Mon compte
    Correspondance Mélodrame
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Correspondance Mélodrame" et de son tournage !

    Un studio de tournage personnel

    Depuis 1967, Joseph Morder filme en S8, 16 mm, vidéo, 35 mm, les évènements, petits ou grands, qui se sont passés dans l’appartement familial. Il y est arrivé à douze ans, y a vécu avec sa mère et son frère dans l’attente du retour d’Amérique Latine d’un père qui n’y fit qu’un bref passage. Au moment de le quitter, il a voulu rendre un dernier hommage à ce lieu resté, des années durant, au centre de sa vie et de son cinéma puisqu’il était devenu son studio de tournage personnel, et en filmant le déménagement en 35 mm.

    L’homme aux 1000 films

    A 6 ans Joseph Morder écrit sa biographie, ça s’appelle : Ma vie. Parce que tout est déjà à peu près à sa place : la chambre des parents, le transistor, le salon où faire du théâtre, le balcon où observer les voisins. C’est l’appartement en Equateur. Quand 50 ans plus tard Joseph Morder y retournera, il verra que tout est là, encore, que tout existe, et il dira : « Ce que j’essaie de recréer à Paris existe ici ». Parce qu’on passe son temps à recréer. Il tient un journal filmé sur tous les supports depuis l’âge de 15 ans d’abord en super 8 mm ce qui lui a valu d’être qualifié « le pape du super 8 mm » ou « l’homme aux 1000 films ». Pourtant il revendique l’héritage du mélodrame américain.

    Diariste, et passionné de Douglas Sirk

    Joseph Morder a toujours aimé les mélodrames au cinéma – ceux de Douglas Sirk ou de Vincente Minnelli en particulier – parce qu’ils racontent des histoires de famille souvent liées à des lieux, à une maison familiale. C’est pour ça peut être que les lieux d’habitation, les appartements et les maisons le fascinent. Ce sont les lieux clos des familles, celui de l’intimité, ce qu’il appelle les lieux du mélodrame... L’appartement du film « Le Lieu du Mélodrame » c’est l’incarnation de la relation des parentale. S’il ne l’a pas vraiment aimé lors de son installation, c’est probablement parce qu’il portait en lui leur histoire. Lorsqu’il a enfin déménagé en 2006 c’était pour un appartement qu’il avait, pour la première fois de sa vie, choisi seul.

    Une rencontre inéluctable

    Entre l’homme-orchestre Bruno Bouchard, collectionneur de pré-cinéma, inventeur du Poubellotrope, animateur de lanternes magiques, sale gosse de la programmation et l’homme aux mille films la rencontre était inévitable. Sa « Correspondance pelliculaire » témoigne d'un amour. Un amour incommensurable qui donnera naissance à un être d'une grande sensibilité, grandi, nourri de passion. C'est à travers les images qui se surimpriment aux mots originels que Bruno Bouchard rend hommage à ses parents, à leur amour et à sa passion du cinéma. Une déclaration pour le temps qui dure dans l'éternité d'une pellicule.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Kompromat (2022)
    • Revoir Paris (2022)
    • Everything Everywhere All at Once (2022)
    • Le Visiteur du futur (2021)
    • Avatar (2009)
    • Tout le monde aime Jeanne (2022)
    • Sans filtre (2022)
    • Don't Worry Darling (2022)
    • La Dégustation (2022)
    • Chronique d'une liaison passagère (2022)
    • Les Enfants des autres (2022)
    • Bullet Train (2022)
    • Coup de théâtre (2022)
    • Le Tigre et le Président (2022)
    • Trois Mille ans à t’attendre (2022)
    • Avec amour et acharnement (2022)
    • Novembre (2022)
    • La Page blanche (2022)
    • Avatar : la voie de l'eau (2022)
    • Une belle course (2022)
    Back to Top