Mon compte
    Docteur Mabuse, le joueur
    note moyenne
    4,1
    305 notes dont 27 critiques
    répartition des 27 critiques par note
    11 critiques
    13 critiques
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Docteur Mabuse, le joueur ?

    27 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6558 abonnés Lire ses 10 787 critiques

    5,0
    Publiée le 22 octobre 2009
    L'un des fleurons du cinèma muet! Signalons tout d'abord la crèation de Thea von Harbou et de Fritz Lang, "Le docteur Mabuse", qui met en scène une sorte de Fantômas, un mègalomane assassin dont les plans sont favorisès par la crise: il fabrique des faux billets, organise des banqueroutes, use de l'hypnotisme pour imposer sa puissance! En quelque sorte, Mabuse est un paravent intèressant pour les responsables de la crise, car il lui permet de masquer aux yeux du public les vèritables causes de la crise èconomique et idèologique traversèe par l'Allemagne! On peut voir ègalement dans ce joyau une prèmonition des drames qui vont fondre sur le pays quelques annèes plus tard, avec l'arrivèe du nazisme! La corruption par l'argent avec le jeu, la Bourse, le vol, est parfaitement mise en lumière et le duel Mabuse-Wrenck est plein de rebondissements! La force du propos èpouse celle d'une rèalisation sèche, brûlante, cruelle et font de ce "Docteur Mabuse" un vèritable chef d'oeuvre du cinèma muet...
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 494 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mai 2014
    Sortie en 1922 « Docteur Mabuse le joueur » est déjà le neuvième film de Fritz Lang. Cette adaptation du roman de Norbert Jacques, peinture de la société allemande d’après-guerre, nous fait suivre le malfrat Mabuse, ses affaires, ses pouvoirs d’hypnose et les efforts du procureur Von Wenck pour l’arrêter. Très long (270 minutes), le film est séparé en deux parties.

    Et pourtant, cette longueur on ne l’a ressent à aucun moment, Fritz Lang rend son film captivant de bout en bout et notamment grâce à une grande richesse d’écriture que ce soit dans le déroulement avec divers rebondissements souvent bien pensées ainsi que dans les personnages qui sont souvent passionnant et en particulier le fameux docteur Mabuse. On le découvre spéculateur et faux-monnayeur et on découvrira ses différents visages au fur et à mesure que le film avance, de psychanalyste à bien évidemment hypnotiseur. Il semble intouchable, change d’identité, profite de la crise et est prêt à manipuler toutes personnes pour arriver à ses fins. La mise en place des personnages est excellente (notamment les premières scènes où Mabuse vole un traité important) et le rythme accélèrent peu à peu, surtout lors de la deuxième partie jusqu’à cet excellent final.

    Esthétiquement superbe, proche de l’expressionnisme (alors que Lang nia toujours participer à ce courant), Lang capte à merveille un Berlin sombre où règne jeux, bourses et corruptions et nous offre plusieurs images et scènes somptueuses. En plus de ses thèmes, il va aussi aborder la folie et le désespoir, toujours avec comme fond un pays en crise suite à la guerre. Les interprétations sont excellentes et en particulier l’acteur fétiche de Lang durant sa période allemande, Rudolf Klein-Rogge dans le rôle-titre.

    Un film puissant, d’une grande richesse d’écritures et superbement réalisé par Lang. Quatre heures de grand cinéma, passionnant de bout en bout.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2616 abonnés Lire ses 5 762 critiques

    5,0
    Publiée le 25 juin 2010
    Sans être autant émerveillé par le Docteur Mabuse que d'autres oeuvres de Fritz Lang (je pense à Les Nibelungen, Metropolis et bien sur M le maudit) il n'en reste pas moins que ce film muet est une merveille à voir. Le Docteur Mabuse en question est vraiment un être diabolique et inquiétant qui va mettre à rude épreuve le justicier Von Wenck. Durant 4 heures ce film va nous intriguer et ses multiples rebondissements permettent constamment de maintenir notre intérêt jusqu'au sensationnel final. Docteur Mabuse comporte tout ce qui me plaît dans un muet, les chefs-d'oeuvre du genre ont un charme particulier que l'on ne retrouvera plus jamais dans les films parlant. Je regrette juste qu'il n'y ait pas d'avantage de mystère dans Docteur Mabuse.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 29 novembre 2009
    Le début est très intéressant en suite la longueur du film devient tout de même un handicap, comme le jeu très théâtrale de certains acteurs mais la puissance du jeu d'Alfred Abel est indéniable. Le film délivre le sentiment oppressant et prophétique de l'accélération jusqu'à la folie de l'envie et du pouvoir sans objet.
    Le Français Glacé
    Le Français Glacé

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 328 critiques

    1,5
    Publiée le 20 août 2018
    Le Docteur Mabuse réalisé par Fritz Lang en 1922.
    *Les points que j'ai appréciés →
    • L'histoire (même si c'est loin d'être captivant)
    • Le visuel qui est bien travaillé

    *Les points que je n'ai pas appréciés →
    • Le muet qui ici est un réel handicap au film (le fait de lire constamment devient agaçant)
    • La durée et la lenteur du film (l'association des deux

    *Conclusion →
    Je suis neutre, c'est un film beaucoup trop long. 5/10.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2012
    Un grand classique, que dis-je, un monument du cinéma… Saluons tout d’abord le travail remarquable de restauration effectué sur le film. La version que l’on peut voir aujourd’hui est tout bonnement incroyable ! Abordons ensuite l’aspect technique : Fritz Lang a toujours été un génie du septième art et ses qualités éclatent ici comme ailleurs à travers des images somptueuses, inscrites le plus souvent dans une trame expressionniste, et une maîtrise de al caméra comme de la direction d’acteurs qui font de ce film comme de tant d’autres un modèle de précision et d’efficacité. C’est sur l’idéologie que je serai plus mesuré. On a vu souvent dans Mabuse une figure du nazisme… J’avoue que cette interprétation (que Lang n’a jamais validé à ma connaissance) ne me convainc pas du tout. Le personnage de Mabuse est celui d’un « psychanalyste » (ou qui se présente comme tel) qui hypnotise les gens pour en tirer des avantages malhonnêtes… Quand on sait que Freud avait abandonné l’hypnose environ trente ans auparavant, le propos a de quoi surprendre. Par ailleurs, la conclusion montre clairement que Mabuse est fou et il y a là une idée fixe de Lang, qu’il reprendra entre autres dans M Le Maudit ou dans Fury, que les criminels sont des malades mentaux… Là aussi, je me permets de ne pas être d’accord, l’assimilation de la criminalité à la folie étant une conception aussi facile que dangereuse. J’adhère par contre volontiers à l’interprétation selon laquelle Mabuse est une métaphore de Lang lui-même, en tant que créateur et manipulateur des âmes à travers son art… Quoi qu’il en soit, j’ai eu un grand plaisir à suivre pendant quatre heures et demie le scénario palpitant et l’écriture fluide de cette histoire fascinante et je recommande vivement à ceux qui n’ont pas encore vu ce chef-d’œuvre du cinéma muet de combler cette lacune au plus tôt…
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    5,0
    Publiée le 6 janvier 2012
    Un chef-d’œuvre absolu. Peut-être le meilleur film de Fritz Lang qui rejoint "Metropolis", "La Rue rouge" ou "Le secret derrière la porte". Éclipsé pendant longtemps par son aîné "Metropolis", "Docteur Mabuse le joueur", restauré en 2000, et réalisé en pleine ascension de la psychanalyse et des sciences occultes est un bijou unique et insensé. Tout à la fois film noir, d'époque, policier, fantastique, il n'est pourtant rien de tout ça. Flamboyant, terrifiant, d'une modernité insolente, le film brille par l'ingéniosité de sa mise en scène, par son audace visuelle, son rythme insensé et par l'intensité de ses effets tragiques. Un véritable monument du film muet. Incontournable.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 349 abonnés Lire ses 1 463 critiques

    5,0
    Publiée le 10 janvier 2016
    C'est l'histoire d'une confrontation entre le bien et le mal, entre la justice et le diable, celui qui contrôle "les destins des hommes", entre Norbert von Wenck et le docteur Mabuse (Rudolf Klein-Rogge immense). Frtiz Lang, dans ce film à l'intrigue minimaliste mais à l'ambition thématique monumentale, met un scène un jeu du chat et de la souris pervers, de par l'opposition entre une enquête minutieuse du procureur et la puissance irréelle du psychanalyste, grâce à un dispositif moderne de montage alterné absolument vertigineux car entraîné dans un rythme imposant qui met le spectateur dans un état d’hypnose, fasciné par un duel souvent immobile où la ténacité du procureur reste longtemps infructueuse. Impressionnant, le film est aussi une représentation d'une Allemagne d'après-guerre fragilisée et manipulable, notamment par Mabuse dont il n'est pas interdit de voir en lui une préfiguration du tyran qui gouvernera le pays une décennie plus tard. Ici, il est question d'un tyran doté de pouvoirs surnaturels, capable d'entrer dans la tête de ses victimes en les confrontant à leurs fantômes pour les plonger dans une folie destructrice, mais ce pouvoir serait plus fort que celui qui le détient, comme le montre le final qui relativise du même coup la victoire des autorités. Puissant et hautement maîtrisé, le film n'est pourtant jamais écrasant car il partage le plaisir du suspense et du jeu avec le spectateur, comme lors de cette partie de cartes où les deux personnages principaux, alors déguisés, sont en proie à une lutte mentale qui n'arrive pas à établir la relation du dominant et du dominé mais qui se révèle plus complexe en suggérant une faiblesse dans le mal et une résistance du sujet censé être résigné. "Docteur Mabuse, le joueur" est un immense film sur l'opposition entre le fort et le faible, entraînant son duel dans un torrent d'inventivité formelle et en le mêlant à une musique frénétique et envoûtante. Oeuvre majeure de l'impérial Fritz Lang, hallucinée et totalement aboutie !
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 568 abonnés Lire ses 3 347 critiques

    4,0
    Publiée le 16 février 2019
    Le « Docteur Mabuse le joueur » est tiré d’un best-seller de Norbert Jacques. Nous sommes dans l’Allemagne des années 20 et « Docteur Mabuse est officiellement psychanalyste. En réalité, il produit de la fausse monnaie et manipule la haute société grâce à son pouvoir de suggestion diabolique et sa faculté à changer de visage, de personnage. Pendant près de cinq heures, Fritz Lang dresse un tableau du temps au travers d’un malfaiteur qui étudie l’oisiveté et les faiblesses des autres pour mieux les exploiter. Après quelques films à son actif le cinéaste confirme sa maîtrise des plans en sachant toujours où placer la caméra pour donner davantage de vie à ses films muets. Sa photographie est superbe et remise en valeur grâce à la restauration de MK2 près de 80 ans après sa sortie. On remarquera l’utilisation du maquillage pour accroître l’expressivité des personnages, marque fort du genre. En bref, « Docteur Mabuse le joueur » est un thriller dramatique riche en rebondissement tout en dénonçant le cynisme absurde de son époque.
    D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 230 critiques

    4,0
    Publiée le 13 septembre 2013
    Avec le Docteur Mabuse, le joueur, Fritz Lang signe un classique de l'expressionnisme allemand. Mise en scène somptueuse, acteurs excellents, photographie sublime, ambiance froide et sombre, scénario pleins de rebondissements,... Autant de qualités qui rendent ce long métrage passionnant à suivre d'un bout a l'autre de l'histoire. Inoubliable !!!!
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,5
    Publiée le 16 octobre 2012
    Film impressionnant, une atmosphère noir et à la limite du fantastique à plusieurs reprises. Expressionniste mais sobre, la mise en scène est classique mais dans certaines scènes rend très bien. Le scénario touffu et avec de multiples coup de théâtre, la seconde partie est bien meilleure que la première (qui est de qualité également).
    Yohan Marques
    Yohan Marques

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 64 critiques

    5,0
    Publiée le 22 décembre 2011
    Dr Mabuse est l'incarnation du mal, malin comme un renard et insaisissable, assoiffé d'un pouvoir sans limites et puisant son ambition démesurée dans l'inertie d'une aristocratie décadente. D'une durée de 5 heures et fortement inspiré du fe...uilleton "Fantomas" réalisé par Louis Feuillade quelques années auparavant, ce premier grand chef d'oeuvre de Fritz Lang dépasse de trés loin la simple tradition du roman de gare puisqu'il s'impose, par ailleurs, comme le témoignage saisissant d'une époque et de ses maux. En sombrant progressivement dans la folie jusqu'à atteindre le stade ultime de la démence, Mabuse s'impose comme la représentration symbolique d'une allemagne désorientée prête à se jeter dans les bras d'un petit moustachu excité. Fritz Lang avait bien pressenti la catastrophe à venir, en cinéaste visionnaire capable de percer du regard au-delà des apparences. Prophète il l'a été... Pour le pire
    Tendax_montpel
    Tendax_montpel

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 631 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2010
    Chef d'oeuvre, film long mais à la dramaturgie si intense que l'on ne s'ennuie pas du tout. Rudolf Klein-Rogge est magistral dans ce rôle, c'est par ses expressions que l'esthétique mise en place par Fritz Lang se sublime. Il faut également dire un mot sur la musique, qui accompagne l'histoire à merveille.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    3,5
    Publiée le 24 octobre 2011
    A l’origine le docteur Mabuse était vraiment un personnage de feuilleton, de roman populaire. Dans la forme, « Docteur Mabuse, le joueur » se termine sur une fin suspendue, invitant à une suite. Dans la forme, le célèbre docteur est un personnage malfaisant, polymorphe (dans ses déguisements) et omniscient qui fait beaucoup penser à Fantômas. Sauf que l’imaginaire de la série allemande est beaucoup plus décadente, moins irréaliste et de ce fait socialement beaucoup plus inquiétante que celui du précurseur français. On pourrait dire qu’il est, de cette manière, le reflet d’un environnement, l’Allemagne de l’entre deux guerres terriblement troublé.
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 919 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juin 2012
    Si tous les films réalisés par Fritz Lang en Allemagne sont importants, celui-ci l'est encore un peu plus que les autres. Si on prend simplement la dimension divertissante du film, les 4h30 passent sans temps mort, notamment grâce à un scénario excellent, qui a entre autres l'audace de faire de son personnage principal le méchant de l'histoire, interprété brillamment par Rudolf Klein-Rogge. Mabuse reste le premier génie du mal du cinéma, redoutablement intelligent, multipliant les identités et gérant dans l'ombre une organisation criminelle.
    Néanmoins, le vrai coup de génie de Lang est de se servir de ce personnage diabolique pour personnifier les maux qui touche alors le pays. A travers lui, le réalisateur évoque la criminalité qui gangrène l'Allemagne, la misère du petit peuple, les problèmes économiques, le désœuvrement des élites qui se perdent dans des nuits de jeu et de fête, etc. Cette situation constitue un terreau fertile dans lequel le Mal peut prendre sa source et se développer.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top