Mon compte
    La sagesse de la pieuvre
    note moyenne
    4,3
    734 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La sagesse de la pieuvre ?

    83 critiques spectateurs

    5
    40 critiques
    4
    31 critiques
    3
    8 critiques
    2
    0 critique
    1
    4 critiques
    0
    0 critique
    meriule
    meriule

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 13 septembre 2020
    Avis aux fans des céphalopodes octopodes, de plongée sans bouteilles (du point de vue sonore c'est si reposant sans les bulles !), ne passez pas votre chemin. Ce documentaire pourra toucher à la fois néophytes et inconditionnels à mon sens. Les images sont belles, le propos assez captivant et ce peut être une belle entrée en matière pour faire connaissance avec cet animal fascinant. Les plus calés apprécieront en revanche l'angle relationnel qui change un peu du strict docu scientifico-prouessophile. On navigue moins parmi les pages du codex recensant les exploits de la bestiole (9 cerveaux, 3 coeurs, le sang bleu...). Juste ce qu'il faut mais pas de pensum maladroit et le narrateur joue la carte de la modestie.
    Personnellement, je trouve le discours en arrière-plan sur le fil du rasoir. Très ricain d'une certaine manière (storytelling, anthropomorphisme, relation père-fils...) mais il y a ce petit truc qui sonne plutôt juste et l'on ne bascule jamais totalement dans le pathos sentimentaliste.
    L'immersion glutineuse fonctionne et je me suis (encore) fait avoir. Avis aux épris de créatures chelous et d'océans remuants, ça fait plaisir à voir ^_____^
    Maud B.
    Maud B.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 27 septembre 2020
    Une magnifique leçon d'humilité . Une histoire improbable et poignante entre deux êtres que rien ne laissait penser à ce que leurs chemins se croisent un jour....
    Nous sommes tellement auto centrés sur notre espèce destructrice que nous oublions de regarder, d'admirer et finalement de respecter . Ce film nous conte bien plus qu'une histoire entre une pieuvre et un homme, il nous montre que nous faisons parti de ce monde que nous avons le devoir de préserver et protéger ...
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 393 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 16 novembre 2020
    La prouesse est vraiment belle lorsque l'homme partage avec nous les moments de la vie brève de la pieuvre avec lui. C'est émouvant lorsqu'il sent sa mort approcher.
    J'aime moins quand il nous raconte sa vie et ses peurs. Un peu trop d'instants auto-centrés.
    Loreley D.
    Loreley D.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 11 septembre 2020
    Je ne suis pas une adepte de documentaires encore moins animaliers mais j'ai adoré ces images captivantes et cette relation créer entre pieuvre et humain très touchante.
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 15 avril 2021
    Lovely Poulpy : oui, on a pleuré pour Poulpy. Autant le dire de suite : on s'y attache drôlement, à cette petite pieuvre qui attrape des coquillages pour se faire des boucliers, qui semble aimer les papouilles sans oublier de rester sauvage, qui se régénère toute seule quand on l'attaque (et nous, avec nos béquilles pendant des mois pour une entorse...), qui est plus intelligente que bien des gens de notre connaissance... On l'adore. Craig Foster a eu bien raison de venir plonger aux côtés de l'animal pour tenter de s'éloigner de sa dépression, car la pieuvre a bien des leçons de vie à nous donner, et le final déchirant nous a fait dégainer mouchoir sur mouchoir. On regrette même d'avoir entendu le cliché du documentariste animalier "il ne faut pas que j'intervienne" lors d'une attaque potentiellement mortelle pour elle, car on a eu une belle frayeur et on aurait voulu écraser son tuba sur le masque de Craig. Intervenir ne flanque pas - forcément - à la poubelle tout un documentaire, cela dépend de la ligne de conduite du réalisateur, et l'on aurait préféré que Craig ne nous fasse pas autant de mélo pour nous faire aimer Poulpy si c'était pour nous dire "je la laisse crever sous vos yeux" la seconde d'après. Nos cœurs se sont arrêtés, Craig, ce n'était pas sympa. De toute façon, on savait que l'on passerait difficilement la fin en ayant l'information dès le départ de la durée de vie très courte de ces animaux (un an, à peine), et l'on devine que l'on aura droit au triste spectacle qui nous attend effectivement au tournant, dans les dernières minutes. Mais ce que l'on n'avait pas prévu, c'est de s'attendrir devant un bébé pieuvre comme devant le rejeton d'une bonne copine à la maternité. Craig Foster a beaucoup appris de sa cohabitation avec la pieuvre, et nous aussi. Très inspirant et touchant.
    Agnes L.
    Agnes L.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 689 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2020
    Toute la puissance de ce documentaire animalier, c'est qu'il relate une histoire de communication entre un homme et un animal qui n'est pas considéré comme un animal domestique. Le texte est excellent, il nous fait partager l'émotion qu'a ressenti ce plongeur en découvrant que cette pieuvre lui faisait progressivement confiance après une période où elle était effrayée par sa présence.
    Victor-Hugo Rodriguez
    Victor-Hugo Rodriguez

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 26 critiques

    5,0
    Publiée le 9 février 2021
    Incroyable. Le récit d'une histoire d'amour entre un homme qui, en plein burn out, se met à plonger pour s'évader, et une pieuvre qui vit là. La seconde est d'abord très méfiante, puis une relation se crée et grandit entre eux. Le lien de confiance et de complicité qu'ils bâtissent est incroyable. La pieuvre fait même réfléchir l'homme sur sa vie et devient une source d'inspiration pour lui. Au début on est fasciné par la pieuvre, les images splendides, le comportement fascinant de cet animal. À la fin on est tout entier captivé par leur relation, ce que ressent l'homme, ce qu'on ressent nous. spoiler: La scène où elle meurt est bouleversante.
    Et on oublie complètement que la seconde protagoniste de cette relation est une pieuvre. Foncez.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 241 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 mai 2021
    Ce n'est qu'un mollusque, et pourtant... Cet animal incroyable, apparu il y a plusieurs centaines de millions d'années et à la durée de vie pourtant si courte, est une leçon d'intelligence. Doté de 3 cœurs, huit bras et neuf cerveaux, il apparait ici aussi fascinant qu'attachant, magnifié par des images époustouflantes dont le spectateur se souviendra longtemps, troublé par cette relation établie entre un homme et ce curieux animal, véritable amitié tactile dans l'environnement dangereux de l'océan où se côtoient requins pyjamas, étoiles de mer et crabes. Ingénieux, régénératif, on reste émerveillé devant ce spectacle couronné à juste titre par l'Oscar du meilleur documentaire, et qui a demandé des années de travail pour offrir ce bijou sous-marin entre l'homme et l'animal sur plus d'un an de relation quotidienne. Coup de cœur .
    Nikolas Cyril G
    Nikolas Cyril G

    Suivre son activité Lire ses 11 critiques

    4,5
    Publiée le 12 septembre 2020
    Extraordinaire. Les pieuvres sont des animaux fascinants. Si leur durée de vie était plus longue elles seraient sans aucun doute une espèce dominante des océans. Et la voir nouer une relation de confiance avec un être humain est du jamais vu. Superbe documentaire.
    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    Suivre son activité 511 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 16 avril 2021
    C'est pas mon habitude de regarder des documentaires, encore moins des documentaires animaliers. Mais lorsque j'ai découvert que "La Sagesse de la pieuvre" a remporté le BAFTA du meilleur docu (équivalent british des César), face à d'autres sujets plus engagés et politiques, ça a piqué ma curiosité. On y fait la rencontre du cinéaste Craig Foster, qui, après un burnout, a cessé toutes activités pour se reconnecter à ses proches, à lui-même et à la nature. Vivant en Afrique du Sud, il se met à plonger quotidiennement dans les eaux mouvementées et froides de l'océan Atlantique, peuplées d'une faune aquatique riche et surprenante. Lors de ses promenades successives, il rencontre poissons, coraux, requins, crabes et identifie leur fonctionnement. La vie sous-marine est animée, dangereuse, similaire à une jungle, et c'est dans ce cadre imprévisible qu'il rencontre le rôle titre de ce documentaire. Une pieuvre. Reine du camouflage, rapide, agile, intelligente, espiègle, experte en régénération, cette créature dévoile ses multiples facettes au fil des jours, alors que la confiance s'installe face à la visite quotidienne du cinéaste. Alternant interviews et prises de vue aquatiques, le documentaire se distingue par l'interaction entre le mollusque, la caméra et l'homme. Très rapidement, un lien complice et amical se tisse, laissant place à une émotion qui gagne le spectateur sans crier gare. Cette rencontre atypique est très touchante et aborde en fond les thèmes de la guérison, de la reconstruction, de la transmission et devient une grande leçon d'humilité. Cette pieuvre, derrière ses impressionnantes tentacules, prête au sourire et aux larmes, à la fascination et au mystère... Le portrait de cet éco-système est une très belle expérience immersive, riche en surprises et en superbes images. Loin d'être moralisatrice et avec un soupçon de magie, elle nous ramène habilement à notre condition, à notre place au sein d'un grand tout.
    Frédéric L
    Frédéric L

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 269 critiques

    4,0
    Publiée le 1 novembre 2020
    Eh bien c’une réussite... Un documentaire original et touchant, sur cette pieuvre qui nous apprend bcp sur l’amour et le cycle de la vie... Vraiment très bon dans le genre.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 733 abonnés Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 5 mai 2021
    Craig Foster est un biologiste marin sud-africain, un apnéiste et un réalisateur qui a filmé ses plongées sous-marines au large du Cap. Il y a observé pendant toute une année une pieuvre d'une exceptionnelle intelligence. Le documentaire qu'il en a tiré, diffusé sur Netflix depuis septembre, a été couvert de prix et vient de remporter l'Oscar 2020 du meilleur documentaire.

    J'avais repéré depuis quelques mois sur le catalogue Netflix ce documentaire. Mais le sujet ne m'intéressant pas, je n'avais pas choisi de le regarder. L'Oscar qu'il a reçu m'a fait changer d'avis. Mal m'en a pris !

    "La Sagesse de la pieuvre" (laborieuse traduction de "My Octopuss Teacher") nous montre des images sous-marines que commente en voix off le plongeur. Il raconte sa relation avec une pieuvre dont il découvre admirativement les stratégies d'adaptation. Il la montre chasser sa nourriture, résister aux attaques des requins-pyjamas - qui réussiront néanmoins à lui arracher une tentacule (pardon du spoiler) - se reproduire puis se laisser mourir à la fin de sa courte vie. L'inconvénient du procédé est que, comme souvent dans les documentaires animaliers, on projette sur les animaux des sentiments humains : la peur, la confiance et même la joie.

    J'attendais du meilleur documentaire de l'année qu'il sorte du lot. La Sagesse de la pieuvre n'en sort pas. Pire : il nous met la tête dessous (gloussements).

    Peut-être séduira-t-il les passionnés de plongée sous-marine, les amis de la faune subaquatique, les propriétaires d'aquarium. Quant aux autres....
    brunocinoche
    brunocinoche

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 946 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mai 2021
    Un beau documentaire animalier avec de splendides images sous marines. Ce récit de la complicité entre une pieuvre et un humain peu parfois sembler arrangé pour amplifier l'émotion, le film n'en reste pas moins un portrait éducatif sur la vie des pieuvres.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 303 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 7 mai 2021
    C'était juste incroyable La Sagesse de la Pieuvre

    Bien plus qu'un documentaire, c'est un film profondément humaniste, qui prône un retour à la nature et à l'observation qui est ici mis en avant.

    Une oeuvre bouleversante qui pose aussi la question de l'héritage.

    https://www.justfocus.fr/cinema/la-sagesse-de-la-pieuvre-la-therapie-profondement-touchante-dun-plongeur.html
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 273 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 18 mars 2021
    " My Octopus Teacher: la sagesse de la pieuvre" nommé cette année au oscar , diffusé sur Netflix est un documentaire d'une beauté rare. En effet cette histoire retrace l'histoire sous l'eau d'une amitié inattendue entre un réalisateur et une pieuvre. Cette dernière vit dans une forêt de kelp sud-africaine et partage avec lui les mystères de son monde avec des séquences sublimes et émouvante me faisant découvrir toute l'intelligence de cet être aquatique surprenant .
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top