Mon compte
    Attention danger travail
    Note moyenne
    4,0
    182 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Attention danger travail ?

    25 critiques spectateurs

    5
    13 critiques
    4
    8 critiques
    3
    1 critique
    2
    2 critiques
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    regimbald
    regimbald

    33 abonnés 87 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 15 mai 2013
    Qui c'est qui se levent tôt le matin, et qu'empêche les autres de dormir? Les gens qui bossent.
    Mais qui c'est qui se gênent pas, pour gueuler quand j'fais la fete? Les gens qui bossent. Ils seraient plus près de leur enfants, y'aurais d'ja moins de délinquants. Les gens qui bossent, Ils exploitent la planète et puis tans pis si sa pète. A bas les gens qui bossent. C'est que d'la raquaille. A bas Les gens qui bossent. Faut les nettoyer au karcher. A cause de qui y'a que l'week-end qu'y'a les bons trucs à la télé ? Les gens qui bossent. Qui c'est qui se dit vivement la retraite et qui la touchera surement jamais? Les gens qui bossent. Qui c'est qui en a marre de payer des impots ? Les gens qui bossent. Et surtout, à cause de qui y'a pas de boulot aujourd'hui? Les gens qui bossent... A bas les gens qui bossent, Ils sont égoïstes. A bas les gens qui bossent. Heureusement y'en à de moins en moins... Ils ont pas peur de dire tout haut que les chômeurs ils sont feignants, mais qu'est ce qu'ils sont contents de pas être à leur place. Et puis tous les matins ils prennent tous leur bagnole, et du coup à cause d'eux y'a la guerre en Irak. A bas les gens qui bossent, Ils ont vraiment rien d'autres à foutre. A bas les gens qui bossent, Franchement y'a pas de quoi la ramener. A bas les gens qui bossent, Ils sont pas épanouis. Ils sont pires que les nazis, c'est des Américains....
    stillpop
    stillpop

    74 abonnés 1 444 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 21 septembre 2011
    Difficile de se prononcer, il n'y a pas d'explication de texte sur le côté indispensable du RMI et de pourquoi toutes les politiques de droite l'on laissé survivre jusqu'ici, ce qui donne à ce documentaire un côté un peu vain.
    Rappeler que le travail vient du mot "faire mal" n'est pas si étonnant, il n'y a qu'à voir la tête d'un retraité ou d'un lycéen comparé à celle d'un mec dans le métro à 8h30 pour savoir ce que pensent vraiment 90% des Français de cet étrange esclavage qui ne sert qu'à ramener de l'argent en pompant le plus de temps libre possible, celui qui
    normalement vous permet de dépenser cet argent ! Quel système bancal qui ne continue à survivre que grâce aux convenances sociales d'une génération convertie, mais qui ne restera pas toujours à la tête du pays !
    Le problème, c'est que ce film n'interviewe que les assistés du RMI, qui, jeunes et en bonne santé (et célibataires), ne se plaignent pas trop de retrouver beaucoup de temps libre pour lire, vivre, même si c'est sans la dernière voiture ou portable à la mode. Il n'y a pas de rentiers ou de braqueurs de banque, ni de joueur de Loto, ce
    qui aurait élargi le débat.
    Mais surtout (à part une conférence), il n'y a pas de réflexion sur l'incompatibilité entre le travail pour tous et le libéralisme sauvage qui a détruit le système capitalistico-républicain en si peu d'année. Donc pas de réflexion sur l'incroyable hypocrisie du Medef et autres Raffarins (extra-ordinaires dans le docu, qu'on croit tourné juste avant la mort de Louis 16 ou dans un pays communiste !) qui veulent supprimer un système anti-pauvreté quand ils ne sont plus capable de créer des emplois. Sans parler du déséquilibre injustifiable des écarts entre rémunérations qui vont bientôt égaler celles entre les serfs et les rois de France. C'était bien la peine de faire la révolution.
    Comme de toute façon, le but était seulement de mettre en lumière un changement de mentalité, pourquoi n'être pas allé plus loin ?
    Il reste des moments "hilarants" et surtout sidérants d'imbécillité humaine, aussi bien dans les formations des jeunes aux métiers de merde, que dans les spots débilisants du High Tech ou de la finance, mais la cerise sur le gâteau, c'est le Baron qui explique que l'on doit donner aux Français le goût de travailler après les années loisirs, il faudra un jour lui apprendre pourquoi et comment les Français consomment et entretiennent la machine, certainement pas en travaillant (de toute façon, le Medef n'a pas de solution à la pénurie d'emploi), mais au contraire en dépensant son argent pendant le peu de jours où il est enfin libre ! Vraiment lamentable et donc indispensable pour ces quelques interventions bien choisies par Carles.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 16 septembre 2009
    Un très bon film sur une facette de notre société : le travail. C'est un film surprenant, déroutant, qui nous fait nous poser pas mal de questions sur notre vie de tous les jours. A ne pas rater !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 21 mai 2008
    pierre carles donne la parole à ceux que les médias oublient, à savoir les "résistants" de la société de consommation et du libéralisme économique.
    derrière le propos, que j'ai trouvé extrêmement pertinent et courageux, il y a des scènes d'anthologie qui génèrent fous rires, stupéfactions et émotions.
    un film sur la liberté et l'épanouissement, sur l'émancipation et l'insoumission.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 4 juin 2007
    Du grand Pierre Carles!! Que l'on soit d'accord ou pas avec les déserteurs du marché du travail, on ne peut qu'applaudir ce film qui est à contre-courant... On a droit d'habitude à la télé aux blablas "le travail c'est la santé!". Là, la parole est donnée à ceux qui pensent le contraire. Très bien construit, c'est un chef d'oeuvre du ciné alternatif! Merci Pierre Carles d'exister!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Voici une réflexion sur la place du travail dans notre société, pourquoi nous y allons chaque matin, comment l'envisageons-nous, etc. Et surtout à quoi çà sert ? Dit comme çà, rien de bien folichon. Sauf que ce film est parfaitement iconoclaste, provocateur, même libertaire, et surtout très drôle.
    L'idée d'interviewer des chômeurs qui ont décidé un jour de le rester, est parfaitement surprenante et provocatrice. Pourtant, on ne peut s'empêcher de les comprendre dans leur démarche extrême, même si l'on ne partage pas leur point de vue. Certains d'entre eux disent des choses véritables, sur l'aliénation du travail notamment, ou lorsqu'ils remettent en cause la société de consommation, protestant que l'on peut vivre sans travailler si l'on sait se contenter de peu.
    A noter deux moments forts - entre autres - l'un hilarant, le discours de Raffarin (si, si, je vous assure, se bidonner à ce point-là à un de ses discours, je ne l'aurais jamais cru possible !) à l'université d'été du MEDEF ; le voir vanter les vertus du travail a vraiment quelque chose d'irréel. L'autre moment est l'intervention du sociologue Loïc Wacquant, émule de Bourdieu, qui pose certaines questions importantes ; par exemple, le chômage est-il plutôt lié à un recul de la croissance, ou à un excès de productivité ? Doit-on considérer que c'est l'entreprise qui offre un emploi au travailleur, ou que c'est plutôt le travailleur qui loue ses capacités à l'entreprise ?
    Ce film pose véritablement nombre de questions essentielles, et le spectateur ne saurait en sortir indemne.
    Loskof
    Loskof

    365 abonnés 688 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 5 janvier 2015
    Le début est excellent avec la fameuse séquence du recrutement chez Domino's Pizza, qui prétend créer le salarié parfait (ou l'homme nouveau, je ne sais plus, point godwin bonjour). C'est absolument terrifiant, bref tout est dit en 15 min en fait. Après on commence avec les interview de personnes qui refusent le travail, c'est intéressant, et ça mérite qu'on y réfléchisse. Mais certaines interventions sont dispensables, et il n'y a finalement pas de fil conducteur. En fait j'ai eu la désagréable impression que le documentaire m'en apprenait de moins en moins, un comble. C'est bien de poser un constat mais faut essayer d'aller plus loin, ce qui n'est jamais fait. En plu présenter le fait de ne plus travailler comme une source de bonheur est une belle utopie, le chômage est un destructeur de lien social et entraine le découvrement. Pas sur donc que ce soit un remède miracle. Bien dommage, car il y avait l'esquisse d'une bonne idée...
    Carne
    Carne

    71 abonnés 1 116 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film documentaire à l'aspect provocateur rarement égalé.
    Le film commence fort en nous présentant l'éthymologie du mot "Travail" qui signifie "Instrument De Torture A trois Pieux".
    Pendant 1h50, Pierre Carles et ses acolytes nous offrent des interviews ou des reportages qui présentent des personnes heureuses de ne plus travailler. Le film est une sorte d'éloge aux chômeurs.
    A la fin du film, j'ai eu la chance d'assister à un débat avec Pierre Carles sur le film (Cinéma "L'étoile" à Thonon Les Bains) qui est une personne très intéressante pour certains et très contestée par d'autres.
    Il faut prendre ce film comme une dénonciation. A voir absolument.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    248 abonnés 2 566 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 17 septembre 2009
    un excellent documentaire qui evite le misérabilisme degoûtant si souvent utilisé; indipensable.
    Backpacker
    Backpacker

    53 abonnés 780 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un brûlot qu'aucune chaîne de télévision française n'a osé diffuser, même pas Canal+... Excellent documentaire qui suscite la réflexion et remet en question la société dans laquelle nous vivons. Eh bien oui, on peut être chômeur et heureux sans pour autant consommer de manière outrancière comme une majorité de gens des pays riches... D'ordinaire, on travaille et gagne de l'argent mais on n'a pas de temps pour le dépenser... Les protagonistes de ce film nous démontrent le contraire. Un autre mode de vie est possible... Le trublion Pierre Carles, recordman absolu des journalistes licenciés par les télés françaises, a signé d'autres documentaires dérangeants, tels "Pas vu pas pris" ou encore "Enfin pris", d'autres réussites absolues...
    Johannes
    Johannes

    12 abonnés 302 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le travail est il un mal nécessaire ? Sommes nous conditionné à accepter d’y passer plus de la moitié de notre vie ? Voilà deux questions parmi les nombreuses que soulèvent ce documentaire passionnant et militant. Mettant en parallèle les témoignages de gens qui ont choisi de ne plus travailler (et qui ne s’en portent pas plus mal d’ailleurs…) et les discours ultra libéraux des patrons du Medef qui exhortent à travailler toujours plus (pour plus de profits messieurs ?) le tout entrecoupé de documents d’archive parfois drôles, souvent édifiant. « Attention danger : travail » pousse à se questionner et à réfléchir sur la manière dont fonctionne, ou pourrait fonctionner notre société de consommation. Un film utile et intelligent, de plus en plus rare sur nos écrans. Quelques longueurs tout de même.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 9 février 2009
    Un film qui à le mérite de susciter la réflexion et le débat, et surtout qui ose amener une vision en totale opposition avec le paradigme social actuel.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 25 avril 2007
    Excellent du début à la fin, ce docu du génial Pierre Carles expose un fait marginal ds notre société moderne: ceux qui ont choisit de ne pas travailler pour profiter pleinement de la vie et qui ne sont pas pour autant des assistés, des marginaux ou des associaux...
    Un brûlot contre l'exploitation patronale et l'aliénation du travail!!!
    A voir en complément de "Volem rien foutre al pais"
    chinaski
    chinaski

    1 abonné 43 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 16 novembre 2006
    Un documentaire nécessaire puisqu'il donne à voir et à entendre une autre réalité que celle que les médias nous offrent au quotidien. Enfin quelqu'un ose dire que le travail n'est pas une condition du bonheur pour tout le monde et que l'épanouissement personnel peut se faire au chômage. Malgré tout les reportages et témoignages qui constituent ce documentaire sont inégaux. La première demie-heure est probablement la meilleure avec d'hallucinantes séquences chez domino's pizza et dans une boite de télé-marketing. Les interviews des politiques et des patrons du medef sont à mon avis de vrais moments creux. Je ne comprends pas les réactions qu'attend le réalisateur. De par leurs fonctions il me semble compliqué de demander au patronat d'adhérer à la culture du rejet de l'emploi. Quant au reportage avec les ouvriers de chez Michelin il est assez intéressant car récemment lors du déces accidentel de Edouard Michelin les médias furent unanimes à présenter la famille Michelin comme une famille aimée par tous ses ouvriers... Et bien c'est loin d'être le cas! A l'arrivée on obtient un film essentiel d'un point de vue militant et alternatif mais moyen - car trop long et inégal - d'un point de vue cinématographique.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 15 mai 2007
    ah! ces parasites de la société que sont les chômeurs et autres RMIstes semblent fiers d'eux-mêmes... quelle honte pour notre beau pays! vive le travail!
    super film où l'on découvre qui sont ces dangereux "parasites"...
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top