Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Carabiniers
    note moyenne
    3,0
    96 notes dont 25 critiques
    répartition des 25 critiques par note
    5 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    6 critiques
    1 critique
    2 critiques
    Votre avis sur Les Carabiniers ?

    25 critiques spectateurs

    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 380 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 20 février 2008
    Et si Les Carabiniers faisait partie des chefs d'oeuvres de Godard ? Un effroyable pamphlet antimilitariste, d'autant plus choquant qu'il montre la guerre sous un angle anodin : pas la moindre trace de scènes spectaculaires ou de sublimation des cadavres. Ici, les corps tombent gauchement, le son des coups de fusils est assourdissant, l'image est volontairement crade. Une horreur banalisée à travers laquelle il ne s'agit pas de " montrer les choses vraies, mais de montrer comment sont vraiment les choses " ( dixit Bertold Brecht ). On pense à l'insolence d'un Voltaire et à son Candide : les carabiniers font joujou à la guerre, s'en se rendre compte de l'absurdité de leurs actes. Leur naïveté s'apparente à la véritable connerie humaine, de celle qui fait froid dans le dos et que le cinéma n'ose que trop rarement exploiter. Mais Godard l'a fait, avec courage et intelligence, en réalisant ce pied-de-nez cinématographique totalement libre et insupportable. Nous sommes aux antipodes du Mépris ( qui est soit dit en passant l'un des films majeurs du cinéaste ) mais le talent reste intacte. Ce film de la cruauté qu'est Les Carabiniers est certainement l'un des films de guerre - ou plutôt sur la guerre - les plus mésestimés de l'histoire du 7eme Art. Sublime, au sens propre du terme : Godard semble avoir une idée de ce qu'est la morale au cinéma.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1705 abonnés Lire ses 3 757 critiques

    2,5
    Publiée le 7 novembre 2009
    Un peu déçu, il y a de l'idée, mais j'ai l'impression que Godard ne va pas assez loin dans son analyse de la guerre, mais ça reste un bon film qui aurait mérité un traitement plus approfondit
    nekourouh
    nekourouh

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 689 critiques

    3,5
    Publiée le 19 septembre 2011
    Godard montre que l'on peut combiner la satire et l'émotion, un bon film.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 27 décembre 2009
    BÊÊÊÊÊÊÊ !!!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 6 mars 2012
    Les Carabiniers , film réalisé par le formidable réalisateur de la Nouvelle Vague qu'est Jean-Luc Godard en 1963 est une fois de plus un chef-d'oeuvre . Tout d'abord , la force du film vient de sa formidable dénonciation de la guerre en montrant les horreurs que celle-ci engendre . En effet , le film montre parfaitement pour commencer la déshumanisation des civils à travers le personnage de cette femme , une mère pauvre traitée par Michel-Ange comme un animal ( il s'assied sur elle comme si c'était un cheval ) , on peut voir de très nombreuses scènes de fusillade dans le film . Et ce n'est pas uniquement l'horreur mais aussi l'absurdité de la guerre que Godard met en relief dans Les Carabiniers notamment la scène au début du film de présentation de la guerre par les carabiniers qui lui donnent une vision belle , utopique , idéaliste , le monde des rêves où les deux protagonistes pourront s'enrichir , trouver de belles femmes , voir des "paysages extraordinaires" , rouler dans des "maseratis" ou des "alfas Roméo" . Outre cette dénonciation , le film est bourré de références historiques et antiques : en effet , cela est visible dès le titre , les carabiniers faisant référence aux soldats à carabine présents lors des guerres du début du dix-neuvième siècle notamment . Mais ces références , ces clins-d'oeil se retrouve dans les prénoms des quatre personnages principaux qui trouvent leur inspiration dans l'Antiquité ( Cléopâtre , Ulysse , Vénus et Michel-Ange ) . Cette Guerre pourrait être une référence à la Guerre de Troie ( dans le sens où le marié Ulysse y va combattre ) mais aussi à la Première Guerre mondiale ( spoiler: dans le film , on peut en effet voir un plan sur un homme portant un masque à gaz et de plus dans le film de Jean-Luc Godard , il est écrit "On exécute les gens en série en leur tirant une balle dans la tête .Quand le trou est rempli de cadavres , on le bouche avec de la terre" qui n'est pas sans rappeler certains passages du chef-d'oeuvre littéraire de Erich Maria Remarque , A l'Ouest rien de nouveau ) . Jean-Luc Godard , comme souvent y met une patte révolutionnaire puisqu'il se permet ces anachronismes sans gêne : spoiler: à un moment vers la fin , on peut en effet entendre Ulysse raconter qu'il a vu des iguanodons ! Il laisse sans doute volontairement un incroyable faux-raccord ! Le cinéaste franco-suisse parodie de plus magistralement ses personnages puisque ceux-ci , utopistes et ayant cru aux mensonges racontés par le carabinier croient en la guerre : et là , les deux personnages père et fils se permettent tout : spoiler: on pense notamment à la scène où ils sont interpellés par deux hommes en voiture après s'être appropriés des immeubles et avoir tué une vieille femme ,qui leur demandent ce qu'ils font et que Michel-Ange répond tout bêtement et tout simplement : " on réquisitionne des immeubles et on tue les concierges" et que le père ajoute , aussi naturellement : "on nous a dit qu'on avait le droit" . Cette guerre est aussi l'occasion pour le plus jeune des deux hommes de faire ses premières grandes expériences pour le passage décisif à l'âge adulte ( spoiler: il va au cinéma où sa réaction est totalement étonnante , drôle mais peut-être compréhensible au fond étant pour lui une première ; il a ses pulsions , des attirances pour les femmes _il devient homme ) . La critique de la guerre de Jean-Luc Godard se prolonge aussi spoiler: par le fait que le réalisateur fasse mourir les deux hommes à la fin , on voit ici toute la critique de la propagande . Et une citation résume parfaitement le long-métrage de Jean-Luc Godard : " il n'y a que des hommes qui tombent " . Et finalement , on se dit qu'Ulysse ( qui n'a finalement plus grand chose en commun avec le héros épique dépeint par Homère ) aurait dû rester sur ce qu'il pensait de la guerre à 9 minutes 22 du film : " la guerre c'est pas drôle " .
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5589 abonnés Lire ses 10 547 critiques

    2,0
    Publiée le 9 octobre 2015
    On connait les gros ennuis du "Petit soldat" de Jean-Luc Godard avec la censure de l'èpoque! Le même Godard tournait en 1963 "Les carabiniers", violent pamphlet contre la guerre et son absurditè, traitè sur le ton de la farce! Tournè en trois petites semaines avec comme on s'en doute un budget minuscule, cette fable cynique est une oeuvre mineure du rèalisateur de "A bout de souffle" (le premier grand succès du tandem Godard-De Beauregard). Godard a très vite choisi de dèranger ses spectateurs! Pas question de sortir à l'aise d'un de ses longs-mètrages même s'il n'est pas toujours bon au niveau de la mise en scène et de l'interprètation! Comme c'est le cas ici! Mais peu de gens ont vu ses "Carabiniers", terrible farce et pure fiction qui n'a malheureusement pas le même impact qu'à sa sortie! C'est mal jouè, mal montè, mal èclairè, même si y a cette libertè et et cette insolence d'un regard! Dans un tout autre genre, on lui prèfère quand même le bon "How I Won the War" de Richard Lester...
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2240 abonnés Lire ses 5 118 critiques

    2,0
    Publiée le 21 septembre 2013
    Voilà un des premiers films symptomatiques du futur Godard... Malgré quelques chef d'oeuvres qui ont fait sa réputation pour la postérité il va devenir surtout un cinéaste pseudo-intello qu'il conviendrait mieux de changer pour égocentrique et nombriliste... Oui la guerre c'est mal et oui en faire un film anti-militariste pour la paix dans le monde et affirmer que la guerre c'est mal et stupide on est tous d'accord encore eût-il fallu que le réalisateur fasse un film un poil moins faineant et caricatural (il y a des limites), surtout qu'il ne va pas au bout de ses idées. La première scène est stupide, les carabiniers venant en "ami" se font agresser par des gens qui ont peur sans raison. Normalement nos bélligérant sont d'un pays fictif dans une guerre fictive, mais à force d'user et d'avuser d'images d'archives le récit est semé d'indices qui pourraient faire penser le contraire comme les avions portant la Croix de Fer, les coupures de journaux,... etc... Avec ça des faux raccorsd (très) grossiers nous brûlent les yeux comme la casquette qu'on retire à une résistante blonde ou la scène (très) longue, peu utile et ennuyeuse des cartes postales. Bref la seule vraie bonne idée est le spitch... Deux hommes s'engagent après la promesse de revenir riche et d'avoir tout pouvoir pendant la guerre, mais c'est leur patrie qui perd la guerre... En outre sur un film qui dure moins de 1h20, si on retire les images d'archives et les encarts (beaucoup de blablas façon interstices d'un film muet) Godar aura fait réellement un film deux fois moins long. Bref beaucoup d'idioties pour un moyen-métrage creux couvert par un un sujet qui méritait mieux.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    3,0
    Publiée le 23 août 2012
    Une sorte de fable comique sur la guerre. Pas très bien joué, ni écrit ou réalisé mais je pense que c'était volontaire. Une drôle d'oeuvre difficile à décortiquer.
    JeffPage
    JeffPage

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 534 critiques

    3,5
    Publiée le 14 janvier 2013
    5eme film de JLG, celui-ci prend pour sujet la guerre et ses dérives. Seulement, Godard dénonce l'acte et ses acteurs sans jamais cité de nations ou d'armées, rendant ses soldats anonymes d'un pays jamais nommé et seulement représenté par deux croix sur leurs uniformes. Cette histoire des plus sombre est soutenue par un noir et blanc très sombre, rarement vu a cette époque. Néanmoins, si je sujet est vaste, il est traité assez froidement et lentement, laissant les situations se déroulé. Si cette situation n'est pas toujours bonne, elle entraîne parfois quelque longueur, elle participe aussi a la violence du sujet. La mise en scène est toujours aussi bonne et le duo Godard-Coutard fait toujours des merveilles. Au final, on fait face à un film un peu étrange mais qui mérite d'être redécouvert et d'obtenir ses lettres de noblesse après avoir été boudé et critiqué à sa sortie.
    JamesDomb
    JamesDomb

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une fable cynique,une analyse intelligente de l'aliénation idéologique fondée sur le desir de posséssion,un film de guerre signé Jean-Luc Godard qui en totale rupture avec le cinéma traditionnel signe ici un film qui laisse indifférent.Il demontre la face cachée de la guerre et regle ses comptes avec le genre héroique des films de guerre.A voir!
    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 736 critiques

    2,5
    Publiée le 22 février 2009
    "Mal écrit, mal réalisé, mal interprété" : Jean-Luc Godard revient à un cinéma primitif pour donner une critique violente et, du coup, dérangeante de la guerre et de l'illusion de la possession.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 116 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Jean-Luc Godard est un génie. Les Carabiniers nous offre une satire de la guerre passionnante qui ne pourra laisser personne indifférent. A voir absolument !!!
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    0,5
    Publiée le 8 mai 2010
    Une caricature ennuyeuse de la guerre. La dénonciation comique de la propagande militariste, très bien. L'idée de reprendre la mise en scène des films muets ou celle des journaux diffusés dans les cinémas durant la guerre est excellente. En revanche, l'histoire est bien creuse. Godard manque d'inspiration. Le summum étant le moment où les deux glands exposent leur butin de guerre aux donzelles, c'est long et chiant, ça fait remplissage. Malgré ces longueurs, le film atteint péniblement le grand format et ne dépasse pas 1h15. Pas très emballant.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 1 194 critiques

    3,0
    Publiée le 9 décembre 2012
    Les carabiniers. C'est une farce de Godard, volontairement sale, absence de véritable mise en scène, absence de véritables acteurs. Il utilise notamment des images d'archives. Et de nombreuses références. Tournage dans des patelins et sans moyens. Des bruitages grotesques qui font un peu mal à la tête. Rien que le fait que ce film soit dérangeant est déjà intéressant en soit. Et puis, le plus intéressant reste l'idée: expliquer la guerre. Ou encore cette volonté d'authenticité. La guerre ce n'est pas un spectacle, c'est sale et c'est stupide comme dans "Les carabiniers". Hélas, le film ne m'a pas laissé une forte impression si ce n'est cette fascinante réflexion sur la possession, mais ça ne suffit pas pour en faire un grand film.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 694 critiques

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2009
    En 1963, Godard réalisa deux oeuvres aussi différentes que complémentaires avec "Le Mépris" et "Les Carabiniers". Si le premier est certainement le film le plus classique de son auteur (tout du moins si l'on adopte un premier degré de lecture), le second est nettement plus décalé et intriguant avec un point de départ osé et déjanté, situant l'action dans un bidonville imaginaire avec des protagonistes portant des noms tels que Michel-Ange, Ulysse ou Cléopâtre. Violent pamphlet anti-militariste, "Les Carabiniers" adopte des dialogues provocateurs ("On aura le droit de piller, violer à volonté ? -Oui oui, c'est la guerre) jouant sur la surenchère la plus totale, flirtant avec le point de rupture qui marquerait la fin des liens avec le spectateur sans jamais douter de la puissance issue de son aspect corrosif. Les intertitres narrés sous forme épistolaire argumentent une satire mise en images de façon troublante dans la mesure où le noir et blanc mal éclairé, caméra à l'épaule et monté à la va-vite de la réalisation se confond avec des documents visuels issus de la seconde guerre mondiale. La bêtise humaine, l'effroyable travail de propagande instauré par les sociétés modernes et les conséquences qui en résultent (la pseudo-loyauté et le patriotisme exacerbé) sont pointées du doigt. Godard s'aventure très loin dans la provocation (cite clairement Lénine), manifeste un humour irrésistible (passage inoubliable en hommage au cinéma) à un rythme très élevé. Tellement élevé que l'improvisation tourne court dans le dernier tiers, devenant longue, farfelue, vide de sens. Les interprètes, pourtant bien rentrés dans le délire semblent s'ennuyer, le cadre devenu pâle et presque standardisé, la fable n'a pas été alimentée d'une trame nécessaire et malgré la durée très courte (1h15), il manque l'énergie pour finir. Si "Les Carabiniers" est une expérience fascinante, son final est littéralement "à bout de souffle" !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top