Mon compte
    90's
    note moyenne
    4,0
    2576 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur 90's ?

    152 critiques spectateurs

    5
    18 critiques
    4
    63 critiques
    3
    49 critiques
    2
    12 critiques
    1
    7 critiques
    0
    3 critiques
    Sam L.
    Sam L.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 121 critiques

    2,5
    Publiée le 26 avril 2019
    On ressent en permanence un certain malaise, l’ennui du jeune acteur (Sunny Suljic) et de tous ces jeunes de la bande qui semblent livrés à eux mêmes. De ce point de vue, c’est assez réussi. Pour l’histoire en elle-même, c’est un peu trop léger ..
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 156 abonnés Lire ses 540 critiques

    4,5
    Publiée le 1 mai 2019
    Jonah Hill n'est pas qu'un bon acteur, il est un réalisateur prometteur. Ce film - en partie autobiographique - est un petit bijou de violence et de délicatesse entremêlées. Sa réalisation est très efficace, les plans sont superbe et le montage est intelligent. On se laisse prendre par l'histoire d'autant plus facilement que le jeune Sunny Suljic est éblouissant. La bande son nous replonge dans ces années skate. Une réussite.
    NarnoNarno
    NarnoNarno

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 557 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2019
    Indéniablement sympathique et d'une coolitude naturelle et spontanée, "90's“ est un objet filmique aux allures d'amateurisme, et pourtant, parfaitement juste et maîtrisé. D'autant plus étonnant que derrière la caméra, le néo-réalisateur s'est fait plutôt connaître par ses talents d'acteurs dont on n'a plus retenu le registre comique et potache, que sa filmographie sérieuse et souvent réussie (“le Loup de Wall Street"). Ici, J.Hill ressort son caméscope et filme une époque qu'il semble sincèrement avoir vécu. Par les émois du jeune Stevie, ses révélations skate aux pieds, ses diverses premières fois: en suivant les épopées d'un quotidien presque lambda de ce jeune pré-ado, de la découverte de sa soudaine liberté choisie et très hédoniste, “90's“ reste un témoignage gentillet au capital sympathie évident, mais qui manque de mordant et de percutant pour réellement rester dans les annales. Mais le registre choisi, la reconstitution d'époque, la bande-son bien empreintée, et la sincérité de l'ensemble, font de “90's“ une jolie et prometteuse prestation dans le CV du jeune réalisteur.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 1 065 abonnés Lire ses 18 103 critiques

    1,0
    Publiée le 5 août 2020
    En plus de n'avoir aucune intrigue et de s'éterniser 90's est un film d'une heure et demie qui semble durer 3 heures et qui est horriblement réalisé. Quand Stevie rejoint un gang de rue il apprend à se droguer, enfreindre les lois et avoir des relations sexuelles en tant que avec quelqu'un qui peut ou non être un adulte mais qui est beaucoup plus âgé et deux fois plus grand. Il aime le gang car c'est un film glorifiant la culture des gangs. Les personnages sont dépeints de manière irréaliste comme n'ayant pas de travail. Juste du skate et de la fête sans conséquences autres qu'un accident. La mère horrifiée par ce qui est arrivé à son fils fait des bascules inexplicables et encourage le gang à fraterniser avec son fils à l'hôpital où il se remet de l'accident. Tout est irréaliste à la fin : Les mauvaises décisions conduisent au bonheur semble dire le film. Il y a de la place pour un bon film dépeignant de manière réaliste la vie des gangs de rue dans les années 1990 à Los Angeles mais ce n'est pas 90's. Le pire film que j'ai vu de depuis des années...
    Ceiner M
    Ceiner M

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 144 critiques

    3,0
    Publiée le 20 mai 2019
    On a l'impression de voir un documentaire en immersion sur un groupe d'amis skateur dans la moitié des années 90's. Cette chronique douce-amère de ce groupe est sympathique et nostalgique mais finalement c'est un peu court niveau scénario et final mais c'est très bien filmé et joué, surtout le jeune stevie ...On est pas encore au niveau de "Stand by me" mais j'ai passé un bon moment..je ne suis pas certaine qu'il me reste en mémoire longtemps même si les personnages sont attachants...à voir….A déconseiller aux mères de famille qui se font des cheveux blancs pour leur progéniture adolescente!
    tonton29
    tonton29

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 294 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juin 2019
    Sincérité est ce qui ressort de ce 1er film de Jonah Hill qui nous plonge dans les années de sa pré-adolescence. Ce n'est pas une autobiographie mais un récit d'une période, d'un jeune, d'une bande de jeunes, d'une époque. Pas facile de tout traiter mais c'est simple sans être simpliste. Ça nous replonge dans nos propres expériences et nous parle au Coeur. On n'est plus un enfant mais pas encore un ado. On se rebelle, on est curieux, on est ouvert . . . Sans être un film initiatique ou barbant.
    Nico H.
    Nico H.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 170 critiques

    3,5
    Publiée le 15 février 2019
    Un casting très reussit avec un jeune garçon absolument bluffant, pour une histoire qui n'a rien d'originale mais qui est réussit en tous points. Un joli petit film à l'ambiance 90' hyper maîtrisée et à l'histoire fluide et agréable à suivre meme si certains personnages auraient pu être plus développés. Terriblement attachant.
    Archibald T.
    Archibald T.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 209 critiques

    4,0
    Publiée le 12 juin 2019
    Touchant cette vision de l'adolescence où on se cherche, on prend pour modèle les "grands durs".
    Beau premier film.
    Revo67
    Revo67

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    Publiée le 12 mai 2019
    Le passage de l'enfance à l'adolescence vraiment bien ressenti dans ce film très réussi. J'y suis allé sans grande motivation après la bande annonce mais une belle surprise. Tous les ingrédients de cette période de transition difficile y sont abordés et des interprétations impeccables.
    Olivier Bastien
    Olivier Bastien

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 39 critiques

    4,5
    Publiée le 8 mai 2019
    Histoires d’adolescents. Histoires de vies abîmées qui se retrouvent autour d’une passion commune. Histoire d’un enfant qui grandit et qui découvre. Des dialogues qui claquent plein d’humour et de dérision. Des images qui mettent en valeur de beaux acteurs et leurs performances de skateurs... Et une bande son qui déchire. Bref... un film magnifique qu’on aimerait plus long pour savoir ce que vont devenir ces cinq là.
    LiJie
    LiJie

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 49 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mai 2019
    J'ai adoré ce film - qui tient en grande partie pour une mise en scène efficace sans être énervée - et surtout au visage d'ange de l'enfant (Sunny Suljic) qui devient adolescent dans sa nouvelle bande de quatre potes, tous les quatre différents et dont on découvre la vie à travers leurs échanges souvent amusants, parfois franchement drôle et toujours très touchants. Le skate sert de lien entre ces jeunes ados mais ce n'est pas là le plus important. La découverte de l'amitié, l'évidence de l'amour et de l'amitié, au-delà des disputes mais aussi au-delà des blessures profondes est le thème central de ce film beau et attachant. Dommage qu'en français on l'ait si mal nommé.
    AlainTH
    AlainTH

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 25 critiques

    4,5
    Publiée le 2 juin 2020
    Un petit bijou à voir absolument. Le gamin rayonne, on ne peut que s'attacher à lui pendant ce difficile parcours initiatique pour échapper à son quotidien de m...
    Et quel acteur !
    C'est fort, intense même. Enfin un film avec un montage serré. Pas de gras. Et c'est loin d'être aussi sombre qu'on peut le craindre. Un grand moment de cinéma pour moi.
    Alors que dans les premières minutes je craignais que ce format 4/3 et la qualité d'image volontairement un peu "amateur" ne soit un caprice de réalisateur gênant, on l'oublie totalement et cela contribue à donner de la réalité au film.
    war m
    war m

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 447 critiques

    3,5
    Publiée le 28 juin 2019
    Si "90’s" touche autant, c’est qu’il tranche dans le gras, sans afêteries, avec un sens aigu de l’espace et du temps, recréant les années 1990 à hauteur d’enfant
    Jean H.
    Jean H.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 31 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mai 2019
    Comment un pré ado trouve l'amitié dans un groupe de jeunes la complicité que son frère ne lui apporte pas la planche à roulettes est le lien entre ces différents personnages beaucoup de sensibilité un excellent film
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 8 juin 2019
    Il y a des petits films indés comme ça : on sait pourquoi on va les voir, et on obtient ce qu'on était venu chercher. Sans ombres au tableau, sans zèle particulier ou surprises non plus. À seulement 35 ans, Jonah Hill n'est plus seulement le second rôle ayant crevé l'écran dans Le loup de Wall Street, il a pris de l'épaisseur en participant à des projets ambitieux telle la mini-série Maniac (Netflix) ou auprès de réalisateurs d'ampleur tels Todd Phillips, Gus Van Sant ou les frères Coen. Voici son heure venue de passer derrière la caméra pour cette tranche de vie adolescente autobiographique. Elle raconte le besoin de rébellion d'un jeune de classe moyenne dénué de repère paternel. Dans son cas le refuge sera une bande de skateurs/glandeurs légèrement plus âgée, on peut cependant transposer aisément son histoire à toute tentative de se trouver par l'adhésion à un groupe. D'où l'intérêt de ce long-métrage pour les non-adeptes de la planche à roulettes. Il s'agit de ce virage d'une vie connue par tous où d'un seul coup tout s'accélère, de l'élargissement de notre cercle d'amis aux premiers émois sexuels en passant par la spirale des beuveries. Stevie va dans un premier temps idéaliser son nouvel eldorado, tout en intégrant que derrière le côté libertaire illusoire, sa micro-société était conditionnée par ses propres codes, standards et limites. Le propos ne se veut jamais moralisateur ni manichéen concernant les personnages (même le frère nuisible est attachant), et le scénario refuse la facilité de conclure via un retour à la normale. Aussi ne renie-t-il aucun des comportements ou faits au discrédit de cette jeunesse en quête de sens. Ce n'est qu'un premier jet pour Hill, mais déjà la tentation de le comparer à un certain Larry Clark (Kids, Bully, Ken Park) nous dévore. Tout un programme en perspective pour ce jeune auteur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top