Mon compte
    Thelma
    note moyenne
    3,5
    1018 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Thelma ?

    113 critiques spectateurs

    5
    9 critiques
    4
    37 critiques
    3
    41 critiques
    2
    19 critiques
    1
    1 critique
    0
    6 critiques
    Anonyme M
    Anonyme M

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 1 316 critiques

    0,5
    Publiée le 10 février 2022
    nul nul réveillez vous !! ne pas mettre des notes si élevé sur un film pareil. ont suit une étudiante comme les autres, c'est long voir très long et affreusement banal au point d'accélérer pour aller plus vite PUIS elle rencontre une fille et va rapidement tomber amoureuse MAIS par la suite des crises d'épilepsies vont se déclencher, elle va chez un médecin qui lui fait passer des test et raconte alors que c'est psychologique.....bref ont voit vite le tableau, un film ANTI homosexualité et vite très homophobe. le gros titre en rouge en dit long (rouge=couleur du diable) quel mentalité de merde!!!
    Jonathan M
    Jonathan M

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 480 critiques

    3,5
    Publiée le 21 août 2018
    Joachim Trier continu sa prospection dans l'intime. Il filme le mal-être, les secousses d'une vie, la froideur des sentiments. Avec "Thelma", il y ajoute une note de surréalisme. Ce serait spoiler que dans dire d'avantage sur ce mystérieux pouvoir, mais la science fiction est convoquée par le film d'auteur pour transmettre un message sociétal : l'individualisme. Moderne, glaciale, la mise en scène du norvégien s'appuie sur de gros plan large pour mieux distinguer l'individualité. La magnifique Eili Harboe y incarnant un soleil avec un mal-être profond, tenue en laisse par une religion qui asphyxie ses sentiments,
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 1 922 critiques

    4,0
    Publiée le 18 février 2018
    S'ouvrant sur une glaçante séquence, puis un vertigineux plan en contre-plongée mettant en avant une cour d'université, Thelma impose de suite le ton imposé par Joachim Trier, une ambiance hypnotique, voire froide et surtout envoûtante.

    Le réalisateur Norvégien mise avant tout sur l'ambiance, joue avec des éléments connus du genre, sans jamais être dans l'excès, et il parvient à créer un climat d'abord intriguant, puis peu à peu angoissant, avec toujours un parfum mystérieux planant sur les enjeux et personnages. C'est par le prisme de son héroïne qu'il va créer une atmosphère, il ne la dissèque pas, mais laisse venir les événements, on s'attache à elle, et on découvre en même temps sa vie nouvelle puis son passé, le tout avec une certaine subtilité, chaque péripétie étant bien amenée.

    Le metteur en scène d'Oslo 31 Août utilise le fantastique voire l'horreur pour étudier des thématiques comme l'étouffement provoqué par une certaine éducation religieuse, l'homosexualité, la découverte de la chair et ses plaisirs ou encore la famille avec les secrets enfouis allant avec. La force de Thelma, c'est de mêler tout cela avec une vraie alchimie, que la réflexion ne prenne jamais le pas sur l'ambiance, et vice-versa, et surtout, il y a une vraie finesse dans la mise en scène, une sobriété à quelques rares exceptions formelles près, rendant l'oeuvre vivante et immersive, ainsi que prenante de bout en bout.

    Joachim Trier démontre ici une maîtrise des codes du genre ainsi que de la mise en scène, construisant remarquablement son récit, notamment dans la frontière entre le vrai et le faux, sachant aussi soigner les personnages secondaires, notamment la camarade de classe. Il donne une intensité à son récit, limite claustrophobe tant on ressent l'étouffement de l'héroïne, brillamment interprétée par une aussi jolie que troublante Eili Harboe, alors que la bande originale, assez sobre, participe à une ambiance tragique prenant aux tripes dans les moments adéquats, tout en glaçant le sang.

    C'est par le prisme d'un portrait de femme teinté de fantastique que Joachim Trier va étudier plusieurs thématiques comme la découverte de la chair, proposant une ambiance froide, angoissante ou encore étouffante mais fascinante, et faisant de Thelma un objet unique, capable de glacer le sang.
    cortomanu
    cortomanu

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 299 critiques

    3,0
    Publiée le 3 décembre 2017
    Joachim Trier revisite Carrie avec toute la rigueur Luthérienne de la Norvège. Son personnage découvre en même temps que nous les pouvoirs inexpliquables dont seraient capables ses désirs, dans un monde trop bien ordonné et désincarné. Le film est beau et froid comme du design scandinave. L'aspect étrange et inquiétant très réussi. Les acteurs parfaits. Les latins aimeront peut-être un peu plus de chaleur.
    Cyril J.
    Cyril J.

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 625 critiques

    3,5
    Publiée le 15 décembre 2017
    Fille de parents chrétiens rigoristes, hyper-intrusifs, briseurs de personnalité sous l’ignoble masque de la tolérance et de la bonté irréprochable, Thelma quitte sa maison familiale au bord d’un lac en pleine nature pour entamer ses études à Oslo. Evidemment ses refoulements, qu’on réalisera implantés non sans raison par les parents, se fissurent bien vite dans le bain bienfaiteur de sa nouvelle alchimie sociale. Bientôt l’éclosion de ses contradictions psycho-pathogéniques et de ses sentiments amoureux s’expriment simultanément à des crises épileptiques et à des phénomènes paranormaux d’ampleur de plus en plus angoissante. Elle n’aura pas d’autre choix pour découvrir son être et son éventuelle maitrise, que de s’enfoncer toujours plus loin dans son passé et son intimité.
    Ce thriller psychologique norvégien qui rappelle évidemment une version septentrionalement glacée de Carrie, mêle drame psycho-familial et fantastique, nous plonge dans l’enquête de traumas passés et présents, en nous accrochant à l’aventure humaine de cette jeune fille, en même temps vulnérable et prédatrice qui s’ignore, perdue dans ses défis et contradictions, et dont on réalise avec elle le malsain et redoutable potentiel. L’ambiance nordique, souvent froide, calme et silencieuse, où les actes détonnent avec bien plus de force que les mots et les actions d’éclat, s’adaptent à l’irrépressible exultation d’une maturité dont on partage l’inquiétude et la progression, tant dans sa vie sociale et amoureuse, dans son passé familial que dans l’émergence de son super-pouvoir.
    Black Hole
    Black Hole

    Suivre son activité Lire ses 44 critiques

    2,5
    Publiée le 12 novembre 2021
    Ce film qui tangue entre fantastique et épouvante peine à trouver sa voie. Les acteurs sont plutôt convaincants et l'ambiance correcte, mais le rythme très lent et le manque de cohérence du fil narratif nous a un peu perdu. Dans ce domaine, on lui préféra par exemple Hereditary.
    Hervé L
    Hervé L

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 453 critiques

    3,5
    Publiée le 28 novembre 2017
    Un film envoûtant étrange et bien joué une adolescente élevée dans un milzultra catholique enfermé dans des croyances dépassées découvre les interdits l alcool le sexe et règle avec beaucoup de difficulté son oedipe
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 2 382 critiques

    4,5
    Publiée le 2 mai 2018
    Fascinante Thelma dont l’éveil des sens provoque une fracture intérieure, déchaîne un peuple aviaire comme extirpé de son être, ouvre son corps à l’altérité par un léger mouvement manuel. Tentatrice Thelma tel le serpent originel qui se dresse contre une doctrine trop longtemps supportée et rendue obsolète par l’amour le plus pur comme main tendue, gifle rendue à son créateur. Pure Thelma nageant dans les eaux troubles existentielles où, noyée, elle fera l’expérience de l’inframonde renversé en terre d’accueil, en asile conciliateur. Joachim Trier nous embarque dans une expérience sensitive et sensorielle d’une remarquable beauté, maîtrisée de bout en bout par sa réalisation glaciale où évoluent des sources incandescentes peu à peu révélées à elles-mêmes. La composition musicale d’Ola Fløttum fait flotter le film en l’imprégnant d’une atmosphère à la fois pesante et poétique, source d’élévation. Superbe.
    Gentilbordelais
    Gentilbordelais

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 242 critiques

    2,0
    Publiée le 4 avril 2018
    un film norvégien, plutôt bien filmé qui intrigue par ce personnage énigmatique et ces évènements surnaturels. dommage que les scènes s'enchaînent si lentement, avec assez peu d'intensité et que le spectateur n'obtient pas toutes les clés pour mieux appréhender ce drame psychologique.
    Clément P.
    Clément P.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 233 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2018
    Très belle histoire , pleine de douceur et d'amour.. Thelma qui cherche l'émancipation vis à vis de ses croyances trop exigeantes et de ses parents extrêmement protecteur, cache en elle de lourd secrets et capacités.. Magnifiquement interprétée par Eili Harboe que je découvre dans ce long métrage Norvégien, encore une fois maîtrisé d'une main soignée jusqu'au moindre plans en contre plonger et ponctué d'une bande son juste . Certaines scènes amènent le spectateur dans un état d'angoisse et de malaise comme le fait le grand cinéma . Le final est intelligent et laisse de belles perspectives au spectateur .. Thelma rentre dans la liste de films que je conseille vivement.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 491 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    3,5
    Publiée le 26 novembre 2019
    Ressemblant étrangement à Carrie, ce film fantastique qui nous provient de la Norvège est clairement à découvrir pour la qualité de sa réalisation, pour son ambiance bien étrange et mystérieuse mais aussi pour l'excellente prestation de son actrice principale qui propose une bonne dose d'émotion dans son interprétation. Une oeuvre assez envoûtante dans son genre et qui mérite clairement d'être visionner par les fans du genre.
    moket
    moket

    Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 3 764 critiques

    3,0
    Publiée le 14 novembre 2018
    Un film froid et maitrisé pour cette sorte de "Carrie" du cercle polaire. Un beau travail sur l'ambiance qui cultive secret et mystère, mais un scénario qui manque un peu d'idées.
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 2 884 critiques

    2,5
    Publiée le 22 juin 2021
    Ambiance mystérieuse, mise en scène lente, esthétique soignée. Pour les fans du genre donc. Perso j'ai trouvé que l'histoire partait un peu dans tous les sens, même si ça reste captivant et plaisant à voir. Pas incontournable, mais pas mauvais non plus.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 3 702 critiques

    2,5
    Publiée le 6 décembre 2019
    Portrait d'une jeune étudiante d'Oslo qui mélange les genres, entre drame familial, thriller et fantastique. Un film prometteur et mystérieux mais on reste sur sa faim. Dommage.
    Aulanius
    Aulanius

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 536 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juin 2022
    Intéressant avec une bonne base mais un peu répétitif à la longue. C'est dommage car le cinéma scandinave est pour moi l'un des meilleurs du monde. L'actrice principale est convaincante et l'ambiance est réussie mais au final, je reste sur ma faim. Il y a de bons ingrédients et je pense que l'on aurait pu faire une meilleure recette. Après, ce n'est pas non plus une déception car on peut retenir de bonnes choses comme la photographie ou encore l'ensemble des personnages mais voilà. Pour ma part, mitigé. 11/20.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top