Notez des films
Mon AlloCiné
    Arrête-moi si tu peux
    note moyenne
    4,2
    57681 notes dont 1625 critiques
    répartition des 1625 critiques par note
    538 critiques
    764 critiques
    101 critiques
    163 critiques
    51 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Arrête-moi si tu peux ?

    1625 critiques spectateurs

    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 490 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mai 2018
    Les films de Steven Spielberg se suivent mais ne se ressemble pas. Six mois après le sombre film d’anticipation Minority Report, il signe une œuvre beaucoup légère, se déroulant dans les années 60 et tirée d’une histoire vraie : Arrête-moi si tu peux. Dès le magnifique générique en dessin animée accompagnée de l’entraînante musique de John Williams, le spectateur est sous le charme. L’histoire véritable étant hallucinante, Spielberg n’a aucun mal à développer une histoire riche en rebondissements (il en a d’ailleurs supprimés beaucoup) et réussit subtilement à décrire la construction psychologique du personnage : son père s’est ruiné pour fraude fiscale ; pour se faire prêter de l’argent par une banque, ce dernier déguise son fils (notre héros)… Mais ce qui a sûrement poussé Spielberg à réaliser ce film (il devait au départ être tourné par Gore Verbinski puis il fut envisagé de confier la réalisation à Milos Forman, Cameron Crowe et Lasse Hallström avant que Spielberg, qui était attaché à la production, décide de prendre le projet en main), c’est que le personnage se lance dans son aventure en réaction au divorce de ses parents, thématique plus que récurrente dans la filmographie du cinéaste (qui fut très marqué par celui de ses parents). Le ton léger de l’ensemble cache donc un certain désespoir du personnage. De plus, comme souvent, la mise en scène de Spielberg est discrète mais en dit long sur les personnages (alors que Franck purge sa peine en travaillant pour le FBI, les stores de son bureau se reflète sur son visage rappelant les barreaux d’une cellule de prison). De plus, Spielberg possède un casting plein de charme : Leonardo DiCaprio (qui ironiquement a toujours paru plus jeune que son âge alors que Franck Abagnale, Jr. réussissait ses arnaques car il semblait plus vieux qu’il ne l’était en réalité), Tom Hanks, Christopher Walken, Amy Adams, Martin Sheen et notre Nathalie Baye nationale. Une fois de plus, Steven Spielberg signe un véritable chef-d’œuvre avec cette histoire vraie pleine de rythme, d’entrain et de charme, à un point tel qu’il fait partie des seuls films signés par lui-même que le cinéaste arrive sans problème à revoir.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 325 critiques

    4,5
    Publiée le 10 novembre 2015
    J'ai vu un film... assez à l'ancienne qui a le mérite de faire jouer des comédiens exceptionnels portés par une histoire vraiment très originale. Les années 60's merveilleusement bien rendues par un Steven Spielberg au plus haut de sa forme... Sa caméra virevolte et cadre à merveille des comédiens aimés par son regard... Son film est une ode à Leonardo Di Caprio et Tom Hanks qui livrent une performance exceptionnelle. Leonardo Di Caprio est à la fois vif et attachant, par son jeu et par les émotions qu'il renvoie. Ce faussaire génial nous fait vivre sa cavale, sa folie et ses coups de génie... Il est emphatique et on apprécie ses facéties. ET Tom Hanks, toujours aussi carré dans son jeu... Un vrai plaisir de voir se dérouler un jeu du chat et de la souris. Christopher Walken est excellent en tant que père révélateur de la nature humaine qui permet à son fils d'atteindre des sommets... On prend un très grand plaisir dans un film plein d'humour, de charme, de peps, de talent...
    Vrakar
    Vrakar

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 363 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2014
    Loin de sa SF, Spielberg s'essaie avec succès à une sorte de comédie-thriller biographique tout à fait novateur. Du moins pour lui. Si la présentation de la famille Abagnale est un peu longuette, la grande partie du film est un chassé-croisé permanent entre l'agent Hanratty (Hanks) et Franck Abagnale (Di Caprio) fabuleusement mis en scène. Spielberg oblige, c'est quand même très romancé. Le fait que cette histoire véridique se termine sur un happy end est du pain béni pour lui. Il s'essaie même aux flashbacks, mais c'est loin d'être du Tarantino. Le face-à-face Hanks-Di Caprio vaut le détour par leurs qualités d'acteurs. On notera aussi une piste son discrète plutôt jazzy qui colle à merveille avec les décors d'époque et l'ambiance. "Catch Me If You Can" (un peu mieux comme titre qu'en français, isn't it ?), ovni dans la carrière de Spielberg, est un très bon film qui ne pourra que se bonifier avec les années. On peut dire que ce n'est pas volé... .
    Bearnais64
    Bearnais64

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 721 critiques

    4,0
    Publiée le 3 octobre 2020
    L'histoire incroyable de Frank Abagnale Jr. porté sur grand écran par un duo exceptionnel, Leonardo Dicaprio et Tom Hanks. Après un générique au format dessin animé résumant brièvement l'intrigue qui attend le spectateur, le film se lance sur la vie du jeune Abagnale, son insolence et ses subterfuges incroyables afin d'obtenir ce qu'il souhaite. Dicaprio, révélé au grand public 5 ans auparavant dans Titanic, interprète se rôle à merveille et s'impose alors comme un futur grand. La mise en scène est incroyablement fluide et on sent clairement la patte Spielberg pour donner vie à chacun des plans qui se suivent et s'entrecroisent. Au côté du jeune Léo, deux monstres sacrés d'Hollywood : Christopher Walken qui nous offre ici l'une de ses meilleures compositions, en mari trompé, devenu fataliste sous une carapace d'espoir et de soutien positif. Il est le nerf de cette histoire, l'homme intègre par lequel passe toute l'émotion et Tom Hanks en enquêteur à la fois déterminé, un peu naïf et très humain. Ce film est donc une comédie de grande qualité.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 361 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    4,0
    Publiée le 10 décembre 2010
    Le dernier bon film de Steven Spielberg à ce jour, avant le médiocre La Guerre des Mondes et le naufrage du quatrième volet des aventures d'Indiana Jones. Catch Me If You Can permet une nouvelle fois à Leonardo Di Caprio de prouver ses talents d'acteur de composition : le jeune comédien est impeccable dans la peau de cet imposteur invétéré, aux côtés d'un Christopher Walken comme toujours parfait en père protecteur et d'un Tom Hanks surprenant en agent du FBI particulièrement opiniâtre. Le long métrage de Spielberg est captivant de bout en bout, privilégiant une mise en scène classique mais qui parvient à mettre en valeur cette intrigue proprement jubilatoire ( la photographie de Janusz Kaminski est superbe, jouant subtilement sur une lumière diffuse et caressante ). En d'autres termes Catch Me If You Can est un divertissement de haute volée duquel le spectateur ne décroche pas un instant. Et toujours cette obsession spielbergienne du passage douloureux de l'enfance à l'âge adulte...! De très bonne facture, tout simplement.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 1 970 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2017
    Quand Spielberg décide de s'attaquer au biopic de l'escroc Frank Abagnale Jr il y met les moyens et surtout il s'entoure d'un excellent casting. A la tête de ce dernier on retrouve l'irrésistible duo formé par le cynique et drôle Tom Hanks et surtout par le jeune Di Caprio dont la carrière décollait enfin. N'oublions pas les seconds rôles, plutôt savoureux, mais ici, c'est surtout le scénario qui fait mouche, l'histoire d'Abagnale est assez exceptionnelle et la mise en scène au cordeau du maître Spielberg donne toute sa puissance au récit qui n'omet pas les petits moments d'émotion. Plus de deux heures à suivre et à s'amuser des tribulations de l'escroc et des plans de l'agent du FBI pour le confondre dans une ambiance finalement bon enfant malgré les sommes en jeu, en quelque sorte un long épisode trépidant de Bip Bip et le Coyote dans la vraie vie. Mais le plus étonnant reste encore le final et cet épilogue incroyable auquel on ne s'attend pas vraiment et qui donne fatalement le sourire. Un très bon film de la part de Spielberg qui s'attache toujours à ne pas s'enfermer dans un genre, encore un essai transformé !
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 486 critiques

    5,0
    Publiée le 29 août 2019
    Bien sûr, il est totalement inutile de présenter Steven Spielberg tant ses films (nombreux et souvent hors du commun) ont bercé notre existence depuis notre plus tendre enfance. Il suffit juste de rappeler que ce réalisateur de génie transforme en or tout ce qu'il « tourne » depuis ses débuts en... 1971 ! On découvre donc chacune de ses œuvres avec bienveillance, certains que le Maître ne nous trahira pas. D'ailleurs, lorsqu'il décide en 2003 de s'attaquer à l'histoire, étonnante mais vraie, du plus grand escroc des États-Unis... le résultat se révèle, une nouvelle fois, réjouissant. « Arrête-moi si tu peux » bénéficie d'une réalisation tirée au cordeau et son scénario, superbement écrit, captive du début à la fin. Ceci dit, ce qui interpelle le plus, c'est la prestation hallucinante de Léonardo DiCaprio et Tom Hanks qui incarnent les deux personnages principaux. Ces acteurs surdoués nous convient à un jeu du chat et de la souris aussi drôle qu'improbable et pourtant... la réalité a dépassé la fiction et ce « gentleman manipulateur » a fait courir les plus fins limiers du FBI pendant de nombreuses années sans haine ni violence. Son parcours force le respect et son histoire, immortalisée par un des plus grands cinéastes contemporains, se déguste comme une énorme gourmandise. Du grand art !
    kal-el 02
    kal-el 02

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 835 critiques

    4,0
    Publiée le 26 août 2018
    Le génie de Spielberg est cette fois mis au service d'une comédie dramatique semi auto biographique avec 2 acteurs qui jouent leur rôle à la perfection. Frank Abagnale, fils unique victime d'une famille à problème avec un père ruiné et une mère infidèle qui disparait pour une nouvelle vie, met tout son talent au profit de la malhonnêteté. Avec un don unique pour la mythomanie, il arrive à berner une foule de gens et voler une somme d'argent considérable. Il aurait pu arriver dans les hautes sphères de la société mais c'était sans compter sur le talent et la ténacité de l'agent du FBI qui le poursuit sans relâche. Un film plein d'humour et de grands sentiments avec un dénouement inattendu et moral. L'homme de loi prend l'imposteur repenti en affection. Au risque de sa propre réputation, il va aider le jeune truand à sortir de l'infernale spirale dans laquelle il s'était engagé et tel un vrai paternel, il va lui apprendre à mettre son talent au service d'une activité honnête. Ce film est une grande réussite, à aucun moment on ne s'ennuie dans cette poursuite effrénée sur le chemin de la vérité.
    Stéphane D
    Stéphane D

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 511 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2018
    Basé sur une histoire vraie extrêmement excitante, accompagné d'une musique jazzy tout à fait originale pour John Williams et avec un casting de haut niveau, on aurait pu attendre encore plus de Spielberg. Finalement le rythme est un peu plat et Di Caprio même très bon n'est pas ici au niveau auquel il nous habituera quelques années plus tard. C'est un 4/5 frustrant.
    Madie.
    Madie.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 64 critiques

    5,0
    Publiée le 8 mai 2014
    Un vrai coup de cœur pour ce film magnifique, une histoire superbe, de belles images, du suspens, des scènes incroyables, drôles et surtout un instinct de survie qui se montre de la plus belle des manières ! On vit les émotions de Franck, on est pris dans l'action, on ne veut pas qu'il se fasse arrêter bien que ce soit un criminel, on compatit pour lui, on le comprend. Une preuve que quand on a de l'ambition on peut tout faire ! Un vrai film magnifiquement incroyable porté par des acteurs juste parfaits ! Un classique, ancien mais à voir ABSOLUMENT !
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1168 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2012
    En retraçant le parcours fou du plus jeune et du plus doué des escrocs, Steven Spielberg signe un film virtuose qui ne perd jamais son énergie pendant ses deux heures vingt. Le scénario est passionnant et Leonardo DiCaprio se montre très à l'aise dans le rôle de Frank Abagnale Junior qui avant même d'être majeur se retrouve tour à tour pilote, médecin et avocat. Face à lui Tom Hanks est excellent en agent du FBI bourru et la mise en scène de Spielberg est impeccable. Un grand moment de cinéma très divertissant à la musique soignée signée John Williams.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 1 231 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mars 2018
    C’est la seconde fois que je vois ce film, et comme au premier visionnage, je me suis ennuyé ferme. Enfin pas ennuyé au sens strict du terme, car le film est bien réalisé. Bon il est vrai qu’il n’y a pas n’importe qui derrière la caméra : Steven Spielberg, Oui « Le Boss », pour ne pas le nommer. Celui-là même qui a signé des monuments tels que "E.T. l’extra-terrestre", "Rencontre du 3ème type", ou encore "Jurassic Park". Un spécialiste incontournable du cinéma d’aventures à grand spectacle. Mais Spielberg sait aussi changer de genre. Il l’a déjà prouvé en signant des œuvres on va dire plus sages, tels que "La couleur pourpre", "Duel" ou "Amistad". Avec "Arrête-moi si tu peux", il s’essaie à la comédie policière. Et comme pour signifier qu’il ne maîtrise pas le genre, de nombreuses (et j’insiste sur le mot « nombreuses ») stars sont venues composer un casting prestigieux, ce qui est assez inhabituel chez Spielberg. Pensez donc : Leonardo DiCaprio, Tom Hanks, Christopher Walken, Martin Sheen… Tandis que d’autres voient leur carrière décoller comme Amy Adams ou Jennifer Garner grâce à ce film. Pour compléter le tableau, des noms de seconde zone sont là également (Nathalie Baye qui apporte le charme made in France, et James Brolin). Cependant tout l’intérêt du film repose sur l’opposition des personnages incarnés par Leonardo DiCaprio et Tom Hanks. L’un est un escroc notoire au nombre incalculable de vies, l’autre est un agent du FBI qui n’a de cesse de courir après l’insaisissable. Seulement aucun des deux ne lâche l’affaire, aussi la poursuite prend une tournure épique par son côté marathonien et par le respect mutuel que les deux hommes finissent par se témoigner. Si les deux acteurs remplissent parfaitement le contrat, ce qui en soi est assez remarquable au vu de la complexité des faits réels sur laquelle l’histoire, somme toute singulière, repose, il n'en demeure pas moins que la psychologie des personnages est particulièrement bien décrite, surtout en ce qui concerne le jeune Franck Abagnale. Oui "Arrête-moi si tu peux" se base sur l’itinéraire hors norme de Frank Abagnale Jr, un escroc bien réel aujourd'hui repenti, ce même bonhomme qui a servi de conseiller au cours du tournage. Techniquement, je n’ai rien à reprocher à ce film. Ni du côté du cinéaste que j’admire, ni auprès des acteurs que j’admire tout autant. Le récit ne faiblit jamais malgré la longue durée, et la reconstitution de la fin des années 60 début 70 est impeccable. En ce qui concerne l’immersion dans l’ambiance surannée de cette époque révolue, John Williams a apporté sa pierre à l’édifice en signant une partition qui a vite fait de nous renvoyer à l’époque où se sont déroulés les faits. Même le graphisme du générique de début y participe ! Seulement voilà, j’ai un gros souci avec ce film : je ne suis jamais parvenu à entrer dans ce film. Et le constat est le même au second visionnage qu’au premier, remontant pourtant à plusieurs années. A aucun moment j’ai été emporté par la moindre émotion. Rien. Nada. Tchi. Que dalle. Pas le moindre soupçon d’empathie. Si je savais d’où venait le problème, je pourrais en parler. Mais là non. Peut-être que ça vient du classicisme avec lequel a été traité le sujet. Cependant, je continue à penser que ce récit classique est le bienvenu dans la narration de ce jeu du chat et de la souris. Alors je n’en sais rien. Le fait est que je suis resté simple spectateur bien qu'au final, je reconnais le jeu fabuleux de Leonardo DiCaprio, le jeu tout en retenue de Tom Hanks formidable en flic tiraillé entre son devoir et l’attachement qu’il a envers un adversaire plus coriace que prévu, celui de Christopher Walken qui maîtrise à la perfection l’identité d’un père dépassé par sa ruine mais qui tente malgré de sauver les apparences, et celui de Nathalie Baye qui amène de la douceur rien que par son sourire qui illumine chacune des scènes où elle apparait. Mais bon sang ! Pourquoi diable je n’arrive pas à accrocher à ce film ??? Heeeeeeelp !!! Lecteur, aide-moi si tu peux !!
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 2 637 critiques

    4,0
    Publiée le 31 octobre 2010
    Le pari, osé et parfaitement réussi, de Spielberg est d'aborder cette course-poursuite, non pas sur le ton du thriller, mais sur celui, léger, de la comédie. Le face-à-face entre Tom Hanks et Leonardo DiCaprio en devient drôle et réjouissant.
    NiERONiMO
    NiERONiMO

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 353 critiques

    4,0
    Publiée le 25 décembre 2014
    Auteur d’une filmographie aussi dense que variée, l’incontournable Steven Spielberg est depuis longtemps passé maître dans l’art du divertissement à portée historique, et ce en s’étant notamment essayé à l’exercice du biopic : Arrête-moi si tu peux en est un bon exemple, ce long-métrage de 2002 s’attardant sur une figure méritant plus qu’un simple coup d’œil, à savoir l’escroc pour le moins fameux que fut Frank Abagnale Jr. En effet, ce faussaire devint célèbre pour avoir escroqué plusieurs millions de dollars au terme d’une carrière débutée à seulement 16 ans, tout en ayant endossé différentes identités le rendant digne d’un véritable caméléon ; bref, le tout déboucha sur une biographie servant de base au scénario d’Arrête-moi si tu peux, mais tient-on là une adaptation fidèle des faits ? Il advient que non, le film nous offrant une lecture remaniant les principaux faits d’arme de Frank Abagnale Jr., mais sans pour autant s’écarter de son modèle : le récit s’avère donc davantage rocambolesque qu’en réalité, mais la sauce divertissement prend avec aisance, les pérégrinations de ce jeune homme aussi brillant qu’attachant captant de bout en long notre intérêt. Le tout partait d’ailleurs sur de bonnes bases, fort d’un générique ni plus ni moins succulent, auquel succédait une mise en place solide de la trame principale, celle-ci visant dans un premier temps à expliciter au mieux le pourquoi du devenir de Frank Jr. ; la relation père-fils introduite ici ne manque d’ailleurs pas de fonctionner, car savamment travaillée et portée par les interprétations fort réussies de Christopher Walken et Leonardo DiCaprio, et va conférer au-delà de l’ambiance légère générale un ton subtilement dramatique, de quoi écarter l’intrigue d’une simple comédie. La figure principale qu’est Frank Abagnale Jr. est notamment très marquante en ce sens car à la fois jubilatoire, au travers de ses coups de bluff excellents, et touchante compte tenu de son jeune âge et des tourments l’accablant de façon crédible. Pour ce qui est des péripéties en elles-mêmes, le réalisme est naturellement moins à l’ordre du jour compte tenu d’un traitement pour le moins romancé, mais l’on se prend au jeu ; la relation particulière liant l’escroc au représentant du gouvernement est entre autre fort improbable, mais celle-ci s’inscrit pour le mieux au sein du savant mélange opéré par Arrête-moi si tu peux (le biopic dans le divertissement, et inversement). Le long-métrage est donc une réussite, à l’image d’une narration proche du sans-faute, épaulée à merveille par la direction irréprochable et calibrée sur mesure de Steven Spielberg, sans oublier une BO savoureuse signée John Williams ; au bout du compte, exception faite des quelques invraisemblances parsemant Arrête-moi si tu peux, seul le manque d’approfondissement concernant les déboires financières de Frank Abagnale Sr. m’auront fait tiquer… soit une ombre au tableau non rédhibitoire en l’espèce. Arrête-moi si tu peux oscille donc avec brio entre comédie et teneur dramatique non négligeable, tout en bénéficiant d’un casting de luxe (outre les sus-cités, Tom Hanks, Martin Sheen ou encore Nathalie Baye) ; ça n’est pas le Spielberg le plus mémorable, mais il vaut clairement le détour.
    Enarpilod
    Enarpilod

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 481 critiques

    5,0
    Publiée le 24 février 2012
    Cette chasse à l'homme est palpitante grâce à ses nombreux rebondissements et même si le rythme est effréné, on ne perd pas une seconde le fil de l'histoire. Leonardo DiCaprio est magistral dans cette successions de rôles même si au niveau de l'âge du personnage ça le fait pas trop, il s'en sort bien. Tom Hanks également. L'ambiance des années soixante est palpable, la bande sonore est époustouflante (notamment le thème principal). Steven Spielberg a su mettre en avant les personnages comme il nous a habitué par le passé avec ses précédents films c'est à dire très habilement. Arrête-moi si tu peux est une réussite totale.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top