Notez des films
Mon AlloCiné
    Heartstone - Un été islandais
    note moyenne
    4,0
    316 notes dont 42 critiques
    répartition des 42 critiques par note
    10 critiques
    13 critiques
    11 critiques
    7 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Heartstone - Un été islandais ?

    42 critiques spectateurs

    Diego C
    Diego C

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 21 novembre 2017
    Heartstone est une ode à la jeunesse, au pré-ados et au ados. Pour un premier film la direction des acteurs ainsi que sa réalisation sont magnifiques. Les paysages sont époustouflants, on a l’impression de voyager en Islande pour y découvrir une vie qui n’a pas forcément grand lien avec la nôtre. C’est l’enfance rêvée pour les citadins… Ce que j’aime particulièrement c’est comment on mêle la liberté évoquée par les paysages avec
    spoiler:
    un contexte socio- familial des personnages qui reste fort bien anxiogène

    . Le cinéma Islandais n’est pas très présent sur les écrans et enfin on peut en profiter. Heartstone est un film à voir sur le grand écran absolument.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1241 abonnés Lire ses 3 487 critiques

    3,5
    Publiée le 31 décembre 2017
    Premier film islandais présenté à la Mostra de Venise, en 2016, Heartstone est aussi le premier film de Gudmundur Arnar Gudmundsson. Son sujet sent a priori le vu à revu, à savoir le passage de l'enfance à l'adolescence, surtout avec l'irruption des premiers désirs, vers une sexualité encore floue. Seulement, la sensibilité du cinéaste, au fil d'un scénario qui privilégie l'intimisme et le quotidien, fait toute la différence et nous rend Thor et Christian, ses deux héros de 14 ans, terriblement proches. D'autant que le film traite aussi, de façon moins centrale, de nombreux thèmes : l'isolement de la population de la campagne (le tournage a eu lieu dans un petit village de pêcheurs) bien loin de Reykjavik, son caractère conservateur et son hostilité à ce qui ressemble de près ou de loin à l'homosexualité, le dysfonctionnement des cellules familiales, l'attachement à la nature, grandiose il faut bien le dire mais aucunement esthétisé par Gudmundsson. Le film prend son temps et ses jeunes protagonistes nous deviennent de plus en plus précieux, alors même que la narration s'apprête à entrer dans le drame. Mais sans ostentation, avec un regard pudique et plein d'empathie. Quant à l'interprétation, celle des deux garçons, en particulier, elle est en tout point remarquable.
    Sylvain P
    Sylvain P

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 1 207 critiques

    4,5
    Publiée le 29 décembre 2017
    Chaque plan de ce film islandais est un tableau de maître. La lumière islandaise met en valeur les visages, les paysages et le ciel. Chronique d'un été dramatique, Heartstone conte une amitié forte et presque improbable entre deux adolescents qui s'ennuient dans un petit village du Sud de l'Islande. Mais ces deux amis pourraient vivre n'importe où sur Terre, dans n'importe quelle communauté un tant soit peu refermée. Les personnages superbement croqués ne sont pas bavards, la poésie n'en est que plus présente. Un très beau film.
    Charles R
    Charles R

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 410 critiques

    4,5
    Publiée le 10 janvier 2018
    Guðmundur Arnar Guðmundsson : voici un nom peu facile à retenir pour nous qui ne sommes guère habitués aux sonorités islandaises. Et pourtant il s'agit sans doute d'un cinéaste qu'il faudra suivre tant son premier long-métrage apparaît comme un véritable chef-d’œuvre. Nous sommes en Islande : un petit port de pêche - où les habitants sont rares et les distractions encore bien davantage - constitue le décor de l'intrigue, environné par une nature aussi fascinante que sauvage. Thor et Christian sont deux adolescents en vacances, le premier a encore la morphologie d'un enfant tandis que le second est un beau jeune homme qui a tout pour séduire. Ensemble ils s'adonnent à quelques bêtises qui parviennent à peupler leur désœuvrement. Heureusement qu'il y a les filles - deux, comme par hasard - qui rôdent auprès des deux jeunes mâles. Ce qui pourrait n'être qu'un banal teen movie évolue au long de ses 2h09 en un drame poignant où l'initiation amoureuse ne prend pas le même sens chez les deux garçons. En effet le désir hétérosexuel du plus jeune cache mal l'homosexualité de l'aîné. Et l'intrigue va dès lors s'orienter vers les noirceurs de la tragédie. Rarement un cinéaste - jeune qui plus est - a filmé avec autant d'empathie la réalité adolescente dans tout ce qu'elle comporte d'énigmatique et de divers. La caméra frôle les corps, insiste sur les métamorphoses physiques, mais surtout capte les désarrois d'une jeunesse qui apprend les rigueurs de la vie et du désir. Les gros plans nous révèlent l'âme de ces adolescents que l'on croyait superficiels et qui sont les premiers à découvrir l'étonnante profondeur de leur être. Il fallait bien sûr des acteurs de qualité qui acceptent de tenir des rôles aussi périlleux et bouleversants. C'est le cas de Baldur Einarsson et de Blaer Hinriksson dont on ne sait si leurs noms reviendront au générique d'un prochain film, mais qui, sous une direction d'acteurs impeccable, offrent le meilleur que l'on puisse imaginer pour des jeunes de leur âge. Mais les jeunes actrices ne sont pas en reste pas plus que les adultes qui interprètent souvent des rôles ingrats. Ce village islandais qui semble loin de tout offre en définitive un bel exemple de microcosme sociétal où l'adolescence apparaît comme un moment de transition capital, une forme d'initiation douloureuse où le cœur se révèle dans toute son exigence en même temps que le sexe est un facteur de connaissance de soi. De ce point de vue, il faut insister sur le fait que cette petite communauté comporte une part terrifiante d'intolérance qui ne peut admettre la différence surtout quand il s'agit de sexualité.
    St Montipel
    St Montipel

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 88 critiques

    4,0
    Publiée le 11 août 2020
    Le cinéma islandais est moins prolifique que la littérature islandaise, mais comme elle ,il cache de véritables pépites.
    Ce film simple est une merveille sur l'adolescence l'éveil des sens la recherche se soi ,le tout dans des paysages grandioses et hostiles.Hélas ce type de film ne bénéficie pas d'une large distribution le privant d'un plus large public.
    Anton75
    Anton75

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 64 critiques

    4,5
    Publiée le 12 janvier 2018
    Une merveille ! Jamais vu un film aussi juste sur les troubles de l’adolescence, la découverte du sentiment amoureux, l’émoi des premières fois, la souffrance du désir. Le tout filmé dans des paysages somptueux, avec de jeunes acteurs épatants. Un film à ne pas manquer.
    Okhenia
    Okhenia

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    4,5
    Publiée le 2 janvier 2018
    Vraiment je suis émue par ce film. Je viens juste de sortir et les si belles images me tournent dans la tête. C'est un film durement poétique avec de jeunes acteurs excellents jouant des personnages compliqués. C'est un été islandais qu'on vit comme si on y était, malgré quelques longueurs, on est vraiment transporté dans cet univers très rude et dépaysant. Je n'ai rien à redire, c'était juste magique. Bravo. Allez le voir.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3324 abonnés Lire ses 6 112 critiques

    2,5
    Publiée le 14 juin 2017
    Un coming age movie sur l'éveil sexuel de certains pré adolescents et adolescents qui découvrent et se posent des questions sur leur sexualité. Un film loin des clichés habituels notamment les personnages qui ne sont pas stéréotypés comme souvent dans certains films ce qui est peut-être le résultat d'un style de vie puisqu'ici les jeunes sont "libres" et ne font pas leur éducation avec ce qu'ils voient sur le net. "Heartstone" est un film délicat, sobre et sans artifice à tel point d'ailleurs que cela annihile la moindre émotion qu'il pourrait y avoir. Cela vaut aussi pour la mise en scène très froide et cette réalisation "en retrait" qui nous laisse spectateur de ce qui se passe et ne vient jamais nous chercher pour nous faire vivre cette histoire plus intensément. Par contre, la photographie est très jolie avec ces superbes décors naturels. La première partie est bonne par contre la seconde s'enfonce dans quelque chose de redondant et prévisible ce qui rend l'ensemble ennuyeux et pourtant, c'est dans cette partie que la situation se décante enfin avec un événement important voir grave, mais à cause de ce faux rythme et cette nonchalance au niveau du récit cela n'a pas l'effet escompté. Au final, le résultat est un peu mitigé, il y a pas mal de longueurs, l'histoire n'est jamais touchante et les personnages pas attachants. 3 étoiles pour la première heure et 2 pour la seconde.
    Louise-Andréa L
    Louise-Andréa L

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 29 décembre 2017
    Bon film. Les personnages sont très profonds, les relations entre les deux enfants sont réalistes et pas du tout caricaturale. On s'attache aux personnages. Les paysages sont très beaux.
    Tumtumtree
    Tumtumtree

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 397 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2018
    Cette chronique de la vie de deux adolescents islandais vaut par ses acteurs, ses paysages et sa mise en scène. On découvre la vie dans un village reculé d'Islande, et Dieu, ce qu'on s'y ennuie... Surtout quand on est ado. De ce fait, ces jeunes gens essaient de tuer le temps comme ils peuvent, c'est-à-dire exactement comme on a tous fait quand on avait leur âge. L'adolescence prend alors une dimension universelle...mais n'en devient pas pour autant intéressante. Donc il est probable que certains spectateurs s'ennuieront. Le film pèche aussi par son scénario qui cherche à dramatiser inutilement ou insuffisamment la dernière partie. Inutilement, car on aurait pu conserver l'esprit "chronique" jusqu'au bout. Insuffisamment, car tant qu'à mettre du drame, autant que les gens meurent vraiment... Là, on reste dans un entredeux peu convaincant. Reste qu'on s'attache à ces deux ados et à toutes les personnages secondaires qui viennent peupler leur imaginaire.
    Stéphane C
    Stéphane C

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 389 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2017
    Un merveilleux film pour clore cette année ciné en beauté; subtile et d’une grande maturité ... le miracle islandais !
    Zoé Clipse
    Zoé Clipse

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 27 décembre 2017
    Film très touchant sur des adolescents qui se cherchent et qui vivent leurs premières expériences, avec en toile de fond une Islande sauvage magnifique. Je recommande !
    Gaëlle M.
    Gaëlle M.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 février 2017
    Un très beau film, on est transporté par l'histoire touchante des deux garçons. On apprécie la réalisation et les paysages d'Islande avec de superbes images !
    Jada B.
    Jada B.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 108 critiques

    2,0
    Publiée le 7 janvier 2018
    Une déception. Ces adolescents irritants, sans personnalité voir pitoyables plombent un film qui s'annonçait pourtant bon. L'ennui qui frappe ces ados vient bientôt nous frapper à notre tour. Leur histoire tourne en rond et n'en fini pas d'en finir. Bref c'est raté ! Heureusement qu'on en prend malgré tout plein les yeux avec ces magnifiques paysages islandais.
    Sylwish
    Sylwish

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 57 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2018
    Des corps de garçons adolescents, aux torses nus, près de l'eau, c'est comme ça que s'ouvre le film. Thor regarde Christian, et on se dit à ce moment-là que c'est lui qui développera des sentiments pour son ami. C'est en réalité le contraire, c'est Christian qui tombe amoureux de Thor. Heartstone est une chronique sur les amours adolescentes, gays comme hétérosexuelles. Les paysages islandais sont splendides, beaux à couper le souffle, les couleurs sont tantôt chaudes, tantôt froides, les jeunes acteurs sont tous épatants. Il n'y a pas vraiment d'histoire ou de fil conducteur, on suit simplement ces jeunes aventuriers de l'amour, qui découvrent tout pour la première fois. Premiers baisers, premiers émois, découvertes sexuelles, premiers cadeaux offerts à l'être aimé, premières peines de cœurs, le tout sans mièvrerie aucune. Le propos est ici très juste, très réaliste, on est même parfois mal à l'aise devant tant de transparence. Beaucoup de scènes peuvent paraître gênantes car elles sont montrées sans filtre : on n'est pas habitué à ça, sauf chez Larry Clark… Mais ici, pas de drogue ou de viol, mais de la poésie, noyée dans une Islande étouffante, malgré ses grands espaces. Tous les sujets sont abordés ici, toujours avec justesse (et c'est un sacré tour de passe-passe) : suicide, homophobie, solitude, ennui… C'est souvent drôle, cruel aussi. Je me suis beaucoup retrouvé dans ces propos, j'ai retrouvé des sentiments d'hier, c'est un film à dimension nostalgique, sans aucun doute. Quelques bémols, cependant : le film traîne parfois en longueur, on peut s'y perdre en chemin. Certaines séquences peuvent aussi gêner un public sensible, je pense à la scène où les enfants frappent des poissons encore vivants contre le ponton par exemple, difficile de rester de marbre quand on connaît la capacité des poissons à ressentir la douleur… On voit les enfants caresser des chevaux, d'autres dégommer des mouettes, on cherche un sens à tout ça… C'est un film sur l'amour, certes, mais c'est avant tout un film sauvage.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top