Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Olivier
    note moyenne
    3,8
    121 notes dont 27 critiques
    répartition des 27 critiques par note
    5 critiques
    13 critiques
    5 critiques
    1 critique
    2 critiques
    1 critique
    Votre avis sur L'Olivier ?

    27 critiques spectateurs

    alain-92
    alain-92

    Suivre son activité 272 abonnés Lire ses 1 078 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juillet 2016
    Un combat, celui des plus humbles, ici des amoureux de la terre nourricière, peu à peu dépouillés de leurs biens par une crise financière envahissante. Icíar Bollaín, réalise ce film, comme une fable. Des paysages ensoleillés de l'Andalousie profonde ou ses bords de mer dévastés par des constructions modernes, dans un total abandon aujourd'hui, le film nous entraîne vers ceux plus modernes, gris et industrialisés de Düsseldorf. L'amour d'une jeune femme pour son grand-père paternel la poussera à toutes les folies. À tous les mensonges, aussi. L'optimisme et la détermination flirtent avec la naïveté. La réalisatrice déclare déclare: "L’Olivier aborde l’espoir d’un ré-enchantement possible du monde. Apprendre à faire confiance à nouveau. À travers cette crise, au-delà de l’appauvrissement d’un pays, nous perdons quelque chose d’essentiel : l’espoir." Cet arbre majestueux et millénaire tient une place primordiale. Déraciné, il trouvera avec Alma, une "force de la nature" pour reprendre les mots de la réalisatrice, une défenderesse de choix habitée par la force et la conviction de tous ceux qui tentent de s'opposer à ces multinationales sans scrupule. Le pitch est simple, les dialogues sensibles et solides à la fois. L'interprétation sans faille aucune. L'excellent Javier Gutiérrez s'impose avec maestria face à la douce et convaincante Anna Castillo. Un film qui atteint son but. Pousser à la réflexion et se laisser porter par la beauté des images et la musique de Pascal Gaigne.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 387 abonnés Lire ses 1 914 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juillet 2016
    Quel charmant petit film espagnol, sorte de road movie entre L’Andalousie et l'Allemagne, dans le but spoiler: de récupérer un magnifique et large olivier de 2000 ans..
    .
    Des gens simples mais dont la philosophie est riche (une jeune fille, un homme trentenaire, un autre quadragénaire) prennent donc la route spoiler: tandis que le grand père est mourant....

    Se dégagent du film quelques beaux plans séquences, des dialogues inspirés, une émotion sincère et j'insiste une philosophie du monde dont on peut se nourrir chaque jour....Ajouter de très beaux paysages ensoleillées, une musique discrète mais attachante, un superbe camion remorque rouge et des rencontres imprévues et vous passez un très agréable et dépaysant moment de cinéma....
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 642 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    4,5
    Publiée le 19 juillet 2016
    C'est un film dramatique espagnol particulièrement excellent. C'est rare de voir des films de cette qualité et de cette sensibilité. A ne surtout pas louper.
    Altenaissa d.
    Altenaissa d.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 30 critiques

    1,5
    Publiée le 21 novembre 2016
    Vraiment on est loin d'un super film histoire basique mais déprimante Dommage car les acteurs jouent vraiment bien !
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1244 abonnés Lire ses 3 490 critiques

    3,5
    Publiée le 16 juillet 2016
    Le scénariste de Ken Loach est à l'écriture de L'olivier et cela se sent dans ses résonances sociales et politiques. Le film d'Iciar Bollain se présente comme un conte et, du coup, court-circuite toute attaque en délit majeur de candeur. Après tout, on a envie de croire à cette histoire lestée d'une morale écologique et humaniste un rien naïve, dont les péripéties sont un peu poussées à l'extrême. Néanmoins, l'énergie de son interprète principale, Anna Castillo, et la critique des grandes entreprises qui se rachètent à bon prix une virginité "durable" ont le mérite de donner une vraie sensibilité et du tonus à un récit qui a le bon goût de ne pas se vautrer dans les clichés les plus éhontés même s'il les frôle parfois. Et l'olivier, dans son rôle de mémoire séculaire, joue avec talent son propre rôle.
    Sara H.
    Sara H.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,5
    Publiée le 19 juillet 2016
    Décidément, les films de Icíar Bollaín sont passionnants! Après les droits des femmes dans Ne dis rien, l'esclavage et la guerre pour l'eau dans même la pluie , encore un magnifique film L'Olivier une très très belle histoire très très émouvante... J'adore son cinéma très humaniste très émouvant et vantant vraiment les belles valeurs simples de la vie comme la nature, la solidarité. Ce dernier un véritable conte ; une histoire d'une passionnée de la nature et du lien fort avec son grand-père. L'amour est une belle énergie qui emporte loin et ce qui ne se vend pas ou ne s'achète pas n'est pas forcément inutile..Voilà une jolie histoire pleine de fraîcheur et de rêves.
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 618 critiques

    4,5
    Publiée le 14 juillet 2016
    Coup de coeur pour cette fable qui se joue au chevet d’une Espagne laminée par les crises. Alma, 20 ans, va entraîner son oncle et un ami follement épris d’elle, jusqu’à Düsseldorf, à la recherche d’un olivier bi-millénaire , dont le déracinement du sol espagnol aurait selon elle provoqué la maladie de son grand-père. J’ai été complètement conquise par les dialogues et le jeu des acteurs, riches de leurs tempéraments, passions et émotions. L’attachement à son grand-père et aux valeurs sûres et pleines de sens qu’il défend, font de la quête d’Alma un tentative très touchante, d’ancrage, d’enracinement dans un monde de crise, dont les repères deviennent abstraits et abscons.
    Christophe L
    Christophe L

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    4,5
    Publiée le 21 juillet 2016
    Excellent ! Les personnages touchants et authentiques. Un scénario lent dans lequel on prend le temps de plonger dans les émotions du drame. Je regrette juste quelques scènes dont les images auraient pu être mieux soignées comme les portraits de près du grand père. Ce commentaire est en même temps dur parce que le reste du temps les prises de vue sont très bonnes ! Bon film à voir et même plusieurs fois.
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 607 critiques

    1,5
    Publiée le 24 novembre 2016
    on s'ennuie ferme dans ce capharnaüm socialo intello écolo, on parle de la crise en Espagne, des trusts allemands de l'élevage des poulets d'une famille divisée et des oliviers, mais nous voila parti dans un délire invraisemblable pour un film d'aujourd'hui, c'est ni drôle ni attachant, en plus c'est mal fait et brouillon. aucun intérêt , il y avait pourtant matière a faire tout autre chose.
    LAURA J.
    LAURA J.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 102 critiques

    4,5
    Publiée le 7 juillet 2016
    film émouvant avec des acteurs très vrais. de belles valeurs défendues, franchement vous allez y laisser une petite larme !
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 680 abonnés Lire ses 1 347 critiques

    2,5
    Publiée le 26 juillet 2016
    Ecrit par Paul Laverty, le scénariste attitré de Ken Loach, « L’Olivier » déroule beaucoup de thèmes dans un récit qui met en avant la transmission des valeurs à travers l’histoire d’une jeune fille qui va tout faire pour retrouver l’olivier arraché sur les terres de son grand-père qui se laisse mourir depuis lors. Un arbre symbole de valeurs séculaires dans cette famille qui s’est retrouvé dans le hall d’une entreprise énergétique qui ne respecte pas l’écologie. Malgré les intentions louables et les belles promesses initiales, un tel sujet ne tient pas vraiment la route sur la durée d’un long-métrage. Les enjeux sont trop restreints et manquent d’ampleur rendant le résultat anodin, sans pour autant être inintéressant. On apprécie la mise en avant des valeurs familiales, du poids des traditions et, en filigrane, l’aspect écologique de ce film mais rien n’est vraiment assez poussé pour que l’on puisse être pris par le déroulement des évènements. La critique de notre société motivée par l’argent et des promoteurs véreux sent trop le déjà-vu et n’est jamais assez creusée. Certains aspects de la crise sont montrés sous un angle peu habituel, mais en plus des conflits familiaux, « L’Olivier » pioche dans trop de directions pour pouvoir les approfondir. On arrive tout de même à être sporadiquement touchés par cette leçon de vie à forte teneur humaniste, pleine de bons sentiments mais qui ne sombre jamais dans le larmoyant. Et la modestie de l’entreprise force le respect. Cependant, tout cela ne dépasse jamais le stade de l’illustration et n’inspire guère plus qu’un respect poli à défaut de l’ennui de la banalité. Une belle histoire qui manque de sel et de fond où c’est la relation entre un grand-père et sa petite fille qui nous émeut le plus à travers de jolis flashbacks.
    Laurent C.
    Laurent C.

    Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    3,5
    Publiée le 16 juillet 2016
    Depuis que les enfants ont vendu l'olivier millénaire à un pépiniériste pour recouvrir leurs dettes, le grand-père de la famille se dépérit dans un mutisme mélancolique, refusant de se nourrir et entreposant chaque jour un caillou à l'endroit même de l'arrachement de l'arbre. Heureusement il y a encore sa petite fille, Alma, qui se bat courageusement pour faire valoir la douleur de son grand-père, entre ses amis et les poules de l'exploitation agricole dont elle a la charge. "L'olivier" est donc le récit quasi initiatique d'une jeune-femme pour retrouver son arbre familial, avec l'aide de son oncle et de son prétendant. On pense au film "Little Miss Sunshine" pour le voyage qu'entreprend la famille pour se sauver, à travers la quête existentielle de cet arbre. Pour autant, l'œuvre n'en a ni la grâce, ni la beauté légère. L'œuvre se perd parfois dans quelques poncifs dramatiques, qui fait perdre au film sa dimension initiatique. Le scénariste étant aguerri aux questions sociales, le long-métrage en fait presque trop dans les accablements sociaux qui pèsent sur cette seule famille. L'œuvre aurait gagné en délicatesse si elle s'était plus appesantie sur la dimension spirituelle de l'olivier et la relation entre cette jeune-femme pleine de fougue et le grand-père dépérissant. Toutefois, "L'olivier" demeure une œuvre honnête, attachante, parfois peu vraisemblable, à travers les paysages sublimes de l'Espagne agricole, et qui saura toucher les spectateurs dans leur cœur.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 578 abonnés Lire ses 2 259 critiques

    3,0
    Publiée le 16 août 2016
    Alma est très attachée à son grand-père inconsolable de la perte de l’olivier ancestral déterré par ses fils pour financer leurs projets immobiliers. Elle ira jusqu’en Allemagne pour retrouver ce symbole perdu d’une enfance heureuse. "L’Olivier" est réalisé par Icíar Bollaín et mis en scène par son époux Paul Laverty, scénariste attitré de Ken Loach. On y retrouve tous les ingrédients des films du réalisateur britannique deux fois Palme d’or : des personnages au grand cœur qui se battent courageusement contre le système, une histoire tire-larmes qui frôle la mièvrerie sans y sombrer, une critique sociale en creux qui prend ici pour cible la spéculation immobilière en Espagne qui a détourné de braves paysans de la culture de la terre (qui, elle, ne ment pas ?)… "L’Olivier" est sauvé du mélo par la belle énergie de son héroïne et par une fin aussi surprenante que logique.
    DarkAkuma02
    DarkAkuma02

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 506 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juillet 2016
    En Espagne, une jeune femme s'inquiète de la santé de son grand-père qui décline de plus en plus. Elle en tire la conclusion qu'il ne se remet pas de la vente contrainte de l'olivier dont il s'occupait plusieurs années plus tôt. Elle va décider de retrouver cet olivier dans le but de le lui ramener.
    Ce film a été une agréable surprise. Les personnages et les relations qu'ils entretiennent sont efficacement présentés dans une importante première partie. Par la suite, le récit prend des airs de road-movie lorsque la protagoniste entraîne à leur insu deux personnes dans son improbable voyage jusqu'à Düsseldorf. Le scénario m'a d'abord paru un petit peu naïf, mais sa conclusion spoiler: est finalement extrêmement cohérente et réaliste
    .
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 075 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mai 2017
    Alma, 20 ans, élève des poulets dans la région de Valence et mène une vie dissolue la nuit. Au milieu de cela, il y a son grand-père qui se laisse mourir depuis que l'olivier de la famille a été racheté par une multinationale. Ce petit film espagnol est un bijou sublimé par l'interprétation extraordinaire d'Anna Castilla en jeune femme libre, déterminée et combative. On y reconnaît la patte sociale du scénariste de Ken Loach et ce road-movie jusqu'à Düsseldorf, même s'il peut sembler naïf et utopique, est savoureux. L'émotion est au rendez-vous avec ces flash-backs qui nous montre l'importance de la transmission du savoir par les anciens. Une très agréable surprise.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top