Mon compte
    House of Gucci
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "House of Gucci" et de son tournage !

    Adaptation

    House of Gucci est tiré du livre La Saga Gucci de Sara Gay Forden paru en 2001. C’est Giannina Scott, productrice du film et épouse de Ridley Scott, qui avait déniché l’ouvrage. Scott Free, société de production de Ridley Scott, avait pris une option sur les droits d’adaptation pour le cinéma peu après sa publication. Giannina Scott témoigne : « Comme j’ai passé la moitié de ma vie en Italie et que je suis fascinée par la mode, j’étais intriguée par la dimension passionnelle de cette histoire tragique. Même quand ils se sont perdus, ces personnages ont gardé leur passion intacte ».

    Un projet sur mesure

    Roberto Bentivegna, qui a co-écrit le scénario, est lui-même italien et a grandi dans une famille de stylistes. Pour House of Gucci, il s’est plongé dans le livre de Sara Gay Forden mais aussi dans l’importante documentation qui entoure la dynastie Gucci : « C’était fascinant de lire les grands journaux italiens comme La Repubblica et de connaître leur point de vue sur les différents protagonistes du drame. J’ai découvert pas mal de petites pépites que je ne connaissais pas, comme le fait que Paolo Gucci était obsédé par les pigeons. C’est ce genre de détails qui apporte un éclairage supplémentaire sur le personnage ».

    Gaga

    Ridley Scott a été d’emblée séduit par Lady Gaga après l’avoir vue dans A Star Is Born : « Je me suis dit qu’elle avait un talent extraordinaire, à la fois en tant qu’artiste, productrice et auteur de son propre spectacle. Sa créativité est exceptionnelle. On s’est rencontrés et elle m’a aussitôt plu ». Pour rentrer dans son personnage, l'actrice n'a pas fait les choses à moitié : "j'ai vécu dans sa peau pendant un an et demi. Dont neuf mois à parler avec un accent. Y compris hors-caméra. Je n'ai jamais cédé, je suis restée avec elle." Elle s'est également teinte en brune aussitôt qu'elle a entamé sa préparation et s'est mise à la photographie : "Je n'avais aucune preuve que Patrizia était photographe mais j'ai pensé, pour m'entraîner et dans cette idée de trouver quels étaient ses intérêts dans la vie, que j'allais devenir photographe, donc j'emportais mon appareil partout où j'allais."

    Et de deux !

    Adam Driver retrouve Ridley Scott après Le Dernier Duel, sorti quelques mois avant House of Gucci. Le cinéaste ne tarit pas d’éloges sur le comédien : « Adam fait partie d’une très rare catégorie d’acteurs. C’est l’un des meilleurs à l’heure actuelle. Soit les jeunes talents se contentent d’émerger pour disparaître, soit ils évoluent et progressent – Adam appartient à cette seconde catégorie et ne cesse de s’améliorer ».

    Transformation physique

    Jared Leto prête ses traits à Paolo Gucci, auquel il ne ressemble absolument pas. Mais habitué à se métamorphoser, comme dans Dallas Buyers Club et Suicide Squad, l’acteur a lui-même contacté Ridley Scott en lui soumettant l’idée de se transformer grâce à la magie du maquillage et des prothèses. Ainsi, sur le plateau, le comédien passait 4h entre les mains du Scandinave Göran Lundström dès 4h30 du matin pour devenir Paolo Gucci. Des retouches ont été apportées au cours du tournage pour traduire le vieillissement du personnage, notamment à travers sa coiffure. Le scénariste Roberto Bentivegna souligne : « Ce que j’ai trouvé vraiment admirable, c’est son amour pour son personnage. Il avait du respect pour lui. Il ne se moquait pas de lui et ne cherchait pas à le dénigrer. Il ne souhaitait pas non plus exploiter ses faiblesses en faisant de l’humour facile ».

    Cocorico

    Après Stillwater, où elle donnait la réplique à Matt DamonCamille Cottin continue son ascension aux États-Unis avec House of Gucci. Si elle ne connaissait pas bien la saga de la famille Gucci, elle s’est précipitée sur la lecture d’ouvrages et le visionnage de documentaires pour se renseigner sur son personnage, Paola.

    Un tournage efficace

    House of Gucci a été tourné en 43 jours. Malgré les contraintes liées à la pandémie, Ridley Scott a pu achever le film sans dépassement de budget et avec une semaine d’avance, grâce à son expérience et celle de ses fidèles collaborateurs, avec lesquels il avait déjà travaillé de nombreuses fois. Le réalisateur a dessiné le moindre plan du film, si bien qu’il est arrivé sur le plateau en étant parfaitement préparé et n’a eu besoin généralement que d’une ou deux prises pour filmer une scène. Il a également monté, avec la chef monteuse Claire Simpson, House of Gucci au fur et à mesure du tournage. Une méthode héritée de ses années à la BBC où il réalisait des émissions en direct pour la télévision. Une efficacité qui bénéficie également aux comédiens, comme en témoigne Jeremy Irons : « Avoir de nombreuses caméras qui tournent en permanence signifie qu’il n’y a pas besoin de filmer d’une seule façon ni de se soucier de l’emplacement des acteurs d’une prise de vue à l’autre, car les caméras filment la scène en entier ».

    Les chaises musicales

    Martin Scorsese était attaché au début des années 2000 à la réalisation de House of Gucci. Angelina Jolie, Anne Hathaway, Marion Cotillard, Penélope CruzMargot Robbie et Natalie Portman ont été envisagées pour le rôle de Patrizia Reggiani, et Monica Bellucci pour celui de Pina Auriemma. Jeremy Irons a remplacé Robert De Niro dans le rôle de Rodolfo Gucci.

    Polémique

    House of Gucci n’a pas fait l’unanimité auprès des héritiers de Maurizio Gucci. Dans une interview accordée en avril 2021 au site The Associated Press, les arrières petits-enfants de Guccio Gucci ont demandé au réalisateur de « respecter l'héritage de leur famille ». Patricia Gucci, fille de Paolo Gucci, a fait savoir qu’elle craignait que le film ne dépasse le cadre de l'histoire policière et s'immisce dans la vie privée des héritiers de la Maison Gucci. Elle a également déploré la manière dont ont été représentés son père et son grand-père (respectivement incarnés par Jared Leto et Al Pacino), qui ne met pas en valeur selon elle le physique de ces deux hommes.

    Le tournage en Italie

    Si House of Gucci est censé se dérouler entre Rome, Milan, New York et les Alpes, l’essentiel du film a été tourné dans la capitale italienne et ses environs, tandis que les intérieurs ont été filmés dans la célèbre Cinecitta. Par ailleurs, la production a filmé certains extérieurs et intérieurs à Milan, dont une scène élaborée pour évoquer le Downtown de Manhattan. L’équipe a également tourné dans une villa près du lac de Côme. Les Dolomites italiennes ont campé les Alpes, où les Gucci passaient leurs vacances d’hiver.

    Les décors

    Les décors des nombreux défilés de mode montrés dans le film ont tous été construits dans une suite de « boîtes noires » au sein d’un gigantesque entrepôt près de l’aéroport de Rome.
    Pour reconstituer un grand magasin rempli de faux produits Gucci sur Canal Street dans le sud de Manhattan, l’équipe a aménagé l’immeuble moderne en verre et pierre polie d’une banque milanaise. Les murs ont été enduits de savon puis recouverts de latex – le savon permettant de le retirer plus facilement ensuite. Pour les extérieurs, l’équipe a ajouté des touches typiques du Manhattan de cette époque, comme des boîtes aux lettres, des cabines téléphoniques, des bouches à incendie d’époque et des vendeurs de hot-dogs.

    Les villas

    Pour la propriété de Rodolfo Gucci, l’équipe a utilisé la Villa Necchi Campiglio à Milan. Il s’agit désormais d’un musée mais elle a été la demeure des Necchi, une famille d’industriels qui est devenue le plus important constructeur de machines à coudre d'Italie. Quant à la résidence italienne d’Aldo Gucci, c’était à l’origine la demeure du Cardinal Gallio qui l’a faite construire à la fin du XVIe siècle. Une succession de dignitaires de l’Église y a habité depuis.

    Déformer la réalité

    Pour mettre en place la scène du meurtre, le chef décorateur Arthur Max s’est accordé un peu de liberté. Le quartier de Milan où l’assassinat a réellement été commis était glauque et sans attrait cinématographique. Les producteurs aspirant à une atmosphère plus spectaculaire, Max a choisi un quartier avec de larges rues qui pouvaient passer pour Milan, comprenant un mélange de styles architecturaux – gothique, Renaissance et mauresque : « Le lieu dégage une atmosphère baroque. Après tout, nous ne tournions pas un documentaire ! Le mélange des styles me rappelle un croisement d’architectures toscane et mauresque. C’est presque un personnage du film à part entière ».

    Des voitures d’exception

    Le chef décorateur Arthur Max a restauré des voitures anciennes de la seconde moitié du XXème siècle, parmi lesquelles une Mercedes 300 des années 1960 et une Ferrari GT4 dans années 1970. Il a également choisi une Maserati Indy de 1971 qu’Aldo Gucci conduit dans le film, une Porsche 911 Targa, une Mustang décapotable de 1968 avec un moteur Ford 289 et une Lancia Thema. Il a aménagé la Fiat 124 Sport Spider de Patrizia Reggiani Gucci, ajoutant un toit sur mesure en vinyle car le modèle original était une décapotable, ce qui n’était pas pratique pour le tournage. Enfin, le musée historique du constructeur automobile a prêté à la production une Lamborghini Diablo de 1991.

    Une férue de mode

    Plus de 70 tenues ont été conçues pour Patrizia Reggiani : étant donné que Ridley Scott tourne avec plusieurs caméras sous différents angles de prises de vues, même les tenues qu’on ne fait qu’apercevoir se devaient de tomber parfaitement. Lady Gaga, qui a effectué 60h d’essayages, s’est attardée pour accessoiriser chaque ensemble et a mené des recherches dans ses propres archives et fourni quelques-unes des tenues du film. La plupart des bijoux ont été loués auprès d’un célèbre joaillier de Rome, ainsi qu’auprès de Boucheron et Bulgari. Les chaussures de Patrizia ont été confectionnées sur mesure par la Pompei, une marque romaine spécialisée dans les chaussures pour le monde du spectacle.

    La robe de mariée

    La robe de mariée de Patrizia Reggiani, sur laquelle chaque pièce de dentelle a été cousue à la main, est un hommage à Gina Lollobrigida. La vraie Patrizia portait une robe beaucoup plus simple mais Ridley Scott lui a préféré un modèle plus élaboré.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Encanto, la fantastique famille Madrigal (2021)
    • Aline (2020)
    • Les Eternels (2021)
    • On est fait pour s’entendre (2020)
    • Les Bodin's en Thaïlande (2021)
    • Spider-Man: No Way Home (2021)
    • Cry Macho (2021)
    • De son vivant (2020)
    • Amants (2021)
    • Illusions Perdues (2021)
    • Haute couture (2020)
    • Oranges sanguines (2021)
    • Madres paralelas (2021)
    • Affamés (2021)
    • L'Evénement (2021)
    • La Méthode Williams (2021)
    • Mourir peut attendre (2021)
    • Les Olympiades (2021)
    • The French Dispatch (2021)
    • S.O.S. Fantômes : L'Héritage (2021)
    Back to Top