Mon compte
    Le Quart d'heure américain
    note moyenne
    2,2
    266 notes dont 32 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 32 critiques par note
    1 critique
    3 critiques
    9 critiques
    11 critiques
    7 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Le Quart d'heure américain ?

    32 critiques spectateurs

    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 607 abonnés Lire ses 3 618 critiques

    3,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Suite au succès phénoménal des "Bronzés" et des "Bronzés font du ski", les membres du Splendid ont continué à se retrouver au complet dans des films devenus mythiques comme "Le père Noël est une ordure" ou "Papy fait de la résistance" de Jean-Marie Poiré, mais ils ont aussi commencé à explorer des pistes nouvelles qu'ils ont empruntés parfois à quelques-uns, parfois en solitaire. Après ses collaborations avec Charles Niemes dans " Les héros n'ont pas froid aux oreilles" et "La fiancée qui venait du froid", Gérard Jugnot peaufine avec Philippe Galland l'évolution de son personnage de beauf acariâtre des Bronzés vers celui du français moyen au grand cœur que son physique grassouillet bride dans ses entreprises amoureuses. Dans "Le quart d'heure américain", il est Ferdinand, un trentenaire vivotant au moyen de petits boulots dans un quartier de la banlieue parisienne qui se désespère de voir sa vie amoureuse rester au point mort. Sa rencontre fortuite avec Bonnie (Anémone), animatrice un peu nunuche d'un jeu pour une grande radio nationale (on pense bien sûr à Europe 1), va bouleverser sa vie plan-plan. Ferdinand s'avère en effet être une bombe sexuelle dont Bonnie ne va pas parvenir à se défaire malgré ses ambitions qui la pousseraient davantage vers des profils masculins plus attrayants sur le plan de son évolution professionnelle comme son directeur des programmes joué par un Jean-François Balmer impayable en génie créatif de pacotille hypocondriaque. Dans l'esprit du Splendid, les gags "vachards" sont bien présents, jouant sur les situations cocasses nées de l'irrésistible attirance entre les deux antihéros. Une attirance à l'insu de leur plein gré comme aurait dit un célèbre cycliste des années 90. Mais ce qui frappe plus de trente ans après la sortie du film, c'est l'optimisme qui transparait encore derrière le propos alors que la crise économique est déjà installée depuis plus d'une décennie. Idem pour le soin apporté à la description psychologique assez fouillée des personnages qui contribue à les rendre singuliers et attachants. La recherche absolue actuelle de l'efficacité comique par l'enchainement de gags à une cadence effrénée a largement contribué à la construction de personnages devenus les archétypes de comportements sociaux récurrents, dans le but d'une identification facile du spectateur propre à "ratisser le plus large possible". On peut sans doute le regretter. Enfin chacun pourra constater qu'Anémone derrière ses lunettes et ses attitudes godiches était très sexy et en sus très bonne actrice. L'avènement du "Grand chemin" cinq ans plus tard (Jean-Loup Hubert) pour lequel elle récoltera un César en sera la probante confirmation. Un cinéma de divertissement sans grand ambition mais aussi très sympathique qui semble désormais venu d'un temps bien lointain où seuls se reconnaitront les contemporains de l'époque.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 3077 abonnés Lire ses 6 353 critiques

    1,0
    Publiée le 23 juin 2011
    Second long-métrage pour Philippe Galland qui s’est attelé à une comédie bien franchouillarde et qui a très mal vieillit. Le Quart d'heure américain (1982) n’a pas supporté le poids des années qui ont passées, cela se ressent aisément, le scénario s’avère extrêmement mince, si bien que le film en devient rapidement rébarbatif et ce, malgré l’énergie qu’insuffle le tandem Gérard Jugnot/Anémone. On ne rit pas aux éclats, loin de là, le film peine clairement à nous maintenir en haleine malgré les frasques des deux comédiens (accompagnés par deux membres du Splendid, à savoir Martin Lamotte & Bruno Moynot).
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1892 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,5
    Publiée le 23 juillet 2012
    "Le quart d'heure américain"(1982)est une comédie balourde et dépassée de Philippe Galland(futur mari d'Anemone),qui sauve les meubles en confiant la vedette à un duo d'acteurs comiques du Splendid, rôdé et en phase.Une animatrice radio zinzin et ambitieuse rencontre un chômeur longue durée sans aucune prestance.Rien en commun donc,mais l'une en fait son objet sexuel,et l'autre y trouve un sens amoureux à donner à sa vie.Les meilleurs moments viennent de l'opposition de leurs aspirations et de leur milieu social,et qu'ils sont attirés l'un vers l'autre à leurs dépens.Gerard Jugnot refait son sketch habituel de loser patenté,alors qu'Anemone joue systématiquement de façon hystérique et braillarde.L'humour populaire du début des 80's ne passe plus,et les situations ringardes s'enchaînent.La durée des scènes laisse aussi perplexe,lorsqu'on expédie les faux-semblants pour privilégier les situations convenues.A éviter donc.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 490 abonnés Lire ses 3 600 critiques

    1,0
    Publiée le 11 juillet 2012
    Un monsieur tout le monde fauché rencontre une animatrice radio qui le désire sans comprendre pourquoi. Une idée de base pas mauvaise, mais assez mal exploitée. Ce "Quart d'heure américain" est très mou, aussi bien au niveau de la réalisation que du scénario, poussif et peu intéressant. De plus, l'humour franchouillard du début des 80's a mal vieilli. Restent quelques répliques amusantes, et un Gérard Jugnot attachant...
    Gourmetdefilms
    Gourmetdefilms

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 657 critiques

    2,0
    Publiée le 23 juillet 2012
    Le duo Jugnot-Anémone talentueux, il y a des passages amusants et ça peut divertir un peu si on ne se prend pas la tête, mais globalement disons le le scénario est médiocre.
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 2 223 critiques

    2,5
    Publiée le 28 juin 2011
    un bon duo pour faire passer le temps, humour des années 80 !!!!
    brqui-gonjinn
    brqui-gonjinn

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 955 critiques

    1,5
    Publiée le 15 juillet 2011
    Cette comédie pataude mise en scène par Philippe Galland est la rencontre fortuite entre Ferdinand un homme gauche ne connaissant que les revers de fortune et Bonnie employée pas très futée à Radio 1, entre eux une alchimie se créer même si Bonnie aurait préféré ressentir ça pour quelqu’un d’autre elle ne peut pas se sortir Ferdinand de la tête. Si le duo déjà bien rodé Gérard Jugnot/Anémone (trois films en commun) est convaincant et que l’ambiance musicale des années 80 est très présente et sympathique, ça ne contrebalance pas l’absence quasi totale de scénario. Qu’on aime ou pas, "Le Quart d’heure Américain" est une comédie à la française simple mais typique de son époque.
    Serge Riaboukine
    Serge Riaboukine

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 946 critiques

    2,5
    Publiée le 24 août 2009
    "Le quart d'heure américain" est une comédie assez calme. La première demi heure fait craindre le pire, on imagine tout le film tourner en rond. Et c'est un peu le cas mais cela s'arrange tout de même un tantinet... Deux comédiens très attachant sont heureusement présent pour tenir le film sur leurs épaules. Quelques second couteaux, comme M. Lamotte ou J-F Balmer viennent édulcorer quelque peu le film. Je n'en dirais pas trop de mal mais pour une comédie, on avouera que certains moments tendent plutôt vers l'ennui.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 20 juillet 2012
    Commençant vraiment bien mais tourne rapidement en rond. Ce film n'arrive pas à la cheville des "Sous-doués" et autres "Père Noël est une ordure", malgré ses deux acteurs plein d'énérgie et un humour que j'aurai dû bien aimer mais on n'accroche pas beaucoup.
    TheWaaalkingDead
    TheWaaalkingDead

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 980 critiques

    0,5
    Publiée le 20 décembre 2013
    Second long-métrage pour Philippe Galland qui s'est attelé à une comédie bien franchouillarde et qui a très mal vieillit. Le Quart d'heure américain (1982) n'a pas supporté le poids des années qui ont passées, cela se ressent aisément, le scénario s'avère extrêmement mince, si bien que le film en devient rapidement rébarbatif et ce, malgré l'énergie qu'insuffle le tandem Gérard Jugnot/Anémone.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 2 834 critiques

    1,5
    Publiée le 7 janvier 2016
    Une toute petite comédie, aux gags usés et à l'histoire plutôt moyenne... Même le duo Anémone/ Jugnot est à la peine.
    yoyoseb
    yoyoseb

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 66 critiques

    1,5
    Publiée le 28 janvier 2011
    Comédie française des années 80 plutôt balourde malgré le duo attachant formé par Anémone et Jugnot. La faute à un rythme insuffisant et à un scénario qui tourne en rond. Quand on pense qu'à l'époque le Splendid sortait Les bronzés ou le Père Noël, ce film là ne leur arrive pas à la cheville...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 6 juillet 2009
    Le duo Jugnot/Anémone fonctionne à merveille. C'est léger, c'est du Splendid, c'est les années 80... Je m'en lasse pas!
    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 495 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2020
    "Le Quart d'heure américain", une petite comédie sympathique des années 80, écrite et réalisée par Philippe Galland en 1982. C'est le deuxième long métrage de Philippe Galland, qui a notamment réalisé la version télévisée de la pièce " Le père noël est une ordure". Il fut aussi le mari d'Anémone.
    Une belle distribution, avec Anémone, belle et jeune, qui nous a hélas quittée en 2019 à l'âge de 70 ans, le temps passe.
    Gérard Jugnot, Martin Lamotte et Jean-François Balmer.
    Un duo Anémone / Jugnot original, mais un scénario qui fait du sur place, avec des allers et retours répétitifs entre les deux personnages.
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 105 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2020
    Une comédie sentimentale, entre deux paumés. Lui, quelque peu a la ramasse, et se laissant vivre. Elle, avide de notoriété dans son travail, et donc prete a pas mal de concessions pour réussir, mais au final, pas tellement heureuse non plus. Après leur rencontre sur la route, s'en suivra un soir de beuverie, ou ils se tomberont dans les bras. S'en suivra une attirance réciproque, au fur et a mesure, qui se fera de plus en plus grande, ou se développeront des sentiments, alors qu'au départ c'était purement sexuel. Les deux héros sont très bien campés par les deux acteurs principaux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top