Mon compte
    Les Keufs
    note moyenne
    2,0
    150 notes dont 17 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 17 critiques par note
    0 critique
    2 critiques
    1 critique
    9 critiques
    4 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Les Keufs ?

    17 critiques spectateurs

    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1904 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,0
    Publiée le 11 septembre 2013
    La seconde réalisation de Josiane Balasko peut être considérée comme catastrophique,tant elle est mal écrite,mal interprétée,mal montée et moralement à côté de la plaque. Comment l'ex-du Splendid a t-elle pu brasser autant de clichés,sans qu'aucun n'ait une fonction comique ou réflexive? De cette question sans réponse découle une comédie policière très datée et outrancière,trop ancrée dans son époue bariolée. On sait bien que l'humour des années 80 est particulier,mais quand même. Aucun des échanges chien et chat entre Balasko et Isaach de Bankolé ne parvient à arracher le moindre sourire. Les gags sont très pauvres(concernant soit la prostitution,soit le racisme),hormis ceux concernant un Jean-Pierre Léaud,commissaire très encanaillé. Quant aux dialogues,ça ressemble à une vaste blague tant ils sont artificiels. "les Keufs"(1987) rejoint donc la liste des nanars intersidéraux,repassant régulièrement sur la TNT.
    Roy Batty
    Roy Batty

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 215 critiques

    2,5
    Publiée le 3 octobre 2014
    Dans "Les Keufs", on suit l'excentrique Mireille Molyneux (Josiane Balasko), une inspectrice de police spécialiste du travestissement, qui va aider une jeune prostituée, tout en étant surveillée par les boeufs-carottes... Les années 80 ont donné bon nombre de comédies cultes au cinéma français, mais on ne peut pas dire que celle-ci en fasse partie. Très daté et doté d'un scénario très mince, le deuxième film réalisé par Josiane Balasko accumule les clichés (les allusions au racisme sont trop nombreuses) et les fautes de goût (les costumes sont psychédéliques !). Heureusement, il bénéficie d'un beau casting. A commencer par le duo Balasko - de Bankolé, qui fait des étincelles, mais également Ticky Holgado, qui s'en prend plein la tête, et surtout un inattendu Jean-Pierre Léaud, qui se révèle très drôle (il a même été nommé au César pour son interprétation délirante). La musique accuse également son âge, mais on pourra toujours apprécier la magnifique chanson "Ménilmontant" de Charles Trenet. "Les Keufs" est donc un film très dispensable, qui vaut avant tout pour ses acteurs.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1274 abonnés Lire ses 4 028 critiques

    2,5
    Publiée le 9 août 2017
    Les Keufs est un film très ancré dans son époque, et pour tout dire, comme les films de Balasko en général, assez sympathique. Le problème c’est quand même l’humour trop redondant, la critique du racisme très insistante et caricaturale, et un côté « roue libre », où l’improvisation semble parfois avoir joué un rôle assez important !
    Le film dispose d’un casting très typé des comédies françaises de l’époque, avec pour petite surprise, Jean-Pierre Léaud dans un second rôle. Lequel s’en tire bien. Balasko, Bankolé, Holgado dans un second rôle, voilà tout un petit monde qu’on a pu voir souvent à l’époque dans des comédies populaires. La complicité Balasko-Bankolé est là, même si les situations qui les opposent sont comme dit en ouverture assez attendues et caricaturales. Malgré tout, Balasko tient son rôle avec solidité, Bankolé est un acteur très correct, et la présence de quelques seconds rôles réussis permet de disposer d’un casting avantageux.
    Le scénario est une enquête policière sur fond comique dans un style qui pourra rappeler un buddy-movie à la française en fait. Pour ma part, si l’histoire est superficielle elle se laisse suivre, et il y a quelques séquences réussies niveau drôlerie, même si au fond Les Keufs restent au milieu du gué. Balasko semble s’être moins concentrée sur la partie humoristique que sur la partie « sociétale », et finalement Les Keufs relèvent presque davantage du film engagé qu’autre chose. Dénonciation du racisme, évocation du SIDA, de la prostitution, de la drogue, le métrage possède un fond sombre, pas mal vu mais traité souvent avec redondance et un trait très balourd. Je ne sais pas par exemple si beaucoup d’entre vous ont déjà croisé dans le métro des skinhead chantant l’hymne national nazi ? Alors parfois ça fonctionne, mais globalement Balasko sort le bazooka, et comme c’est répétitif ça pourra lasser ou agacer.
    Visuellement c’est pas mal. Quelques scènes d’action plaisantes, une mise en scène alerte, une ambiance eighties réussis, Balasko offre un film propre, avec un certain luxe et une certaine élégance qui le démarque de pas mal de comédies populaires du temps. Il y a un sens du détail certains, notamment dans les costumes, et c’est dynamique, ce qui n’est pas pour déplaire. La musique m’a moins marqué en revanche.
    Vous l’aurez compris, Les Keufs n’est pas le meilleur film de Balasko. Si l’on retiendra les numéros d’acteurs et quelques scènes marrantes sur un fond sérieux assez grave, le film souffre d’une intrigue policière assez faible, d’un humour trop peu prégnant, et d’une tonalité dénonciatrice caricaturale qui boursoufle cette comédie plus qu’elle ne lui apporte. 2.5
    Cthulhu Mantis
    Cthulhu Mantis

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 82 critiques

    1,5
    Publiée le 4 juillet 2015
    Long à se mettre en route, c'est un film qui n'a pas trop vieilli dans le sens ou il ressemble trop a ces détritus cinématographique Française de nos jours. On peut s'en apercevoir si vous actualiser le film a maintenant en dehors du progrès socio-technologique cela serait presque une copie conforme avec l'humour vaseux et les blagues de bas étages qui font rires les gamins de 7 ans.
    Un film qui est l'incarnation et ne peux que ressembler aux valeurs et aux convictions politique de Josiane Balasko.

    Film artificiel, beaucoup trop cliché stéréotypés ce qui ruine l'idée de tolérance que la réalisatrice veut faire passer dans son film avec des allusions aux raciste qui son trop nombreuses,moralement à coté de la plaque et avec en plus des scènes de combat aussi ridicule qu'une bagarre en cours de récré d'une école maternelle.

    Dans le même genre que Pinot, un simple flic de Gerard Jugnot mais version féminine. La lumière de ce navet est venu de Jean-Pierre Léaud qui nous fait une incursion dans la comédie populaire pour le très grand publique dans le rôle du colérique et hilarant commissaire Bouvreil qui lui a valu une nomination pour un second rôle aux césars en 1988.

    A regarder et à oublier.
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 223 critiques

    2,5
    Publiée le 11 janvier 2011
    un film divertissant avec Josiane Balasko en pleine forme !!! le scénario quand à lui est à prendre au second dégré !!!
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 480 critiques

    0,5
    Publiée le 30 mars 2008
    Cette comédie sur les keufs manque totalement de nerf et de passages drôles.
    rogertg2
    rogertg2

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 762 critiques

    2,5
    Publiée le 16 mars 2008
    Une sympathique comédie policière, sans temps mort, qui se laisse voir sans ennui jusqu'au bout et avec de sympathiques acteurs.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6829 abonnés Lire ses 10 847 critiques

    2,5
    Publiée le 25 octobre 2019
    Avec son ambiance bien rendue des 80's, "Les Keufs" n'est pas une comèdie policière mais une comèdie policière française! Nuance! On pourrait même ajouter parisienne et populaire avec certes un scènario sans surprises mais avec juste ce qu'il faut pour divertir! Ici, Josiane Balasko est une fliquette pas comme les autres! Après son "Sac de noeuds, elle affiche dans son deuxième long-mètrage en tant qu'actrice-rèalisatrice l'allure d'une prostituèe mais qui appartient à la police! Fort du succès commercial de "Black mic-mac", Isaach de Bankolè se retrouve propulser en 86-87 en haut de l'affiche! Ici, il campe un policier qui dègaine sa carte de flic plus vite que son arme ("Alors, comme ça on veut alpaguer un boeuf-carotte ? ") dont le coèquipier malchanceux n'est autre que le regrettè Ticky Holgado! Avec aussi l'ètonnant Jean-Pierre Lèaud en commissaire de police qui arrive à nous faire mourir de rire à chaque plan! A noter la très belle chanson de Charles Trenet "Menilmontant" dans la scène d'ouverture du film, reprise par Francis Agbo dans le gènèrique de fin! Distrayant...
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 26 juin 2010
    Une des réalisations de Josiane Balasko, qui est plutôt dans le genre « on oublie assez vite voire très vite ». A l’époque sa passait sûrement mieux qu’aujourd’hui, c’est sûr. On a l’histoire bien moyenne dans un milieu de filtration de la prostitution, et ceci et cela fait que c’est plus ou surtout moins drôle… Sinon il y a quand même les personnages qui sauvent un peu le tout mais ça ne suffit pas pour avoir un bon film. Des comédies du même style on en trouve des centaines, des trucs qui ne durent pas longtemps et qui nous laisse souvent sur notre faim. Déjà vu le titre on se dit oula sa va pas bien voler haut et, en effet, ça ne vole pas bien haut. Donc des personnages moyens, peu charismatiques, interprétés par des acteurs tout de même moins bons qu’a leur habitude… Les gags ne font pas tellement rire et pour une soi-disante comédie, c’est quand même un aspect très négatif. Bref en gros, des personnages limite lourds dans une comédie très moyenne, avec un scénario qui manque de punch. Un film plutôt raté.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 9 janvier 2014
    Drôle de film, enfin je ne l'avais jamais vu donc j'y suis rentrée doucement, dès le début c'était pas triste, on reconnait le style des années 80, tout à l'air d'aller vite !

    On dirait que les acteurs ne prennent pas le temps de respirer, bref coté histoire ça tient la route même si je m'attendais à mieux, j'ai apprécier les moments durs ( car il y en a ) et ces films qui melent humour et drame se font rare, les dialogues sont parfois bons, parfois lours.

    Balasko est à l'aise tout comme isac de bankolé malgré un jeu surjoué !

    jp leaud en fait trop et cela devient agaçant rien que pour ça on a pas envie de le recroiser tout au long du film !

    A regarder pour son cota fr, a bon entendeur !!!
    yannick R.
    yannick R.

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 966 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mai 2010
    Balasko est assez délirante en fliquette infiltrée dans le milieu de la prostitution.
    Des personnages très sympa!
    njer57
    njer57

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 322 critiques

    1,0
    Publiée le 10 mars 2008
    Enfin un vrai film réaliste sur la police (nan, je déconne). A part ça, pas grand chose à dire sur ce film, si ce n'est que la prestation de Josianne Balasko sauve l'ensemble, beaucoup trop faible pour faire un long-métrage. L'histoire s'affaiblit de minute en minute, la réalisation multiplie les clichés et les scènes de combat ridicule tandis que les personnages sont tous beaucoup trop stéréotypés ce qui ruine l'idée de tolérance que le réalisateur voulait apparemment faire passer. Un film que l'on peut oublier même s'il n'est pas vraiment désagréable.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 2 850 critiques

    2,0
    Publiée le 9 juillet 2012
    Une comédie policière très moyenne, à l'interprétation au rabais, et au scénario assez bidon. Les situations stéréotypées n'arrangent pas les choses. Restent quelques (rares) bons moments.
    emrick278
    emrick278

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 100 critiques

    3,5
    Publiée le 8 août 2016
    Certes pas un grand film mais suffisant pour passer un bon moment - et certainement plus drôle et vitaminé que les affreuses comédies françaises actuelles. Ici, les acteurs s'en donnent à coeur joie, les répliques fusent et Balasko est hilarante en policière infiltrée aux cheveux carotte. Bon le film ne fait pas toujours dans la dentelle et se ramasse allègrement niveau clichés mais nous sommes dans une comédie française pas dans un film policier. On est là pour rire! Pas plus daté que d'autres comédies de la même décennie d'ailleurs.
    James Cocody
    James Cocody

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 310 critiques

    2,5
    Publiée le 16 mars 2018
    Prestation hilarante de Jean-Pierre Léaud en commissaire exalté faisant fi de toutes les règles chères aux droits de l'Homme (et surtout de la Femme...). Pour le reste, c'est un peu vide et répétitif, même si on peut sourire de temps en temps. Les traits des personnages sont trop gros, comme lourdingues et gonflants sont les trop nombreux "messages" anti-racistes dénonçant l'attitude apparemment toujours intolérante de quiconque se trouve devant un Noir.. Balasko confirme son goût immodéré pour les tenues tapageuses et incongrues, comme dans son précédent film, Nuit d'ivresse. Mais bon... La connaissant; on sait qu'à l'occasion, elle aime manier l'outrance et, dans ce sens, elle réussit bien: elle n'a peur de rien et ne recule devant rien. Un petit mot gentil pour Ticky Hogaldo qui joue bien (comme toujours) les Stan Laurel maladroits et malchanceux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top