Mon compte
    Parle avec elle
    note moyenne
    3,9
    8653 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Parle avec elle ?

    207 critiques spectateurs

    5
    75 critiques
    4
    67 critiques
    3
    29 critiques
    2
    15 critiques
    1
    12 critiques
    0
    9 critiques
    Manu711
    Manu711

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 850 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juin 2016
    J'ai découvert Almodovar récemment et lorsque j'ai lancé Parle avec elle, je n'avais vu que La Piel que Habito et Tout sur ma mère. Le premier m'a beaucoup plu, tandis que le second m'a extrêmement déçu. En gros, Parle avec elle allait être un moyen de me réconcilier avec le réalisateur espagnol. Conclusion : je dois bien avouer que cela a fonctionné, puisque j'y ai à la fois retrouvé l'originalité et le talent que j'avais entrevus précédemment, et découvert un autre pan de l’œuvre d'Almodovar : de la sensibilité et de la sincérité. La direction d'acteur est phénoménale et le film tient quasiment uniquement sur la qualité de leurs prestations de haute volée. Il ne faudrait bien-sûr pas oublier Almodovar lui-même qui a réalisé un montage pertinent et cohérent, mais je souhaitais particulièrement rendre hommage aux acteurs de ce film, tous singuliers et incroyablement criant de crédibilité (pourtant Dieu sait qu'on leur a confié des rôles impossibles).
    xavierch
    xavierch

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 167 critiques

    3,0
    Publiée le 8 novembre 2011
    Un film intrigant mélangeant des thèmes graves avec un ton léger, ce qui fait que le film se regarde facilement, même si il y a parfois des longueurs. Almodovar a vraiment un style particulier, il ose faire un film muet dans son film, il parle de viol et de coma, mais jamais en étant glauque, un tour de force.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 360 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    3,0
    Publiée le 15 mai 2015
    Le scénario est là, même si la tournure se laissera deviner très rapidement, mais son traitement ne fera pas preuve d'une grande ingéniosité. "Parle avec elle", une fois le dénouement compris, ne sera pas loin de nous plonger dans le même état que ces deux femmes... J'exagère un peu, mais les choses sont amenées avec tellement de facilités, et sans la moindre surprise, que le film, malgré son potentiel, en deviendra peu entraînant. Pas vraiment de risque côté mise en scène, pas vraiment d'extase à l'arrivée de l'intrigue, même si le film se veut simple et réaliste afin de frapper davantage le spectateur, le résultat en ressortira malheureusement lui aussi, trop simple. Le cinéaste a du mal à me convaincre et à m'embarquer sous ses thèmes abordés, pourtant, aussi intéressants soient-ils.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 2 238 critiques

    5,0
    Publiée le 4 novembre 2016
    Un chef d'œuvre sensationnel dans la lignée exacte du reste de la filmographie de Pedro Almodovar, un magnifique film puzzle avec l'une des intrigues à tiroirs les plus réussies et les plus prenantes que j'ai vues. Avec un casting imposant, de superbes portraits de femmes et des thèmes forts mais abordés avec intelligence et délicatesse comme l'amour face à un état de mort cérébrale, le viol... Une bonne claque et une découverte incroyable logiquement après "Volver" ou "La mauvaise éducation".
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 449 critiques

    3,5
    Publiée le 28 avril 2013
    Les chemins de Marco et Benigno vont se croiser à diverses reprises jusqu’à les lier fortement d’amitié. D’une amitié quelque peu trouble et dérangeante : sinon ce n’est pas Almodovar à la baguette. Benigno est infirmier et s’occupe avec beaucoup de zèle quitte à mettre sa vie entre parenthèses de la jeune et belle Alicia. Dans une chambre voisine Marco s’occupe d’une autre patiente ; sa petite amie et torera elle aussi dans le coma. C’est ici que Benigno et Marco vont faire connaissance autour du lit de l’envoutante Alicia ; envoutante et pourtant dans le coma !!! Eh oui c’est toujours Almodovar. La nudité de la jeune fille est filmée avec beaucoup de douceur et d’élégance, on comprend bien qu’ils pourraient tous deux en être épris. Mais voilà la belle au bois dormant dort profondément. Pourquoi pas aller chercher du côté du conte une interprétation à ce film dérangeant ? Ou d’autres auraient exploité un fait divers odieux, Almodovar sublime le sujet et fait tout autre chose.. Dérangeant, Benigno nous apparait très vite trouble ; fils unique cocooné par maman et inhibé avec les filles. Très pratique, cette patiente qui ne parle pas pour vivre une histoire d’amour voire de couple. Almodovar éprouve un malin plaisir à mettre dans ses histoires une sexualité perturbée, parfois à la marge. Là, il nous cueille superbement à l’heure du film. Il en profite pour reformer de nouveaux duos et relancer son histoire sous un autre angle.
    Almodovar est sans conteste un maître du cinéma. Quel plaisir de se laisser envouter par ces histoires distillé comme du goutte à goutte avec entre autres des flash-backs toujours dans le bon timing et toujours indispensables. Il montre souvent aussi la face la plus obscur de l’être humain derrière des personnes d’apparence souvent bienveillantes.
    Intriguant et envoûtant : laissez vous emporter par une histoire hors norme.
    Bernard D.
    Bernard D.

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 554 critiques

    4,5
    Publiée le 16 juin 2019
    « Parle avec elle » de Pedro Almodóvar est sorti en 2002 mais - pour ma part - il n’a pris aucune ride … même si j’avoue que j’avais complétement « zappé » le film allégorique « l’amant qui rétrécissait », tourné en noir et blanc à la mode d’un vieux film muet !
    Le film débute par la levée d’un rideau de théâtre (clin d’œil à Jean Renoir ?) et dans la salle, côte à côte, 2 personnes diamétralement opposées : Benigno, jeune infirmier travaillant auprès de personnes en coma végétatif, homosexuel refoulé « platoniquement » amoureux d'Alicia, une jeune ballerine qu’il voit s’entrainer tous les jours dans le studio face à sa fenêtre sous la férule de Katerina (Géraldine Chaplin) et d’autre part Marco, écrivain et baroudeur dans le monde, amant de Lydia, une torera (Rosario Flores, une des « nombreuses » actrices fétiches du cinéaste). Benigno voit une larme d’émotion couler sur le visage de Marco lors de la représentation de la pièce, Café Müller, mais il n’ose l’aborder.
    Quelques mois plus tard, les 2 hommes se croisent de nouveau : Marco est au chevet de Lydia tombé dans le coma lors d’une corrida alors qu’elle devait lui annoncer qu’elle voulait rompre et il ne sait que faire, que dire … alors que Benigno s’occupe très consciencieusement d’Alicia, dans le coma depuis 4 ans, en la massant, en lui parlant, en lui lisant des livres, lui faisant voir des photographies …. Au fil des visites, une amitié étrange va lier les 2 hommes et alors que Benigno est en prison pour avoir commis un acte irrémédiable mais « salvateur » pour Alicia, Marco va l’aider jusqu’au bout.
    De ce film dont la caméra est magnifique et bercée par la musique d’Alberto Iglesias, vieux compagnon du cinéaste, émane une grande sensibilité malgré la cruauté du sort réservé à chacun.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 3 499 abonnés Lire ses 5 592 critiques

    2,5
    Publiée le 21 août 2007
    Très joli film sur les méandres d'un cerveau... C'est esthétique et troublant avec des acteurs habités... Mais on peut se demander pourquoi cette histoire ?! Et le fait d'excuser et de plaindre le violeur est un parti pris trop concret... bizarre.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 579 critiques

    4,0
    Publiée le 12 janvier 2012
    J'apprécie Almodovar mais ses films ne m'ont jamais vraiment marqué, même La Piel que Habito dont j'ai adoré le scénario mais j'ai trouvé le film trop lisse, tout comme les deux autres que j'ai vu (Volver et Talons aiguilles). Parle avec elle m'a, au contraire, renvoyé une image très positive du cinéaste, j'ai été vraiment conquis par ce film.
    Techniquement c'est solide, Almodovar offre une mise en scène soignée, des cadrages tout propres, un découpage minutieux et on sent que c'est très maîtrisé. Il y a même une touche de fantaisie très admirable (et surtout moins lourde que dans Volver). Le film est bouleversant et certaines séquences sont vraiment puissantes, je pense à cette scène d'introduction dans la salle de spectacle qui est forte mais aussi au petit film muet vers le milieu du film qui en plus d'être très inventif a du sens. Almodovar est fasciné par les rapports entre hommes et femmes, ici ceux-ci sont peints sous un jour plus atypique avec des hommes bien vivants face à des femmes inanimées. Il y a cette expression de désir, très fortement liée aux interdits moraux où le jeune aide-soignant s'attachera fortement à la jeune danseuse dans le coma depuis des années. Au niveau de la narration c'est aussi très bien amené, la non-linéarité de celle-ci est très appréciable d'ailleurs, Almodovar est doué dans ce domaine-là.
    Ce qui est également admirable c'est que le cinéaste aborde un thème amoral tout en restant tout à fait neutre, aucun manichéisme, aucun jugement, aucune prise d'opinion. Il filme des humains, tout aussi beaux et médiocres qu'ils peuvent être, faisant face aux épreuves, à l'amour. Les sentiments prennent une forte part dans le film alors que le film emprunte une tournure dramatique, ça le rend encore plus déchirant mais ceci sans jamais tomber dans le pathos, ça reste plutôt subtil dans l'ensemble. Les personnages sont d'ailleurs un modèle d'écriture dans ce film et leurs interprètes sont tout aussi brillants, j'ai beaucoup aimé les acteurs jouant les rôles de Benigno et Marco, des performances marquantes.
    En tout cas ça m'encourage vraiment à poursuivre chez le cinéaste espagnol, je sens qu'il y a moyen que je prenne mon pied sur d'autres de ses oeuvres. Parle avec elle est tout aussi touchant qu'original, une oeuvre émouvante traitant ses thèmes avec justesse et finesse, un très beau film!
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 116 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Pedro Almodovar est le plus grand réalisateur espagnol du moment. Ses films ont une ésthétique très particulière au niveau des personnages, des décors, de la caméra...
    Parle avec Elle n'échappe pas à la règle bien qu'il ne soit pas dans les excès de Tout sur ma mère; ici rien que du réalisme, de l'émotion.
    Une histoire originale traitée de main de maître par un Almodovar qui réalise alors son plus grand film, il arrive même à nous faire croire que la parole peut faire sortir des gens du coma, chose à laquelle je crois depuis que j'ai vu le film. Vive Almodovar.
    bidulle3
    bidulle3

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 335 critiques

    4,5
    Publiée le 17 juillet 2012
    Parle avec elle, où comment montrer avec une grande simplicité énormément de chose.
    Pedro Almodovar frappe un grand coup avec ce film, et ce, dès la première seconde, la première scène, et son enchaînement. Si tout n'est pas facile au début, car assez complexe dans sa mise en scène dans un premier temps, une fois plongé dans l'histoire, tout semble superbe. Le parallèle entre les deux femmes, leur histoire, leur amour, leur vie est passionnante, mais plus que cela, c'est les hommes, qui part leur souvenir, leur dialogue donne au film une perspective intense. Javier Camara, qui interprète de manière incroyable Benigno, campe un malade mental impressionnant, sa performance est bluffante, et arrive à nous toucher au plus profond de nous quand à Dario Grandinetti, il apporte une certaine stabilité, il est l'élément central du film, le pilier des quatre personnages.
    Pedro Almodovar affronte avec "Parle avec elle" la puissance d'une amitié, ses limites, mais aussi ses erreurs.
    D'une grande pudeur, cette pudicité en deviens provocante, car sans ne rien montré, sans être tendancieux, le cinéaste Espagnol arrive à interpeller le spectateur, limite le gêner part plusieurs scène absolument invraisemblable. Propos choquant pour un film touchant, c'est a force de "Parle avec elle", qui ne peut que nous attendrir malgré le thème sulfureux du long métrage.
    En outre, c'est dans une ambiance coloré, parfois inquiétante, tant part le son que les images, possédant un nombre important de très grande scène, avec des ralentis magnifique que ce film nous marque. Cette simplicité dans son histoire d'amitié nous frappe en pleine figure, et nous achève dans un final aussi beaux, tel un torero devant son taureaux, attendant le bon moment pour toucher son but ... poétique et magnifique.
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mai 2009
    Très beau film d'Almodovar - déjà, sur la forme. Chef de file de ce que certains appellent la "nouvelle vague espagnole", le réalisateur s'inscrit dans la continuité de la nouvelle vague française : grande liberté formelle, dans le montage (noms des personnages écrits sur l'écran, divisant le film en chapitres) ou dans la narration, travail recherché sur l'image et surtout, les couleurs. On retiendra le grand moment de poésie et d'abstraction qu'est la reconstitution du film muet "L'homme qui rétrécit" (hommage à un véritable film, des années 50). De même, la superbe scène chantée par Caetano Veloso ("Cucurrucucú Paloma"). Sur le fond, Almodovar offre une histoire déchirante de rêves et de désirs inaccomplis, faute de n'avoir pu saisir la chance à temps. Les aléas qui font notre vie et l'importance redonnée à l'espoir semblent être les deux messages primordiaux du film. En peu de mots, Almodovar dépeint en profondeur la complexité humaine et touche notre âme avec force. Un petit défaut ? Une première partie plus réussie que la seconde.
    simonosaxo
    simonosaxo

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film très beau ! Une vraie leçon de courage !
    Peter Franckson
    Peter Franckson

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 880 critiques

    5,0
    Publiée le 14 août 2016
    Sur un sujet délicat (une jeune femme dans le coma tombe enceinte à l’hôpital), Almodovar réalise un superbe mélodrame, à la façon de Douglas Sirk où les destins de 2 « couples », un journaliste et une torera, une danseuse et un infirmier (joué par Javier Camara) se rejoignent et se mêlent. Le César du meilleur film européen et l’Oscar du meilleur scénario sont mérités..
    adam-kesher
    adam-kesher

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 282 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film d'une poésie folle, d'une beauté merveilleuse, et surtout plein d'humanité. A en pleurer.
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 802 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    4,0
    Publiée le 28 août 2011
    Un drame en constante évolution comme seul Almodovar en a le secret. La mise en scène est dynamique, la photographie sublime avec une alternance judicieuse de couleurs vives et glaciales, les acteurs magnétiques et imprévisibles mais c'est du côté des dialogues que Hable con ella parviendra à rester graver dans la mémoire du spectateur. Un grand film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top