Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Sang du châtiment
    note moyenne
    3,2
    50 notes dont 9 critiques
    répartition des 9 critiques par note
    1 critique
    2 critiques
    2 critiques
    2 critiques
    0 critique
    2 critiques
    Votre avis sur Le Sang du châtiment ?

    9 critiques spectateurs

    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 2 765 critiques

    2,0
    Publiée le 23 juillet 2018
    Loin du polar sombre et violent que j'avais imaginé, ce Sang du châtiment, ressemble plutôt à un téléfilm. Le tout est assez mou, les personnages manquent de profondeur et on s'ennui vite.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6167 abonnés Lire ses 10 692 critiques

    4,0
    Publiée le 2 février 2017
    Un film culte des 80's qui nous poursuit longtemps après la vision auquel William Friedkin n'attachait pourtant pas une grande importance! Près de trente ans se sont ècoulès et la froideur de certaines scènes surprend toujours encore aujourd'hui! Une banlieue paisible de Californie...des meurtres commis de sang froid...et une police qui n'a pas à courir bien loin pour trouver le coupable qui ne se cache même pas! Seulement voilà, ce jeune homme très complexe s'est mis dans la tête depuis quelque temps qu'il ne pouvait pas survivre sans s'abreuver de sang humain! Ses crimes sont autant de cèrèmonies barbares, au cours desquelles, il n'est plus vraiment lui-même! Est-il fou ? Possèdè ? Maître de ses actes ? Comment le procureur de district (jouè par Michael Biehn) va t-il s'y prendre pour le faire condamner ? Autant de questions et beaucoup d'autres que soulève ce « Sang du châtiment » quasi invisible du grand Friedkin! Un mètrage à la fois dur et fort qui tient en haleine jusqu'à la dernière seconde, une oeuvre très difficilement trouvable, notamment dans son Director's Cut! Ceux qui ont eu la chance de voir la version remontèe de "Rampage" comprendront où Friedkin voulait en venir à propos de ce terrifiant portrait d'un meurtrier, interprètè de façon hallucinante par Alex McArthur, le boyfriend tout beau tout propre et de cambouis de Madonna dans le clip « Papa don't preach » . Dèstabilisant..
    Le comptoir du cinéphage
    Le comptoir du cinéphage

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 351 critiques

    0,5
    Publiée le 21 juin 2014
    En tant que fan de William Friedkin, il me tardait de voir ce sang du châtiment, un long métrage méconnu du réalisateur de Killer Joe. Après visionnage, je comprends pourquoi ce truc était tombé dans l'oubli.

    Le sang du châtiment est une sombre merde faisant l'apologie de la peine de mort, sans honte et sans talent. Dans ce bousin, le spectateur suit la trajectoire d'un avocat qui doit convaincre un jury que Charlie Reece est coupable de ses crimes, dans le but de l'envoyer direct dans les couloirs de la mort. La hantise du baveux, c'est un verdict qui démontrerait l'irresponsabilité pénale de l'accusé en raison de troubles psychiatriques. C'est vrai qu'un mec qui a trucidé, récolté les organes et siroté le sang de 6 personnes est un gars qui à la tête sur les épaules et qui ne souffre d'aucune pathologie. Évidemment.

    William Friedkin prend clairement position en prenant l'avocat comme le héros de son film. A la manière d'un New York Police Judiciaire, le cinéaste filme platement des scènes hallucinantes de bêtises crasses. Un exemple: Dans sa plaidoirie, l'avocat demande à un expert psychiatre si Charlie Reece est fou. Le psy est catégorique, Charlie est schizophrène. L'avocat prend alors l'exemple foireux des crimes nazis. Il dit au psychiatre: "Si vous deviez jugez l'état mental des criminels nazis, vous diriez donc qu'ils étaient fou. Votre jugement conduirait donc à mettre des criminels dans des hôpitaux au lieu de leur donner la mort. On parle de gens qui ont conduit des hommes dans des chambres à gaz!!" 5 minutes après ce triste moment cinématographique, le juge s'adresse au jury : "Vous allez devoir délibérer. Si vous reconnaissez des troubles psychologiques à l'accusé qui aurait conduit ce dernier à ces meurtres, il sera déclaré irresponsable et sera interné dans une institution psychiatrique. Si vous le déclarez coupable, il ira à la chambre à gaz." (sic

    On a donc un avocat qui condamne fermement la barbarie nazie et les chambres à gaz dans le seul but d'envoyer un mec dans une chambre à gaz... Le summum de la connerie. Le pire, c'est que le scénario est de William Friedkin. Le sang du châtiment regorge de scènes démagogiques qui nous explique qu'un assassin souffrant de problèmes psychologiques, même si c'est pas gentil, doit finir ses jours à la chambre à gaz pour le bien de tous. Un petit discours bien puant qu'une certaine Marine L. ne renierait pas. La démonstration du bien fondé de la peine de mort est tellement bête et mal écrit dans ce film, que ça fait de la peine pour le réalisateur et le cinéma en général.

    Le sang du châtiment, un film condamné à pourrir dans les oubliettes du 7ème art.
    Serpiko77
    Serpiko77

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 297 critiques

    2,5
    Publiée le 4 août 2015
    Lorsqu'on visionne un film de William Friedkin et qu'Ennio Morricone compose les musiques on s'attend à un résultat au minimum très bon. Ici on est clairement déçu, cette série B ressemble plus à un téléfilm ou à un épisode de série policière comme il y en a tant de nos jours (la violence des crimes sanguinolent du début en moins). Pratiquement tout est chaotique, on retiendra seulement une réflexion évidente sur la peine de mort que chacun se posera au final.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 287 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    3,0
    Publiée le 1 décembre 2017
    Film quelque peu tronqué et casse-gueule, où Friedkin pose des pistes de réflexion sur la peine de mort vis à vis de l'alibi de la démence, racontant l'histoire d'un procureur (interprété par Michael Biehn) chargé de condamner un meurtrier ultra-violent à la peine capitale tout en faisant face à l'expertise de psychiatres et de scientifiques ainsi qu'à ses propres démons. J'ai aimé la façon qu'à Friedkin de montrer cette violence dans la première partie, l'impact sur la famille des victimes, leur détresse, le côté traumatique, un peu comme si on avait à l'écran les lignes d'un fait divers inhumain qui nous ferait froid dans le dos, ainsi qu'une certaine dimension christique, bien qu'effleurée. La seconde partie du long métrage dévoile des manques évidents narrativement parlant, quitte à basculer dans la caricature et autres raccourcis, cependant la mise en scène reste toujours au rendez-vous et la fin ne prend pas réellement parti, la subtilité est sauve pour le coup.
    Un film intéressant mais incomplet.
    jamesluctor
    jamesluctor

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 1 704 critiques

    3,0
    Publiée le 15 avril 2011
    D'habitude, j'apprécie le travail de Friedkin (même si il me faut du temps, comme pour Bug). Mais là, je me demande encore ce que l'oeuvre a de si géniale. C'est un fait divers comme on en voit beaucoup de nos jours, mais qui devait être moins banal à l'époque. Cependant, je trouve l'approche choisie par Friedkin très classique (l'enquêteur), le procès est digne d'une série télévisée et je ne vois pas vraiment où le film veut en venir. Un débat sur la peine de mort ? Tranché radicalement en fin de film, prise de risque de la part du réalisateur, mais sans se poser la bonne question (la peine pour satisfaire les victimes et pas pour châtier le coupable). Un thriller glauque ? J'ai à peine vu du gore, et le suggéré fait ici office du lot quotidien de nombreux psychopathes illustrés sur pellicule. Non, le sang des châtiments a tout du film classique policier, peut être agressif lors des meurtres, mais c'est bien peu au final.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 716 critiques

    5,0
    Publiée le 30 septembre 2007
    Terrifiant, violent, choquant, cruel, mais aussi splendide : ce film de Friedkin est son dernier grand film. Cinéaste surtout connu pour son "Exorciste", ou son "French Connection", Friedkin a aussi fait quelques films 'oubliés' et sensationnels : "Le convoi de la peur", Cruising", et ce "Sang du châtiment", un de ses plus grands films, et un des plus grands thrillers jamais réalisés. Un an avant "Le silence des agneaux".
    André Van Peteghem
    André Van Peteghem

    Suivre son activité Lire ses 83 critiques

    0,5
    Publiée le 17 août 2017
    En tant que fan de William Friedkin, il me tardait de voir ce sang du châtiment, un long métrage méconnu du réalisateur de Killer Joe. Après visionnage, je comprends pourquoi ce truc était tombé dans l'oubli.Le sang du châtiment est une sombre merde faisant l'apologie de la peine de mort, sans honte et sans talent. Dans ce bousin, le spectateur suit la trajectoire d'un avocat qui doit convaincre un jury que Charlie Reece est coupable de ses crimes, dans le but de l'envoyer direct dans les couloirs de la mort. La hantise du baveux, c'est un verdict qui démontrerait l'irresponsabilité pénale de l'accusé en raison de troubles psychiatriques. C'est vrai qu'un mec qui a trucidé, récolté les organes et siroté le sang de 6 personnes est un gars qui à la tête sur les épaules et qui ne souffre d'aucune pathologie. Évidemment. William Friedkin prend clairement position en prenant l'avocat comme le héros de son film. A la manière d'un New York Police Judiciaire, le cinéaste filme platement des scènes hallucinantes de bêtises crasses. Un exemple: Dans sa plaidoirie, l'avocat demande à un expert psychiatre si Charlie Reece est fou. Le psy est catégorique, Charlie est schizophrène. L'avocat prend alors l'exemple foireux des crimes nazis. Il dit au psychiatre: "Si vous deviez jugez l'état mental des criminels nazis, vous diriez donc qu'ils étaient fou. Votre jugement conduirait donc à mettre des criminels dans des hôpitaux au lieu de leur donner la mort. On parle de gens qui ont conduit des hommes dans des chambres à gaz!!" 5 minutes après ce triste moment cinématographique, le juge s'adresse au jury : "Vous allez devoir délibérer. Si vous reconnaissez des troubles psychologiques à l'accusé qui aurait conduit ce dernier à ces meurtres, il sera déclaré irresponsable et sera interné dans une institution psychiatrique. Si vous le déclarez coupable, il ira à la chambre à gaz." (sic) On a donc un avocat qui condamne fermement la barbarie nazie et les chambres à gaz dans le seul but d'envoyer un mec dans une chambre à gaz... Le summum de la connerie. Le pire, c'est que le scénario est de William Friedkin. Le sang du châtiment regorge de scènes démagogiques qui nous explique qu'un assassin souffrant de problèmes psychologiques, même si c'est pas gentil, doit finir ses jours à la chambre à gaz pour le bien de tous. Un petit discours bien puant qu'une certaine Marine L. ne renierait pas. La démonstration du bien fondé de la peine de mort est tellement bête et mal écrit dans ce film, que ça fait de la peine pour le réalisateur et le cinéma en général. Le sang du châtiment, un film condamné à pourrir dans les oubliettes du 7ème art.
    Sandrine Chauvin
    Sandrine Chauvin

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 20 décembre 2012
    film vu une fois il y a tres longtemps et il me hante je n'arrete pas de chercher pour le telecharge mais impossible et introuvable en dvd dommage qu'il ne soit pas ^programme a la tele en deuxieme partie de soirée j'ai vraiment envie de le revoir
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top