Notez des films
Mon AlloCiné
    Logan Lucky
    note moyenne
    3,5
    3306 notes dont 213 critiques
    répartition des 213 critiques par note
    7 critiques
    54 critiques
    104 critiques
    36 critiques
    5 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Logan Lucky ?

    213 critiques spectateurs

    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 2 005 critiques

    2,0
    Publiée le 29 octobre 2017
    Malgres des acteurs sympathique et la bande annonce attirante , le contrat n'est pas rempli. L'histoire est meme tres moyenne et faite pour un public americain avec tous ces codes , le rythme assez lent , seul la fin sauve un peu ce film.
    LeFilCine
    LeFilCine

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 444 critiques

    2,5
    Publiée le 30 octobre 2017
    La série des Ocean’s a couronné Steven Soderbergh de succès il y a quelques années. C’est donc avec gourmandise qu’on retrouve le célèbre réalisateur américain dans ce genre qu’il a su si bien appréhender par le passé. Et on retrouve en effet, dans Logan Lucky, la maitrise de Soderbergh dans l’art de la mise en scène d’un casse audacieux au cinéma. Mais cette fois-ci deux éléments viennent ternir l’intérêt que l’on aurait pu avoir pour son travail. Il y a d’abord ce casting riche de noms ronflants mais qui s’avère d’une effroyable mollesse. Channing Tatum, peu reconnaissable en père de famille libidineux, n’arrive pas à nous convaincre un seul instant qu’il est le cerveau d’un casse de haute précision. Adam Driver interprète son frère et semble bien perdu dans ce rôle qui ne lui sied guère. Quant à Daniel Craig il se fait plaisir à cabotiner gentiment et est un peu plus convaincant que ses acolytes. C’est donc cette bande de pieds-nickelés peu investis qui se lance donc dans un casse à haut risque. Le second élément qui laisse le spectateur bien à distance de cette histoire c’est ce cadre de l’Amérique rurale profonde qui, à base de courses Nascar, de fêtes locales et de bars typiques, rend le film bien peu captivant pour le spectateur français. On est donc bien loin des paillettes de Las Vegas. De plus, toutes les petites histoires annexes au casse en lui-même, notamment avec la fille du héros, n’apportent absolument rien au récit. Pourtant Soderbergh nous prouve qu’il maîtrise bien le genre et le final arrive à faire son petit effet, mais cela reste du sous Ocean’s Eleven.
    Serge V
    Serge V

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 439 critiques

    2,0
    Publiée le 30 octobre 2017
    steven soderbergh voulait arrêter le cinéma , il revient pour logan lucky et franchement il aurait pu rester sur sa première décision , il nous raconte un énième casse , il ne s ' embarrasse pas avec la vraisemblance ni avec la clarté , on suit l ' histoire sans s ' y intéresser vraiment , une musique envahissante mais tout compte fait bienvenue en nous faisant oublier un peu le manque d ' intérêt de l ' histoire et ses incohérences !
    Shinny
    Shinny

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 248 critiques

    1,0
    Publiée le 12 novembre 2017
    Je n'ai vraiment pas compris l'enthousiasme des critiques pour ce film fade classique, naïf, facile, sans humour et attendu. Rien d'original à part la petite fille...Pas d'émotions à part l'ennui.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 680 abonnés Lire ses 1 348 critiques

    2,5
    Publiée le 26 octobre 2017
    Steven Soderbergh avait promis qu’il arrêtait le cinéma après son dernier opus sorti il y a quatre ans, le très réussi « Ma vie avec Liberace ». Il souhaitait se tourner vers la télévision et d’autres formes d’art. Le voilà qui revient tout de même avec ce « Logan Lucky », le scénario lui ayant visiblement tapé aux yeux. Et bien, après avoir vu le film, on se demande vraiment ce qui a bien pu lui plaire dans cette banale histoire d’arnaque au sentiment de déjà-vu et qui ne casse pas trois pattes à un canard ! Soit deux frères à qui la vie n’a pas fait de cadeaux qui décident de s’associer à un taulard pour braquer les recettes d’une course de NASCAR. Pour l’originalité on repassera. Et si le casting est vraiment au top, de l’habitué Channing Tatum aux nouveaux venus Hilary Swank ou Daniel Craig, il ne suffit pas à rendre intéressant cette entourloupe qui s’étire sur deux heures. Alors pas que l’on soit face à un mauvais film ou un film raté. Car non, on ne s’ennuie pas. Le metteur en scène sait toujours aussi bien manier une caméra, bien que sa mise en scène soit relativement fonctionnelle ici. De la même manière, c’est un bon narrateur qui soigne son récit même si le coup de l’arnaque à plusieurs soit une redite de sa filmographie (les trois « Ocean’s Eleven »). C’est d’ailleurs davantage ses personnages et sa peinture d’une Amérique provinciale qui l’intéresse tant les tenants et les aboutissants du braquage ne sont pas intéressants. Pire, il expédie la résolution de l’intrigue à la va-vite et de manière pas vraiment claire à tel point qu’on n’est même pas sûr d’avoir compris… Mais qu’on s’en fiche ! Là n’étant pas l’intérêt principal de « Logan Lucky » ni pour le spectateur, ni pour Soderbergh lui-même. On suit tous les protagonistes du long-métrage d’un œil un peu distrait attendant patiemment que la projection se termine. Le sentiment de déjà-vu domine mais n’est pas non plus clairement désagréable, on sait où on va mais de la bonne manière. Et force est d’avouer qu’au bout de deux heures de celle-ci, le constat est sans appel : l’auteur aurait pu encore attendre quelques années plutôt que de revenir avec un film aussi mineur et péremptoire, qui ne fera certainement pas date dans sa filmographie. Tout cela est tellement peu palpitant que seule la troupe d’acteurs contents d’être là, quelques séquences rigolotes (mais on s’attendait à rire beaucoup plus) et une tranche de vie sympathique d’une certaine Amérique empêchent d’être autre chose qu’un petit divertissement du samedi soir. Gentil, regardable mais sans aucune aspérité et donc très vite oublié.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    2,5
    Publiée le 22 septembre 2017
    Pour son “grand retour” au cinéma après plusieurs années de pause télévisuelle, Steven Soderbergh surprend un peu avec un “Logan Lucky”, un petit film au profil bas, construit autour de l’idée un peu absurde de recycler les mécanismes artificiels de la série “Ocean’s Eleven” (ce qui n’est pas ce que Soderbergh a fait de mieux) dans le milieu redneck, en filmant le tout avec un réalisme et une empathie typique des projets les plus minimalistes de ce cinéaste versatile (souvenons-nous de l’excellent “Bubble” par exemple). Le résultat, ce qui n’est pas une surprise tant le pari semblait risqué, ne fonctionne pas vraiment, l’intrigue abracadabrante d’un holdup improbable, avec un twist final dont on se serait bien passé, n’adhérant jamais vraiment à la peinture attachante d’une Amérique traditionnelle, un peu simplette mais indiscutablement pleine de vie et d’énergie. L’un des principaux problèmes de “Logan Lucky”, au-delà de son scénario capillotracté, est la légèreté, voire la superficialité du propos de Soderbergh : on pense souvent au travail des Frères Coen, sauf qu’ici, on ne débouche jamais sur une vision particulièrement “profonde”. Il n’y a visiblement aucun questionnement existentiel chez Soderbergh, qui semble comme souvent se contenter d’aligner des situations divertissantes, ludiques, voire même des clichés triviaux (la scène tire-larmes du “pageant” et de la chanson patriotique). Cette obsession – louable a priori – pour la légèreté joue finalement contre le plaisir du spectateur : les nombreux moments humoristiques du film ne font jamais rire, tandis que les scènes de “suspense” (le casse lui-même) s’enchaînent sans provoquer en nous la moindre réaction. “Logan Lucky”, comme ce fut le cas de plusieurs projets précédents de Soderbergh, défile devant nos yeux comme un spectacle malin, plutôt bien réalisé – une photographie magnifique, des acteurs au top, dont un Daniel Craig mémorable qui se régale à dynamiter son image, et une mise en scène toute en finesse -, mais totalement anodin. Aussitôt vu, aussitôt oublié.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 1 470 critiques

    0,5
    Publiée le 19 novembre 2017
    Et voici donc le film de braquage décalé tant vendu par la bande-annonce. Et la déception est d'autant plus grande qu'on retrouve une énorme brochette d'acteurs, et une réflexion de société intéressante sur la "province" américaine et les préjugés sur les péquenauds du coin. Ce qui tue le spectateur est le rythme : totalement absent, le film donne l'impression de durer 4 heures. La partie braquage manque totalement le coche puisqu'il n'y a jamais de tension ou suspense sur le fait qu'ils réussissent leur coup. L'absence d'enjeu, de la moindre preuve d'humour, ou d'une véritable caricature de l'Amérique rurale rend le film vide et ennuyant au possible. Tous les efforts pour reconstituer la course de Nascar, donnent le sentiment que le réalisateur s'est totalement perdu en route et a oublié de raconter une histoire captivante, se disant intérieurement que la présence d'acteurs talentueux suffirait au film. Un de ses échecs artistiques monstrueux et improbables, à l'image de ces blockbusters à 300M$ qui s'échouent à plagier les séries B ou les direct-to-dvd.
    DestroyGunner
    DestroyGunner

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 794 critiques

    3,0
    Publiée le 28 octobre 2017
    Je n'ai jamais particulièrement apprécié les films de la série Ocean's 1X, dont le scénario est trop complexe pour être crédible et le côté "all stars" agaçant, sans direction d'acteurs notable. Cet avatar de la série est plus sympathique, notamment par sa dimension plus "hillbilly", mais il est affublé des mêmes défauts de scénario irréaliste, seulement destiné à surprendre dans un récit apparemment sans suspense. Les acteurs sont bons et nettement mieux dirigés. Cela reste un bon délassement de dimanche en début de soirée.
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 607 critiques

    0,5
    Publiée le 26 octobre 2017
    il y a des mauvais films, et de très mauvais, mais là !! des montagnes de bêtise, des océans de vulgarité (la petite fille qui chante), des forets de dialogues insipides (chez la coiffeuse), une non mise en scène qui atteint des abysses , c'est la honte du cinéma américain , que vient faire D G, - est ce bien Soderberg qui l'a signé, ? il devrait se cacher.
    Requiemovies
    Requiemovies

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 1 153 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2017
    Ce petit malin et joueur de Steven Soderbergh, élevé dans les trames du cinéma indépendant, revient sur grand écran (après quelques séries, l’excellente The Knick pour l’exemple, et autre téléfilm, Behind the Candelabra). Malin, car joueur de thèmes et de genres. Si son dernier film Logan Lucky semble avant tout n’être que le frère redneck de son Ocean’s Eleven, c’est plus loin qu’il faut porter le regard pour voir dans ce thriller farceur un énième film du réalisateur qui se joue des à nouveau codes des genres. On peut également admettre qu’entre ces lignes une certaine objectivité n’est que partiellement de mise, à l’égard du regard qu’on porte sur la qualité intégrale de l’ensemble de la filmographie du metteur en scène, qui a toujours su aborder différents genres sous un angle unique en y apposant sa patte reconnaissable. Sans se répéter, il revisite dans les règles de l’art le film de braquage, pose en filigrane un regard critique sur ses personnages, reflets eux-mêmes de certaines valeurs de la société, voire de stéréotypes à désamorcer (de là à voir un clin d’œil à l’électorat « trumpien » qu’on prenait à la légère… ( ?) sic.). Même en prenant le risque de répéter la recette convenu de ses précédents films qui abordaient déjà le genre, Logan Lucky reste assurément malin, à tel point que la fin bien que téléphonée dans son twist, prend des allures de calques, mais difficilement trouvables. Pour un premier scénario (de Rebecca Blunt), c’est un très bel exercice dans le style. Formellement on retrouve la grammaire de Soderbergh apparue depuis The Girlfriend Experience, cadres aérés, montage qui prend son temps, comédiens dirigés avec subtilité qui nous vont voguer entre second degré et sérieux, avec cette frontière souvent invisible chez le cinéaste. On le retrouve (sous pseudonymes) à la photo et au montage, mais tant que le talent est là, rien à redire. Le rendez-vous est donc pris, avec un plaisir certain, ambiance déjantée, second degré, où les apparences sociales et d’actions sont trompeuses comme chez le cousin Ocean. Ne pas y voir la facilité d’un scénario malin sans rien au-delà, Logan Lucky est plus que ça, une jolie démonstration d’un film équilibré, quand on maîtrise à ce point le rythme d’un long-métrage, l’ambiance, les pauses comme les accélérations, l’arrêt au stand sur l’aspect psychologique de ses personnages, un tout en somme fait de plain de choses, dont l’ensemble du casting, délicieux dans des rôles à contre emploi (la liste serait trop longue pour citer qui que ce soit, ils sont tous géniaux), en pleine exagération, dont l’hyperactif Soderbergh serait le pilote afin de ne rien laisser en conduite automatique. Belle surprise dans une semaine chargée (niveau sorties) où il faut faire des choix, Logan Lucky en est un, assurément.
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 1 582 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2018
    Une comédie peut ètre mineur dans la carrière de son cinéaste Steven Soderbergh mais c'est quand mème distrayant et ça change les esprits !! Sur la mode de la saga "Ocean's eleven" mais dans lee milieu des Américains d'en bas, deux frères dont l'un d'eux vient d'ètre licencier de son entreprise en manque d'argents pour subvenir aux besoins de sa famille, ont l'idée de cambrioler une grosse banque située dans un lieu de tournoi de sports automobiles audacieux et risqué. Ils font appel à un prisonnier connaisseur en la matiére et l'aider de s'évader de prison et quelques gars du coin en préparant des plans et on se demande s'ils vont réussir le coup. Ce long métrage possède un scénario astucieux, une mise en scène qui fait mouche comme souvent chez Steven Soderbergh, l'ambiance emmené par de très bons acteurs avec en tète Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig, Katie Holmes, Hilary Swank reste sympathique et nous font passer un bon moment
    GyzmoCA
    GyzmoCA

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 356 critiques

    3,5
    Publiée le 13 avril 2018
    Steven Soderbergh signe un film de braquage décalé avec James Bond et Kylo Ren et c'est une réussite. A la manière de la série Oceans, le réalisateur récidive dans le braquage millimétré, maitrisé et inventif. Channung Tatum campe un parfaitement son personnage bien épaulé par les autres acteurs notamment Daniel Craig méconnaissable en blond déjanté. Un bon thriller.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6217 abonnés Lire ses 10 701 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2019
    Avec "Logan Lucky", Steven Soderbergh montre qu'il en a encore sous le capot! Grâce à lui, le film de casse n'est pas mort en suivant toutes les règles du genre : personnages dèclassès, originalitè du casse, twist final [...] Ainsi Soderbergh renoue avec ses oeuvres d'antan ("Ocean's Eleven") : son "Logan Lucky" tournè avec un humour particulièrement rafraîchissant, un montage super ènergique et une efficacitè assez redoutable, nous prouve, s'il en ètait besoin quel gènie de la mise en scène il est, malgrè les petites erreurs (cf. l'ère « Section Eight » tels que le mauvais "Solaris ou les moyens "Ocean's Twelve" & "Ocean's Thirteen") dont il èmaille parfois une oeuvre qui fait honneur au cinèma! Ses acteurs, (Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig) - il faut les louer en bloc ; chacun incarne impeccablement le personnage dont il est chargè, tandis que la B.O est en parfaite osmose avec une histoire extrêmement surprenante! Non le film de casse (et d'arnaque) n'est pas mort! N'en dèplaise à certaines critiques qui disent que ce film est anecdotique dans l'oeuvre de Soderbergh! On croit rêver...
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1244 abonnés Lire ses 3 491 critiques

    3,5
    Publiée le 27 octobre 2017
    Même les stakhanovistes ont droit à des vacances. Soderbergh avait pourtant juré qu'il ne tournerait plus pour le grand écran. Il n'a même pas tenu 4 ans. Logan Lucky, ou selon la formule ; Ocean's Eleven chez les ploucs est un retour en assez bonne forme où l'on apprécie l'ironie du ton et l'hommage appuyé aux prolétaires américains dans une Amérique en déliquescence. On a vu cela ailleurs, c'est certain, mais Soderbergh n'a rien perdu de sa vista même si son film baguenaude quelque peu avant de trouver son rythme de croisière. Un brin nonchalant, presque paresseux et ne s'embarrassant pas de scènes superflues pour rendre crédible ce braquage mené par des branquignols. Impossible de ne pas penser, la virtuosité en moins, à ce fantastique film de Kubrick : L'ultime razzia, les chevaux vapeur remplaçant les équidés d'origine. Comme toujours chez le cinéaste, la direction d'acteurs est impeccable, offrant par exemple un contre-emploi parfait à un Daniel Craig épatant. Il y a eu pendant un temps, et à cause de la Palme d'Or glané dès son premier essai, une sorte de malentendu vis à vis de Soderbergh, dans le sens où on le classait dans la catégorie des auteurs. Il a prouvé depuis, en dépit d'une cadence de tournages trop élevé, qu'il était plutôt un excellent artisan. Ce qui n'est déjà pas si mal.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 392 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,0
    Publiée le 2 décembre 2018
    Après quelques années de retraite, lassé par le fonctionnement des studios, S. Soderbergh est donc de retour, avec un film produit en marge des studios. Grâce à de multiples pré-ventes, le film était ainsi remboursé avant sa sortie, lui garantissant en sus une liberté artistique presque totale. Il réunit toutefois un solide casting, avec quelques grosses stars de franchises, et il trousse une intrigue de braquage chez les péquenauds. Il en résulte un pur polar qui évoque différents classiques du genre, avec toutes les ficelles déjà vues et revues, avec une bonne dose d'humour un peu absurde à la Coen Bros. C'est fun, ludique, drôle et bien mené, avec des numéros d'acteurs réjouissants, tandis que Soderbergh reste toujours un filmeur efficace et passionnant. Un excellent moment donc, qui repose donc malheureusement sur une trame convenue, mais qui fait son petit effet. Et puis, c'est vraiment bien filmé, il y a de l'émotion, quelques passages vraiment drôles et ça fait un divertissement intelligent pour un public adulte plus que recommandable. Et vu la rareté du genre, on prend ! D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top