Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Monde selon Garp
    note moyenne
    3,6
    410 notes dont 56 critiques
    répartition des 56 critiques par note
    7 critiques
    17 critiques
    16 critiques
    12 critiques
    0 critique
    4 critiques
    Votre avis sur Le Monde selon Garp ?

    56 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6111 abonnés Lire ses 10 660 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juin 2014
    Comme on le dit souvent des peintres, George Roy Hill a ses pèriodes (14 films en 26 ans de carrière). A cette diffèrence que le rèalisateur mythique de "Butch Cassidy and the Sundance Kid" et de "The Sting" prèfère les annoncer a priori, plutôt que de les dècouvrir après coup! Un savoir faire certain, mais largement soutenu par le duo mythique Robert Redford-Paul Newman! Comme si pour pouvoir avancer, il lui fallait trouver le prètexte d'une structure existante! En 1982, Hill porte fidèlement à l'ècran le best-seller de John Irving et confie à Robin Williams (dans l'une de ses plus belles compositions) le rôle du hèros candide à la vie mouvementèe! il a parfaitement saisi la folie tendre et la cruautè du roman, reflet ironique de l'Amèrique des annèes 80! D'autant qu'il y a dans la distribution des seconds rôles prêts à tout et souvent èblouissants comme Glenn Close, Mary Beth Hurt et surtout John Lithgow en travesti! Dommage, vraiment, que tous en dèbut de carrière n'ait pas ètè rècompensè aux Oscars 1983! Qu'importe, "The World According to Garp" est un voyage sentimental, moral et social dont on ne sort pas indemne pour son côtè corrosif, chaotique et abracadabrantesque! Avec le temps, ce film de Hill est même devenu un classique incontournable du cinèma amèricain! Si vous avez aimè le livre, vous aimerez le film...
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 683 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2013
    Le Monde selon Garp : Le premier mot qui me vient à l’esprit en pensant à ce film est ; originalité. Je ne sais guère, mais pour moi ce film respire, transpire l’originalité ! Une originalité incarnée dans le film par les situations, mais aussi par les personnages ; faisant de cette histoire, une comédie fort sympathique, quoiqu’un peu tragique malgré tout. C’est d’ailleurs cela, la manifestation de l’originalité dans cette histoire ; ce sont ces scènes à la fois tristes et drôles, ce mélange à la fois sec et léger…, le monde selon Garp si on peut dire. Servi ainsi par des acteurs inspirés, ma mémoire retenant surtout les prestations de Robin Willams et Glenn Close ; le métrage est également auréolé d’une très bonne mise en scène classique, et une photographie correcte. Les seuls blâmes résident selon moi dans la narration, et le scénario, qui s’essouffle un peu vers la fin… ; adaptation d’un bouquin, c’est souvent compliqué. Ainsi, disons que le film se décompose en deux parties ; la première retraçant l’enfance de Garp, son parcours, ses amours, présentation de sa mère (qui est très originale)…, la deuxième partie enchainant sur sa vie adulte, sa famille, sa femme et ses enfants. Au fil du métrage, on y découvre Garp ; un Garp attentionné, imaginatif, aimant et drôle…, un mec un peu tout le monde, à qui il arrive des trucs dingues. Voilà, c’est ça Garp.
    jimbo01
    jimbo01

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 75 critiques

    4,0
    Publiée le 4 mars 2007
    j'avais conservé un souvenir mémorable du formidable roman de John Irving publié en 1978 et il est evident que les formidables destins croisés de la mére et du fils (Jenny Fields et Garp) faisait un sujet forcement intéréssant a adapter au grand écran. Si les comediens sont formidables (Robin Williams trouve la un de ses meilleurs rôles et on découvre Glen Close dans l'un de ses premiers film important) cette adaptation manque toutefois un peu de rythme et cela est sans doute du a un réalisateur un peu frileux ,un peu trop academique . Non pas que Georges Roy Hill soit un metteur en scene de second ordre mais disons plutot que sa réalisation reste plutôt plate et convenue. Heureusement le scénario truffé d'idées et de personnnages truculents parvient a faire du "Monde selon garp un film passionnant; de plus le film aborde avec justesse des thémes délicats(l'absence de pére - l' ambition de devenir écrivain , le féminisme , la fidélité) Il convient aussi de mentionner l'incroyable prestation livré par John Lightow dans la peau d'un transexuel ex champion de football . Si cette adaptation ne restitue pas toujours la magie du roman le film reste toujours profondémént humain et poetique , c'est un film qui donne envie d'aimer la vie et qui donne envie d'aimer les gens. Une vraie réussite.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1141 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2016
    Le Monde selon Garp est clairement un film qui divisera son public, compte tenu de son sujet, de son approche, et c’est un film qui appartient quand même clairement à la partie « déprimante » de la filmographie de Robin Williams ! Le casting est tout de même plutôt attrayant, et on peut presque dire qu’il a révélé Robin Williams après le faiblard Popeye, et Glenn Close, qui était alors en début de carrière. Si Glenn Close est très convaincante dans son rôle, Robin Williams reste un peu tiédasse, notamment face aux malheurs de la vie et qui le frappe. Pas super expressif, autant il est à l’aise dès qu’il s’agit de s’amuser ou de faire rire (la scène des chevaliers), autant dès qu’il faut jouer la tristesse ici il se contente de prendre des airs renfrognés. Autour de ce duo on retiendra un excellent John Lithgow, tout en finesse et en drôlerie, et une délicate Mary Beth Hurt dont je n’ai malheureusement pas vraiment saisis tous les méandres du personnage (il a un côté versatile et tortueux peu définissable !). De bons acteurs au service de ce qui est l’épopée d’une vie en fait, puisqu’on suit les aventures de Garp de sa naissance à sa mort. Plutôt orienté comédie au début, le film est néanmoins traversé de drames divers et nombreux et la dernière partie se veut beaucoup plus tragique. Le mélange des tonalités fonctionnent plutôt bien jusqu’à cette dernière partie fort décevante je dois le dire ! C’est un peu comme si le réalisateur lui-même se retrouver embêté ! Il faut boucher les trous pour imaginer ce qui s’est passé, et je suis désolé mais je n’ai pas cru une seule seconde à cette reconstruction à cause d’ellipses monumentales dans cette partie ! On dirait presque qu’on a voulu expédier les 30 dernières minutes alors qu’il y avait pas mal de scènes dispensables dans la première partie du film, beaucoup moins riche en rebondissements ! C’est très dommage car du coup j’ai peiné à ressentir des émotions, alors même que ça aurait dû être l’argument majeur du film. En fait c’est du drame dévitalisé comme si le film n’avait pas assumé sa dureté ! En revanche il matraque son discours féministe, parfois avec lourdeur, arrière-plan qui semble avoir beaucoup intéressé le scénariste, mais qui se fait au détriment de la profondeur des personnages et de leurs échanges, à l’exception de celui de Close. Formellement le cinéma de Roy Hill c’est ce qu’on peut appeler du cinéma carré. Pas très imaginatif, c’est néanmoins toujours du travail propre, bien emballé, avec une mise en scène peu critiquable. Le film dégage une belle ambiance, avec une photographie colorée et poétique, des décors bien vus, le tout emmené par une jolie bande son, délicate. Le Monde selon Garp présente bien, même s’il manque une petite étincelle de génie, ce petit plus qui vient surligner les émotions justement, et qui aurait pu parfois rattraper le manque de vigueur du film. En conclusion je dirai que ce métrage ne m’a pas déplu, mais j’attendais beaucoup plus d’un film de 2 heures 15. Plus d’émotion, de vie, de profondeur, de subtilité aussi, et si je salue l’originalité de certaines idées, l’approche parfois culottée du féminisme, mon opinion reste mitigée, ayant découvert un spectacle un peu vain et superficiel, pas vraiment aidé par un Williams en-dedans. 3.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1743 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,5
    Publiée le 6 septembre 2013
    Adapté du roman éponyme de John Irving,"le monde selon Garp"(1982) est un drôle de film,quelque part entre la chronique banale et la comédie dramatique plus engagée. Le film,brasse il est vrai une multitude de thèmes tels que le féminisme,la quête du bonheur,la fidélité,la poursuite de ses rêves,les relations mère/fils... Glenn Close en mère/infirmière qui ne s'en laisse pas compter et devient le symbole du mouvement féministe en écrivain un audacieux témoignage,n'est pas la moins étonnante. Robin Williams,quant à lui,inaugurait déjà son style entre bonté,folie douce et immaturité attachante. Son personnage ne veut pas tellement grandir. il veut juste vivre une vie simple,avec sa famille,en sécurité. Un idéaliste hors du temps en somme. Quel dommage que le réalisateur George Roy Hill lisse tout cela avec une mise en scène terne,d'importants problèmes de rythme,et une dimension poétique totalement absente.
    riri2
    riri2

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 263 critiques

    2,5
    Publiée le 11 novembre 2013
    Le livre de John Irving était un chef d’œuvre brasant une multitude de thème et à l’univers poétique, le film de George Roy Hill est tout juste une adaptation académique et sage qui souffre d’un manque de rythme mais surtout d’angle, privilégiant le dramatique au lieu du traitement tout en décalage de l’œuvre original.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 21 janvier 2017
    Le bouquin est déjà un échec monumental, il ne faut donc pas s'étonner que le film soit nullissime. Cet enchaînement de situations grotesques, cette espèce d'humour (?) décalé, la mère féministe, le fiston bête comme ses pieds, toute cette histoire inepte sans le moindre intérêt, à part faire ronfler et bailler aux corneilles à s'en décrocher plusieurs fois la mâchoire... On note la présence de deux stars toutes jeunettes à l'époque qui ont pris bien soin, assurément, de masquer un film aussi pitoyable dans leur filmographie par ailleurs sans conteste bien plus reluisante par la suite : on les comprend, tout le monde à sa dignité. Garp, non.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 7 janvier 2012
    Une adaptation un peu trop parfaite du très célèbre roman d'Irving. L'intensité dramatique est malheureusement (ou heureusement selon les goûts) réduite au profit du scénario.
    elisa2102
    elisa2102

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 484 critiques

    2,5
    Publiée le 28 novembre 2008
    Un bon petit film qui se laisse apprécier malgré le fait qu'il ne date pas d'hier.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2015
    Le Monde Selon Garp est un excellent et très beau film. Adaptation du roman éponyme très connu de John Irving que je n’ai pas lu, mais qui du coup m’a inciter à le lire chose assez rare, car n’étant pas un grand lecteur. Une petite perle de la comédie dramatique, un film prenant, attachant, touchant et drôle. Une chronique de la vie attachante, où dès le départ l’on est tout de suite pris d’affection pour les personnages et l’histoire devient directement captivante à suivre. Nous suivons les errances cocasses d’un anti-héros, fils accablée d’une mère féministe tout en traversant de façon satirique, l’Amérique des années 1970, entre puritanisme et radicales utopies. Le métrage est doté d’une mise en scène fabuleuse avec un rythme sans temps morts qui allie avec brio les rebondissements rocambolesques avec un humour décalé et piquant qui fera rire plus d’une fois et les scènes plus dramatiques au registre émotionnel assez fort. La bande son bien qu’elle ne soit pas grandiose et pas énormément présente, reste très sympathique où l’on peut entendre une musique assez amusante des Beatles avec le titre When I’m Sixty-Four, le très bon titre Long Way To Go de Alice Cooper dans une super scène, et le très beau titre There Will Never Be Another You de Nat King Cole. Le réalisateur George Roy Hill nous ravit d’une réalisation excellente composée sous la forme d’une suite de saynètes de la vie de T.S Garp. Le casting qui compose ce film est grandiose avec : un Robin Williams débutant avec ici son 2ème rôle au cinéma y est extraordinaire, une impeccable Glenn Close extraordinaire, John Lithgow excellent, la jolie Mary Beth Hurt excellente. Une bien belle œuvre et pépite cinématographique, là où l’on ne s’attend qu’a un petit film quelconque, l’on se rend compte que le monde selon Garp est une merveille. Ma note : 9/10 !
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 406 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mars 2010
    Le monde selon Gar pest un très bon film de George Roy Hill. La mise en scène du réalisateur est irréprochable, il y a un bon rythme, de bons dialogues, le scénario est original et travaillé, le film est divertissant et les acteurs comme Robin Williams, Mary Beth Hurt ou encore Glenn Close sont excellents dans leurs rôles. Bref que demander de plus pour un film de ce type, 13 / 20.
    gildelyon
    gildelyon

    Suivre son activité Lire ses 39 critiques

    5,0
    Publiée le 21 février 2008
    Je me suis régalé avec un début de film un peut mitigé entre couper le film parce que je n'arrivais pas à rentré dedans et continuer par curiosité et bien je ne regrette pas du tout d'avoir regardé jusqu'à la fin. Bien que le film soit un peut long les acteurs sont extras et l'histoire est passionnante. A voir absolument.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1932 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    3,0
    Publiée le 14 septembre 2013
    Contrairement à beaucoup de ceux qui ont vu le film, je n'ai pas lu le fameux best-seller dont il est adapté et donc je ne pourrais pas dire que je suis déçu ou mitigé par rapport au livre comme c'est le cas d'une grande partie des commentaires que j'ai lu... Par contre, je vais juger bien sûr le film en lui-même... Celui-ci au début montre quelques ambitions au niveau de l'illustratif mais elles s'estompent très vite pour rester dans une réalisation efficace mais classique, trop peut-être pour être vraiment à la hauteur et de son ton, qui joue beaucoup sur l'humour et l'insolite, de son sujet. Mais ce dernier se suffit heureusement à lui-même, très pertinent dans sa critique des mouvements féministes très extrêmes, et le casting est très bon.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 360 abonnés Lire ses 3 577 critiques

    2,0
    Publiée le 11 février 2019
    Alors je ne suis pas du tout rentré dans le trip! Premier film de Glenn Close, superbe, un Robin Williams de 30 ans, magistral et vrai, puis c'est tout car le sens de cette histoire est franchement mal fichu. Les soi-disantes dénonciations politiques partent en vrille à chaque instant et le tout est sans queue ni tête. Une grosse déception pour moi après la lecture de nombreuses critiques élogieuses de ce film.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 3 696 critiques

    3,5
    Publiée le 27 octobre 2015
    Une mère castratrice et un jeune homme original au service d'un film style biographie. Une histoire inventive qui n'est pas sans rappeler Forrest Gump, auréolé de petites scènes comiques (le livre de sa mère a tellement de succès qu'il a été traduit en Apache!!!!), loufoques et de réflexions et échanges sensibles et délicats sur la vie en général.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top