataille, porte des masques pour ne pas montrer sa figure arrachée. Les masques sont tous très créatifs et contribuent à l'univers coloré du film. L'intrigue, comme celle du livre, est vraiment très prenante et amusante. C'est l'une des forces du film, qui sait être drôle et irrévérencieux avec un sujet aussi dur que celui de la guerre. Les acteurs sont très bons, Laurent Lafitte et Niels Arestrup en tête mais aussi Albert Dupontel en personne. Le film sait également être touchant. Cette adaptation a vraiment su utiliser tous les points forts du roman, ce qui en fait une adaptation très réussie, et cela fait plaisir venant du cinéma français de prendre des risques comme celui-ci.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top