Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Incinérateur de cadavres
    note moyenne
    3,9
    98 notes dont 16 critiques
    répartition des 16 critiques par note
    5 critiques
    8 critiques
    2 critiques
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Incinérateur de cadavres ?

    16 critiques spectateurs

    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    4,5
    Publiée le 4 octobre 2011
    Le parcours d'un simple homme qui se voit en rédempteur du monde.C'est ce que lui offrira l’idéologie nazi dans laquelle il plongera aveuglement.Le parcours de cet homme peut rappeler celui effectué par Nicholson dans shining,et même la réalisation du film rappelle ce qu'a pu faire Kubrick.Un film audacieux qui na rien perdu de sa force,appuyé par des plans et un noir et blanc magnifique.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 387 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    4,5
    Publiée le 17 décembre 2011
    Un Noir et Blanc somptueux, des cadrages inspirés, un personnage principal terrifiant de naïveté criminelle, une idée de mise en scène par plan... Formidable choc esthétique du cinéma tchèque, L'Incinérateur de Cadavres est une oeuvre à réhabiliter d'urgence. Injustement méconnu ( peut-être en raison de la censure prolongée qu'il dut subir ), le film de Juraj Herz dépeint la montée du nazisme comme une atrocité baroque, non dénuée d'une certaine poésie morbide, avec ce mélange d'élégance non feinte et d'aveuglement moral de son protagoniste. Si ce morceau de cinéma est une prouesse stylistique indiscutable, les thèmes véhiculés font littéralement froid dans le dos : aspiration néfaste à un idéal de pureté, éradication des différences sous toutes leurs formes - incroyable scène où le père de famille tue son propre fils qu'il juge trop mou et féminin - et raffinement artistique flirtant avec l'indécence sont autant d'idées amenant le public à la réflexion. Au final, l'Incinérateur de Cadavres prend physiquement aux tripes, conjuguant à merveille la splendeur de ses images et la richesse de son propos. Chef d'oeuvre, c'est dit !
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1243 abonnés Lire ses 3 489 critiques

    5,0
    Publiée le 4 août 2016
    L'un des plus impressionnants films du cinéma tchécoslovaque (et même mondial). Ou comment, en 1939, le responsable d'un crematorium en vient à adhérer insensiblement aux théories raciales nazies. Très stylisé, dans une atmosphère sépulcrale étouffante, Juraj Herz nous montre un monstre en devenir. Le macabre se teinte parfois d'humour, suffisamment pour ne pas suffoquer devant ce film terrible. Une oeuvre qui explore le côté le plus visqueux de l'âme humaine, et qui peut être considéré comme un film d'horreur sur l'Holocauste. D'origine slovaque, Juraj Herz, a tourné ce film à 34 ans. Il a sa place parmi les chefs d'oeuvre du 7ème art.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 287 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    4,0
    Publiée le 20 août 2015
    Quelle ambiance !!! Le film nous fait passer par toutes les sensations, c’est admirablement bien filmé et esthétisé, ça transpire l’audace, des réflexions sur l’existence, l’âme et leurs finalités, l’acteur principal est incroyable de froideur macabre, il y a des passages bergmaniens complètement tétanisants, le thème musical est creepy, bref c’est bourré de qualités. Seul hic c’est que c’est peut être un poil trop bavard, si le metteur en scène s’était servit de toute l’atmosphère qu’il génère pour marquer des silences presque gênants (notamment lors d’une séquence géniale où la famille est à table) là ça pouvait accoucher d’une très grande œuvre.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 508 critiques

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2019
    Un film particulièrement intéressant d'un point de vue formel et narratif car audacieux et original, dans le choix des cadrages, du rythme et en particulier du travail de transitions entre les scènes, assez impressionnant. La musique est magnifique, les acteurs crèvent l'écran et le propos, dans toute son ambiguïté, s'avère traité avec justesse.

    Je conseille donc fortement ce film qui n'a pas pris une ride.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 322 abonnés Lire ses 3 214 critiques

    4,0
    Publiée le 25 mai 2012
    Avec une incroyable maitrise, le réalisateur tchèque Juraj Herz donne forme à la folie dans ce long métrage noir et glauque. La mise en scène tient tout simplement du génie et accentue cet effet de démence progressive affectant le personnage principal qui, il faut le dire, n'est initialement pas net du tout. Gros travail également dans le montage et la prise de son. Si l'ensemble est complètement décalé, le film ne tombe jamais dans l'incohérence même si la compréhension de certains éléments demeure malaisée.
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 785 critiques

    4,5
    Publiée le 7 décembre 2020
    Nul doute, en tournant L’incinérateur de cadavres (1968), Juraj Herz a réalisé un des films les plus audacieux et marquants de la Nouvelle Vague du cinéma tchécoslovaque. Produit sous une dictature (tournage interrompu par l’arrivée des chars en Tchécoslovaquie, montage technique réalisé en secret), le film longtemps censuré relate l’insidieuse folie de son protagoniste principal peu à peu happé par l’idéologie nazi. Pour aborder ce sujet rude à travers la trajectoire de cet homme, Herz fait démonstration d’une grande inventivité et aisance dans la mise en scène adoptée. Critique complète sur incineveritasblog.wordpress.com/2020/12/07/lincinerateur-de-cadavres/
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juillet 2010
    Un des fruits les plus étranges de l’éphémère printemps de Prague, qui a tout juste eu le temps d’être achevé avant que les chars soviétiques ne s’installent en Tchécoslovaquie en 1968. Il s’agit d’une sorte de fable satirique et surréaliste macabre, avec une mise en scène très insolite, des décors et un style baroques. La cible manifeste du film est l’idéologie raciste nazie, mais celui-ci est si profondément perturbant et subversif qu’il n ‘est pas surprenant qu’un régime communiste stalinien orthodoxe ait été suffisamment inquiet pour l’interdire. Notre incinérateur est un chef de famille bienveillant et onctueux, une sorte de mystique pervers, que l’idéologie raciste mène en toute générosité au crime, y compris envers sa proche famille. Le racisme idéologique criminelle (et, on peut généraliser, toute idéologie totalitaire) comme le comble du soin chiropracteur, en quelque sorte.
    foch1800
    foch1800

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 132 critiques

    3,0
    Publiée le 19 octobre 2010
    un film barge et original, glacant le thème de l'holocauste
    S M.
    S M.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 555 critiques

    5,0
    Publiée le 1 octobre 2014
    Pépite méconnue du cinéma tchèque, "L'incinérateur de cadavres" est un film réalisé par Juraj Herz en 1968 mais sorti seulement en 2000. J'ai rarement vu une oeuvre aussi noire et macabre tout en étant aussi belle, décalée, originale et surréaliste. La mise en scène est particulièrement soignée. Quant à la photographie, elle est de toute beauté. Les textes sont bien écrits et choquent. On comprend pourquoi le film a été victime de la censure. Une oeuvre géniale et atypique. Tout bon cinéphile qui se respecte se doit de la découvrir.
    bardamule
    bardamule

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 199 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mai 2011
    Karl gère un crématorium en Tchécoslovaquie où il vit avec sa femme et ses deux enfants. Sa fascination pour ce procédé va devenir une véritable obsession, et, contacté par des Nazis il deviendra un de leur « technicien ». Une photographie superbe et morcelée mêlant gros plans furtifs (animaux, parties du corps et du visages...), érotisme (beaucoup de nus) et mort. Le personnage de Karl se dédouble progressivement. Il se sent responsable d'une mission : débarrasser l'humanité de sa souffrance en la brûlant. « Dans la vie rien n'est plus sûr que la mort ». Ce que l'on prend au départ pour un humour cynique, s'avère en réalité être une véritable profession de foi. Karl apprend que sa femme a du sang juif, mais rien de l'arrêtera dans sa quête « mystique », où il se confond de plus en plus avec la réincarnation de Bouddha. Un film bad, d'autant plus que la violence est amortie par ses discours habités, son délire perfectionniste, les tués sans cris, et une musique classique douce qui mettent le spectateur dans un état de malaise permanent. Nous plongeons avec horreur dans la logique d'un fou. Ma scène préférée reste celle où il assiste à une fête juive sombre en tant que taupe, scène où le déclic irréversible se produit : il est fasciné par l'un d'eux chantant pieusement ce qu'il exècre, la douleur et la souffrance. Grand film esthétique et pensée profonde sur l'impact du délire de grandeur dans la destruction des races (et ici le procédé pour Karl compte davantage que l'extinction des juifs en soi semble-t-il), même si perso les 1H30 de super glauque n'ont pas évidente à absorber surtout qu'aucune libération ne se produit dans un quelconque châtiment.
    JoeyTai
    JoeyTai

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 349 critiques

    3,0
    Publiée le 4 décembre 2020
    Je découvre avec ce film un réalisateur extrêmement audacieux, qui ne s'interdit ici aucun plan, aucun dialogue, aucun thème. Le résultat est très intéressant bien qu'assez mitigé. Le malaise qu'il instaure dès le tout début ne nous quitte pas jusqu'à la la toute fin. Le personnage principal, Kopfrkingl, est obsédé par la mort en général, et par l'incinération des cadavres en particulier. Atteint par une sorte de folie douce au départ, il glisse progressivement vers une folie qu'on peut qualifier de criminelle, jusqu'à l'indicible. Le poison de la haine raciale que son ami nazi instille peu à peu dans son esprit est habilement exposé. D'abord présenté comme un médecin compétent et dévoué, le Juif Bettleheim devient progressivement un médecin assoiffé d'argent, qui vit du malheur des autres. Au-delà de l'intrigue, c'est la mise en scène de Herz qui m'a surpris. Amateur de gros plans, quand ce n'est pas de très gros plans, le réalisateur se régale de lire la peur, l'envie, le soupçon dans le regard de ses personnages. Les transitions sont elles aussi excellentes. L'acteur qui incarne Kopfrkingl est très doué pour créer le malaise à chaque plan. Ah, sa façon de caresser la nuque de ses interlocuteurs ! Mais le réalisateur s’est un peu trop regardé filmer en gros plans tout au long du film, au risque d'affaiblir l'intrigue et la cohérence de la narration. Une œuvre très originale mais inégalement maîtrisée pour moi.
    slappys
    slappys

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,0
    Publiée le 28 octobre 2006
    A la fois loufoque et terriblement réaliste. L'incinérateur de cadavres, ou comment être prêt à détruire l'humanité en voulant oeuvrer en sa faveur... Un film où les meilleurs sentiments engendrent les idées les plus macabres.
    Pascal D.
    Pascal D.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 27 novembre 2019
    Intéressant dans la forme, voire comme témoignage de l'originalité d'un cinéma tchèque disparu , mais surtout un petit film morbide, à la mise en scène complaisante pour son acteur malsain . Relents d'antisémitisme insupportables que la critique feint d'ignorer.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 5 janvier 2018
    Un film esthétiquement sublime (cadrages au cordeau, focales courtes et inquiétantes... ) pour un film unique en son genre, véritable perle d'humour noir. Les dialogues, les personnages hauts en couleurs (seconds rôles inclus, de véritables tronches), la musique et le propos font de ce film tchèque un chef d'oeuvre singulier qui vous fera autant rire que froid dans le dos. Chef d'oeuvre pour qui aime le cinéma hors normes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top