Mon AlloCiné
    The Laundromat : L'affaire des Panama Papers
    note moyenne
    2,7
    1437 notes dont 49 critiques
    répartition des 49 critiques par note
    1 critique
    8 critiques
    16 critiques
    12 critiques
    9 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur The Laundromat : L'affaire des Panama Papers ?

    49 critiques spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1869 abonnés Lire ses 3 800 critiques

    3,0
    Publiée le 22 octobre 2019
    Clairement avec the Laundromat j'ai l'impression que Soderbergh essaye de faire pour les Panama Papers ce qu'a fait McKay pour la crise financière avec the big short... Et ça prend plus ou moins.

    Disons que le film est plaisant à suivre, je me suis bien marré, on a Banderas et Oldman en narrateurs (et en grands "méchants" de l'histoire) qui sont à fond pour cabotiner et en faire des caisses avec des accents pas possibles... Faut dire que le film commence et ils sont en train de donner de l'argent à des hommes préhistoriques... Ils servent à expliquer un peu tout ce merdier, mais je dois dire que ça ne suffit pas forcément et très vite je me retrouve un peu perdu dans tout ce bordel.

    Le film essaye de raconter de manière ludique différents aspects des sociétés écrans. La partie avec Meryl Streep (étonnamment correcte dans son rôle de petite mamie) sert à montrer comment ils s'en servent pour faire des assurances bidons qui ne rembourseront jamais rien à personne... La partie avec l'africain (franchement rigolote) je suppose que c'est pour montrer que ces sociétés ne valent rien en réalité et sont juste une façade modifiable à souhait. Par contre j'ai eu plus de mal à cerner la partie avec les chinois et Matthias Schoenaerts. Je ne sais pas si c'est vraiment un commentaire sur les sociétés écrans ou si c'est un commentaire sur le chantage, la Chine... je suis un peu perdu. Ou alors c'est juste pour dire que les chinois utilisent aussi les sociétés écrans pour contourner les règles strictes contre la corruption... Pareil, Meryl Streep veut acheter un appartement et elle ne peut pas... J'avoue ne pas trop avoir capté le rapport avec le sujet... Peut-être pour parler de l'entre-soi ?

    Mais encore une fois, c'est agréable à regarder... chaque segment du film est bien réalisé et chose notable, pour une fois la photographie du film n'est pas totalement immonde, les chouleurs sont chatoyantes, ça fonctionne vraiment bien.

    En fait c'est plus au niveau "pédagogie" que j'ai des doutes sur le film. Disons que je ne savais pas grand chose de cette affaire avant de voir le film, juste que des gens utilisaient des sociétés écrans... et en sortant du film, ben j'ai pas appris grand chose non plus... Je sais juste que des gens utilisent des sociétés écrans... Disons que le côté ludique prend totalement le dessus sur la volonté d'informer les gens sur les Panama Papers et sur leur gravité. Et c'est dommage...

    J'ai presque honte de dire ça, mais le film aurait gagné à formuler peut-être la leçon à retenir de chaque chapitre plus explicitement.

    En tous cas, c'est plaisant, même si ça aurait mérité d'être plus fou, plus pertinent et surtout plus compréhensible. Reste que c'est un film politique, qui prend clairement parti contre l'évasion fiscale... mais qui malheureusement arrive un peu tard. Comme si toutes ces stars qui défilent voulaient se racheter une virginité, comme si l'Amérique voulait se racheter une virginité... alors qu'il est trop tard, le mal est fait.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 2 422 critiques

    3,5
    Publiée le 18 octobre 2019
    Vu #TheLaundromat, le nouveau Steven Soderbergh sur Netflix

    Le cinéaste, comme Adam McKay avant lui, simplifie au maximum un sujet économique et politique complexe.

    Le long métrage est une réussite ludique passionnante sur un système corrompu, porté par un casting renversant
    Moody Lyrebird
    Moody Lyrebird

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 7 novembre 2019
    Il n'y a que les gens habitués au cinéma entertainment pour ne pas apprécier ce film. Au lieu de se concentrer sur le fond et sur les faits choquants et aberrants qui sont révélés, on préfère déblatérer sur la forme. Oui certes la structure du film est inhabituelle et peut être déconcertante, mais quand on pense que tout ce qui est relaté est inspiré d'histoires réelles, ça n'a plus d'importance. Et j'ai trouvé l'interprétation de Gary Oldman et encore plus celle d'Antonio Banderas (j'ai été surprise d'ailleurs) vraiment excellentes. Sortez-vous un peu les doigts du c** et allez vous renseigner sur le fond de ce sujet car comme ils le disent dans le film, il y a des milliers de Mossack et Fonseca, et ça, c'est la réalité dans laquelle on vit et qui peut nous impacter à tout moment..
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2577 abonnés Lire ses 5 193 critiques

    2,0
    Publiée le 24 octobre 2019
    Pour raconter l'histoire des Panama Papers, on suit une veuve qui décide de comprendre pourquoi elle ne touche pas ses dividendes d'assurance tandis que les avocats d'affaires Jürgen Mossack et Ramon Fonseca brise le "4ème Mur" pour expliquer aux spectateurs le système offshore et des sociétés écrans... Le côté ludique de la chose est savoureuse et plutôt intelligente mais cela reste peu efficace, d'abord parce que ça reste un peu trop flou, puis parce que les deux acteurs cabotinent trop pour qu'on s'intéresse franchement à ce qu'ils disent ! Ensuite le récit manque cruellement d'enjeu et de fluidité. Et ne parlons pas de ce final aussi prétentieux que boursoufflé. En conclusion, Soderbergh signe là un de ses plus mauvais film, sans cohérence formelle, trop fouilli et trop décousu. Dommage...
    Site : Selenie
    Caramazof
    Caramazof

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    0,5
    Publiée le 19 octobre 2019
    Ennuyeux au possible. Les acteurs surjouent et sont ridicules (mention spéciale à Gary Oldman, Antonio Banderas, et Meryl Streep lorsqu'elle est à Las Vegas notamment).
    Le scénario est inexistant.
    La structure narrative est tout simplement nulle. Il n'y aucun lien entre les différentes illustrations du problème des Panama Papers.
    Les explications des combines sont peu convaincantes.
    Mais bon, c'est Soderberg, alors forcément, il y a aura toujours un nombre de considérables de groupies pour dire que c'est génial. Eh bien, non, celui-là est complètement raté.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 832 abonnés Lire ses 3 463 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2019
    L'affaire des Panama Papers vue par Steven Soderbergh. Mise en scène solide, belles images, c'est (très) drôle et facile à suivre contrairement aux apparences. Un casting étincelant qui, certes, en fait des caisses (Meryl Streep, Antonio Banderas, Gary Oldman), et avec aussi, entre autres, Jeffrey Wright, Sharon Stone ou Matthias Schoenaerts. Au final, un film aussi ludique que plaisant sur un sujet récent d'actualités.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 697 abonnés Lire ses 1 369 critiques

    1,5
    Publiée le 23 octobre 2019
    Soderbergh passe qualitativement du tout au rien, on pourrait même avancer qu’il sait alterner le chef-d’œuvre puis le carrément n’importe quoi comme ici. Il jongle de cette manière entre ses films et autres activités comme il peut passer d’un genre à l’autre avec une aisance incroyable. On ne pourra donc pas lui reprocher de ne pas essayer, de ne pas innover ou de ne pas sortir de sa zone de confort. Lorsqu’on a su qu’il s’attaquait à l’affaire des Panama Papers, on jubilait à l’idée qu’il traite ce sujet d’actualité comme il a traité celui des cartels mexicains avec le magistral « Traffic ». Donc après l’excellent thriller shooté à l’I-Phone « Paranoïa » ou encore le film d’arnaque plutôt moyen au joli casting « Logan Lucky », le cinéaste pose ses valises chez Netflix. Et il persiste dans les montagnes russes qualitatives pour signer ce qui s’avère être l’un de ses pires films avec « The Informant ». Et confirmer ainsi une carrière en totales dents de scie. En effet, même si « The Laundromat » n’est pas un navet (il serait en effet difficile de qualifier une œuvre d’un cinéaste aussi doué que lui de la sorte), c’est clairement un long-métrage raté dans les grandes lignes et dont le traitement passe complètement à côté de son sujet. Une œuvre décevante en tous points qui nous laisse souvent sur le carreau et circonspects. Le message est bon, c’est sûr, et la volonté louable mais la mise en pratique est désastreuse.



    A l’instar de « The Big Short » d’Adam McKay qui tentait de vulgariser la crise des subprimes et y n’y parvenait que partiellement, « The Laundromat » tente de nous faire comprendre les tenants et les aboutissants de l’affaire des Panama Papers. Et si on apprend quelques petites choses, on finit le visionnage du film pas plus instruit sur le sujet que précédemment. On n’y comprend souvent même rien, il faut l’avouer en dépit de grands renforts de parenthèses explicatives très maladroites. Le comble! Sur ce registre peu aisé, seul l’impeccable « Margin Call » relevait pleinement le défi de parler des dérives de la finance de front et avec brio. Ici, au bout d’un quart d’heure, il y a une absence totale de fil narratif cohérent et ça part dans tous les sens, sauf le bon. Pourtant le film débutait bien avec une accroche amusante où le duo Oldman/Banderas parle face caméra puis l’histoire suivant Meryl Streep. Mais ensuite c’est du grand n’importe quoi à cheval entre pseudo-fiction et documentaire où on a du mal à trouver le rapport avec les événements du début. Soderbergh semble s’être perdu avec son sujet. Il y a des séquences qui tombent comme des cheveux sur la soupe et prennent un tiers du métrage (celles avec le millionnaire africain et celle avec Matthias Schonnaerts). Le cinéaste semble ne pas savoir se dépêtrer de son postulat de base basé sur des faits réels, et on est loin, par exemple, du magistral « Pentagon Papers » déjà avec Meryl Streep. « The Laundromat » laisse donc pantois, voire consterné. Une catastrophe au casting cinq étoiles où seul le monologue final de l’actrice s’avère pertinent et ludique bien qu’il enfonce des portes ouvertes. Heureusement que c’est court et bien réalisé… mais au service de rien avec des stars qui viennent faire coucou sans savoir ce dans quoi elles jouent.



    Plus de critiques sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 443 abonnés Lire ses 3 564 critiques

    2,5
    Publiée le 14 novembre 2019
    En 2016, le scandale des Panama Papers secouait le monde, dévoilant tout un schéma de blanchiment d'argent orchestré par un cabinet panaméen d'avocats : Mossack & Fonseca. Trois ans plus tard, Steven Soderbergh en tire un film, et cherche visiblement à surfer sur le succès de "The Big Short". En effet, "The Laundromat" est un semi-documentaire cynique, où Gary Oldman et Antonio Banderas brisent le 4ème mur et se gaussent en avocats infectes vantant leurs montages financiers et leur pseudo-intégrité morale, tandis qu'une pléiade de stars incarnent des personnages affectés par les sociétés écrans. Le film contient quelques passages amusants, et la mise en scène est plutôt élégante (s'il on excepte certains plans pas toujours de bon goût), mais c'est la construction qui pêche quelques peu. Le scénario tente de montrer les conséquences de ces sociétés écrans à travers trois histoires, mais on a du mal à y voir un vrai enjeu (l'intrigue autour de la veuve est en particulier très artificielle), ni des vraies explications sur les détails du cabinet, qui semblent se contenter d'empiler les sociétés écrans. Néanmoins, l'ensemble se laisse suivre, grâce au talent de sa distribution (Meryl Streep, Jeffrey Wright, Robert Patrick, Sharon Stone, James Cromwell, tout de même !), et à quelques touches d'humour sympathiques.
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 2 545 critiques

    4,0
    Publiée le 25 octobre 2019
    Excellent film sur le circuit de l'argent sale qui domine le monde....ne pas rater la toute fin.....4 étoiles...!!!!!!
    Gentilbordelais
    Gentilbordelais

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 1 928 critiques

    1,0
    Publiée le 22 octobre 2019
    malgré le casting séduisant et la dénonciation d'un scandale et de tout un système faussé et corrompu, Soderbergh signe un film docu bien trop alambiqué dans son traitement pour passionner. le spectateur est perdu et le traitement bavard, raconté face à caméra est trop théâtral. de plus, la mise en scène et la doublure française laborieuses ajoutent un sentiment de ratage total.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 698 critiques

    2,5
    Publiée le 11 février 2020
    Le film débute bien, puis la ligne claire du scénario se brouille et nous embrouille parfois. On termine le long métrage avec un sentiment plus mitigé. Mais Meryl Streep nous régale par son jeu.
    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 736 critiques

    1,0
    Publiée le 24 janvier 2020
    Steven Soderbergh et ses copains de Hollywood s'attaquent à l'affaire des Panama Papers. Découvrir "The Laundromat" sur Netflix - une entreprise probablement exemplaire dans son bilan comptable - ne manque déjà pas de sel, mais le film est bouffi d'un sarcasme que les acteurs envoient face caméra à un spectateur beaucoup moins convaincu qu'eux. Jusqu'à un final qui se veut ironique mais qui montre surtout à quel point la charge de Soderbergh est désincarnée...
    kibruk
    kibruk

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 995 critiques

    2,5
    Publiée le 30 janvier 2020
    Soderbergh nous propose encore un film chorale pour nous exposer l'affaire des panama papers. En soit la démarche est intéressante : aborder et illustrer par des cas concrets les effets des dérives du libéralisme sauvage, plutôt que de partir dans des explications trop théoriques. Il adopte aussi un ton très léger et moqueur pour démontrer l'incapacité - et surtout le manque de volonté - des dirigeants des pays à lutter contre des pratiques plus ou moins légales rendues possibles par les états eux même. Si le film réussit à nous dégoûter encore un peu plus de ce libéralisme fou et sans foi, il échoue quelque peu sur le plan du cinéma en découpant son histoire en plusieurs tranches de vie sans liens réels et en n'arrivant pas à les rendre intéressantes.   
    gizmo129
    gizmo129

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 142 critiques

    2,0
    Publiée le 10 janvier 2020
    Avec pour thème l'affaire des Panama Papers qui a fait grand bruit en 2016, Steven Soderbergh le réalisateur s'essaie à la vulgarisation d'un sujet complexe. Avec des personnages s'adressant au quatrième mur, c'est à dire nous, le film nous fait penser au Big Short, autre film traitant d'un sujet financier à savoir la crise des subprimes. Toutefois, ici les personnages sont bien trop caricaturaux, et faire comprendre un sujet délicat avec deux acteurs aux faux accents exagérés hispanique ou germanique n'aide pas à la compréhension. Tout est surjoué dans ces intermèdes de scénettes qui sont elles même peu passionnantes. Peut être n'y avait il simplement pas grand chose d'autres à dire que ce qui était écrit dans les journaux ? Tout sujet polémique n'est pas propice à faire un film, à méditer...
    Michael78420
    Michael78420

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 601 critiques

    2,5
    Publiée le 5 novembre 2019
    C'est compliqué. A trop vouloir montrer que cette affaire est un ensemble de montages complexes en perdant le spectateur, on n'y comprend plus rien et on décroche. Dommage. Meryl Streep montre ici un certain talent dans le rôle de vieille dame tenace qui s'attaque à une montagne. Il n'y a plus qu'à espérer que tout ça n'existe plus...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top