Notez des films
Mon AlloCiné
    L'année des méduses
    note moyenne
    2,5
    278 notes dont 37 critiques
    répartition des 37 critiques par note
    2 critiques
    9 critiques
    7 critiques
    11 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur L'année des méduses ?

    37 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5833 abonnés Lire ses 10 605 critiques

    4,0
    Publiée le 17 décembre 2020
    Ceux qui ont eu vingt ans en 1984 verseront une petite larmichette nostalgique et n'oublieront pas de sitôt cet ètè à Saint-Tropez avec sa plage de sable chaud, ses planches à voiles, son dècor lisse et snob, et surtout Chris alias Valèrie Kaprisky, belle, sensuelle et dèpourvue de scrupules! En mère dèjà chahutèe par les annèes, Caroline Cellier se montre superbe et aussi voluptueuse que sa partenaire! Sa prestation lui vaudra d'ailleurs le Cèsar de la meilleure actrice dans un second rôle! Bernard Giraudeau se montre ègalement formidable en charmeur des plages qui collectionne les conquêtes avec sa phobie des guêpes! Une chronique culte de Saint-Tropez à l'èpoque des vacances, avec l'excellente bande son de Nina Hagen! Alors gare aux coups de soleil, aux nymphos et aux mèduses...
    Manu711
    Manu711

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 850 critiques

    3,0
    Publiée le 11 décembre 2012
    Ah, L’année des méduses. Ce n’est pas un grand film, loin de là, mais ça vaut son pesant de cacahuètes quand même. A mi-chemin entre le nanar (un peu voyeur) et le mauvais film –oui oui il y a bien une nuance entre les deux – L’année des méduses vaut quand même le détour. Ne serait-ce que pour les paires de seins qu’il trimbale de long en large dans ce film. C’est vrai, la première fois que j’ai vu ce film, je suis littéralement tombé sous le charme de Valérie Kaprisky. 22 piges à l’époque, dans le rôle d’une adolescente de 16 seulement, des courbes légendaires et une cordiale beauté naturelle font de cette femme l’atout principal du film. Il faut dire que Caroline Cellier n’était pas non plus sale à l’époque (maintenant je ne sais pas, il faut dire que je ne connais même pas cette femme en dehors de ce film), et que ce bougre de Bernard Giraudeau tient là un rôle de séducteur qui lui va à ravir. C’est un peu malsain, assez mal fait en ce qui concerne l’intrigue des méduses, mais ce film a quand même un petit quelque chose qui fait qu’on le regarde jusqu’au bout. C’est déjà ça.
    Val_Cancun
    Val_Cancun

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 764 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juillet 2013
    Un classique du cinéma français des années 80, et un hymne au bronzage topless dans ces mêmes années! Période bénie où toutes les femmes de France trouvaient naturel de tomber le haut au moindre rayon de soleil. De nos jours le politiquement correct et le puritanisme ont repris la main hélas... Plus sérieusement L'année des méduses séduit par sa dimension érotique certes, mais aussi par son atmosphère inquiétante et son odeur de souffre. Le casting 5 étoiles donne à certains comédiens le rôle de leur vie, à l'image de Valérie Kaprisky, naïade irrésistible pourtant repoussée sans ménagement par Bernard Giraudeau, le tombeur de la plage, qui lui préfère le charme mâture de sa maman, la belle Caroline Cellier. Bien d'autres personnages secondaires viennent se greffer autour de ce triangle amoureux, dans une ambiance caniculaire qui ne pourra aboutir qu'à un drame...
    christphecros75
    christphecros75

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 178 critiques

    2,5
    Publiée le 19 juillet 2008
    Une intrigue de roman de plage, une mise en image de téléfilm, des clichés tropéziens, un metteur en scène qui n'est en fait qu'un romancier plutôt moyen... Tout concourt à discréditer ces MEDUSES, et pourtant le plaisir est là. Allez savoir à quoi ça tient... Sûrement pas à ses qualités cinématographiques ! Mais bon : les acteurs jouent le jeu (Giraudeau et la petite Kaprisky savent incarner les clichés, quant à Caroline Cellier, elle irradie).Et puis dans le genre roman photo c'est pas mal du tout, même si ça ne casse pas trois pattes à un canard. Et puis ça donne furieusement envie d'être au soleil, à bronzer bêtement en lisant un magazine à la con.
    Peter Venkman
    Peter Venkman

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 837 critiques

    4,0
    Publiée le 24 août 2014
    C'est avant tout des acteurs.Bernard Giraudeau en séducteur des plages,Caroline Cellier en mère désabusée, et Valerie Kaprisky lolita en pleine crise d'aloscence, sont d'une redoutable justesse.C'est avec délectation(et voyeurisme?) que l'on suit les démêlés de ce triangle amoureux jusqu'à la fin tragique et inéluctable.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    1,0
    Publiée le 12 décembre 2008
    Soyons clairs. Le seul intérêt de ce film est de mater les paires de nichons qui baladent. Le scénario est inexistant. La musique ne vaut rien. La cerise sur le gâteau, c'est la voix-off. Elle vise à donner un genre au film, mais on aboutit à l'effet inverse, c'est risible. Malgré tous ces défauts, le film n'est pas inintéressant à regarder.
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 440 critiques

    2,5
    Publiée le 14 avril 2008
    L’été à Saint-Tropez. Elle a dix-huit ans, est délurée et perverse ; elle utilise son charme comme outil de pouvoir. Il est jeune aussi, cynique, et utilise également son charme comme outil de pouvoir. Le conflit entre eux est inévitable, et conduira au drame. Séduction, Chassé-croisé amoureux et perfidie sont les ressorts d’un drame qui vaut par le jeu des acteurs et sa peinture sociale. La réalisation est honnête, le casting adapté, et le scénario bien construit, hormis les quelques séquences en voix off qui auraient gagné à être supprimées. On regrette de ne pas savoir pourquoi les deux héros sont devenus ce qu’ils sont, et, plus grave, la futilité de tout ce qui est montré empêche d’y porter un trop grand intérêt. Les marivaudages cruels des oisifs ne peuvent marquer la mémoire ; beaucoup de bruit pour rien.
    jeje52
    jeje52

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 243 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Qu'est ce qu'il nous a fait Bernard Giraudeau d'accepter de jouer dans ce film? J'ai rien compris tout le long, je me suis ennuyé et j'ai failli m'endormir(sauf à des moments qui m'ont réveillé). Même le titre a celui d'un mauvais téléfilm Américain.L'histoire est pourrie, sans aucun sens ni intérêt. Restez éloigné de ce navet et oubliez le si vous l'avez vu.
    cinevo
    cinevo

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 69 critiques

    4,0
    Publiée le 1 novembre 2007
    L'été, la plage, les riches, les jeux de séduction, la jalousie... Un bon film français, assez typé années 80, avec une B.O. singulière (Nina Hagen) et des acteurs au top. Mention spéciale pour l'envoûtante Caroline Cellier et mention très spéciale pour Bernard Giraudeau, beau et cynique à la fois. Cela dit, à cause d'un manque de piquant (eh oui, les scènes de sexe ne font pas tout!!) et d'une Valérie Kaprisky sexy, certes, mais pas belle et offrant une interprétation plutôt agaçante, je m'abstiendrai de mettre quatre étoiles à ce film. A voir quand même, pour ceux et celles qui ont besoin de se réchauffer.
    lamartine93
    lamartine93

    Suivre son activité Lire ses 37 critiques

    0,5
    Publiée le 16 septembre 2013
    Valérie Kaprisky est toute nue, et elle est jolie...Barbara Nielsen est toute nue, et elle est jolie...à part ça ? Les états d'âme de bourgeois friqués bobos au possible, un bellâtre se refuse à une petite peste qui rumine sa vengeance.... Mais que sont donc allé faire les talentueux Caroline Cellier et Bernard Giraudeau dans cette galère ? Scénario frisant le ridicule , fin grotesque, y a rien à sauver dans ce nanard !!! Au secours !
    xx--Max--xx
    xx--Max--xx

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 177 critiques

    1,0
    Publiée le 25 avril 2009
    L’année des Méduses de Christopher Frank. Tiens, qui c’est ce gars-là ? Bon on va essayer de le connaître un peu mieux : 6 films en tant que réalisateur, la plupart non critiqués, les autres arrivent à atteindre 2 étoiles maximum. Pourtant il a fait joué de grands acteurs comme Thierry Lhermitte, Claude Brasseur etc… mais ses films sont inconnus sauf ``L’année des Méduses’’. Bon sinon ses films parlent en général d’adultère, ce n’est pas joyeux tout ça…Ca y est maintenant on connait ce réalisateur. Bon, ce film n’est franchement pas terrible au point de vue cinématographique, après si vous êtes pervers, ce film est fait pour vous (spoilers : on voit Valérie Kaprisky à poil dans ce film. Je sens que j’en ai réveillé plus d’un…). Bon parlons un peu de ce synopsis : une ado de 16 ans qui en fait plus vit mal une rupture et va jouer à des jeux dangereux de séduction pour essayer de reconquérir son ex. Ca c’est du lourd comme synopsis et c’est assez honteux en même temps. Honnêtement on ne voit presque que du nu dans ce film, dont l’actrice principale. Et alors là une question se pose : avez-vous déjà vu une mineure de 16 ans faire bronzette les seins nus à la plage ? C’est assez troublant comme idée même dans les années 80. Le réalisateur a perdu les pédales je crois. Bon le scénario est mal construit, on s’ennuie pas mal devant ce film et on attend qu’une chose : un passage intéressant, captivant, une once d’intelligence dans les paroles, enfin quelque chose de correct quoi. Je peux paraître dur dans la critique mais ce que je dis n’est pas faux. Mon étoile est principalement due aux acteurs, qui se sont embarqués malgré eux dans cette histoire incrédible et dormir debout. Bernard Giraudeau essaye de bien jouer tout comme Valérie Kaprisky, qui a du passer la moitié du tournage à poil la pauvre. Bref on comprend avec du mal le titre du film à la fin. L’ensemble est donc assez mauvais, on en retient que les scènes de nu et encore… Bref passez votre chemin.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1081 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    2,5
    Publiée le 19 août 2017
    Je rejoins un peu de précédents avis par rapport à ce film. Il a des qualités, mais aussi de gros défauts, ou du moins des aspects sans grande force, ce qui vient forcément le desservir. Dans les bons points, il y a bien sûr la sensualité particulière qui se dégage du film, avec une nudité que j’ai trouvé judicieusement utilisée, quoique pléthorique, un réalisateur qui sait la filmer et la mettre en valeur, et des actrices qui ont une évidente aura. Valérie Kaprisky n’est pas forcément une actrice très belle, de visage notamment, mais elle a un charme évident, une sensualité manifeste, et elle était tout indiqué pour son rôle, celui d’une jeune fille vénéneuse, type de personnages ambigus dans lesquels elle s’est souvent glissé. Autour d’elle il y a de solides interprètes, même si on pourra regretter que tous les personnages ne soient pas nécessairement dégrossis comme on l’aimerait. Je dis cela particulièrement de celui de Bernard Giraudeau, alors qu’il tient une place tout de même conséquente. L’interprétation et l’ambiance estivale un peu poisseuse et largement érotique sont donc deux éléments réussis de L’Année des méduses, film qui souffre, en retour du manque de maitrise du réalisateur. Frank filme bien la nudité, mais dès qu’on sort de cela, c’est très quelconque. Le final m’a spécialement déçu, les confrontations aigres entre les personnages (Perrin et Kaprisky spécialement) manque de vitalité, c’est filmé assez platement. Parfois, le réalisateur verse dans le beau catalogue papier glacé à la David Hamilton, et malheureusement dans un thriller (car c’est de cela qu’il s’agit), ce n’est pas forcément l’approche la plus attrayante. Le scénario est lui aussi assez inégal. Tout en abordant beaucoup de sujets intéressants, L’Année des méduses tend à se disperser aussi, et à ne pas vraiment approfondir tout ce qui le mériterait. Parmi les thèmes évoqués, au-delà du fond thriller qui guide notamment toute la deuxième partie, il y a une relation adulte-mineur, la grossesse d’une enfant, le rapport mère-fille singulier, la vieillesse, l’adultère… bref, au travers de ses personnages le film aborde beaucoup de choses, mais ça part parfois aussi vite que c’est venu. C’est forcément frustrant, tant l’épaisseur de L’Année des méduses aurait pu s’en trouver renforcer, alors que là beaucoup de gens prendront ce film avant tout comme une galerie de nudité, un métrage à peine plus ambitieux qu’un bon érotique du temps. A souligner une très curieuse bande son, avec en ouverture une chanson en allemand qui casse les oreilles, mais s’avère fort original. L’Année des méduses est finalement un film moyen. Pas vraiment réussi, ce n’est pas ingrat non plus, spécialement grâce aux acteurs et à de vraies idées intéressantes. Dommage qu’un vrai réalisateur de thrillers ne se soit pas impliqué dans la mise en scène, et que l’histoire soit trop elliptique. 2.5
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2241 abonnés Lire ses 5 684 critiques

    2,0
    Publiée le 26 juillet 2019
    L'année des méduses dégage beaucoup de sensualité grâce à ses actrices et il est difficile de rester de marbre face à la merveilleuse nudité de Valérie Kaprisky malheureusement le film semble presque aussi artificiel que la superficialité de ses personnages. L'intrigue est assez mince et la psychologie des différents protagonistes peu poussée de plus ce qui aurait pu donner lieu à un film très tendu manque d'intensité et d'électricité dans l'air. L'année des méduses est filmé assez paresseusement peut-être est-ce du au soleil au encore tous ses seins à l'air qui ont trop distrait le réalisateur ; en tout cas le résultat est que c'est gentiment ennuyeux et se regarde d'un œil. Rien d'inoubliable (à part bien sur Kaprisky et Caroline Cellier) spoiler: même la scène de l'attaque des méduses manque de percutant .
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 3 020 critiques

    2,5
    Publiée le 21 mars 2009
    Un bon film à l'époque qui finalement n'a pas trop mal viellit..Une comédie de moeurs acide, bien écrite par C. Frank ( pourtant écrivain bien moyen , maintenant passé de mode)..Un mileu qui n'a pas changé, rempli d'arrivistes , de show off , de nouveaux riches qui envient des anciens riches.. Rien de nouveau sous le soleil de St Tropez. Le film est vraiment porté à bout de bras par les acteurs, très bons , et surtout par la cultissime Caroline Cellier . C'est le grand rôle de sa carrière ( malheureusement trop méconnue ) elle est parfaite , tour à tour, cynique , effrontée, sensuelle, jalouse, coquine, manipulatrice, , une actrice complète qui sait tout jouer à la perfection..Elle écrase Kaprisky de sa féminité et de sa sensualité. Tout mâle adulte la désire, veut plonger dans l'écran, la rejoindre sur les plages de Pampelone . Même sa poitrine est beaucoup plus belle, opulente et rayonante que celle de Valérie. C'est une incroyable fascination qu'elle exerce dans ce film . Enorme..
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 3 127 critiques

    3,0
    Publiée le 27 février 2011
    Film haut en couleurs. Chaque personnage brille par l'émotion qu'il dégage. Ainsi certains sont haïssables, d'autres sont adorables...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top