Mon compte
    Le Cauchemar de Dracula
    note moyenne
    3,9
    549 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Cauchemar de Dracula ?

    75 critiques spectateurs

    5
    21 critiques
    4
    25 critiques
    3
    18 critiques
    2
    10 critiques
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2018
    Ce film est une date dans l'histoire du film de vampires ! Outre qu'il a engendré plusieurs suites et imitations, il a influencé le cinéma fantastique au niveau mondial. Tim Burton, grand fan des films de la Hammer, lui doit ainsi autant que Nosferatu le vampire. On ne saurait trouver les mots pour définir la prestation de Christopher Lee (pour moi, le meilleur Dracula avec Bela Lugosi) dont la présence magnétise à chaque instant et dont la performance marqua à jamais les esprits de cette image de Dracula : Don Juan nocturne, prince de la nuit visitant ses fragiles et innocentes victimes féminines consentantes. Remarquable sur le plan esthétique, très soigné dans la mise en scène (signée Terence Fischer) le film prend toutefois beaucoup de liberté par rapport au roman et surtout en ce qui est les personnages (certains manquent même à l'appel).
    Ceci ne l'empêche pas d'être non seulement une superbe adaptation du roman de Bram Stoker, mais aussi l'un des meilleurs films de vampires jamais réalisés et l'un des musts de la Hammer. Un authentique chef-d'oeuvre à regarder de préférence lors des soirées lugubres ou des nuits d'Halloween.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 2 331 critiques

    3,5
    Publiée le 29 septembre 2016
    Le Cauchemar de Dracula est l'archétype du vieux film d'horreur avec tout ce que ça implique.
    Les effets spéciaux ont très mal vieilli (on se demande comment ils pouvaient être crédible, même à l'époque). Ils en sont même drôles : c'en est risible de voir Christopher Lee galérer à parler correctement avec des dents en plastiques. Néanmoins, l'atmosphère de film est pas mal retranscrite à l'écran et arrive presque à compenser la qualité des effets spéciaux.
    L'histoire est assez simple, reprenant en très grande partie le roman de Bram Stocker dont le film est inspiré. Elle est relativement prévisible (surtout pour ceux qui ont lu le livre).
    Christopher Lee est impressionnant en Dracula, au point qu'il est aujourd'hui de visualiser Dracula avec un visage autre que le sien. Peter Cushing est très bon en Van Helsing et arrive à ne pas complètement se faire voler la vedette par le charisme de Christopher Lee. Michael Gough est bien également.
    Un classique très sympathique à voir.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 27 avril 2016
    "Le cauchemar de Dracula" est le premier film sur les vampires que j'ai vu au cinéma. Bien loin de "Twillight" et autres navets télévisuels sur ces créatures de la nuit, il vaut surtout pour l'interprétation de Peter Cushing et Christopher Lee, deux valeurs sures du cinéma. La mise en scène et les décors sont très réussis. D'ailleurs le château a été réutilisé dans la célèbre adaptation du "Chien des Baskerville" des mêmes producteurs. Bien sûr, cette adaptation du roman de Stocker n'égale pas en magie et en atmosphère "Nosferatu" de Murnau et le "Dracula" de Browning, mais elle est tout de même scotchante.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 733 abonnés Lire ses 4 229 critiques

    2,5
    Publiée le 25 avril 2016
    On trouve, encore ici, l'ambiance des vieux films de vampires, l'ancienneté du mobilier, les cercueils et les lits des personnes mordues, l'ail suspendu dans les chambres, la surveillance des fenêtres et certains plans de caméra contribuent à l'inquiétude de l'apparition du vampire. Cependant, le rythme du film est lent aujourd'hui et je lui préfère moins de sérieux conventionnel et davantage d'humour, comme dans l'excellent "Bal des vampires" de Roman Polanski. Ici, je n'ai aimé que le décor et l'ambiance inquiétante avec le bruit du vent, les chemises de nuits et les sourires en canines des mordues du comte. Trop vieux malgré le charisme qui se dégage de Christopher Lee et un scénario intéressant. Beaucoup d'acteurs sont statiques et les dialogues manquent de saveur.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 955 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juillet 2015
    Un chef d'oeuvre du genre où le retrouve la patte du grand Terence Fisher : qualité de la photographie (travail éblouissant sur les couleurs, les jeux d'ombre), beauté des décors et soin de la mise en scène. Certes, l'interprétation des seconds rôles est très théâtrale mais Peter Cushing et, surtout, Christopher Lee mènent l'action avec génie, entraînant le spectateur dans l'état de terreur recherché.
    Danny Wilde
    Danny Wilde

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 502 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mars 2015
    Cette nouvelle version du mythe vampirique sur Dracula marque le renouveau d'un genre jugé jusqu'en 1958, mineur et négligé : le film d'horreur, ou film d'épouvante comme on disait alors. C'est l'une des premières grandes réussites de la Hammer Films, prestigieuse compagnie britannique qui va en quelques années remettre à la mode des personnages et des thèmes qui avaient marqué la production fantastique hollywoodienne des années 30 à la Universal. Le réalisateur Terence Fisher et ses 2 vedettes-maison Peter Cushng et Christopher Lee, contribueront à ce renouveau. On a donc droit à du fantastique gothique grand teint, très soigné par ses éclairages, son ambiance spectrale, ses maquillages et surtout son utilisation de la couleur et des décors, le tout soutenu par une musique très angoissante de James Bernard, qui deviendra la musicien attitré de ces productions, en réutilisant presque toujours les mêmes thèmes pleins d'effets dramatiques. Le jeu de Christopher Lee est très sobre mais suffisant pour marquer les esprits, aidé par un costume adéquat qui va imprimer l'image du comte démoniaque dès ce premier Dracula anglais destiné à concurrencer directement les films hollywoodiens, de même que la touche d'érotisme latent, les canines sanglantes filmées en gros plan vont donner un style à ce qui reste l'un des fleurons de cette production britannique, qui sera suivi en 1959 par le Chien des Baskerville (où l'on retrouve Cushing et Lee), accentuant le prestige du mythique Studio Hammer. Un pur joyau pour frémir à l'ancienne.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 1 922 critiques

    3,0
    Publiée le 16 décembre 2014
    Engagé comme bibliothécaire, Jonathan Harker se rend dans les Carpates chez le compte Dracula. Mais son vrai objectif est de détruire Dracula, malheureusement pour lui, il se fera très vite mordre par une femme-vampire avant d'atteindre son but... Son ami Van Helsing devra alors intervenir...

    Dès le début et l'introduction, le ton est donné avec ce générique et le "Dracula" qui apparaît en lettres de sang. Terrence Fisher réussit à mettre en place une atmosphère assez baroque et bénéficie une superbe reconstitution avec des décors adéquats. Il rend l'histoire vraiment intéressante, tout comme la galerie de personnages tournant autour de Dracula et Van Helsing, que ce soit Arthur ou Mina.

    Néanmoins, je dois reconnaître que le film m'a légèrement déçu. Si l'ensemble est assez captivant et bien foutu, il est, à mes yeux, dénué de tensions, d'angoisses et de frissons. Le film m'a paru sympathique mais sans que ce soit transcendant, notamment par rapport à la version officieuse de Murnau plusieurs années auparavant (ou celle de Coppola par la suite).

    C'est d'autant plus dommage que les acteurs sont vraiment excellents. Christopher Lee apparaît peu mais chacune de ses apparitions est un régal. Son allure est inoubliable, tout comme sa cape, son regard et son sang coulant de sa bouche. Face à lui, Peter Cushing incarne un Van Helsing très élégant et lui aussi, inoubliable.

    Une version de Dracula qui n'est pas forcément mémorable, manquant notamment de tensions et d'angoisses, mais sympathique, qui bénéficie surtout d'une belle qualité visuelle, d'une atmosphère prenante et de deux prestations inoubliables.
    Thibault F.
    Thibault F.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 822 critiques

    2,5
    Publiée le 21 septembre 2014
    Quatrième Dracula que je visionne, le premier repris par la Hammer après l'excellente version de 1931. Du coup, exit Bela Lugosi et place au mémorable Christopher Lee, intriguant dans l'habit du célèbre comte. Si, dans sa globalité, on reprend la mécanique de l'oeuvre original, la Hammer, célèbre studio anglais la transforme en une oeuvre gothique usant de nombreux décors faux mais terriblement efficace. Un autre habitué de cette saga, Terrence Fisher qui a mon grand regret nous pond quelque chose de relativement simpliste dans la photographie et de pas forcément esthétique. Ce sera modifié avec l'incroyable Dracula, Prince des ténèbres qui sévira sur les écrans de cinéma quelques années plus tard... Quelques autres bémol à souligner, l'ennui de certaines scènes palissent et font défaut au film, l'inutilité flagrante de Peter Cushing en Van Helsing (bien meilleur dans Frankenstein s'est échappé) et des personnages secondaires de faibles envergures. Incontournable pour les fans de Dracula ou de la Hammer, à contourner pour les amoureux de l'horrifique et du sanglant!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 3 mai 2014
    Premier film de la Hammer sur le comte Dracula avec dans le rôle titre Christopher Lee.
    Je n’avais jamais vu ce film. C’était devenu pour moi une arlésienne et je n’ai pas boudé mon plaisir de le découvrir récemment.
    Le jeu d’acteur est souvent théâtral, ce qui me gêne quelque peu mais il faut reconnaître que la réalisation est magistrale, les décors hors du commun et l’ambiance propre de la Hammer, magique. Le tout rend le film attachant, sublime, épique, loin, très loin, des productions qui peuvent se faire aujourd’hui où tout est sans relief. Ici, le combat fait rage entre ces deux acteurs hors norme que sont Christopher Lee et Peter Cushing, chacun marquant la pellicule de sa présence.
    Suivant avec plus ou moins de libertés le roman de Bram Stocker, Terence Fisher rend ici un brillant hommage au tout premier vampire de la littérature.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 952 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    5,0
    Publiée le 30 novembre 2014
    Au cinéma, il n'existe pas quarante figures du vampire type. Y'en a quoi? Trois, voir quatre? Encore que je ne saurai même pas vous les citer toutes, tellement j'ai du mal à m'en souvenir. La vampire Sélène d' "Underworld"? Peu la connaissent vraiment. Brad Pitt et Tom Cruise dans "Entretien avec un Vampire"? Oui, pourquoi pas! Bela Lugosi? Certainement. Gary Oldman? Sans aucun doute! Mais voyez-vous, il existe un roi, quelqu'un qui règne sur le genre depuis maintenant presque soixante ans ( ou plus précisément 55 ans ), et a envoyé ce pauvre Lugosi dans les oubliettes : Christopher Lee. Ce mec... Non mais ce mec! Je ne sais pas comment vous expliquer cela... Il faut que vous le voyez pour comprendre ce que je ressens! 1m98, un physique unique, une sacré gueule, une certaine classe, charismatique et froid, qui donne des sueurs dans le dos. Lui, quand il te regarde, t'essaies d'éviter ses yeux. Passez lui un long manteau noir, de fosses et rendez le blanc comme neige, et vous verrez à quel point il peut être impressionnant. C'est la figure même du vampire comme beaucoup le voit : grand, ténébreu, charismatique et puissant. Alors oui, Christopher n'est clairement pas le meilleur acteur du film ( et de la saga ), qui se révèle être, pour moi, l'inoubliable Peter Cushing, mais il est clairement le plus impressionnant. A chacune de ses apparitions, voila qu'il s'empare de l'histoire et du film, et fait de l'ombre à tout le monde ( et pas que par sa taille ). Seul Cushing ( oui, encore et toujours lui! ) semble parvenir à l'égaler niveau présence, bien que sa petite taille ne l'avantage guère dans ce rapport de force, ce qui le rend d'autant plus impressionnant ( un homme normal, type un mètre 75 ) qui fait face à un géant, y'a du quoi vous surprendre, surtout que ledit Cushing n'en démord pas; mieux, même, il en joue et cherche d'autant plus à ressortir du film. A la différence de Lee, lui amène la classe anglaise, et base presque entierrement son jeu sur elle. C'est ce qui le caractérise, et c'est tant mieux comme ça! Vous l'aurez compris, voila un affrontement d'anthologie, mythique et inimitable. Cushing était le meilleur choix possible pour s'opposer à Lee : il a presque autant de charisme, mais d'une autre manière. Au grand contraire de celui de Luke Evans ( ou encore de Gary Oldman, à ne surtout pas oublier! ), ce Dracula ci n'a rien d'attachant; le vampire est un monstre, seulement un monstre, il n'a rien d'humain, et tout ce qu'il fait est monstrueux : c'est le mal incarné, une abomination, quelque chose d'abominable, et l'on comprend pourquoi Van Helsing veut le tuer. On ne s'y attache jamais; en même temps, le but n'est pas là. Les gars de la Hammer veulent nous faire peur, nous terrifier, et y parvienne un tant soit peu. On est vraiment loin de la première humanisation du personnage, celle de Coppola. Bon, il est vrai que le film a pris un sacré coup de vieux ( mais dans le bon côté, il a énormément de charme ), mais j'imagine sans peine ce qu'il pouvait faire ressentir aux spectateurs à son époque. Les acteurs sont vraiment bons, et les effets-spéciaux, quand à eux, ont souffert du temps, mais bon, on lui pardonne aisément en voyant tout le reste. La mise en scène est vraiment bonne, Terence Fisher ( LE réalisateur de la Hammer ) signe un métrage à l'ambiance soignée et aux décors vraiment beaux. La musique, quand à elle, est tout simplement magique. Elle offre une sacré énergie au film, et nous file quelques frissons. Pour l'poque, il est quand même vraiment violent, et même si sa durée est franchement trop courte ( au moins, il n'y a pas de longueurs, se met vite en place et est très intense ), les morts s'y accumulent et l'on observe des assassinats au pieu assez gores. La fin vient malheureusement trop vite, et certain la regretteront surement. "Le Cauchemar de Dracula" est un film fondateur du genre, un petit chef-d'oeuvre malheureusement méconnu et l'un des meilleurs métrages sur le thème du vampire. Il n'est pas très fidèle au livre, mais son histoire est tellement belle que j'en suis venu à lui pardonner ces quelques petites erreurs de fidélité. En même temps, on ne va pas au cinéma pour voir un film/bouquin. La partie sensuelle du vampire est très bien exploitée, et ce pour la première fois de l'histoire du cinéma. Non, vraiment, visionnez le, il en vaut le coup!
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 1 118 abonnés Lire ses 4 371 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2013
    Le scénario de Jimmy Sangster s'écarte légèrement du roman de Bram Stoker pour en codifier le genre. C'est une série B mais elle est brillante, avec une belle utilisation des couleurs, le rôle à la fois discret et très efficace de Christopher Lee, un Peter Cushing impeccable des personnages féminins fort accortes, et une musique bien dans le ton. On ne s'ennuie pas une seconde, mieux : on se régale !
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 398 abonnés Lire ses 2 526 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2013
    Ce premier Dracula de Fisher est somptueux, c’est son meilleur, donc celui à voir si on ne connait pas ce réalisateur. La mise en scène est extrêmement soignée mais ce sont surtout l’utilisation des couleurs qui saute aux yeux. Curieusement, alors que nous sommes dans un thème d’imagination folle, c’est le classicisme du film qui surprend, il est même parfois académique tant Dracula est sobre . Il est vrai que la grande taille, le costume et l’allure générale de Christopher Lee compte beaucoup. Pour tout apprécier, il me semble nécessaire de connaitre un peu les us et coutumes des vampires car le début du film n’explique rien. Il faut faire travailler son imagination pour suivre les déplacement du comte. Le château est superbe de même que la campagne anglaise avec la chute des feuilles signe de la présence des vampires. Il est juste dommage que les femmes ne soient pas plus belles et qu’une transfusion de sang interhumaine ait été pratiquée au mépris d’un anachronisme bien inutile.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 décembre 2012
    Immense Christopher Lee, tout simplement né pour ce rôle qu'il interprète avec une aisance impressionnante. Le scénario inédit ne correspond pas au roman original (car il propose une relecture de l'histoire) mais peu importe, l'ensemble est réussi et l'ambiance sombre du film retranscrit parfaitement l'univers du vampire.
    willyzacc
    willyzacc

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 544 critiques

    2,0
    Publiée le 4 novembre 2012
    Un Dracula ennuyant parce qu'on aimerait l'aimer.. mais malgré la grande prestation de Cristopher Lee tout le film ne tient pas, le montage est mauvais.. les acteurs ne sont pas crédibles et tout est prévisible. Après peut-être ne suis je pas fait pour les films de la Hammer..
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 17 juillet 2013
    Un bon classique d'hammer avec Christopher Lee, il a eu un succés fou dans le role du comte dracula
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top