Notez des films
Mon AlloCiné
    1BR: The Apartement
    note moyenne
    2,4
    128 notes dont 18 critiques
    répartition des 18 critiques par note
    1 critique
    2 critiques
    7 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur 1BR: The Apartement ?

    18 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 846 abonnés Lire ses 1 196 critiques

    3,0
    Publiée le 20 mai 2020
    Se défaire du passé et tenter de réaliser ses rêves sous le soleil de Los Angeles, Sarah ne pouvait rêver mieux pour commencer une nouvelle vie ! À la recherche d'un logement, elle parvient à trouver un appartement dans une résidence où les habitants forment une communauté soudée et bienveillante à l'égard des leurs. Cependant, dès la première nuit de son emménagement, des bruits étranges troublent le sommeil de la jeune femme...

    Mystérieuse présence ? Fragilité psychologique ? Voisinage menaçant ? Tout ça à la fois ? Pendant la bonne demi-heure que dure son exposition, "1BR" tente de maintenir le brouillard sur ce qui va réellement constituer un danger pour la nouvelle résidente, toutefois, même s'il essaie pour cela de rester à la lisière de plusieurs registres, la piste à privilégier va assez rapidement sauter aux yeux.
    Ce sera d'ailleurs le principal défaut de ce premier long-métrage écrit et réalisé par David Marmor : "1BR" n'est en effet jamais aussi unique ou imprévisible qu'il le désirait en s'inscrivant dans une mouvance de films de genre à portée sociétal dont les ressorts sont désormais -et de fait- de plus en plus connus. Ainsi, vis-à-vis de la progression globale de son héroïne au cœur des événements, on ne peut pas dire que "1BR" fera déferler un tsunami de surprises par son déroulement scénaristique, notamment lors de son final qui attisera encore un peu plus ses aspects attendus et impersonnels dont il n'aura jamais su se défaire (impossible de ne pas penser à un certain film de Karyn Kusama durant les tout derniers instants, la palette de couleurs utilisée est la même de surcroît). En cela, "1BR" ne pourra avoir la prétention d'échapper à un statut de film autre que mineur... malgré l'incontestable intelligence dont fait preuve David Marmor pour traiter pleinement son sujet !


    spoiler:
    C'est effectivement là que "1BR" est le plus fort, par la manière dont son auteur s'empare avec brio de la thématique de l'endoctrinement sectaire, la fait surgir dans un contexte surprenant de banalité et en fait ressortir des questionnements pertinents sur la place de l'individu dans la société.
    Ici, pas de secte satanique, de rites étranges ou de membres dégénérés isolés en campagne dans le but de créer une ambiance facilement malsaine, seulement un groupe de gens à la normalité confondante, repliés sur eux-mêmes au sein du cadre le plus ordinaire qu'il soit, et dont l'objectif est de faire survivre l'esprit de communauté par opposition à une société qu'ils jugent égoïste. Dans l'autarcie de cette résidence urbaine lambda où la seule ouverture sur l'extérieur est contrôlée par ses habitants, la peur de monsieur et madame Tout-le-monde face à un monde qu'ils ne comprennent plus s'est cristallisée en une sorte de système totalitaire où l'individu n'a plus d'autre choix que de se déposséder de sa personnalité pour se livrer tout entier à la cause du groupe.
    Bien plus efficace que les artifices surnaturels/horrifiques habituels, cette simple idée d'une aberration sociétale ancrée dans le quotidien va véhiculer d'elle-même une tension inquiétante et nourrie peu à peu par David Marmor comme pour combler l'appétit grandissant du monstre qu'il met à jour. L'accueil chaleureux de Sarah par les résidents, les petites erreurs égoïstes susceptibles de l'empêcher de s'intégrer... et, soudain, la mâchoire de la communauté se referme sur elle pour ne plus la lâcher ! Dès lors, toutes les étapes du processus de lavage de cerveau subi par Sarah glacent le sang tout autant qu'elles fascinent par la façon dont elles sont conçues avec une apparente facilité pour briser leur victime et la séparer de son entourage. Les références à certains cultes sectaires contemporains sont évidentes (le décor californien et un écrivain obscur comme fondateur rappellent la dérive scientologue) mais le fait que celui du film soit approché comme une menace rampante, invisible aux yeux du commun des mortels et bien intégré dans un environnement familier explose clairement son compteur de dangerosité à l'écran. Enfin, David Marmor réussit en plus un périlleux numéro d'équilibriste sur le terrain de l'ambiguïté en laissant plusieurs fois le sentiment qu'une fois ce mode de pensée assimilé, il existe une possibilité pour qu'il porte ses fruits. Bien sûr, le rôle à venir de l'héroïne (ce côté beaucoup plus convenue qu'elle amène au film) et le regard porté sur les méthodes violentes d'embrigadement sont heureusement là pour prouver le contraire mais la porte laissée entrouverte sur l'ancienneté de la communauté et l'harmonie qui semble y régner pour ses membres pourtant bel et bien au contact de notre réalité diffusent une impression de malaise profond tout au long du film.



    Il est donc dommage que le manque de personnalité et le déroulement basique de "1BR" le pénalisent pour être vraiment mémorable car David Marmor s'en sort admirablement bien pour tirer profit de son sujet, à la fois dans l'ambiance pesante qui en découle et la manière réfléchie d'en explorer toutes les suites à lui donner.
    Dans l'impressionnant lot de films de genre comportant un "appartement" dans le titre, ce "1BR" mérite vraiment qu'on le visite !
    Dkc
    Dkc

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 133 critiques

    4,0
    Publiée le 4 février 2020
    Beau film bien prenant sur la solitude urbaine et tous les frappés qui y vivent. Se nourrissant de toutes les frustrations pour imposer leur logique sectaire. Vaut surtout pour un final bien explosé !
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3339 abonnés Lire ses 6 116 critiques

    3,5
    Publiée le 29 avril 2020
    Sarah arrive à Los Angeles pour démarrer une nouvelle vie comme tant d'autres avant elle. Elle trouve un emploi et un super appartement dans une résidence privée où elle est accueillie chaleureusement. Ses voisins accordent beaucoup d'importance à ce que tout se passe bien dans leur communauté et Sarah va apprendre qu'ils ne rigolent pas avec ça. "1BR" est le premier long-métrage de David Marmor qui signe là un film aussi surprenant qu'efficace. C'est difficile d'en parler précisément, car la mise en place est très rapide, donc on est de suite dans le vif du sujet avec Sarah qui va devoir s'intégrer pour rester là-bas. Elle n'a pas vraiment le choix de toute manière... Dit comme ça, ça n'a pas l'air très alléchant, du style un simple drame sur la vie en communauté, mais c'est tellement mieux que ça. Avec son film, le réalisateur parle de note société individualiste et du bonheur en règle général. Qu'est-ce qu'une personne est prête à sacrifier pour être heureuse et est-ce que ce sacrifice en vaut la peine ? Il est aussi question du
    spoiler:
    syndrome de Stockholm avec Sarah qui finit par lâcher prise et penser que tout ceci est vraiment pour son bien

    . "1BR" n'est donc pas qu'un simple thriller horrifique, c'est un film efficace avec un scénario intelligent et une histoire intense qui tient en haleine jusqu'à la dernière minute. Bref, une bonne surprise qui donne vraiment envie d'en voir plus.
    Cinéphile à 16 piges
    Cinéphile à 16 piges

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 750 critiques

    1,5
    Publiée le 20 février 2021
    Un début plutôt prometteur qui donne envie de poursuivre avec un personnage principal attachant qui pour une première fois, se débrouille pas si mal. Après un certain temps, (je dirais, après l'introduction), l'histoire commence à prendre un chemin différent et c'est pas forcément ce qui m'aurai le plus plu, car au final on retrouve un peu cette banalité scénaristique du développement d'un film d'intrigue. J'ai trouvé que l'événement déclencheur de l'histoire commençait ultra tôt ! Ce qui est pas plus mal ? Ça nous permet de vraiment accrocher encore plus à l'histoire. Mais la grande question c'est que va-t-il se passer durant les 50 min qui reste ? Est-ce que ça va être long ? Le suspense va continuer ou s'arrêter ? Va on être déçu ou satisfait ? Mais comme je disais on devine facilement le déroulement de l'histoire et c'est dommage. Heureusement que le film en soit n'est pas très long. J'ai pas très bien compris le but de cette communauté, l'intérêt quel est-il ? Quand à la fin, c'est pas hyper bien (effets spéciaux, bagarre, sang), mais j'en tiens pas compte car c'est le premier long-métrage du réalisateur David Marmor, il faut un début à tout il aura le temps de s'améliorer :) Et pour finir, franchement le dénouement n'est pas brillant. Concernant les 3 dernières minutes, je ne vois pas le message qu'à voulu nous faire passer le scénariste.
    PS : J'ai pu le voir dans certaines critiques, c'est vrai que le doublage est horrible !
    Bryan V.
    Bryan V.

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 768 critiques

    3,0
    Publiée le 5 mars 2021
    "1BR : The Apartement" est un thriller horrifique écrit et réalisé par David Marmor. Quant à la distribution, on retrouve Naomi Grossman connue pour son célèbre rôle de Pepper dans American Horror Story. Nous avons ici tout du thriller qui cache de multiples facettes et plusieurs sous-genres. Le personnage/l'actrice principale est très mignonne, elle est continuellement exploitée en surface au fil de l'histoire. On se pose rapidement la question sur la lucidité ou la force de notre protagoniste. Nous allons rapidement être pris de compassion pour ce personnage au triste destin et le fait de n'avoir fait que des mauvais choix accentuent encore plus la peine qu'on peut avoir pour elle.

    On commence par d'abord découvrir l'environnement et un voisinage bien trop convivial tout en y notant secrètement une longue liste de suspects pour l'événement à venir. En ne sachant pas pour autant tout à fait quoi nous allons encore avoir à faire, quoi que... C'est facilement trouvable dans les grandes lignes, ça paraît assez prévisible de temps à autre, mais le métrage n'oublie malgré tout pas d'amener un bon premier petit retournement de situation au bout la première partie. Une première partie qui laisse doucement place aux nuits bruyantes et dérangeantes qui vont rapidement s'enchaîner, jusqu'au moment où tout finit par rapidement prendre une réelle ambiance de huis clos pour offrir une deuxième partie de film, un ton plus strident et oppressant, mais toujours sur la retenue malgré la violence qui suit.

    Il est vrai qu'à ce stade (en deuxième partie) une petite partie de violence y trouve également une place au fond dans tout ça, eh non, je ne parle pas uniquement de la violence psychologique, elle est aussi physique bel et bien physique ! Cependant, passé un temps de la seconde partie le métrage s'épuise rapidement cela finit par malheureusement un peu tourner en rond jusqu'à s'engouffrer dans des dialogues inutiles et interminables qui sont souvent là pour combler. L'histoire n'a rien de grandement originale sur la forme, mais cela peut être appréciable, surtout si on aime ce genre thriller avec un semblant de huis clos et un sujet à la/de ''Ratter'' (Harcèlement), mais pas seulement.

    De plus, l'histoire rappelle de près ou de loin également certaines grandes références dans le genre comme ''Frontière(s)'' par exemple pour ne citer que celui-ci, même si celui-ci est d'un niveau plus subtil et plus doux pour ne pas dire un gros cran en dessous et différent. Le point le plus positif de ce long-métrage est surtout cet aspect de réalisme, car malgré des détails un peu tirés par les cheveux cela se tient assez bien ce qui rend l'histoire d'autant plus effrayante. Une œuvre qui cela dit est assez complète, malgré un manque d'explication sur certains points.

    Enfin bref, comme toujours je tente toujours de faire au plus court, mais ce long-métrage étant loin d'être parfait, mais n'étant pas non plus totalement mauvais laisse pas mal de chose à en dire. C'est globalement correct malgré ses longueurs, ses quelques prévisibilités et un manque de souffle, nous avons tout de même une bonne idée dans le fond ! Il parvient malgré tout à tout juste tirer l'épingle de son jeu, sans pour autant être un exemple ou parfait.
    Mia Wallace
    Mia Wallace

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 162 critiques

    3,0
    Publiée le 22 février 2021
    Un petit thriller intéressant et efficace, malgré un petit budget. L'actrice principale manque parfois un peu de profondeur dans ses expressions mais rien de bien méchant. Le scénario est captivant, voire effrayant à certains moments. Le scénario monte crescendo pour finir sur une scène relativement surprenante. Le gros point fort du film est son ambiance : Glauque, malsaine et oppressante. Cela mérite le détour.
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 2 535 critiques

    2,5
    Publiée le 17 février 2021
    Largement inspiré de "L'église de scientologie"... de la lobomotisation du cerveau... et de tous leurs méfaits... le gourou copie de Ron Hubbard... à voir une fois... 2 étoiles et demie.
    Ciné2909
    Ciné2909

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 584 critiques

    2,0
    Publiée le 22 février 2021
    Si jamais vos voisins se montrent toujours sympathiques à votre égard, je commencerais à m’inquiéter ! 1BR : The Apartement c’est le premier long-métrage de David Marmor à qui l’on doit aussi un scénario qui réserve un drôle de retournement de situation. Le principal reproche qu’on peut faire à ce thriller c’est qu’il éprouve bien du mal à s’affirmer, rien de ce qui nous est proposé à l’écran ne parvient à marquer nos esprits. C’est sans aucune passion que l’on accompagne le personnage de Sarah dans ses mésaventures et cela jusqu’à un dénouement qui lui aussi manque de relief. En tout cas, c’est loin de nous donner envie de poser nos cartons et on préférera continuer les visites pour tenter de trouver mieux.
    S5Clem
    S5Clem

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 356 critiques

    1,0
    Publiée le 2 mars 2021
    J'avais de grands espoirs sur ce thriller horrifique mais c'est franchement pas novateur et mauvais dans l'ensemble. Déjà on ne va pas se mentir, dès le début ça commence super mal.. Réal à la Desperate Housewives qui fait mauvais téléfilm et pique les yeux (aucun effort sur les jeux de lumière qui aurait pourtant été un élément particulièrement efficace ici), psychologies des personnages faciles et vues mille fois, trop de scènes pas crédibles et mal incarnées par le casting (même si l'actrice principale est charmante),
    spoiler:
    genre on te plante un clou dans chaque main, tu cries 3 secondes et ça passe... béhui ! ou encore la scène avec son père tellement mal faite, mal filmée, mal jouée...,

    en plus la VF est cucul au possible... On sent clairement le manque d'envie et sûrement de budget. Le twist du milieu est assez bien fait mais largement attendu
    spoiler:
    dès que le bizarre de l'équipe parle de son bouquin "Community"

    .
    spoiler:
    Personnellement j'avais aussi compris dès la 15eme minute que c'est le "beau gosse sympa" qui allait être l'enfoiré et le mutilé qui allait lui apporter de l'aide, c'était genre tellement gros..

    Enfin bref clairement rien de neuf à se mettre sous la dent ici, aucune nouveauté ou surprise
    spoiler:
    (à part à la dernière seconde à la rigueur mais bon, rien de fou non plus...)

    . Un passe-temps d'après-midi plus qu'un film véritablement. Le titre signifie sûrement 1 Boring Regret, et sa note lui colle de fait à la peau
    Pasthen
    Pasthen

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 985 critiques

    2,0
    Publiée le 14 février 2021
    Sarah est sélectionnée pour intégrer une résidence et y vivre dans un appartement. Rapidement les choses deviennent bizarres. Ce thriller regorge de bonnes idées mais empreinte les chemins balisés sans trop prendre de risque. Tout est prévisible dès l'instant où nous comprenons ce qu'il s'y passe (
    spoiler:
    torture, endoctrinement, secte

    ). Le suspense joue les montagnes russes avec pour pic la révélation de ce qu'est cette résidence. La suite est malheureusement cousue de fil blanc. 1BR aurait gagné à être plus subtil.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 6 972 critiques

    2,5
    Publiée le 14 février 2021
    Ce petit film de thriller/horreur ne mérite certainement pas un cinq étoiles mais aussi aucun inférieur à 2. La production et le jeu des acteurs sont solides bien joué par Nicole Brydon Bloom et l'histoire et les événements ont retenu mon attention. Bien sûr l'analogie avec les sociétés, les cultes ou les sectes est assez évidente c'est aussi le dernier rebondissement mais de toute façon j'ai été diverti. Rien de nouveau sur le front je dirais mais du solide. Cela me rappelle un peu Martyrs mais en beaucoup plus apprivoisé en ce qui concerne la torture et le gore nous avons juste un petit reniflement ici et là...
    MC feely
    MC feely

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 573 critiques

    3,0
    Publiée le 9 mars 2021
    Une première partie un peu longue à se mettre en place mais nécessaire pour le développement de l'histoire, ensuite la seconde partie est beaucoup plus rythmée et
    spoiler:
    on en apprend plus sur la communauté ou l'organisation ainsi que leur projet.

    Personnellement j'ai trouvé ça intéressant même si il y a pas mal d'autres films qui traite du même sujet mais quand même de façons différentes.
    spoiler:
    Le fait ici que ce soit dans un environnement urbain, moderne et sans grandes extravagances apporte un peu d'originalité

    . Je trouve ce film correct et prenant dans sont ensemble donc 3/5.
    L'ours à lunettes
    L'ours à lunettes

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 158 critiques

    3,0
    Publiée le 23 février 2021
    De nombreux défauts mais un scénario intéressant qui rend le film efficace et donne à réfléchir. Pas mal !
    Bolatin13
    Bolatin13

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 169 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mai 2021
    Angoissant à souhait car on a de l'empathie pour cette jeune fille.
    Qu'est ce qui est pire? Rester ou se rebeller?
    Les scènes horrifiques se succèdent : le chat dans le four, les mains littéralement clouées, le marquage au fer rouge, le perçage du tympan,...
    Rien ne semble les réveiller : le meurtre communautaire de la vieille, la borgnitude de l'un d'entre eux, la surveillance permanente par vidéo, le mariage forcé,...
    La fin est explosive...
    L'étoile manquante vient de l'envie frustrée de ne pas avoir envisagé la révolte communautaire.
    Coreemelandre
    Coreemelandre

    Suivre son activité Lire ses 96 critiques

    5,0
    Publiée le 19 février 2021
    Le film met tout de suite dans l’ambiance. Les personnages sont attachants, et on a envie de voir le film jusqu’au bout . L’élément déclencheur du film part d’un truc tout banal qui pourtant intéresse car il est bien utilisé. Même si le film part d’un coup dans tout les sens , il se restabilise au bout d’à peine quelques minutes. Les voisins sont tellement soudés, mais c’est glauque cette magnifique secte. Tellement bon film , rien qu’au début on sent qu’il va être génial.Sarah n’a par contre aucune vivacité dans certaines de ses paroles. Puis le film devient si bien , on apprend les « règles » et on se sent avec les personnages. Les musiques si enjoliveuses de ses moments fous. Le film tient le spectateur sans qu’il lâche . La
    spoiler:
    stockholmisation

    de Sarah est imperturbable, mais bizarrement je trouve cela magnifique. Mais l’avant-fin est si décevante, je savait que ça allait arriver mais je ne voulais pas y croire ,
    spoiler:
    elle est redevenue normale.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top