Notez des films
Mon AlloCiné
    Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
    note moyenne
    3,0
    7628 notes dont 598 critiques
    répartition des 598 critiques par note
    89 critiques
    133 critiques
    134 critiques
    111 critiques
    74 critiques
    57 critiques
    Votre avis sur Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn ?

    598 critiques spectateurs

    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 510 abonnés Lire ses 3 213 critiques

    4,5
    Publiée le 11 février 2020
    Batman, Superman et Joker peuvent aller se coucher, Harley Quinn arrive de façon explosive ! Après “Suicide Squad”, Margot Robbie reprend son costume d’Arlequin plus folle que jamais. En effet, celle-ci s’est faite larguer par Joker et son trouble de la personnalité va lui jouer de mauvais tours. Accompagnée d’une gamine, d’une flic, d’une chanteuse à la voix éclatante et de la tueuse à l’arbalète, Harley va devoir affronter un gang de mafieux, dirigé par le personnage d’Ewan McGregor, qui souhaite retrouver un diamant. Ce film féministe est presque jouissif tellement il est rythmé, drôle et impressionnant. Les musiques, les bruitages, les dialogues, les effets-spéciaux, les décors, le montage… tout est fait pour faire bouillonner nos actrices désormais fétiches. Un film d’action pop à voir absolument sur grand écran. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    remyll
    remyll

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 125 critiques

    1,0
    Publiée le 16 février 2020
    Quand l'humour sert à faire passer pour acceptable la violence sadique la plus extrême : cela devient insupportable. C'est exactement ce qu'est ce film. Un film insupportable.
    Miky A
    Miky A

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 6 février 2020
    Super film. Vraiment un moment de délire total. Un montage de folie. Des scènes sublimes des décors magnifique. Après on rigole il faut avoir un peu d'humour et se film passe vraiment très bien. Les musiques sont super bien ajustées par rapport aux scènes du film. De l'action de l'humour de très bonnes actrices. Superbe pour tous les fans de harley allez y un plaisir cinématographique
    monsieur Tim
    monsieur Tim

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,5
    Publiée le 5 février 2020
    Je ne lâche pas Margot Robbie décidemment ! je l’ai découvert dans ‘Le loup de wall street’ en 2013, puis vu en aout dans ‘Once upon a time in Hollywood’, puis ‘Scandale’ en janvier et là voilà dans Birds of Prey en héroine totalement déchainée et déjantée où elle montre toutes les facettes de ses talents ! Je ne connais pas du tout la BD en question mais c’est pour Ewan mcGregor que j’ai été voir le film, je suis le comédien dans tous ses films que je vais voir en salles depuis 1998 et je collectionne sa filmo en DVD ainsi que tout sur lui… Je redoutais encore un énième film de super nanas, j’en ai franchement marre de ce cirque avec les femmes qui s’envolent, font des sauts périlleux, mettant au tapis 50 000 mecs sans jamais être touchées par eux, totalement irrealiste mais là -meme si on a ça et des centaines de morts- c’est un univers / style très original qui provoque la réunion de plusieurs femmes totalement opposées et insupportables qui vont finir par s’allier pour faire la force mais tout n’est pas si simple ensuite ! Margot a bien entendu eu de nombreux effects spéciaux et fonds verts mais je trouve épatant toutes ses acrobaties où elle ne semble jamais doublée ! Il faut espérer assez de succès pour engendrer des suites, peut être avec Ewan ou pas c’est pas net à la fin mais je pense qu’ils vont changer le méchant vu qu’il y en a pleins dans les comics…
    Zip Rar
    Zip Rar

    Suivre son activité 6 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 5 février 2020
    Film super sympa. Harley Quinn y est géniale, elle est de loin la partie la plus intéressante du film. Le méchant principal, Sionis, est bien. ça fait plaisir de retrouver Obiwan qui a été complètement ignoré par les nouveaux Star Wars. C'est un film en 4 actes ( introduction, saut temporel en avant, rebobinage pour comprendre, résolution) et malheureusement au niveau histoire & action ça s'effondre à la fin. Mais les personnages et l'ambiance sont vraiment très pétillants et on ne se rend même pas compte que les scénaristes ont été à la ramasse. Je recommande fortement le film à ceux qui sont déjà intéressés par Harley ou l'univers bâti par les jeux Arkham ainsi qu'à ceux qui aiment les ambiances déjantées et foldingues, par contre les autres feraient mieux de passer leur chemin car ils risquent de rapidement s'ennuyer et se sentir déconnectés du film.
    Corneliussylla88
    Corneliussylla88

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    2,0
    Publiée le 13 février 2020
    Dans Birds of prey, j'ai beaucoup aimé le personnage de Harley Quinn, qui respectait vraiment celui des comics, et d'ailleurs j'ai apprécié la petite référence au costume du comic de 93 et de la série animé des années 90. De même, j'ai trouvé vraiment sympa le rappel de l'histoire de Harley dans un style animé. Aussi l'humour, et les scènes de combat. Par contre, tout au long du film, on nous rabâche que le film se passe à Gotham, sauf que je n'ai pas du tout eu l'impression de me retrouver à Gotham, à l'inverse de la trilogie de Nolan, des deux films de Tim Burton ou dans les comics. En fait, pour tout dire, j'ai eu l'impression de visionner un épisode de série policière, mixée avec un épisode d'esprit criminel pour le côté tueur en série, avec un morceau du film le parrain, et dans ce foutoire, on y avait inséré des méchants de l'univers de Batman. D'ailleurs les personnages il faut en parler. Les quatre acolytes d'Harley Quinn ne servent strictement à rien. Et que dire de Black mask et de Victor Szasz, c'est quoi cette manie de reprendre des persos et de changer leurs look ou leurs Background ? depuis quand Victor Szasz ressemble à un mafioso italien ? et pour Black mask pourquoi le rendre efféminé dans sa gestuelle et lui changer son orientation sexuelle ? puis bon les personnages sont tellement bien respectés et tellement plus classes dans les jeux Batman qu'en comparaison, les versions dans ce film sont vraiment décevantes. On a juste l'impression que c'est des tueurs en série lambda, à qui il fallait donner des noms de méchant pour les faire à peu près coller à l'univers, mais que ce soit ces noms là ou des autres ça ne changeait rien, puisque le but était de toute façon de les modifier pour ne plus qu'ils ressemblent au matériel de base. Ensuite le côté féministe du film, je l'ai trouvé inapproprié, tout simplement parce que le personnage d'Harley Quinn a toujours été un personnage hyper sexualisé, donc complètement en contradiction avec les revendications de respect et d'égalité prônées par les femmes. En conclusion, j'aurais préféré un film centré sur Harley Quinn comme ce fut le cas avec le Joker, avec une Gotham mieux définie, et sans les autres personnages féminins, et sans un message féministe forcé ou alors exprimé plus subtilement.
    Candice Fury
    Candice Fury

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 6 février 2020
    j'ai passé un excellent moment. une Harley plutôt bien respectée (Enfin). Je suis de base très fan de son propre comics que je recommande vivement (Pas Suicide squad). Pour le moment ma priorité est de le revoir en VO
    chuck n.
    chuck n.

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    0,5
    Publiée le 22 juin 2020
    film très long a démarré, très déçu pas beaucoup d'action, et je préfère pas parler de la fin sinon j'enlèverais toute les étoiles sa sert a rien de faire un film féministe ,avant de penser à sa FAITE UN BON FILM
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 628 critiques

    4,0
    Publiée le 12 février 2020
    Malgré l’accueil plutôt mauvais qu’a rencontré Suicide squad (même si le film a été un succès commercial), il était assez clair que le meilleur aspect du film venait du personnage d’Harley Quinn. Il n’est donc pas surprenant de voir ce dernier, débarrassé du Joker (qui lui avait été très critiqué), se voir offrir son propre film. Le résultat est cette fois très satisfaisant : l’histoire, complètement fantaisiste et jouant sur les flashbacks, est sympathique (même si on passe son temps à se demander pourquoi Batman n’intervient pas), Harley Quinn est un personnage aussi jouissif (mais cette fois les autres personnages sont bien traités aussi), l’humour est très présent et fait mouche, l’aspect féministe n’est aucunement lourd ou didactique, les scènes d’actions sont aussi réussies que totalement non crédibles et la mise en scène de Cathy Yan est aussi folle et colorée que son histoire. Birds of prey et la fantabuleuse histoire d’Harley Quinn est donc une belle réussite assez jouissive prouvant que l’univers cinématographique DC n’est pas aussi mort qu’on pourrait le penser.
    JoMik
    JoMik

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 275 critiques

    4,0
    Publiée le 12 février 2020
    L'image, l'éclairage sont très réussis, les bagarres bien orchestrées, les effets visuels sans fautes. Margot joue superbement ce role de déjantée intelligente, Evan lui faisant la réplique en méchant sans âme et pas totalement fini dans sa tête. C'est coloré, avec beaucoup d'humour totalement fou à la maniere de deadpool mais plus fin et avec nettement moins de violence. Excellent pour se détendre après une journée difficile.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 568 abonnés Lire ses 2 229 critiques

    1,0
    Publiée le 21 mars 2020
    Harley Quinn (Margot Robbie) a cassé. Elle a quitté le Joker qui l'avait entraînée dans une spirale de crimes nihilistes. Mais la jeune fille n'en a pas fini avec la pègre de Gotham. Face à Roman Sionis alias Black Mask (Ewan McGregor), elle aura besoin du soutien de ses amies Huntress, Black Canary et Renée Montoya, pour sauver la petite Cass qui a subtilisé un diamant au prix inestimable. Je ne m'étais pas rué dans les salles début février pour voir "Bird of Preys". Parce que j'avais gardé un souvenir calamiteux de "Suicide Squad". Parce que, dans les jours qui suivirent (le film n'avait pas été montré à la presse avant sa sortie), les critiques les plus calamiteuses s'étaient accumulées. Enfin et surtout parce que les univers MC et DC me semblent, à tort ou à raison, des machines à cash sans intérêt cinématographique uniquement voués à attirer le gogo décérébré mangeur de popcorns (Y a-t-il du mépris de classe dans la phrase qui précède ? Oui !!!). Le coronavirus et l'angoisse qu'il avait, à raison, provoquait chez moi de me voir interdit l'accès des salles pendant longtemps m'avait poussé début mars à m'y rendre plus que de coutume. Aussi me suis-je retrouvé quasiment seul pour une séance de rattrapage à l'UGC Ciné Cité Les halles la semaine dernière devant "Birds of Prey". M'en suis-je mordu les doigts ? Non. Car j'en avais entendu tellement de mal, j'en escomptais si peu, que j'ai été plutôt favorablement surpris. Certes, le scénario est plat comme une limande. On nous refait l'histoire mille fois racontée de la bande désassortie qui doit se lier contre un méchant très méchant. Et le film ne prend même pas la peine de nous expliquer pourquoi tout ce petit monde court après le diamant qu'une gamine kleptomane et en surpoids est allée dérober. Certes, en entourant Harley Quinn d'une policière latino, d'une chanteuse caribéenne et d'une gamine sino-américaine, le scénario semble vouloir à tout prix cocher toutes les cases du film-respectueux-de-la-diversité. Certes, l'humour bad ass du film louche trop ouvertement du côté de "Deadpool" qui semble devenu depuis quelques années la référence indépassable des films de superhéros condamnés à ne pas se prendre au sérieux. Certes enfin, avec une démagogie trop affichée, "Birds of Prey" revendique un esprit girl power, à l'heure de #MeToo, en rupture avec tous les clichés masculinistes - au risque parfois, à force de vouloir les renverser, de les endosser à son tour, comme dans cet éloge très viril de la sororité. Pour autant, si on passe sur tous ces défauts, aussi nombreux soient-ils, si on accepte a priori de débrancher ses neurones, on se laissera gentiment séduire par le charisme de Margot Robbie qui a pris un plaisir décidément communicatif à se déguiser en Harley Quinn et on passera un agréable moment de divertissement.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 360 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mars 2020
    Ce film a été une belle surprise pour moi. Je m'attendais pas à grand chose en allant le voir. Un film avec un casting en grande partie féminin. Un scénario plutôt bien organisé avec d'un côté les gentils et de l'autre les méchants. On s'attache vite aux personnages et l'humour est omniprésent.
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 2 212 critiques

    4,0
    Publiée le 6 février 2020
    Ce huitième film de l'univers cinématographique DC, réalisé par Cathy Yan et sorti tout récemment, m'a beaucoup surpris ! Effectivement, étant donné que les films DC sont qualitativement en dents de scie, c'est-à-dire que certains peuvent être très bons comme d'autres très mauvais, j'avais un peu peur que celui-ci fasse partie des très mauvais. Mais finalement non, je le trouve au contraire très bon ! Le film est plus ou moins la suite de "Suicide Squad", enfin en tout cas sur le plan chronologique de Harley Quinn, personnage sur lequel le film est centré. Je tiens à préciser que, lors de sa sortie (je ne l'ai pas revu depuis), j'avais apprécié "Suicide Squad", non pas pour son scénario assez mauvais mais pour son côté action qui était très bon. Le film nous avais en effet promis beaucoup d'action, je n'ai pas été un spectateur très exigent, et je me suis laissé porter par le film. Malgré l'échec du film, les studios ne prennent pas trop de risques en faisant un spin-off centré sur Harley Quinn car c'est un des seuls personnages qui ait réellement marqué les spectateurs à l'époque de la sortie de "Suicide Squad" (il n'y a qu'à voir tous les cosplays par exemple). Et, nous avons de plus ici un scénario qui reste dans l'ensemble assez bon. Je tiens également à préciser que je ne connais absolument pas les comics dont le film en est l'adaptation, avant d'aller voir ce film, je n'avais donc jamais entendu parler des Birds of Prey. Enfin bref, les films de super-héros sont tellement présents sur nos écrans depuis quelques années que c'est bon pour certains de se démarquer. Et, malgré ses nombreux échecs, c'est toujours ce que DC a réussi à faire. J'ai en effet longtemps préféré Marvel, notamment par rapport à son univers étendu, très bien étalé sur une dizaine d'années. Mais maintenant, avec du recul, je me dis que ces films sont tous à peu près les mêmes, les schémas narratifs sont toujours les mêmes alors que DC a osé prendre des risques, quelques fois à ses dépens, mais également, comme ici, qui marquent le public. Enfin bref, pour en revenir plus précisément au film, nous avons une histoire originale qui est de plus bourrée de scènes et de moments complètement barges. Si "Suicide Squad" avait quelques fois fait l'erreur de tomber dans le ridicule et dans des blagues trop enfantines, nous avons ici, malgré le côté immature d'Harley, un côté beaucoup plus adulte et surtout beaucoup plus violent. Malgré toutes ces magnifiques couleurs (grâce à une excellente photographie), nous retrouvons le côté sombre qui a fait la marque de DC. Le film s'inscrit également dans un mouvement féministe, donc très actuel, mais malgré tout, nous n'avons pas de discours moralisateurs et bateau sur le sujet (comme a pu le faire récemment le très mauvais second remake de "Black Christmas" par exemple) mais fait passer le message uniquement à travers des personnages féminins badass qui n'ont pas besoin des hommes pour se sortir des galères, ce qui est beaucoup plus marquant qu'un long discours féministe. En dehors de ça, nous avons également les images qui sont magnifiques, la mise en scène est excellente et les scènes d'action nous en mettent plein la vue ! En ce qui concerne le casting, tous les acteurs sont extraordinaires, notamment Margot Robbie, toujours excellente dans son personnage. "Birds of Prey" est donc la promesse d'une folie complètement assumée et d'un moment de détente et de fun assuré.
    Sterwerze
    Sterwerze

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 56 critiques

    1,5
    Publiée le 3 mars 2020
    Comme dirais Dewey : " Je ne m'attendais à rien, mais je suis quand même déçu". Le film a de vrai ambition et sa se ressent, il diversifie ses manière de raconter l'histoire et c'est agréable. Au moins, il rattrape le désastre qu'était Suicide Squad. Mais à part ça, le film est vide. Un scénario plus que bancale, un style pour faire jeune totalement raté et dépasser, des personnages qui ne servent à rien à part ralentir l'histoire, un rythme ultra rapide, qui, quand il ralentit nous fait ressentir les longueur... Bref, le film est à mon gout raté.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 233 abonnés Lire ses 693 critiques

    2,5
    Publiée le 17 février 2020
    L'histoire de Birds of Prey s'écrit toute seule. Rembobinons un peu. Août 2016 : Suicide Squad fait un carton mais se fait bombarder par la critique. Un carnage. Une seule rescapée : Margot Robbie (Harley Quinn). Pourquoi ne pas lui confier un film solo ? Juin 2017 : Wonder Woman sauve la mise d'un DCEU (Univers cinématographique DC), et démontre que les femmes ont aussi leur place en tête des grosses productions. Tous les regards convergent vers une certaine Harley. Octobre 2017 : l'affaire Harvey Weinstein défraye la chronique et le hashtag #metoo devient un élément de langage à vitesse supersonique. Avec ce symbole, c'est toute la société qui est invitée à se pencher sur la condition féminine. Pris directement pour cible, Hollywood aura beaucoup à faire...Harley est dans les starting blocks. Avril 2018 : la foldingue en tenue d'arlequin a droit à son film. Écrit par Christina Hodson, réalisé par Cathy Yan et toujours Margot Robbie devant la caméra. L'introduction en forme de récap' était nécessaire, puisque Birds of Prey est ouvertement une œuvre d'émancipation. À deux niveaux. Le Joker ? Mentionné mais jamais montré. Pareil pour le reste, les références sont si discrètes qu'on en oublierait presque Suicide Squad de David Ayer (si seulement). Le triomphe du récent Joker a démontré que le public se montre tout aussi réceptif aux tentatives indépendantes. Alors le long-métrage consacré à H. Quinn tente l'entre-deux : ni indépendant ni accessoire. Comme de juste, le film trouve une certaine saveur dans sa thématique et ce qu'il en fait. Conçu comme un pur délire régressif, Birds of Prey confronte ses héroïnes (toutes bien caractérielles) à des mâles profiteurs, sournois, violeurs ou assassins. En coupant la chaine qui les relie à leurs geôliers, le message est on ne peut plus clair. On ne demande pas la liberté, on l'exige. À leur façon (à coups de bastos ou de tatanes) les personnages féminins l'obtiennent. Et il faut avouer que ces séquences sont plutôt réussies. Parfaitement lisibles, extrêmement colorées, et parfois sacrément jubilatoires; Cathy Van joue à merveille avec les défis posés par les lieux et personnages. On tient l'un des films DCEU les plus aboutis esthétiquement. Devant la caméra, c'est également tip-top. Margot Robbie déploie une énergie phénoménale pour donner vie à son Harley Quinn, et ça marche du tonnerre. La quatuor de choc qui l'accompagne est solidement incarné par Mary Elizabeth Winstead, Jurnee Smollett-Bell, Rosie Perez et Ella Jay Basco. Enfin, Ewan McGregor part en bon cabotinage avec Roman Sionis / Black Mask. C'est vrai qu'avec toutes ces bonnes choses, on pourrait se dire qu'on tient une pépite. Ce serait oublier que devant le sous-texte, en priorité sur les personnages, il y a tout simplement l'histoire. Et elle pose deux problèmes. Ce qu'elle raconte n'a fondamentalement aucun intérêt ni aucune crédibilité (cf. la scène de l'attaque du commissariat) . Et la manière de la narrer évoque la copie carbone d'un autre film de super-héros, à savoir Deadpool. Voix-off, narration barrée, flash-back dans le flash-back, gravité zéro. À ce niveau de similitude, on tient plus du plagiat que de l'hommage. Et c'est embêtant puisque le modèle n'était déjà pas une référence...Certes, c'est moins vulgaire et c'est mieux réalisé, néanmoins Birds of Prey ne propose strictement rien. Ôtez le contexte sociétal, et il ne reste qu'un nanar bien emballé. Bien mieux qu'un Suicide Squad (soyons sérieux), mais parfaitement à sa place dans la moyenne déjà bien moyenne du genre à l'heure actuelle. Hors, ce dont il a besoin c'est justement de se faire secouer les puces avec des histoires réellement originales ou à défaut racontée originalement.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top