Mon compte
    Un Idiot à Paris
    note moyenne
    3,4
    235 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Un Idiot à Paris ?

    44 critiques spectateurs

    5
    8 critiques
    4
    18 critiques
    3
    7 critiques
    2
    8 critiques
    1
    1 critique
    0
    2 critiques
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 212 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2008
    Un excellent film populaire très bien écrit.Et très bien incarné par un jean Lefrevre excellent,a qui pour un fois on a donner un premier rôle intéressant certainement le seul d’ailleurs.Cet idiot donc sorti de sa campagne,ou il est exploité et est le souffre douleur de tout le village,rêve de Paris la ville lumiere ou tout peut arriver.Et il va lui en arriver des choses.Il va surtout croiser sur son chemin des tas de personnages,du chauffeur de taxi raciste(andré pouce),au patron tyrannique(bernard blier)avec ses employés,mais qui devient plus que sympathique avec l'idiot,car il sort tout comme lui de l'assistance public ce qu'il fait de lui son frére.Yves robert campe un personnage,prisonnier du monde moderne,qui envie a cet idiot sa naïveté.Et bien sur danny carrel en pute au grand cœur rêvant de grand air.Audiard signe de très bons textes,qui font mouches a chaque coups.On passe en revu grâce a cette galerie de personnage,tout le monde citadin moderne et toute son absurdité.L'idiot n'est pas forcement celui que tout le monde croit idiot,le crétinisme du monde moderne et bien pire.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 744 abonnés Lire ses 11 201 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2019
    Une oeuvre drôle et tendre sur l'histoire de ce candide paysan, amoureux de la Dame de fer! C'est la toute première fois que Jean Lefebvre obtient le rôle principal d'un film et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est vraiment attachant en paysan Goubi! Dany Carrel ajoute du charme et du piquant à cette comèdie populaire que l'on prend plaisir à revoir à la tèlèvision! On retiendra ègalement les dialogues assaisonnès de Michel Audiard, le beau petit village de Jaligny-sur-Bresbre dans l'Allier et la jolie musique du gènèrique du dèbut interprètèe par Jacques Brel en personne : « Les coeurs tendres » . Un film simple comme la vie qui donne vraiment du baume au coeur...
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 700 abonnés Lire ses 3 782 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juin 2013
    Avec son titre franchouillard « Un idiot à Paris » laisse à penser que nous sommes face à une de ces nombreuses productions des années 60 et 70 dans lesquelles la fine fleur du comique français mais aussi son arrière-ban allaient arrondir leurs fins de mois. La présence au générique de Jean Lefebvre et de Paul Préboist ne fait que renforcer l’impression de départ ayant tous les deux allègrement donné dans les nanars de Max Pécas, Serge Pénard ou Raoul André. Ceux qui s’arrêteraient à ces premiers indices auraient tort car c’est maître Audiard en personne qui adapte une tendre fable de René Fallet, confiant la réalisation à un tout jeune Serge Korber qui attaque ici sa deuxième réalisation après une carrière d’assistant du côté de la Nouvelle Vague. Goubi le fada d’un village de l’Allier se trouve projeté en plein Paris. Le hasard des déambulations de Goubi va mettre sur sa route une prostituée amoureuse des fleurs et un riche marchand de viandes des Halles sorti de l’assistance tout comme le pauvre Goubi. En confiant ces deux rôles à la mutine Dany Carrel et l’inénarrable Bernard Blier, grand praticien des dialogues d’Audiard, Serge Korber ne pouvait que faire mouche. On comprend qu’Audiard ait été séduit par cette histoire confrontant la naïveté du travailleur agricole au franc parlé de la dame de petite vertu, les saillies de l’une répondant à merveille aux étonnements béats de l’autre. On s’amuse donc beaucoup à l’écoute d’une des très bonnes partitions du dialoguiste qui est alors au firmament de sa gloire. Mais au-delà des réjouissances traditionnelles offertes par Audiard le film fait montre d’une réelle poésie qui doit beaucoup à l’interprétation de Jean Lefebvre qui a su trouver le ton juste pour éviter le côté tête à claques jusqu’alors recherché par les réalisateurs et cause de son succès comme second rôle. Dans une France qui hésite encore à perdre sa ruralité profonde, on assiste parfois ému à ce joli conte de fées qui fait l’éloge de la naïveté. Mais Dieu ! Comme dirait Audiard que Dany Carrel était gironde. Comment résister à ses clignements d’yeux qui feraient monter le tensiomètre d’un moine tibétain ? Contempler la belle Dany dans ses tenues chamarrées tout au long du métrage n’est pas le moindre intérêt d’ « Un idiot à Paris ».
    Lebruitdupopcornmerendfou
    Lebruitdupopcornmerendfou

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 165 critiques

    5,0
    Publiée le 28 août 2015
    Un idiot à Paris est un excellent film. Tout d'abord par le jeu des acteurs et notamment de Jean Lefebvre qui est brillant, émouvant, attachant, drôle. Ce film est poétique et humain. Et même si ce film a près de 50 ans, il garde une fraicheur inégalée. Une ode à la vie.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 4 347 abonnés Lire ses 6 922 critiques

    2,5
    Publiée le 22 novembre 2013
    Un petit film sympathique au scénario léger et sans prétention porté par un très bon duo qui est Jean Lefebvre et Dany Carrel.
    brianpatrick
    brianpatrick

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 501 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mai 2011
    Une superbe comédie, un magnifique Jean Leverbe. Une belle ambiance d'époque.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 982 critiques

    3,5
    Publiée le 8 décembre 2014
    Un standard de la naïveté au cinéma, dont il est pourtant difficile de se lasser. Elle nous ramène en enfance, où la tour Eiffel était quelque chose de vital, de magnifique et de représentatif de la plus belle ville du monde. Elle oppose l’univers citadin et l’univers campagnard dans un feu d’artifice de différences si criantes qu’on se demande comment elles ont pu se rencontrer dans une même oeuvre. Lefebvre est l’idéal mélange des deux, et sa bêtise la frontière le long de laquelle il marche.
    Lilibreizh
    Lilibreizh

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 209 critiques

    5,0
    Publiée le 16 septembre 2007
    Drôle, tendre et doux-amer. Une comédie qui tourne en dérision le comportement du Français moyen et montre bien que les idiots ne sont pas forcément ceux que l'on croit, grâce à l'interprétation formidable de Jean Lefebvre. La merveilleuse chanson de Jacques Brel, "Les coeurs tendres", que l'on entend dans le générique de début, est franchement la cerise sur le gâteau.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 4 décembre 2013
    J'ai adoré ce film particulièrement très sympa dans lequel tous les personnages en deviennent attachants. Jean Lefèbvre joue à merveille son rôle d'idiot de village, Danny Carrel est d'une beauté saissisante, Bernard Blier savoureux. C'est simple, doux, tendre, non vulgaire, pimenté par les dialogues d'Audiard, les paysages de l'Allier ou la poésie régne, la très belle chanson de Jacques Brel et j'ai rigolé de bon coeur à plusieurs reprises. Une comédie que je revisonne de temps en temps sans m'ennuyer une seconde. Sans aucun doute le meilleur film de Serge Korber.
    Glumdops
    Glumdops

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 195 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mai 2015
    Une jolie comédie légère ou Jean Lefèvre trouve son unique premier rôle au cinéma. On y retrouve avec bonheur tout le charme un peu désuet des comédies françaises de cette époque. Une pléiade d'acteurs connus gravitent avec bonheur autour du rôle principal. A voir et à revoir.
    oneosh89000
    oneosh89000

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 554 critiques

    2,0
    Publiée le 23 mai 2011
    Serge Korber adapte René Fallet. Du cinéma sympathique comme tout , où l'on s'ennuie presque jamais grâce à la tendresse de cet idiot gentil interprété par l'un des spécialistes des rôles comme celui là , Jean Lefebvre. Mais Danny Carrel jouant la pute gracieusement prénommée La Fleur, est de loin la meilleure comédienne du film. Après par moments c'est lourdaud, et clichés sur le monde des paysans abondent malgré une certaine minime poésie qui s'en dégage. Les dialogues de Michel Audiard sont encore une fois excellents particulièrement quand c'est Bernard Blier qui énonce ses paroles. Un bon petit moment en perspective.
    gregbox51
    gregbox51

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 001 critiques

    3,0
    Publiée le 2 février 2012
    Le vieux cinéma français avec une longue liste de "tronches" de l'époque, tronches en bonne partie disparues à jamais et que l'on regrette tant. Châpeau aux dialogue, Audiard n'était pas n'importe-qui.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 465 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    3,5
    Publiée le 17 décembre 2016
    Un film surtout réputé pour les quelques pépites de dialogues que nous offre M. Audiard (ma favorite : "je suis militant socialiste, ancien combattant et bistrot, c'est vous dire si j'en ai entendu des conneries dans ma vie mais une comme ça, jamais" le tout déclamé par R. Dalban, c'est hilarant) mais c'est aussi des acteurs en état de grâce (B. Blier bien sûr, en apôtre de l'assistance, "le Harvard de la France", P. Tornade, R. Dalban donc, A. Pousse, J. Carmet, D. Carrel et surtout J. Lefèvre, qui bouffe l'écran). Le film, adapté de R. Fallet, développe une poésie typique de l'auteur et qui foudroie notre société moderne et sa stigmatisation de la différence alors qu'elle nous enferme dans des HLM qui ruine l'intimité, qu'elle nous empêche de marcher sur les pelouses etc... Le film dresse une belle galerie de personnages, on rit parfois et on se pose quelques questions. La mise en scène est par contre le point faible, sans ambition. Un hymne à l'amour pur et à la campagne. D'autres critiques sur
    CaspiWaltch
    CaspiWaltch

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 31 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2016
    Jean Lefebvre a fait de très bons seconds rôles (Les tontons flingueurs, les Gendarmes, la 7e Compagnie), mais il a enchaîné les navets dans les rôles principaux (Château Magot, Pas sortis de l'auberge, Prends ta Rolls et va pointer...). Un idiot à Paris est l'exception: pour une fois, Jean Lefebvre est excellent dans un rôle principal. Il est vraiment parfait dans le rôle de ce valet de ferme, idiot d'un village de l'Allier, qui se retrouve perdu par inadvertance à Paris, la ville dont il rêvait depuis toujours. A côté de Lefebvre, Dany Carrel campe à merveille la prostituée au grand cœur amoureuse de la nature, et Bernard Blier est magistral en magnat de la viande (son discours en réponse à la grève de ses employés vaut le détour). Pour les dialogues, c'est du Audiard pur sucre, on ne s'en lasse pas: "J'suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot, c'est dire si dans ma vie j'ai entendu des conneries, mais des comme ça jamais".

    Serge Korber nous offre ici un très bon film, drôle et humain, avec des personnages attachants, assez loin de la noirceur et du cynisme du roman de René Fallet (auteur également des romans à l'origine des Vieux de la Vieille et La Soupe au Choux) dont il est tiré. Sur ce point aussi, ce film est une exception, tant il est rare de voir une adaptation où le film est meilleur que le roman qui l'a inspiré.
    Jean P.
    Jean P.

    Suivre son activité Lire ses 25 critiques

    5,0
    Publiée le 17 février 2013
    Un vrai petit chef d'oeuvre méconnu, dans lequel Jean Lefebvre n'en fait pas des tonnes, au contraire il joue avec justesse. Danny Carel est adorable, et B. Blier fait un numéro d'anthologie. certains dialogues sont mémorables. Il ya qq chose de magique dans ce film. Certains le trouveront ringard ou même niais, mais ce n'est pas du tout le cas.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top