Notez des films
Mon AlloCiné
    Frères de sang
    note moyenne
    2,7
    123 notes dont 24 critiques
    répartition des 24 critiques par note
    1 critique
    6 critiques
    5 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Frères de sang ?

    24 critiques spectateurs

    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 242 abonnés Lire ses 797 critiques

    3,5
    Publiée le 24 septembre 2014
    Tout premier film de Frank Henenlotter ("Elmer, le Remue-Méninges", "Frankenhooker", "Sex Addict"), "Frères de Sang" est un film assez déjanté avec un pitch de départ peu commun : pour faire simple, c'est l'histoire d'un jeune homme qui arrive à New-York et qui se trimballe avec lui une sorte de panier à linge en osier dans lequel il y aurait quelque chose de vivant ( spoiler: en l’occurrence : son frère siamois !! ) La première chose qui pourrait choquer en visionnant "Frères de Sang", c’est le côté ultra cheap du film entre ses effets spéciaux démodés, sa mise en scène assez bancale et ses acteurs frôlant l’amateurisme. Cependant, quand on sait que Henenlotter a dû faire avec un budget dérisoire (un peu plus de 30 000 dollars de l’époque !!) et un timing de tournage plus que serré, on peut lui tirer notre chapeau pour avoir réussi à se débrouiller pour nous proposer au final une bobine assez généreuse en matière d’horreur et de sang, avec une mise en scène ingénieuse, des effets spéciaux très artisanaux mais intelligemment mis en valeur nous réservant de bons moments (quand je vous dis que comparer des effets spéciaux d'il y a 30 ans avec ceux d'aujourd'hui c'est vraiment stupide !!), une certaine dose d’humour et surtout un scénario simple, linéaire, mais suffisamment intéressant et bien ficelé pour être digne d'intérêt. Car, en plus d’aborder des thèmes sérieux et très durs (lien spécial entre jumeaux, l’indifférence du père, la médecine marron, la vision des autres, l’intolérance de la société moderne…), Honenlotter prend à revers son public pour le surprendre et le toucher : au lieu de se contenter de présenter le monstrueux frangin comme un être assoiffé de sang, il le montre souffrant au plus profond de lui, en colère…et cette colère, il nous explique d’où elle provient. Ici, le monstre est un personnage bien plus complexe qu’il n'y paraît (et sincèrement : voir un monstre pleurer, ça touche…et ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça !) Voilà un film qui prouve qu'avec presque rien, on peut faire pas mal du moment qu'il y a du talent : tourné pour trois fois rien, il offre trois fois plus que bon nombre de films tournés avec un budget conséquent : les tâcherons d'Hollywood feraient bien d'en prendre de la graine (oui : c’est bien de toi dont je parle "Paranormal Activity" !!). Loin d’être un chef-d’œuvre, "Frères de Sang" reste un film sympathique, dans la droite lignée du cinéma underground, sombre, sale et inquiétant de David Cronenberg. ! Aussi malsain que jouissif, le film de Frank Henenlotter allie originalité, gore et humour décalé et il mériterait sans conteste un petit lifting avec les moyens modernes mais avec le même état d'esprit (ça serait une sacré tuerie à coup sûr !!). Bref, une curiosité à voir au moins une fois dans sa vie pour sa culture cinématographique personnelle.
    WinslowLeach666
    WinslowLeach666

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 359 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2010
    Film culte, Frère de Sang est une oeuvre glauque , Henenlotter sait y faire, sans moyens mais toujours avec passion, son cinéma est déjanté, sans moyens mais toujours honnête.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2696 abonnés Lire ses 6 174 critiques

    2,0
    Publiée le 22 juin 2011
    Rarement il nous aura été donné la possibilité de voir une telle perle en matière de Série Z, le film de Frank Henenlotter atteint des sommets en la matière. Ici, il est question de deux frères siamois, l’un est normal mais le second est un monstre difforme qui ne ressemble à rien, un espèce d’amas de chair informe ne parlant pas mais poussant d’immondes hurlements. Réalisé avec un budget infime, la direction d’acteur y est inexistante, le scénario, les trucages et les makeup-effects font peine à voir. Le must revient à la séquence réalisée en motion-capture, du grand art ! (ironie). Entre rire et consternation, on ne sait que choisir, mais ce qui est sûr, c'est que l'on prend un malin plaisir à voir cette oeuvre totalement délurée et underground, dans la lignée de Elmer le remue-méninges (1988).
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juillet 2013
    Frère de sang ( ou Basket Case en titre original ) a le mérite de proposer une idée loufoque et original mais qui malheureusement a ( très ) mal vieillit . Le film se veut être une comédie or le coté comique n'est là que lors des scène de meurtres , c'est drôle car c'est surjoué a mort , c'est souvent du gros n'importe quoi ou ça hurle a tout va et ça en devient presque ridicule , mais c'est bien là le coté comique du film car sans ça rien n'est drôle . Les acteurs sont une catastrophe et on s'en rend compte dès la scène d'introduction , médiocre voulu ou non en tout cas c'est bien ça qui donne une dimension comique dans les scènes de meurtres . La mise en scène est plate et très souvent laide , le scénario certes original et décalé ne sera pas plus approfondie que ça . Un des autres défauts du film est la "tête" , un vulgaire bout de plastique qui passe son temps a gueuler comme un porc que l'on égorgerait , probablement qu'en 1982 ça pouvait faire un peu d'effet , a l'heure actuel c'est juste ridicule et ringard . Coté gore rien a se mettre sous la dent malheureusement . Une série B horrifique typique des années 80 qui fera sourire voir rire a deux ou trois reprises mais qui garde son coté nanardesque tout juste sauvé par son histoire original .
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    0,5
    Publiée le 19 août 2009
    Totalement nul; une perte de temps assez inutile.. .
    bolt
    bolt

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 789 critiques

    0,5
    Publiée le 18 septembre 2009
    Alors là...Non ! Il y a des limites à ne pas dépasser dans la nullité absolue...et ce film réussit à aller au delà de ces limites. Il franchit la ligne rouge. Mais qu'est ce que c'est que ce "film" qui ne ressemble à rien ? Je n’ai trouvé à ce film, strictement aucune qualité. Le scénario est minable, les acteurs ne savent pas jouer, le film est d'une lenteur affligeante. J'ai presque eut envie de quitter la salle tellement j'avais honte pour le réalisateur qui à tout simplement fait...N'importe quoi. À éviter !
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 958 critiques

    3,5
    Publiée le 4 septembre 2013
    « Frères de sang » alias « Basket Case » a connu une petite renommée dans les années 80 au sein du cercle fermé des amateurs de films d’horreur. Il faut dire que les scènes les plus sanglantes suivent les traces du personnage principal et de son mystérieux panier. Dès le générique, l’hémoglobine gicle. Mais, il n’y a pas que cela. L’histoire se singularise par son originalité. Celle d'une horreur médicale que n’aurait pas renié le réalisateur David Cronenberg, spécialiste du genre. Jugez plutôt : un jeune homme qui conserve son frère siamois atrocement déformé dans un panier en osier, cherche à se venger des médecins qui les ont séparés. Lorsque le jeune homme tombe amoureux et essaye de gagner son indépendance, la créature devient folle… Dans un premier temps, le principal atout du film est de ne pas filmer directement le monstre mais d’utiliser la caméra subjective. Cela laisse planer un certain suspense concernant la nature de l'être caché. Ensuite, les liens complexes (amour, haine, soumission) entre les deux frères ainsi que le harcèlement télépathique de la créature sur son jumeau haussent le niveau. Par contre, une fois la créature dévoilée, le film lorgne du côté du gore burlesque à la Peter Jackson des débuts (« Bad Taste » et « Braindead »). Le monstre en caoutchouc est hideux mais son animation image par image façon « Chapi Chapo » s'avère catastrophique. Parfois, il n’est même pas animé du tout. C’est le comédien qui agite le monstre dans ses bras ! Cela n’empêche pas les corps coupés en deux, les visages ravagés et les hectolitres de sang de couler. Les flash-back sur l’enfance des frères, leur séparation au bistouri sont de grands moments… à condition d’avoir l’estomac solide. L’émotion est vaguement présente lorsque le frère opéré récupère son double monstrueux, sorte de tumeur munie de dents, dans une poubelle. Ou encore quand la nounou raconte une histoire à la monstruosité assise sur ses genous. Retour au présent, et on rigole lorsque la chose monstrueuse vole une petite culotte à une prostituée. Le summum est atteint avec le viol final. Un tas de plastique inondé de sang censé représenter l’horrible frangin, fait des va-et-vient dans l’entrejambe d’une femme nue. Il fallait oser ! Sur la forme, le film a très mal vieilli. La photographie est sale. Les acteurs sont tous mauvais (y compris le personnage principal, cheveux longs bouclés, très années 80). Bref, c’est un film plein de défauts mais foutraque, culotté et gerbant. Moi, j’aime…
    rogerwaters
    rogerwaters

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 1 089 critiques

    3,5
    Publiée le 29 janvier 2017
    Totalement culte, ce premier Basket Case tourné avec fort peu de moyens témoigne déjà de la capacité de Frank Henenlotter de créer un univers barré qui n’appartient qu’à lui. Certes, les cadrages sont encore amateurs et les acteurs ne sont pas toujours justes, mais il se dégage de l’ensemble une folle générosité et une envie de faire partager une vision étrange. C’est foutraque, parfois bordélique et incohérent, mais de nombreuses scènes sont suffisamment marquantes pour s’imprégner durablement dans nos mémoires. Ce film a acquis son statut de film culte grâce à la cassette vidéo, permettant au cinéaste de continuer à développer une œuvre indépendante de grande qualité.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 13 octobre 2007
    j'aime bien les séries z en général.Soit disant ce film est un classique du gore.Franchement pour moi il fait parti de la catégorie "gore débile".Franchement c'est trop mal fait(la scène où le monstre est tout seul dans la chambre et il saccage tout).L'interprétation des acteurs est nulle aussi.Reste L'histoire où ça peut encore aller.La scène de la séparation des siamois est pas mal non plus.Y'a des séries z qui valent le coup,celle là ne vaut rien du tout
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 1 octobre 2012
    J'ai découvert Frank Henenlotter avec Frankenhooker et ce qui m'avait immédiatement frappé, c'était cette description à la fois sordide et étrangement fascinante des bas-fonds new yorkais. Frère de sang (Basket Case en VO) est dans le même esprit. On y retrouve les ruelles sombres et humides et les hôtels miteux mal fréquentés avec toujours cette ambiance unique : glauque mais pas vulgaire pour autant (contrairement à l'ignoble Street Trash par exemple). Tourné avec trois bouts de ficelles, ce film est truffé de défauts techniques et artistiques, et l'ensemble flirte avec le Z (ce qui en rebutera plus d'un). Le film est en fait sauvé par l'originalité de son histoire.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 579 critiques

    1,0
    Publiée le 12 juillet 2011
    Ce film est particulier. On sent bien qu’il assume totalement son côté nanar, kitsch et complètement con mais bon… Dès que j’estime que mes neurones sont en danger généralement je mords et là Basket Case rentre parfaitement dans ce critère. Doux Jésus, ce film est une véritable purge, un destructeur cérébral, j’ai quand même rarement vu un film aussi con et le fait de s’assumer ne suffit pas pour que je sois indulgent. Techniquement parlant c’est mauvais, la mise en scène n’est pas palpitante et n’arrange vraiment pas des scènes qui auraient pu être sympathiques. Bien sûr l’aspect artistique n’est pas recherché forcément par les amateurs de série Z, moi-même je ne l’ai pas cherché mais j’estime qu’il faut quand même un minimum de talent au niveau de la réalisation pour donner un bon rendu aux scènes mais ici ce n’est pas le cas, le pire demeurant ces horribles passages en stop motion complètement ratés. De la véritable diarrhée visuelle. Enfin le pire c’est même pas l’aspect visuel en fin de compte, le pire c’est le scénario… Qu’il soit léger ok, mais qu’il soit aussi inconsistant, lourd et débile je dis non ! Il y a de l’idée à la base, le principe de ce frère siamois totalement difforme qui tue sur ordre de son frère c’est original, on ne peut pas lui enlever ça. Mais ni le design du monstre, ni la façon avec laquelle on aborde ce « personnage » m’ont frappé. C’est plus pathétique que réellement drôle. Le film affiche même un défaut de taille pour moi c’est qu’il se prend vraiment au sérieux à certains moments, à croire que le réalisateur s’est totalement perdu dans ses intentions. On nous ressort également des personnages inintéressants interprétés par des acteurs passables. Et qu’est-ce que c’est mal rythmé en plus, vers la fin ça devenait un véritable calvaire pour moi de continuer à suivre ce film, la scène finale m’a laissé pantois mais celle d’avant avec la blonde dans le lit c’était encore pire, ça m’a affligé, je me suis senti insulté en tant que spectateur d’assister à une scène pareille. Basket Case est un film affreusement abrutissant. Les amateurs de série Z y trouveront peut-être leur compte et encore je me demande comment ils font. Un film grotesque.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6084 abonnés Lire ses 10 654 critiques

    3,0
    Publiée le 24 juillet 2019
    Venons en de suite à l'essentiel de cette histoire barrèe et originale qui fait froid dans le dos! Celle d'un jeune homme portant un mystèrieux panier d'osier qui contient son frère siamois, extrêmement dèformè, veut se venger dans le New York underground des 80's des toubibs qui les ont sèparès contre leur volontè! C'est dire l'intèrêt de la chose [...] De l'horreur culte et ultra cheap de sèrie B ; c'est un classique du genre et rien n'y manque! il n'y a, à aucun moment, tromperie sur la marchandise! L'affiche du film est aussi marquante que le film de Frank Henenlotter, cinèaste à qui il faudra rendre justice un jour! On a beau savoir depuis le dèbut que tout finira mal, on marche parce que Henenlotter se sert de tous les moyens du cinèma bis : atmosphère poisseuse, timing serrè, F / X artisanaux...Certes "Basket Case" est fauchè mais ne s'en cache pas! il est, dans son genre, rèussi, avec un monstre de sèrie Z qui nous gratifie de plusieurs scènes chocs! Ont suivi "Basket Case 2" (1990) et "Basket Case 3 : The Progeny" (1992), toujours rèalisè par cet hurluberlu de Henenlotter...
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 425 abonnés Lire ses 3 532 critiques

    2,0
    Publiée le 29 mai 2016
    Spécialiste des série B trash et filmées avec très (très) peu de moyens, Frank Henenlotter a débuté sa carrière avec "Basket Case". On y suit un jeune homme, se promenant dans New York avec un panier en osier, qui cache son frère jumeau déformé et meurtrier ! La modestie du budget (euphémisme) se fait lourdement ressentir, avec des effets visuels assez cheap, des acteurs amateurs, et des décors répétitifs. Néanmoins, le film aligne les séquences sanglantes, propose une ambiance poisseuse à souhait, et contient des idées bien allumées. Sans compter un humour noir bienvenu, qui permet de ne pas trop prendre l'ensemble au sérieux. Pour amateurs de cinéma trash.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 319 abonnés Lire ses 3 204 critiques

    1,0
    Publiée le 5 janvier 2017
    Si, dans le milieu du cinéma d'horreur, "Basket Case" dispose d'un statut de film culte, on se demande bien pourquoi. Plus ridicule qu'effrayant, ce long métrage ne parvient pas a créer ce sentiment d'épouvante tent recherché. La faute à une realréalisation bancale, à de mauvais acteurs et surtout à cause de cette créature foireuse qui aurait gagné à être plus suggérée que montrée. L'absence de moyens financiers ou d'assumer pleinement son aspect série B n'excuse pas les faiblesses de "Basket Case". Oeuvre abrutissante, vide et finalement peu intéressante.
    Loïc G
    Loïc G

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 583 critiques

    4,0
    Publiée le 21 septembre 2009
    Vu avec le Club 300 à la Nuit de la Peur. Un OVNI que ce film! Arrivant de nul part, un campagnard, un peu limité, arrive à New York en portant continuellement un coffre en osier. Dans cette boite, son frère siamois, un morceau de lui, retiré contre son grès. Après avoir pris une chambre d'hôtel dans un endroit peuplé de personnages, les deux frères partent accomplir leur mission: se venger de ceux qui les ont séparé! J'annonce de suite: le frère monstrueux est en patte à modeler et les scènes où il apparaît sont très kitch. Cependant, on s'attache rapidement aux personnages et les scènes dites horrifiques font vraiment couler le sang. Le film propose également un côté plus dramatique en nous montrons la détresse du monstre face à la normalité de son frère, surtout face aux femmes ce dernier devenant incontrôlable par jalousie. Un film donc fait avec trois sous qui, avec des idées riches et un montage énergique, devient vraiment intéressant et attachant. La fin est particulièrement excellente! Franchement, pour les amateurs, à voir absolument!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top